AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781095674000
Éditeur : 9791095674016 (15/10/2015)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 31 notes)
Résumé :
En 1984, l’été de ses treize ans, Anna, la petite parisienne aux origines polono-ardéchoise, fan des Smiths en particulier et de tous les groupes anglais en général, voit sa vie transformée par deux événements majeurs. Premièrement, elle entre dans la phase mythique de l’adolescence et peut enfin espérer qu’une vie plus vivante ne commence. Deuxièmement, sa famille la déracine de son Paris d’enfance pour une Bretagne aussi exotique qu’hostile avec comme handicap sup... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
LuMM
  11 octobre 2017
Pour l'anecdote, j'avais craqué depuis un petit moment déjà sur la couverture et surtout le titre qui me rappelait une chanson de mes jeunes années…
En fait il ne s'agissait pas d'une coïncidence ! Charlotte Orcival précède chaque chapitre d'un titre de chanson pour au final offrir à son lecteur une vraie bande-son qui parlera à beaucoup de monde, avec du bon, du lourd, du culte ( The Smiths, Frankie Goes to Hollywood, Cindy Lauper, Léonard Cohen et Alphaville donc, pour n'en citer que quelques uns).
Une bande-son qui accompagne sa jeune héroïne, Anna, pendant une étape charnière de son adolescence, une année de changements majeurs : déménagement, nouvelle ville, nouvelle vie, des amitiés qui se forment vite et fort, comme elles peuvent le faire à cette âge et, bien sûr, le premier amour.
Pas simple cette histoire….
Charlotte Orcival réussi à merveille à nous faire vivre les espoirs et les craintes d'Anna, son envie de grandir mais pas trop vite quand même, ce temps incertain avec un pied encore dans l'enfance, mais le regard tourné tout entier vers l'âge adulte.
C'est tendre, souvent touchant, parfois cruel.
Comme la vie en fait….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
moncoinlivresque
  07 mai 2016
Je tiens tout d'abord à remercier très chaleureusement l'auteure pour sa gentille proposition. J'avais vu passer son roman sur la toile et j'en avais lu de nombreuses critiques élogieuses. Lorsqu'elle m'a proposé un partenariat, je n'ai pas pu refuser même si ma PAL me criait de ne rien accepter de plus. Une fois son roman terminé, je me dis que je suis véritablement très chanceuse d'avoir pu découvrir cette merveilleuse histoire...Merci encore pour ce déluge d'émotions.
Mon avis : Au moment où je vous livre ces mots, mes yeux sont encore embués de ce qu'ils viennent de lire...de ce que je viens de vivre. Ce livre est touchant à un point...c'est déconcertant. Peut-être parce que je me suis vue dans ces lignes...peut-être parce que Charlotte Orcival a su trouver les mots pour m'atteindre...
Forever Young m'a plu avant même de le lire...sa couverture, son synopsis...je savais que j'allais aimer cette histoire, peu importe la direction qu'elle allait prendre, je sentais dans mon fort intérieur que j'allais être emportée je ne sais où par la plume de son auteure.
Il y a des livres qui vous marquent parce qu'ils sont remarquablement bien écrits, d'autres qui vous touchent parce que l'histoire vous parle. Ici, pour son premier roman, Charlotte Orcival réussit le pari de nous livrer un roman qui réunit les deux ! Je ne sais trop comment le décrire mais j'ai été, le temps de 300 pages, cette petite Anna de 13 ans... Ce boom en plein coeur, de nostalgie et d'intensité, m'a complètement retourné.
D'un côté nous avons Anna, petite gamine d'à peine 13 ans qui débarque avec sa famille en Bretagne...de l'autre nous avons les tourments, les questionnements, les bonheurs et les aléas qui remplissent généralement la période de l'adolescence. Ces mêmes "soucis" qui nous semblent pharaoniques étant jeunes et qui donnent le sourire à leur évocation une fois devenus adultes.
Charlotte Orcival m'avait prévenu en m'envoyant son roman : il comportait quelques coquilles, mais je vous avoue ne pas m'être embarrassée de ces détails tant l'histoire de ce roman est prenante. A dire vrai, je pense que le lecteur lui pardonnerait n'importe quelle faute de frappe, n'importe quelle maladresse ou oubli...
Lorsque j'ai commencé ma lecture, je me suis demandée si je n'étais pas, au final, trop 'âgée' pour lire et aimer un livre sur l'adolescence...Serais-je touchée par les mots de son auteure ? Pourrais-je m'identifier au personnage principal ou tout du moins m'accrocher à l'histoire ? Les débuts ont été assez mitigés, non pas parce que l'histoire était inintéressante ou trop longue à se mettre en place, mais surtout parce que j'avais quelques appréhensions sur la suite des événements. J'avais déjà lu des journaux intimes, je m'étais déjà plongée dans les confidences de personnages assez jeunes et j'avais pu constater qu'il n'est pas toujours évident d'être happé par une histoire de ce type. S'identifier au personnage central est parfois difficile.
C'est au moment où j'ai pris conscience que ma lecture m'emmenait sur des chemins insoupçonnés que j'ai compris que Charlotte Orcival n'allait pas se contenter de me parler d'une banale histoire d'amour entre deux ados...j'allais à la fois pouvoir la vivre comme l'adolescente que j'ai été autrefois, mais également la lire comme l'adulte que je suis devenue. Certains pourront trouver que la plume de l'auteure ne retranscrit pas toujours le langage d'une véritable ado de 13 ans, en effet, certains termes sont à mon sens assez complexes et rarement utilisés même lorsque l'on rédige un carnet intime. Néanmoins, j'ai apprécié ce mélange de genres justement. Ces mots d'adulte, mélangés au reste beaucoup plus léger. C'est ce qui m'a d'ailleurs permis de m'immerger complètement dans ce roman.
Et pour m'immerger...je n'y suis pas allée de main morte ! Une fois prit dans l'histoire, le lecteur ne peut pas s'en défaire...J'ai tout aimé : les personnages centraux, les personnages secondaires, les lieux, les moments forts, les déconvenues...j'ai souris, j'ai ris, j'ai pleuré... Ce fut un crescendo émotionnel tout au long de ma lecture.
Tout était tellement authentique, si bien évoqué, traité, approfondit...Les premiers émois, le sentiment d'abandon, de rejet, de solitude...l'impression que personne ne vous comprend ou ne se soucie de vous par moment...La naissance des sentiments amoureux, l'amitié que l'on croit éternelle...Les promesses que l'on se fait, persuadés qu'elles dureront toujours...La découverte de son corps, du plaisir que l'on peut en tirer...L'éveil du désir, les regards qui changent... Les petits mensonges que l'ont fait à ses parents... Les cours que l'on sèche parfois par amour ou par dépit...
Charlotte Orcival aborde avec délicatesse et tact le sujet de l'adolescence et nous livre là un roman époustouflant. Sa plume, toujours juste, agréable et recherchée a tout d'une "grande". Ce n'est pas toujours évident, lorsqu'on est loin de ses 13 ans, de parvenir avec autant de facilité à prendre la voix d'une adolescente et d'aborder certains sujets tels que la mort avec les mots justes. Pourtant, l'auteure y parvient remarquablement.
En conclusion : Je remercie vraiment de tout coeur Charlotte Orcival pour ce partenariat, pour ce moment des plus agréables qu'à été la lecture de Forever Young. J'ai, l'espace d'un moment, retrouvé la petite Victoria que j'ai été...j'aurais presque pu lui parler tant Anna me la rappelait, tant j'avais l'impression de pouvoir la toucher du bout des cils...
Lisez Forever Young...laissez-le vous emporter...vous ne le regretterez pas...
Je me suis sentie "chez moi", merci encore pour ce moment si intense...si poignant !
Lien : http://moncoinlivresque.fr/f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leticiajoguinrouxelle
  17 juillet 2017
J'avoue que le résumé m'a tout de suite attirée.
Pourquoi?
Parce que je suis née à St Denis en région parisienne et que j'ai passé mon adolescence en bretagne. Tous les lieux que Charlotte Orcival a cités je les connais tous, en passant par: Rennes, Redon et Vannes. Je n'avais donc aucun souci quand à laisser se promener mon imagination sur les endroits qu'elle décrivait: de la plage de Pen'hoc à l'île d'Arz. Mes parents habitent d'ailleurs juste à côté de Vannes, à Elven.
Avant même de commencer ma lecture, je savais qu'Ana et moi aurions beaucoup de points communs, mais j'avoue que je n' en imaginais pas autant.
Ana à treize ans, elle est déracinée de sa vie parisienne suite à un changement de travail de son père.
Fini Paris, fini sa vie, si c'en était véritablement une, fini les quelques amis qu'elle avait jusque là.
Bonjour la bretagne!
Son nouvel enfer comme elle le dit...
Sa mère est professeur de mathématiques et va enseigner dans l' établissement où Ana et sa soeur, vont aller étudier à Vannes.
Rapidement, sa vie, son monde va prendre une autre tournure...
Elle va faire une rencontre qui va tout bouleverser, la bouleverser...
Julien n'est pas vraiment l'archétype du prince charmant rêvé, il est tantôt avide d'en savoir plus sur elle et tantôt absent, fuyant et pourtant jamais très loin d'elle.
Et puis , il y a aussi Erwan et Laure, ceux qui vont devenir ses bouées de sauvetage, ses confidents, ses amis. Ses meilleurs amis.
Je suis rentrée dans une bulle sucrée intemporelle, celle qui vous rassure et vous submerge en même temps, celle qui vous rappelle le temps des premières fois, du premier amour, de la première amitié... Celle qui vous rappelle aussi que même si le temps à passé l'adolescence n'est finalement pas si loin...
Et si nous étions encore cette fille, cet entre-deux , si finalement on ne vieillissait pas vraiment...
"Forever Young" est un hymne à cette période où l'on est pas encore tout à fait grande mais plus encore si petite...
Il est cet instant, figé dans le temps, de cette époque magnifique de l'adolescence rythmé par les premières fois.
Charlotte Orcival à réveillé tous ces émois en moi, son écriture est fluide, rythmée pleine d'émotions. Je n'ai pas su, ni voulu arrêter ma lecture. J'ai été happée, ensorcelée par ce regain de sentiments amoureux, les premiers... Je me suis rappelée de tout... Parce que le premier amour est celui qui vous marque pour toujours... Parce que l'espace d'un instant, j'avais encore seize ans....
Vous l'aurez compris, cette lecture est un immense coup de coeur...
Moi aussi, comme Ana, je suis une amoureuse de l'amour...
N'hésitez-plus, rappelez-vous pourquoi et comment nous resterons, éternellement jeunes... Forever young...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaureValentin
  21 juillet 2016
Ce roman est une perle, tout en douceur et en authenticité. C'est l'histoire de l'amour, de l'amitié, du passage de l'enfance à l'âge adulte avec ses bonheurs et ses peines.
Dans ce récit, on fait la rencontre d'Anna, jeune Parisienne dont la famille vient de déménager en Bretagne. Nous sommes en 1984, Anna a 13 ans et elle est au collège. Si dans un premier temps elle ne connaît personne, elle ne va pas tarder à se constituer un noyau d'amis fidèles, dont Erwan, un jeune homme qui la prend aussitôt sous son aile comme le ferait un grand frère, et Laure, qui devient sa meilleure amie. Et puis, il y a Julien, ce garçon dont elle a croisé le regard et qui a fait battre son coeur.
Je suis immédiatement tombée sous le charme de cette bande d'amis comme il y en a eu et comme il y en aura toujours, parfois soudés, parfois distants, en un mot adolescents. Charlotte Orcival a su retranscrire à la perfection les émotions et les hésitations de cet âge, les premiers émois et ce mélange de légèreté et de gravité avec lequel on aborde la vie. L'auteure ne décrit rien d'exceptionnel, rien que chacun n'ait plus ou moins vécu, et c'est justement là qu'est la grande force de ce roman. Il est authentique et simple, il nous raconte. Que l'histoire se déroule en province dans les années 80 (avec un fond musical dont l'auteure nous offre des bribes) donne un rythme agréable au roman, évite la frénésie de l'époque actuelle. Pour se parler entre les cours ou pendant les vacances, les adolescents doivent prendre leur mobylette pour se rendre les uns chez les autres, téléphoner à la maison et s'adresser aux parents, s'écrire des lettres aux mots soigneusement pesés, ou encore se donner rendez-vous sur la plage ou au café. Les personnages ont le temps de ressentir, d'attendre, de douter… À la fin du récit, Anna n'est pas devenue adulte, Anna n'est pas la princesse d'un conte de fées qui se marie et a beaucoup d'enfants, Anna est juste Anna avec une année de plus et le lot d'expériences qu'elle a comporté.
Toute l'habileté et tout le talent de l'auteure, c'est de dépeindre la complexité de l'esprit adolescent, son absurdité parfois et surtout sa candeur, avec une justesse parfaite. L'écriture de Charlotte Orcival m'a conquise. Elle écrit avec tendresse, dépasse les sentiments de surface pour aller puiser dans ses personnages ce qui les émeut vraiment. Un beau roman d'apprentissage, émouvant et vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cress
  16 juillet 2017
Tout d'abord, je voudrais prévenir qu'il ne faut pas forcément vous fier à mon unique avis quant à ce livre car malheureusement il s'agît d'un genre que je n'apprécie que très peu voire pas du tout donc automatiquement… ma critique ne va pas contenir énormément d'arguments qui vous donneront envie de le lire mais je vais vous expliquer tout ça. (...)
Je dirais tout d'abord que j'ai trouvé l'écriture plutôt fluide. En effet, le texte se lit tout de même assez vite. J'ai eu la sensation que les mots étaient ceux d'une adolescente relatés par une adulte, ce qui je pense était le but recherché. L'effet était intéressant et permettait ne pas tomber dans le simplisme comme j'ai pu le voir dans d'autres romans du genre. Cette écriture permet de donner aux personnages une dimension appréciable, les relations sont bien mises en place dès le début et leurs interactions m'ont semblé tout à fait crédibles.
Mais concentrons nous sur le point d'orgue du roman: la relation Anna/Julien. Je vous avoue avoir eu beaucoup de mal… Ces allés-retours incessants entre « je t'aime bien »… « ah non, on se fait la tête »… « je te reparle »… « ah non, je sors avec une autre fille » etc etc etc m'ont tout simplement exaspérés et j'ai cru que j'allais abandonner ma lecture. Finalement je me suis accrochée et heureusement, leur relation finit par évoluer et la lecture m'a semblé plus agréable à partir de ce moment là.
Un autre point sur lequel j'aimerais attirer l'attention est l'année dans laquelle se déroule l'histoire: 1984. J'ai trouvé cette date intéressante car elle permettait à ce livre de se distinguer des quelques lectures de ce genre que j'ai pu faire. En effet, tout l'aspect sms et réseaux sociaux est, par le fait, inexistant. Cela amène, je pense, une fraîcheur et une certaine nostalgie à cette histoire. (...)
Finalement, je pense pouvoir dire qu'il s'agît d'un roman sympathique à lire pour l'été mais qui n'était pas du tout fait pour moi, ce qui explique pourquoi je ne l'ai pas apprécié.
La chronique complète sur mon blog!
Lien : https://degustationslitterai..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
charlotte_orcivalcharlotte_orcival   26 novembre 2015
Je l'ai attrapé par le cou et embrassé à plein bouche pour le faire taire. Il a eu l'air un instant stupéfait mais a vite trouvé son compte à ce baiser torride d'un samedi soir sur la plage. Julien embrassait superbement bien. Je lui trouvais des qualités infernales de ce côté-là. Je pouvais comparer, j'avais eu deux autres expériences cette même année. Julien savait envahir ma bouche et mon cerveau en même temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RevesetimaginesRevesetimagines   04 décembre 2015
J’ai beaucoup menti à mes parents pour obtenir ce que je voulais. Ça ne m’a pas dérangée. Pour cette soirée, j’aurais été prête à tout. L’attention de Julien, son insistance, cela m’avait donné beaucoup trop d’espoir.
Pour mes parents, le scénario fut le suivant : Laure et ses parents organisaient une soirée de réveillon et m’invitaient à être avec eux et à passer la nuit là-bas. Ils proposaient cela aussi pour nous remercier du voyage à Paris de Laure. Dans l’ensemble, ça sonnait juste. Mais c’était mal connaître la situation des parents de Laure que de croire à cette histoire. Pour autant, ça a marché. Mon père a même ajouté que je ne pourrais pas y aller les mains vides. Il a sorti une bouteille de champagne de sa réserve et m’a dit de la prendre pour la leur offrir. J’étais sciée. J’allais faire la fête chez Erwan avec une bouteille de champ. C’était cadeaux bonus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
moncoinlivresquemoncoinlivresque   07 mai 2016
C'est la seule chose que j'ai comprise en 4 semaines ici : tant que personne ne s'est aperçu que tu es en morceaux, tu peux encore faire semblant d'être entière. Tant que personne ne sait que tu es morte, tu es encore vivante. Ne rien dire, ne rien dévoiler, nier le cas échéant s'il le faut...Si je cache cela aux yeux du monde, rien de grave ne m'arrivera et je peux même me prétendre à moi-même que je n'ai pas mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SongesLivresquesSongesLivresques   17 mars 2016
« Et là, sans même que j’ai à y penser, sans même avoir le temps d’avoir la trouille que cela puisse arriver, il m’a embrassée. C’était doux, mon dieu, très doux. Et humide aussi. Forcément. Je ne sais pas comment on s’y est pris mais nos deux langues avaient fait connaissance et s’entortillaient de manière très agréable. Je n’étais pas gênée. Bien au contraire. Même si j’avais les joues en feu et que j’arrivais quand même à me demander si cela se voyait que je n’avais jamais embrassé qui conque comme ça avant lui. Quand nous nous sommes arrêtés, c’est comme si la terre, sous mes pieds, avait tremblé. Patrice m’a lancé un coup d’œil, je ne sais pas, amusé ? Et sans prononcer un mot, il a sauté de sa mob et m’a repris dans ses bras et c’était reparti pour un festival de sensations. Je n’avais jamais rien vécu de pareil. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
charlotte_orcivalcharlotte_orcival   08 novembre 2015
— Tu sais que la semaine prochaine, c’est mon anniversaire ?, j’ai dit, les yeux dans le vide.
— Je sais, il a répondu, les yeux tout aussi perdus que les miens. Laure nous le rappelle tous les jours depuis une semaine au moins.
— Oh mon dieu, c’est encore pire que je croyais.
— Bienvenue dans le début du reste de ta vie, Anna…
Commenter  J’apprécie          10

Video de Charlotte Orcival (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Orcival
Un roman bouleversant sur l?amour, les blessures et l?espoir, vus (comme rarement) à travers les yeux d?un homme amoureux.
Ils pensaient que leur amour était indestructible. Que feriez-vous si vous retrouviez l?amour de vos 16 ans ? Laisseriez-vous passer votre chance une seconde fois ? Julien, 32 ans, photographe, papa et divorcé, doit très vite répondre à ces questions lorsque, un mois exactement après les attentats du 11 septembre, il retrouve dans un avion pour New York, Anna, l?amoureuse de son adolescence. Ébloui par la jeune femme qu?elle est devenue, Julien fait rapidement le choix de l?amour et se jette à c?ur perdu dans une grande opération de séduction. Mais le monde dans lequel ils sont rentrés de plein fouet est devenu incertain, fragile, difficile, à l?image de la relation qu?ils reconstruisent tous les deux?et l?amour ne suffit peut-être plus. Alors, devenus adultes, que sont-ils prêts à donner d?eux-mêmes pour vivre enfin leur histoire ?
A propos de l'auteur Avec Et tes larmes retenir, Charlotte Orcival signe une histoire d?amour aussi intense qu?intemporelle. D?une écriture juste et touchante, elle parvient à susciter chez son lecteur des émotions qui résonnent longtemps après la fin, et confirme qu?elle est l?une romancières les plus talentueuses de sa génération.
+ Lire la suite
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3761 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..