AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782746700376
95 pages
Autrement (11/01/2008)
2.83/5   3 notes
Résumé :
Jamais dans l'histoire des Tchouktches,un éleveur de rennes ne s'était perdu.Comment expliquer,la disparition soudaine de Maravié?
Omruvié,en racontant la vie des éleveurs de rennes,renoue avec la mémoire et la langue de son peuple aujourd'hui menacé.
A travers ce récit il évoque de façon sobre et émouvante,la destruction des plus vieilles traditions tchouktches par les plans de collectivisation soviétique.
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigittelascombe
  06 février 2013
"Mariavé et ses fils avaient pour la plupart continué de nomadiser dans la région du mont Viluneï et de faire partir leurs rennes à eux. Ils refusaient d'entrer dans le kolkoz."
Cette affirmation pourrait, à elle seule résumer le drame qui se trame dans Eleveurs de rennes.
Omruvié (éleveur de rennes, journaliste et écrivain) situe son roman (et témoignage historique romancé) dans les années qui suivent la deuxième guerre mondiale, où le pouvoir soviétique procède à la "collectivisation des troupeaux".Cette tragédie se situe chez les Tchouktches, dans le nord est de la Sibérie, où le renne procure nourriture,habits,chauffage,graisse.. et où les éleveurs de rennes sont des nomades vivant de chasse et de pêche.
Deux hommes sont mis en avant. Mariavé, riche propriétaire de rennes quinquagénaire entêté qui ne veut pas s'adapter aux changements (malgré les pressions) et Enquev, jeune éleveur qui donne son troupeau à la collectivité pensant ainsi réduire les inégalités.Les paysages neigeux sublimes et le côté aventure avec chiens de traineaux évoquent Loup de Nicolas Vanier.Après,l'intérêt de ce livre-document est surtout de montrer l'époque charnière qui mène à la sédentarisation, à l'alphabétisation.. Eleveur de rennes devient un métier, mais les traditions ancestrales se perdent aussi (avec transhumance,estivage..).
Qui a tort qui a raison? le lecteur s'interroge, captivé par le côté superstitieux des anciens (ex: chanter en mangeant fait enfuir les rennes), leurs coutumes (ex:on fume le poisson et s'il y a trop de vers au moment de le déguster on le fait bouillir faisant remonter à la surface les intrus pour les incorporer à la bouillie des chiens), la façon d'abattre les bêtes (selon un rituel et avec incantations) ou le travail des peaux minutieux.
Le registre émotionnel très riche (de l'inquiétude à la honte,de l'animosité à l'indignation,de l'obstination à la haine...) montre bien la tragédie qui se nouera entre clans aux idées différentes...supervisés par un Russe fauteur de troubles.
"Enfoncez le clou qui dépasse" ont coutume de dire les Japonnais. Et si l'on résiste que se passe-t-il?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   06 février 2013
Quand on poursuit sur sa terre un homme destiné à être votre ennemi,il faut être déterminé et obstiné.Or Mariavé était devenu ouvertement un ennemi.On avait fini par rejoindre le fuyard et on avait tiré sur lui...C'est une chose abominable,effroyable,de tirer sur un être humain!
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   06 février 2013
L'élevage,selon la vie nouvelle me convient:les gens sont égaux devant le travail.Tous ensemble ils veillent sur le troupeau commun.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   06 février 2013
Tevlat,le maître du troupeau,ignorait la paresse et se donnait beaucoup de mal pour les bêtes.Comme son père et son frère,c'était un expert dans sa partie.Comme eux il en était fier et ne s'en cachait pas.
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   06 février 2013
En écoutant les anciens il se sentait heureux car il partageait leurs aspirations.Il contribuait lui aussi à assurer la vie du troupeau et s'efforçait de mener à bien le travail commun,la vie nouvelle.
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   06 février 2013
S'il est mauvais, l'homme se remémore le préjudice qu'il pense avoir subi sans devenir meilleur pour autant.Au contraire sa rage n'en est que plus vive.
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus




Quiz Voir plus

quizz la vie compliquée de léa olivier

où déménage Léa

Paris
Montréal
en Asie
en Amérique du Sud

5 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : La vie compliquée de Léa Olivier, tome 1 : Perdue de Catherine Girard-AudetCréer un quiz sur ce livre