AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253044574
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1992)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Les Cyniques?
C'étaient, au IV siècle avant l'ère chrétienne, des individus qui se réclamaient du chien, portaient barbe, besace et bâton, copulaient en public, faisaient du poisson masturbateur un modèle éthique et pratiquaient le jeu de mots en guise de méthodologie : là où d'aucuns font référence aux idées et aux théories absconses, ils opposaient le geste, l'humour et l'ironie.
Leurs noms : Antisthène, Diogène, Cratès ou Hipparchia... Évincés des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
helhiv
  05 février 2017
Je sais gré à Michel Onfray d'avoir su écrire dans le passé des ouvrages synthétiques. On retrouve par ailleurs dans ce petit livre la clarté et la pédagogie non autoritaire de ses fameux cours.
Cet ouvrage est une ode à la liberté, aux rejets des conventions bêtement acceptées et une invitation à (re)découvrir les philosophes cyniques grecs du IVe siècle avant l'ère commune. le plus connu est certainement Diogène, celui-là même qui demanda au grand Alexandre de se pousser afin de ne pas lui faire de l'ombre, ce dernier s'étant placé entre le Soleil et le philosophe.
Le cynisme antique, bien séduisant, se base sur l'humilité, le rapprochement avec la nature et le rejet du conformisme. C'est donc une philosophie qui a toute sa place actuellement et qui n'a rien a voir bien entendu avec le cynisme dans son acception contemporaine. le contraste entre les deux définitions m'ennuie tellement que je n'ose pas employer le mot cynique sachant qu'il sera compris comme une désespérance sournoise dans l'humanité. A quand un candidat cynique à l'élection présidentielle ?
Très instructive et agréable lecture avec une tendresse particulière pour Hipparchia, femme, philosophe et grande contestatrice de la place dévolue aux femmes à Athènes.
Pour aller plus loin sur le sujet du cynisme antique, voir les ouvrages de Marie-Odile Goulet-Cazé par exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Fx1
  07 août 2014
L'on a ici une vision autre d'Onfray , sans ces tics d'écriture un peu redondants qu'il utilise depuis trop longtemps . La concision de cet ouvrage est également trés appréciable. Il est certain que la maniére d'étre des penseurs dont il parle ici peut surprendre , pour autant ne doit on pas y voir au fond l'expression de la vraie liberté ? D'une certaine liberté certes , qui peut choquer , mais au fond Onfray de par l'audace dont il fait preuve démontre que chacun à sa maniére peut étre libre . Un ouvrage dont l'audace fait l'intéret .
Commenter  J’apprécie          120
GuillaumeTM
  30 mars 2013
C'est l'un des premiers livres de Michel Onfray, et contrairement à aujourd'hui, il faisait à l'époque dans la concision.
Ici, point de répétitions et de redites, la preuve qu'il en est capable. Il nous parle dans ce livre du fameux Diogène et de son maître Antisthène, nourrit de toutes les anecdotes les concernant qui traversèrent le temps jusqu'à nous.
Il fait une distinction entre cynisme philosophique et cynisme vulgaire; le premier se moque de toutes les institutions, des conventions sociales, du pouvoir en place..., le deuxième est représenté par la religion, la politique, l'armée et surtout le capitalisme.
Un ouvrage, en fin de compte, très instructif et bien documenté sur une philosophie que conspuait le grand Hegel.
Commenter  J’apprécie          100
zagames
  01 novembre 2020
Le cynique a pour maxime de n'être l'esclave de rien ni de personne dans le petit univers où il trouve sa place.
Sa volonté est esthétique : elle considère l'éthique comme une modalité du style et distille l'essence de celui-ci dans une existence devenue ludique.

Le cynique s'efforce de produire une façon différente d'être au monde et subvertit la rhétorique  classique qui invite à soumettre la singularité à la loi et aux principes de l'universel.
Avec lui,l'antinomie entre l'individu et la société se résout au bénéfice du premier et , systématiquement,au détriment de l'instance normative sociale.
Rebelle et solitaire,sa prestation est celle de la solitude pure.
Voici donc pour moi les phrases qui résument ce livre.
Je me découvre être Cynique , après avoir lu ce livre.
J'ai toujours vécu en Cynique,peut-être pas à la hauteur de Diogène...

Commenter  J’apprécie          72
fdelorme
  14 mars 2014
Le philosophe Normand présente le cynisme antique, de son point de vue. Un cynisme dandy. L'ouvrage est intéressant, quoiqu'un peu biaisé. En tout cas, c'est le livre qui m'a amené à la philosophie. Pour celui qui s'intéresse vraiment au cynisme antique, par contre, il y a de meilleurs ouvrages.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
GeraldineBGeraldineB   21 mars 2021
Le philosophe, c'est celui qui, dans la simplicité, voire le dénuement, met de la pensée dans sa vie et sa vie dans sa pensée. Il tisse de solides liens entre sa propre existence et sa réflexion, sa théorie et sa pratique. Pas de sagesse sans implications concrètes de cette imbrication.
Commenter  J’apprécie          130
GeraldineBGeraldineB   21 mars 2021
Plus délicates que l'homme, nous dit Diogène, rainettes et roussettes supportent l'air froid, mieux, elles sont même capables de passer l'hiver dans l'eau glacée. Le cynique montre avec les grenouilles ce qu'il faut faire quand l'évitement n'est pas possible, quand on ne peut échapper au combat : il faut supporter la nécessité avec grandeur. La maîtrise est la vertu première : le sage doit montrer qu'il dépasse l'événement et ne se fait pas dépasser par lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zagameszagames   03 novembre 2020
Le philosophe, c'est celui qui, dans la simplicité, voire le dénuement, met de la pensée dans sa vie et sa vie dans sa pensée.
Il tisse de solides liens entre sa propre existence et sa réflexion, sa théorie et sa pratique.
Pas de sagesse sans implications concrètes de cette imbrication.
Commenter  J’apprécie          70
GeraldineBGeraldineB   23 mars 2021
Le nécessaire suffit bien: désirer ce qu'on peut s'offrir, c'est cheminer vers le bonheur.
Commenter  J’apprécie          210
PingouinPingouin   01 avril 2012
Le philosophe, c'est celui qui, dans la simplicité, voire le dénuement, met de la pensée dans sa vie et sa vie dans sa pensée.
Commenter  J’apprécie          131

Videos de Michel Onfray (134) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Onfray
Michel Onfray vous présente son ouvrage "Vies parallèles : De Gaulle & Mitterrand" aux éditions Robert Laffont. Entretien avec Pierre Coutelle.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2415485/michel-onfray-vies-paralleles-de-gaulle-et-mitterrand
Note de musique : YouTube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie antique, médiévale, orientale>Philosophies sophistiques et socratiques (11)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
351 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre