AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849657829
192 pages
Éditeur : Kazé Editions (25/03/2010)
3.67/5   24 notes
Résumé :
Sotoba est un petit village cerné par les montagnes. Par une journée caniculaire, trois cadavres y sont découverts, ans qu'on puisse déterminer avec certitude les causes de u mort. Au même moment, Megumi Shimizu, une jeune lycéenne, disparaît après avoir la connaissance des Kirishiki, une famille qui vient juste de s'installer dans un château sur les hauteurs du village. D'étranges événements se succèdent alors, qui se sont que les prémisses d'un été terrifiant !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 24 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

XanderOne
  19 décembre 2014
CHALLENGE PETITS PLAISIRS ( 13/40)
Lors d'un été un peu plus chaud que les autres, une curieuse forme d'anémié commence à frapper un à un les habitants du petit village de Sotoba. Alors que le lycéen Natsuno se sent épié la nuit, depuis la mort d'une de ses camarades, le docteur Toshio Ozaki, cherche à enrayer ce qu'il pense être une épidémie. La bourgade commence alors petit à petit à sombrer dans l'horreur.
Assez lent, ce premier tome prend le temps de bien plonger le lecteur dans le quotidien du village. Il fait ainsi monter la tension de manière magistrale et instaure une ambiance unique et dérangeante. le style graphique, assez particulier, risque de diviser les opinions. Mais il charmera ceux qui adhèreront à son part-pris, fascinés par cette esthétique morbide, éthérée et shônen à la fois. Ce très bon titre d'horreur du Jump Square est basé sur un roman original de Fuyumi Ono.
Commenter  J’apprécie          340
Mei-Amadis
  28 janvier 2011
Au programme : morts étranges aux allures d'épidémies, revenants et horreur – rien que ça !
Reprise du mythe du Vampire et des revenants, Shi Ki est une lecture rafraichissante dans laquelle on retrouve le Vampire, le "vrai", l'effrayant, contrairement à ce qu'on peut lire en ce moment dans le monde des mangas.
Sotoba est un petit village japonais tranquille dans lequel jamais rien ne se passe : cerné par les montagnes et la forêt, son accès est très difficile, ce qui explique le peu d'habitants et la population vieillissante. Megumi Shimizu ne supporte plus ce village dans lequel tous se connaissent et cancane à tout va. Fascinée par le château qui surplombe le village, Megumi rêve d'une vie meilleure, surtout depuis que la famille Kirishiki y a emménagé. Empreints de mystère, ce sont des excentriques que personne n'a encore vu, et autant dire qu'ils piquent la curiosité de la jeune fille.
Soudain, par une journée caniculaire, trois cadavres sont découverts, sans que l'on puisse déterminer avec certitude les causes de leur mort. Un peu plus tard, c'est Megumi qui trouve la mort dans des circonstances tout aussi énigmatiques. Les morts s'enchainent, et la peur s'instaure dans les esprits.
On plonge alors dans un univers oppressant, on s'interroge en même temps que le médecin du village : l'épidémie qui s'abat sur le village n'a vraiment rien de naturel, emportant hommes et femmes sans distinction d'âge. Autant dire que la panique commence à monter. Et puis à cela s'ajoute de troublants témoignages : certains habitants sont persuadés d'avoir aperçu des personnes censées être mortes et enterrées... c'est le cas de Natsuno, persuadé que Megumi revient chaque soir l'épier à sa fenêtre.
Shi Ki est adapté d'un roman de Ono Fuyumi, connue en France grâce à sa série Les Douze Royaumes, dont les romans sont sortis en France chez Milan Jeunesse. le premier tome de Shi Ki, bien qu'un peu lent, pose les bases de l'intrigue en présentant les différents protagonistes (très nombreux). Il plonge le lecteur dans une atmosphère plutôt noire et privilègie l'ambiance à l'action. C'est pour cette raison que je vous conseille de lire les quatre premiers tomes d'une traite car le premier tome, bien que fort prometteur, pourrait en décourager plus d'un, il n'est pas révélateur du véritable potentiel de la série.
Les dessins de Ryu Fujisaki (connu en France pour son manga Hoshin) sont d'une beauté effrayante : travaillés, jouant sur les contrastes, ils retranscrivent parfaitement l'angoisse et la fascination que peuvent susciter les revenants. A noter que la galerie de personnage de Shi Ki est tout simplement impressionnante : à chaque fin de tome se trouve le récapitulatif des habitants du village de Sotoba, qui, au tome 4, s'élève déjà à 70.
Shi Ki, malgré un premier tome plutôt lent à démarrer, est donc une série à découvrir de toute urgence pour les amateurs de sueur froide. A noter qu'un animé est sorti au Japon. Si vous n'êtes pas encore totalement convaincus par ma critique, je vous conseille de jeter un coup d'oeil au trailer de l'animé, qui en dit beaucoup plus sur l'ambiance de ce manga.
Âme sensible, s'abstenir.
Lien : http://antrelouve.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bdelhausse
  30 juillet 2019
Je cherchais une nouvelle série un peu particulière. J'avais alterné, en manga, le bon, le très bon même, et le beaucoup moins bon.
Sur le papier, Shi Ki a tous les ingrédients intéressants. de l'horreur, de l'étrange, du suspense, un petit côté rural, gothique, décalé avec ce village surplombé par un château occidental rebâti pierre par pierre par une famille zarbi qui donne tous les signes extérieurs d'une douce folie vampirique... je ne spoile rien, j'imagine, j'extrapole...
Mettons là-dessus une épidémie de morts, dont certaines semblent naturelles. Avec quelques cases de corps mangés de vers. Miam. Cela peut être sympa.
Au final, je me tâte... Il y a une progression lente, très maîtrisée, qui place l'atmosphère. C'est inquiétant, mais sans plus. La faute aux effets "type manga", trop prévisibles. Trop d'effets tue l'effet... en quelque sorte. Surtout avec ces tronches aux expressions surdimensionnées pour jouer la colère, l'angoisse, la joie... On est parfois à la limite de Candy, le dessin animé nunuche.
Côté dessin, c'est très inégal aussi. On peut passer de cases hyper travaillées à partir de photos (j'aime bien le rendu de ces dessins très réalistes quand c'est bien fait, comme dans The Last Hero) à des dessins hyper simplistes sans décor et au trait dépouillé. C'est un style, je n'en disconviens pas, mais cela ne m'attire pas. D'autant plus que cela casse le rythme et l'aspect étrange que le scénario amène. On peut passer de planches/cases qui rappellent une ambiance à la Lovecraft à d'autres qui font "dessin animé bas de gamme" (style Club Dorothée ou Récré A2, pour les vieux...). Par ailleurs, l'absence de personnes âgées me gêne toujours dans les mangas. Cela peut être un parti pris. Mais ici, c'est juste une pure (et bête) application des codes du manga ou une incapacité à rendre l'âge... tout le monde semble jeune, même les vieillards. Je n'adhère pas.
Mention "médiocre" également pour les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher. Psychologie peu fouillée et profil plat le plus souvent. Si le village de Sotoba était rayé de la carte, cela ne me ferait ni chaud ni froid... C'est mauvais signe.
Bref, je reste un peu dans l'expectative et je demande à voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yumiko
  10 octobre 2016
J'avais envie de commencer une nouvelle série et en voyant que Fuyumi Ono était au scénario, je me suis lancée. Comme pour sa série "Les 12 Royaumes", l'univers se met en place très lentement, ce qui fait que ce premier tome reste un peu brouillon et peu clair. Elle nous dévoile les différents personnages en déroulant très peu son fil rouge, même si nous arrivons déjà à imaginer certains éléments.
Ce n'est pas le meilleur premier tome qu'il soit, mais il arrive à éveiller notre intérêt et à nous donner envie d'en apprendre davantage avec tous ces meurtres mystérieux, la mystérieuse épidémie et les nouveaux habitants bien spéciaux. Dur de dire pour le moment ce qui nous attend réellement et quels seront les personnages qui prendront totalement le devant de la scène, mais du coup j'ai vraiment envie d'en apprendre plus et de poursuivre la série.
Je me réjouis donc de lire le tome 2 pour voir si l'histoire va avancer, réussir à nous accrocher davantage et nous donner envie de poursuivre la série jusqu'au dernier tome. Affaire à suivre très vite, car je ne compte pas laisser traîner cette série.
En bref, ce premier tome met l'univers en place donc l'histoire avance très peu et il y a peu d'action. J'ai hâte de voir ce que nous réserve le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MangAstra
  08 avril 2018
Je me suis laissé tenter par cette série grâce à la librairie qui est à côté de mon travail.
J'avais entendu de bon avis que ce soit pour l'anime ou pour le manga, je me suis donc laissé emporté par l'univers sombre de Shi Ki.
Dès l'ouverture de celui-ci, on tombe sur une image en couleur la seule qui va donner un peu de gaieté à la série..
j'ai particulièrement préféré l'atmosphère du manga ou quelques scènes d'action sont présentes.
L'auteur arrive parfaitement à représenter l'angoisse grâce aux côtés sombres des cases.
D'ailleurs, Ono Fuyumi montre dès le début l'univers qu'il veut représenter.
De nombreux décès font surface en peu de temps ce qui fait penser comme à une épidémie, mais sans grande raison qui pourrait confirmer le sujet.
Nous n'avons pas d'autres informations sur le manga à part que la cause des nombreux décès serait de cause naturel .. Mais cette idée se fera oublier au fil des pages...
Malheureusement, j'ai été assez déçu par le cadrage et les coupes des personnages.
On a un cadrage ou aucun dessin ne dépasse très carré et trop remplie qui à force m'ont rendu cette lecture très fatigante.
Des coupes cliché style '' Pokémon'' enfantin et pas à mon goût.
L'auteur montre un dessin avec des personnages assez enfantins qui ne sont pas spécialement adaptés au thème, cela donne quand même une originalité à la série.
D'ailleurs soit on n'aime ou non le style du mangaka.
J'ai quand même mis du temps avant d'apprécier son style de dessin, mais ce n'est pas non plus affreux.
Cela reste un tome d'introduction ou les personnages sont plats et sans vraiment d'âme due à l'atmosphère glaciale.
À la fin du manga, on peut apercevoir un registre des personnages et des décès pour comprendre et mieux suivre le manga.
Je reste mitigé par cette lecture, je me prendrais quand même la suite et si vous n'êtes pas convaincu entièrement par mon avis, je vous laisse visionner l'anime de Shi ki qui pourra vous faire réfléchir si oui, ou non cet univers pourrait vous plaire.
En conclusion, le scénario est lent avec des personnages plats, mais les thèmes et le côté sombre du manga me donnent l'envie de me procurer la suite.
Lien : https://mangastra.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
XanderOneXanderOne   19 décembre 2014
Certains soirs, il m’arrive de m’énerver sans raisons particulière, et quand l’aube arrive, n’en pouvant plus, je cours jusqu'à la nationale, vers cette route qui à travers champs et montagnes, file en direction de la ville tumultueuse, laissant derrière elle ce village cerné par la mort !!
Commenter  J’apprécie          210
Erik_Erik_   22 décembre 2020
Pour le vieil homme, chaque colline est une montagne.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Fuyumi Ono (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fuyumi Ono
Les 12 royaumes AMV
autres livres classés : revenantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1017 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre