AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092512236
Éditeur : Elenya (30/06/2014)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Éric se mit à naviguer dans les menus du téléphone pour tenter de trouver une information sur son propriétaire. Aucun appel n’avait été émis ou reçu. Facebook était installé. L’écran familier du réseau social s’afficha. Il consulta le profil de la personne, puis sa liste d’amis.

Vide. Tout était vide.

Vous trouvez un téléphone dans le train ? Ne cherchez surtout pas à le rendre !

(Cet ouvrage n'est plus distribué par la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
wiggybis
  01 décembre 2014
Un jour dans le train, Eric aperçoit un téléphone portable coincé entre la vitre et un siège. Personne n'étant autour de lui, il prend l'objet et se met à fouiller dedans à la recherche d'indices dans le but de trouver son propiétaire. Seulement, le portable est vide à l'exception d'un profil du réseau social Facebook contenant juste un nom : Samantha Mael. La descente aux Enfers commence...
Le livre se compose de deux histoires parallèles : celle d'Eric que je viens de résumer, et celle de Marc, chargé d'enquêter sur une série de suicides un peu louches. Ce jonglage entre les enquêtes de ces deux protagonistes fait en sorte de nous donner des indices au compte-gouttes pour nous faire comprendre que finalement, leurs histoires sont liées. du coup, impossible de lâcher le livre !
J'ai été très agréablement surprise par la tournure que prend l'intrigue. Pourquoi faire simple quand on peut faire complexe ?! L'idée est aussi inattendue que captivante !
Je dois néanmoins noter des petits points négatifs comme la présence de quelques coquilles qui se sont glissées dans le texte et une ou deux légères incohérences au niveau du récit. le fait que je n'ai pas trouvé de personnage attachant reste d'ordre personnel mais n'a nullement entaché mon plaisir à la lecture de ce thriller écrit par Lanto Onirina et Remy Garcia.
Merci donc à Babelio et à Elenya éditions pour m'avoir fait découvrir ce roman sur lequel je ne me serais pas arrêtée en temps normal...à tort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
argali
  10 décembre 2014
Voici un récit atypique, mi policier mi récit fantastique.
Malgré une mise en place un peu austère, l'histoire prend peu à peu son rythme de croisière et finit par nous happer. On a hâte alors de comprendre le fin mot de l'histoire.
Entre Eric, victime d'hallucinations ou manipulé à son insu, et Marc, l'inspecteur qui enquête sur des suicides suspects, on se demande où les auteurs veulent nous mener. Il faudra attendre la toute fin du roman pour comprendre.
Si l'histoire m'a plu, par son originalité, je ne peux pas dire que je me sois attachée aux personnages, trop lisses, à la psychologie trop peu détaillée. On sent ici le premier roman où les auteurs craignent d'être trop longs ou de dévier de leur ligne conductrice. C'est dommage.
Je n'ai pas non plus été séduite par le style, bref, concis, sans description, sans mise en perspective. Ce récit manque un peu de rondeurs, si vous voyez ce que je veux dire, et de finesse de langage (Eric tituba jusqu'au canapé et resta prostré dessus.) Bof, bof. L'emploi du pronom aurait été judicieux, non ?
Quant à l'écriture, outre des coquilles d'édition, j'ai été vraiment dérangée par l'absence de négation correcte. (Elle voyait pas l'icône. Y'a d'autres personnes qui l'ont pas vu ? Non je l'ai montré qu'à Virginie... Il a rien à voir là-dedans.) Même mon traitement de texte souligne ce manque !
Bref, une idée originale, une intrigue qui tient en haleine mais une forme beaucoup trop pauvre qui les dessert. J'espère cependant que les auteurs persévéreront : ils ont de bonnes idées et ils ne peuvent que s'améliorer stylistiquement.
Mise en garde : certains sites classent ce roman en jeunesse mais la crudité de certaines scènes font que je ne le donnerai pas à lire à des adolescents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
OScaryne
  28 juillet 2014
Un thriller court qui se lit vite avec l'envie d'avancer afin de connaître le pourquoi du comment, de démêler les fils de cette intrigue originale. Et puis... virage à 180° dans les dernières pages, histoire de surprendre, questionner... dérouter peut-être le lecteur (trop bien) installé dans sa vitesse de croisière On passe un bon moment en compagnie "Last call" et on se "refait le film" quand on l'a bouclé... une bonne lecture donc, à recommander.
Commenter  J’apprécie          100
Apikrus
  07 décembre 2014
Un jeune homme trouve un téléphone portable dans un train. L'absence de correspondants en mémoire l'intrigue. Il imagine une jeune propriétaire. Il part à sa recherche pour lui rendre, y consacrant désormais un temps et une attention démesurés ; cette obsession devient inquiétante. En même temps, un policier enquête sur quelques décès suspects. Leurs chemins semblent devoir se croiser.
Ce roman débute comme un polar et s'achève comme un récit fantastique. Il n'y a cependant pas de tromperie sur la marchandise puisque la couverture annonce d'emblée le mélange de ces deux genres. En outre les faits restent cohérents entre eux, malgré le recours à des phénomènes "a-normaux".
Ce livre dont j'ai trouvé la lecture agréable est abordable au public adolescent auquel il est destiné.
• merci à Babelio et aux éditions Elenya
Commenter  J’apprécie          61
Saruoni
  14 novembre 2014
Deux auteurs, du rouge et du noir, de l'amour et de la mort.
Tout va par deux dans ce livre. L'opposition et l'antithèse créent une oeuvre au rythme effréné où les cadavres s'écrasent à grosses gouttes sur les fenêtres de la maison de quotidienneté où vit Eric, le héros.
La violence présente dans Last Call a cela de terrible qu'elle est dépeinte sous cloche. Dans une cage aux parois lisses : l'univers des réseaux sociaux. La virtualité et l'artificialité se confrontent à la sombre et âpre réalité, créant un décalage, un malaise inhérent à tout bon thriller.
Une première oeuvre à quatre mains réussie dont la rapidité du déroulement final laisse le lecteur pantelant.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
kakashi_ninjakakashi_ninja   13 décembre 2018
-Il ne manque donc plus que le Traître pour boucler. A nous deux, Eric Allard.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : facebookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1647 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre