AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246755616
299 pages
Éditeur : Grasset (06/01/2010)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 393 notes)
Résumé :
Une femme prépare un dîner aux chandelles pour fêter son anniversaire de mariage. Elle descend dans sa cave pour y chercher une bouteille de vin, qu'elle trouve enveloppée dans un papier journal dont elle lit distraitement les petites annonces. Soudain, sa vie bascule : elle remonte les escaliers, éteint le four, prend sa voiture, quitte tout. En chacun d'entre nous repose peut-être, tapie sous l'apparente quiétude quotidienne, la possibilité d'être un jour requis p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
pyrouette
  19 mars 2012
Voici une histoire qui dérange et j'aime ça. La vie d'une femme n'est jamais lisse, ce n'est qu'une apparence. Nous marchons et vivons sur une frontière entre notre quotidien qui lui peut se révéler bien lisse, travail, famille, enfants, mari et nos envies, notre brin de folie, nos souvenirs de jeunesse. L'écriture est sublime avec cette envie de liberté qui nous prend d'un coup et nous suivons Emilie dans son voyage. Elle part en voiture ce qui lui permet de se poser des questions sur son couple, ses enfants, son enfance, de faire le point sur sa vie sans amertume mais avec beaucoup de lucidité. Au terme de son voyage et après des retrouvailles avec sa soeur, sa fille ainée et son premier amour, Emilie retrouvera un certain équilibre et qui sait, pourra peut-être regagner son quotidien en se disant qu'elle est allée au bout de son rêve. Je sais que la deuxième partie du livre, les raisons de l'annonce, n'a pas convaincu certains lecteurs, moi si. C'est un arrêt brutal au rêve d'Emilie, nous ne sommes pas dans un conte de fée, mais dans une histoire bien actuelle de la vie d'une femme de 50 ans. Qui n'a pas essayé de savoir ce que devient son premier amour et retrouvé ses amis d'enfance me jette la première pierre.

Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443
babounette
  10 août 2012
C'est le second livre de Véronique Olmi que je lis.
Ici, elle nous raconte le basculement de trois vies, celle d'Emilie le premier amour de Dario, à cause d'un journal et d'une bouteille de Pommard, celle de Giulietta parce que son mari devient amnésique et celle de Dario, le mari de Giulietta, homme très doux, très humain, qui observe sans juger, qui aime les gens et qui un jour décide de ne plus faire partie du monde des vivants dans sa tête parce qu'il a commis l'irréparable sans l'avoir voulu. Giulietta n'aura de cesse de savoir pourquoi et se faisant passer pour Dario, par l'intermédiaire d'un journal, elle va prendre contact avec Emilie pour qu'elle l'aide à ramener Dario à la vie, sans succès. Mais elles apprendront le pourquoi.
J'aime l'écriture de cette auteure, elle analyse avec finesse les sentiments de ses personnages.
Commenter  J’apprécie          380
araucaria
  23 juillet 2013
En découvrant ce titre, je m'attendais à une certaine légèreté. Des retrouvailles romantiques de deux anciens adolescents amoureux, à l'âge mûr. Il n'en est rien, ou tout au moins le ton du roman est très différent et rempli de sujets graves et sérieux. Ce roman est plein de surprises. le dénouement est assez inattendu. Un bon livre qui se lit facilement, avec gourmandise. Je ne connaissais pas Véronique Olmi et cette première rencontre avec l'auteur m'a séduite.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          440
Carosand
  19 janvier 2012
On peut s'identifier facilement avec ce personnage féminin qui pense comme nous, analyse sa vie qui ressemble à la notre, le couple passe inévitablement à un carrefour dangereux quand les enfants ont grandi et cette association doit renaître à travers les souvenirs de toute une vie pour justement la prolonger autrement.
Le périple que l'héroîne s'oblige à traverser pour rejoindre son amour de jeunesse lui permet de faire cette mise au point indispensable à l'équilibre de son couple pour le redéfinir et lui donner un avenir durable et salutaire.
Une écriture rythmée très agréable à lire qui donne envie de relire cet auteur, une belle découverte grâce à une bibliothécaire
Commenter  J’apprécie          320
verobleue
  06 février 2015
Semaine de St Valentin ! Un roman romantique ?
«Le Premier Amour» de Véronique Olmi raconte l'histoire d'Emilie, la cinquantaine, épouse et mère de 3 enfants qui, le jour de ses 25 ans de mariage, plaque tout sans réfléchir pour retrouver le premier amour, celui dont la saveur marque à jamais….
Le lecteur prend la route avec elle à travers la France en direction de l'Italie, vers sa terre natale provençale, son histoire familiale et son premier amour.
J'ai trouvé cette première partie de roman interminable, constellée de chapitres inutiles sur des rencontres improvisées. L'auteur tente de justifier ce départ intempestif par de longs discours sur l'usure du couple, la maternité. Rien d'original : un roadtrip plein d'introspection.... et je me suis demandée si j'allais arriver à rencontrer l'objet du désir.
On s'attend à de fabuleuses retrouvailles. Il n'en est rien ! L'intrigue est déroutante, décevante.
La nostalgie de la cinquantaine et le questionnement sur le bien-fondé de la vie ne sont pas neufs. J'ai aimé l'idée de départ : tout laisser derrière soi pour retrouver son amour de jeunesse. En définitive, pas d'embarquement dans ce mélange de souvenirs d'enfance, de bilan de vie et de rencontres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262

Citations et extraits (130) Voir plus Ajouter une citation
LoulouRaspoutineLoulouRaspoutine   28 mai 2010
Pourquoi faut-il qu'un jour nous n'ayons plus sur nos enfants le pouvoir de la consolation ni celui du rêve ? Pourquoi leur apprend-on à se méfier des étrangers et pas des fiancés ? Ceux-là sont bien plus dangereux, qui n'ont pas besoin de les forcer à monter dans leur voiture pour les ravir au monde de leur mère. Pourquoi apprend-on à nos filles tant de gentillesse ? Pourquoi leur avais-je dit que c'était mal de faire de la peine aux autres, au lieu de leur dire de fuir au plus vite tous ceux qui brandiraient leur douleur comme un étendard avec lequel ils les étrangleraient tôt ou tard ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
josteinjostein   01 septembre 2010
J'aurais voulu être une bonne nouvelle. J'aurais voulu être une accalmie. Un grand repos. J'aurais voulu être une seconde, celle où l'on sent le bonheur, la joie dans l'harmonie. et puis mourir. J'aurais voulu être le rire de deux personnes qui s'aiment. J'aurais voulu être le contre-ut. Le chef d'œuvre. L'idée géniale. Et renaître ailleurs.
Commenter  J’apprécie          480
feanorafeanora   06 février 2013
Nous avons marché un peu dans la pinède pour descendre à la plage. L'air s' accordait à mon émotion, j'avais la gorge sèche, le soleil passait entre les pins comme des lames fines qu'on aurait tirées du feu, la terre était recouverte de poussière et d'épines, de petits cailloux et de coquillages cassés, des parcelles de
Rochers que le temps avait fragmentés, et j'étais moi-même aussi faite d'éclats, de désordre et de chaud. J'étais dans mon corps et un peu au-dessus aussi, je me voyais clairement marcher avec Dario vers la crique, je savais ce qui allait nous arriver, j'avais conscience que bientôt je serais "ni tout à fait la même ni tout à fait une autre", et je souriais ä Dario, d'un sourire nouveau, plus tendre, presque amusé auquel il répondait en se mordant un peu les lèvres, c'était la première fois que je le voyais gêné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
araucariaaraucaria   22 juillet 2013
Tu as été l'époque la plus belle de ma vie. C'est pourquoi, non seulement je ne pourrai jamais t'oublier, mais même je t'aurai toujours constamment dans la mémoire la plus profonde, comme une raison de vie. PIER PAOLO PASOLINI.
Commenter  J’apprécie          420
araucariaaraucaria   23 juillet 2013
J'ai passé la frontière, qui n'en était plus une, et je regrettais un moment cette absence de solennité, j'aurais aimé que l'Italie m'accueille après m'avoir réellement acceptée, qu'un douanier me crie "Avanti!" en me désignant son pays d'une main ouverte.
Commenter  J’apprécie          370

Videos de Véronique Olmi (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Véronique Olmi
Après le succès retentissant de Bakhita, Véronique Olmi nous propose avec Les évasions particulières (Albin Michel) de traverser la fin du siècle dernier, qui a vu l'esprit révolutionnaire s'emparer des jeunes et des femmes. Ceux et celles qu'on n'écoutait pas jusque-là.
autres livres classés : premier amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Véronique Olmi

Née à Nice en...

1942
1952
1962
1972

12 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Véronique OlmiCréer un quiz sur ce livre

.. ..