AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226168095
Éditeur : Albin Michel (14/09/2005)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Pouvez-vous répondre à une seule question ? Si je vous parle et que vous parveniez à me guérir, ce sera pour vivre quoi ?
Un roman qui se lit comme une leçon de vie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
infini
  20 juillet 2014
"Deux fois par semaine" par Christine Orban...
Un livre remplie de douleur décrite avec une plume poétique....
La narratrice nous livre ses états d'ame dans la relation qu'elle entretien avec son psychanalyste...face a ses démons ,face à l'épreuve qu'elle doit affronter...
la maladie et la perte de son etre cher ...
Ce livre est une profondeur émotionnel très forte , il m'a fait sourire face a des situations lors de ces "trois quart d'heure' loué a son psy.
Ce coté je vous paye ,soigner moi avec les mots ,est-ce possible?
Face a cette inconnu...
Je trouve qu'elle a le don de d'écrire un livre d'une grande noirceur ,d'une grande tristesse....inconsolable...,Elle est arrivé a y mettre des couleurs ..
Ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur.
et la relation qui se noue entre elle et son thérapeute , montre que l'humanité prime ....
quel doux moments....
Christine Orban est pour moi un vrai délice a lire....elle touche le coeur ....
Commenter  J’apprécie          140
sylvie2
  10 mars 2019
Couchée sur un divan, la narratrice essaye de retrouver la vie et non plus se contenter de l'observer. Un livre qui ne raconte pas beaucoup, mais dont les mots sont puissants. Je suis sortie de ce livre pleine de questions.
Commenter  J’apprécie          120
Chantilly34
  02 mai 2014
"Les mots d'un médecin m'ont condamnée, je ne vois pas comment les vôtres peuvent me ressusciter."
Enfermée dans son silence douloureux, "anesthésiée du coeur", la narratrice entreprend une analyse afin de trouver la force d'affronter la mort imminente d'un être cher. Quand tout s'effondre autour de soi, le psychanalyste peut-être un refuge malgré son silence.
Comment aller au-delà des mots, comment surmonter la difficulté de se livrer à un inconnu muet (le psy), de sortir de son silence ?
Les livres de Christine Orban ne sont pas particulièrement gais ; celui-ci l'est d'autant moins qu'il est autobiographique, mais elle nous raconte avec beaucoup de pudeur la relation qui s'établit entre une patiente et son psy.
Pour qui a l'expérience d'un cabinet de psy, la description de certaines séances sont tellement réalistes que, malgré la gravité du thème on ne peut s'empêcher de sourire !
Lu en une soirée, très facile à lire et agréable.
Commenter  J’apprécie          60
anne_le_bruit_des_vagues
  08 avril 2014
Et bien me voilà face à un dilemme : bien qu'ayant littéralement dévoré ce roman, et l'ayant trouvé somptueux, j'aurai vraiment du mal à le conseiller, car il est (trop ?) troublant. Coeur fragile, s'abstenir : sous son apparente légèreté, il est vraiment très sombre.
Peut-être est-ce justement cela, un bon bouquin ?
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjluc
  01 septembre 2017
Voilà un livre fort bien écrit, rien que pour cela il vaut le détour.
On y suit notre héroïne dans ses séances chez le psy, ses doutes, ses cris retenus ou pas, ses souffrances, son avis sur cette situation, sur sa thérapie, son thérapeute.
On découvre petit à petit le pourquoi elle est là, mais ce n'est pas le principal, qui lui se situe plutôt au niveau du processus interne de retenue dévoilement de notre personnage principal...
Une très belle découverte faite dans la boîte à livre de mon village...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
infiniinfini   18 juillet 2014
Ce n'est pas facile d'énoncer ou l'on a mal : estomac , foie , plus bas les reins ,alors que tout ce que l'on peut dire , c'est "j'ai mal' comme lorsqu'on est enfant .
Alors les états d'ames ! Difficile de répondre à la question "Comment allez vous?"
Seuls les gens polis et les menteurs ou les idiots , vont "bien"
S'il est aisé de lire un chiffre sur un thermomètre , comment décrire ce qui n'a aucun dosage , cet impalpable , à moins de détourner les mots de leur sens initial?
Par exemple ,si à cet instant précis ,je devais sincèrement décrire mon état , j'avouerais :"Docteur , je suis anesthésiée du cœur" Je rajouterai "Et cela est insupportable"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
infiniinfini   18 juillet 2014
L'extérieur je le connais mais je reste sur le quai .
C'est l'autre coté de la vitre , de la rive , de la vie . Ce sont les autres ,remuant , palabrant.
Moi je suis ici parce que l'extérieur est toujours extérieur , qu'il y a comme une vitre entre la vie et moi .Comment lui dire tout ça ?
Commenter  J’apprécie          100
carrecarre   08 février 2015
“Entendre une phrase qui tombe juste, c'est voir son âme dans un miroir.”
Commenter  J’apprécie          320
infiniinfini   21 juillet 2014
Je sais pourtant que l'amour est au-dessus de tout , je sais qu'il est important de se connaître pour pardonner aux autres , que toute ma vie je continuerai à vouloir comprendre. Que cela ne change rien . Je sais que je vais souffrir , que c'est inéluctable ,qu'à trop me préparer à cette souffrance , j'ai gaché les moments qu'il restait . J'aurai voulu , je n'ai pas pu . Je sais que l'existence n 'est qu'un court espace de temps entre la vie et la mort , tout le monde y pense , personne n'y croit vraiment .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
infiniinfini   19 juillet 2014
Je viens d'acheter une parcelle de temps à un homme .
Disons plutôt que je viens de louer , louer deux fois par semaine ,les tris quarts d'une heure à un propriétaire de temps , docteur en psychiatrie.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Christine Orban (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Orban
Émission complète à découvrir sur : http://www.web-tv-culture.com/avec-le-corps-qu-elle-a-de-christine-orban-1276.html
Christine Orban aurait pu ne jamais être auteur. Des études de droit dans la perspective d?une carrière d?avocate, pour faire plaisir à son père, telle était la voie toute tracée. Mais le goût de la littérature était bien ancré en elle. L?envie de s?accomplir, de se prouver à elle-même et aux autres qu?elle en était capable l?incite à écrire et à proposer à un éditeur son premier livre « Les petites filles ne meurent jamais ». Nous sommes en 1986. Depuis, derrière une réserve et une pudeur non feintes que certains considèrent parfois comme de la froideur, Christine Orban promène son élégance naturelle dans l?univers littéraire, entre romans contemporains et portraits historiques, histoires dramatiques ou plus légères, souvent teintées d?un voile de mélancolie. Le nouveau titre de Christine Orban « Avec le corps qu?elle a? » sonne comme une provocation dans l?actualité de ces derniers mois, dominée par l?affaire Weinstein, du nom de ce producteur américain ayant abusé de nombreuses femmes. Et pourtant, cette histoire, la romancière la porte en elle depuis longtemps et peut-être même n?y est-elle pas complètement étrangère. Une jeune femme de 20 ans, issue de la bonne société parisienne, a décidé d?écrire, envers et contre tout, car dans ce milieu, une jeune femme n?a pas à prendre la plume. Son premier roman est publié au grand dam de son beau-père qui sent son pouvoir sur elle s?écrouler. Un jour d?été, alors que le livre est à peine sorti, l?homme a cette phrase « Avec le corps qu?elle? » sous-entendu machiste, haineux, qui laisserait entendre que la jeune femme n?a pas été reconnu pour son écriture mais pour son physique. Comment vivre avec cette phrase violente, prononcée par un proche ? Comment garder confiance en soi et ne pas sombrer ? Comment envisager sa vie de femme quand celui qui devrait être votre premier protecteur vous assène cette insulte sexiste. Christine Orban nous entraine jusqu?au bord du gouffre dans cette histoire qui devrait être celle des siècles passés et qui reste pourtant très actuelle. « Avec le corps qu?elle a? » de Christine Orban est publié chez Albin Michel.
+ Lire la suite
autres livres classés : psychanalyseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
315 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..