AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Citations sur Le règne des affranchis (31)

patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Aucune médaille ne vaut le sacrifice de ces valeurs sacrées. Il n' y a pas de métal plus précieux que la fidélité aux siens et les amitiés d'une vie.
Commenter  J’apprécie          120
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Il n' y a pas de meilleur maître d'apprentissage que la passion.
Commenter  J’apprécie          110
patatarte2001
patatarte2001   18 décembre 2014
La première qualité d'un entraîneur n'est-elle pas d'être entraînant ?
Commenter  J’apprécie          80
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Voilà le message de Jean, Voilà le noyau dur de ma pensée managériale. Ne t'occupes pas des autres, cherche la solution en toi même. Va au delà des faits de jeu, du gardien qui a des mains en mousse, de l'arbitre qui a des yeux de taupe, et demande -toi comment tu aurais pu immuniser ton équipe contre ses inévitables péripéties.
Commenter  J’apprécie          70

patatarte2001
patatarte2001   19 décembre 2014
...le succès inaugural contre les Russes déclenche une spirale vertueuse qui ne va faire que s'accentuer, ce qui est un peu le principe de la spirale.
Commenter  J’apprécie          60
patatarte2001
patatarte2001   18 décembre 2014
Les nouveaux arrivent sur la pointe des pieds et je les accueille en leur disant que ce n'est pas moi qu'ils devront convaincre, mais leurs ainés. - Je vous sélectionne parce que je pense que vous avez le niveau. Maintenant vous devez prouver à ceux qui ont tout gagné votre capacité à les accompagner dans de nouvelles conquêtes. Ce sont les autres joueurs qui vont vous évaluer...- Ainsi s'opère, de génération en génération la régulation des caractères et de la performance.
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Une mère disparue trop vite, emportée par la maladie. Elle avait cinquante ans, j'en avais vingt-cinq. Une mère aimante, colonne vertébrale de la famille, chérie par tous. Une épreuve terrible qui apprend à graduer les malheurs et à profiter de ceux qui vous sont chers. Une absence dont on ne se remet jamais vraiment.
Commenter  J’apprécie          51
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
C'est curieux, mais la destabilisation de l'adversaire n'est pas un démarche prioritaire du monde sportif. Moi, j'adore. La philosophie habituelle du haut niveau, c'est tu attaques, je me replie, je t'attends et j'essaye de te contrer. Moi, mon truc c'est de foutre le bordel dans les habitudes de l'autre. S'efforcer de le piéger. Je l'ai dit aux joueurs : "Défendre, désormais, c'est attaquer l'attaque!."........En handball, nos Anglais à nous, ce sont les pays scandinaves. Ils sont les garants de l'orthodoxie du jeu. Dans le classicisme, on ne rivalisera jamais avec eux. Pour rivaliser, il faut les surprendre, déconstruire leurs schémas mentaux et tactiques. Et, vlan! "individuelle tout-terrain"!
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Bon, même en rodage, même motivée à 80 %, l'équipe de France, ce n'est pas non plus les Petits Chanteurs à la croix de bois.
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001
patatarte2001   17 décembre 2014
Par chance, notre force se situe essentiellement en défense. Et celle-ci est tellement atypique qu'elle en devient quasiment indéchiffrable. Dans ce secteur, j'ai confié les clés à Didier Dinart et je sais que ceux d'en face ne sont pas près d'obtenir un double du trousseau. Son secret? Il est capable de nous faire défendre contre tous les principes établis depuis les origines de ce jeu chez les Inuits du Groenland! Il est tellement fort qu'au lieu d'ériger une barricade dans l'axe central pour éviter que les tireurs adverses se retrouvent face au but grand ouvert, il demande à ses équipiers de les laisser s'engouffrer dans la brèche. Et il se charge du reste. L'équipe de France est la seule au monde à défendre comme ça....Dinart, lui, invite nos adversaires à rentrer par la porte principale pour mieux la leur claquer au nez. Immanquablement, les types d'en face s'enfoncent avec gourmandise dans cette sorte d'entonnoir et Didier, avec ses bras comme des tentacules les étouffe. L'axe central qui, pour tous les entraîneurs sachant entraîner, représente la zone d'efficacité maximale, devient chez les Bleus le cimetière des meilleurs attaquants de l'équipe adverse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40









    Quiz Voir plus

    Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

    Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

    Patrick Modiano
    Denis Tillinac
    Mathias Enard
    Philippe Djian

    10 questions
    853 lecteurs ont répondu
    Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre