AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782952231572
159 pages
Editions Duboiris (01/04/2006)
3.25/5   4 notes
Résumé :
Star internationale du music-hall, vedette incontestée du Casino de Paris et du théâtre des Champs-Elysées, Joséphine Baker fut la première artiste française noire dans les années 30 à toucher le c ur des Français par ses chansons populaires, sa beauté et sa voix angélique. Lorsque la France est attaquée en 1940 par Adolphe Hitler, la Star quitte les paillettes pour entrer dans la résistance. Militante antiraciste, épouse d'un juif, Baker refuse de voir Paris sous l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kielosa
  26 octobre 2021

Si tout le monde connaît Joséphine Baker (1906-1975) comme chanteuse au Casino de Paris, l'interprète de "J'ai deux amours", sa ceinture de bananes et allure exotique, sa liaison avec Georges Simenon qu'elle avait recruté comme son secrétaire... en revanche, son rôle pendant la dernière guerre mondiale est nettement moins connu.
Je vais donc me limiter à son engagement pour la France Libre pendant l'Occupation, tout en signalant que "Les mémoires de Joséphine Baker" sont parues en 2006 aux Éditions Dilecta.
Mais d'abord un mot sur l'auteur. Charles Onana est un journaliste d'investigation et essayiste franco-camerounais né en 1964. Il a un doctorat en sciences politiques de l'université de Lyon et est surtout connu pour ses ouvrages sur le génocide au Rwanda et l'ancien président de la République centrafricaine Jean-Bedel Bokassa.
La position de Joséphine Baker a été très claire et sans la moindre ambiguïté ou équivoque dès le début de l'envahissement de la France. Tout de suite elle a décidé d'arrêter ses spectacles sur le territoire occupé, ce qui lui a valu des problèmes d'argent et un conflit avec Maurice Chevalier.
Sa décision et résolution ne s'expliquent pas seulement par la couleur de sa peau et la judéité de son mari, Jean Lion, ou la peur pour les persécutions des noirs et Juifs. Chez elle, il y a eu un véritable attachement au pays qui l'avait adopté et lui avait permis une carrière et un succès. le texte de sa célèbre chanson était devenu : "J'ai deux amours, mon pays est Paris" (au lieu de "mon pays et Paris").
Charles Onana ne mentionne pas la date exacte où la jeune dame originaire de Saint-Louis dans le Missouri s'est présentée chez le capitaine Jacques Abtey (1906-1998), chef du contre-espionnage militaire à Paris, pour offrir ses services dans la lutte contre la peste brune, mais cela s'est passé en tout cas tout à fait au début.
Lorsque le capitaine Abtey n'obtenait pas de visa pour le Portugal afin d'y passer des informations vitales à son homologue anglais, Wilfred Dunderdale du "Secret Intelligence Service", entre autres relatives aux fortifications allemandes des côtes françaises, c'est Joséphine qui s'en est chargée. Elle a trimballé ces plans dessinés à l'encre invisible sur ses partitions musicales et d'autres papiers dans son corsage.
Par la suite, elle a minimalisé son courage et efforts en racontant qu'aux postes frontaliers les douaniers étaient surtout intéressés à obtenir un autographe de la vedette.
Jacques Abtey, qui a été son officier traitant pendant toute la guerre, a publié en 1948 "La guerre secrète de Joséphine Baker" aux Éditions Siboney.
À part ses pérégrinations en Afrique du Nord, au Maroc et en Algérie, pour des missions de renseignements militaires, la "Princesse Tam Tam" (titre d'un de ses films réalisé en 1935) a multiplié ses concerts bénévoles pour le moral des soldats alliés. Ce qui est d'autant plus appréciable que pendant toute une période elle a eu de sérieux problèmes de santé (lésions à la suite de fausses couches, péritonite...) et une assez longue hospitalisation à Casablanca.
Joséphine Baker, une gaulliste de la première heure a eu l'ambition de rejoindre Charles de Gaulle à Londres, mais certaines priorités l'ont décidé de se faire recruter dans la section de l'IPSA, infirmières Pilotes de l'Air, et c'est comme lieutenant de l'armée de l'air que notre Joséphine a débarqué à Marseille en octobre 1944.
À la libération Joséphine Baker a reçu la médaille de la France Libre avec rosette, la Croix de guerre avec palme et a été nommé chevalière de la Légion d'honneur.
Des reconnaissances officielles largement méritées pour son courage, initiatives et efforts continus.
Ses médailles et robes on peut aller admirer au Château de Milandes à Castelnaud-la-Chapelle en Dordogne, son ancienne demeure.
Ce bel hommage de Charles Onana, qui ne compte que 189 pages (notes de bas de page, bibliographie et annexes comprises), plus 8 pages de photos, se lit très vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6314


Videos de Charles Onana (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Onana
Charles Onana dans l'émission le nouveau Monde avec Vincent Hervouët. Il évoque son livre sur l'attentat du 6 avril 1994 au Rwanda "Enquêtes sur un attentat, 25 ans d'investigations pour un non-lieu"
autres livres classés : hitlerVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1040 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre