AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225307389X
Éditeur : Le Livre de Poche (29/05/2019)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 59 notes)
Résumé :
« Les moustiques viennent de la nuit des temps (250 millions d'années), mais ils ne s'attardent pas (durée de vie moyenne : 30 jours). Nombreux (3 564 espèces), installés sur les cinq continents (Groenland inclus), ils tuent volontiers (750 000 morts chaque année).
Quand ils nous vrombissent à l'oreille, ils ne se contentent pas de pourrir nos nuits, c'est une histoire qu'ils nous racontent : leur point de vue sur la mondialisation. Une histoire planétaire de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
moussk12
  22 décembre 2018
Très intéressant comme livre. C'est ce qu'on appelle un précis de vulgarisation, je crois, car grâce à une écriture accessible à tous, vous saurez absolument tout sur les moustiques, les différentes espèces, les ravages trop souvent mortels qu'ils provoquent (750.000 morts/an), la propagation des virus qu'ils portent en eux, leur mondialisation car les moustiques voyagent. Tout comme nous, ils prennent le bateau ou l'avion.
De nombreux scientifiques les étudient dans le monde entier et tentent de trouver, non pas des remèdes ou des vaccins pour l'humain, mais des solutions à leur éradication, au point de couper la chaîne alimentaire pour nombre d'espèces animales. Comme quoi, rien n'est jamais simple.
Parmi les solutions, certaines sont controversées. Un exemple : des moustiques mâles ont été irradiés pour qu'ils deviennent stériles, puis ont été relâchés par milliers dans la population d'une île des Caraïbes, en 2009, en espérant que les femelles n'aient plus rien à transmettre car ce sont elles qui piquent.
Les coûts monstrueux que toutes ces recherches engendrent, bien entendu, pour sauver des vies humaines, mais que seuls les pays riches et moins infectés de par leur climat peuvent se permettre. Les insecticides, les tentatives de clonage de moustique (oui, oui), les manipulations de leur gêne sans savoir ce qu'ils pourront engendrer comme nouvel insecte une fois qu'une femelle "sauvage" s'accouplera à un mâle génétiquement modifié...
C'est absolument effarant, mais Erik Orsenna nous livre ses découvertes comme s'il était un aventurier. Quelques graines d'humour par-ci par-là, l'auteur, qui nous fait faire connaissance avec les plus illustres chercheurs en la matière (lesquels sont d'ailleurs complètement déjantés) a souvent très peur des situations dans lesquelles il se trouve, au côté de ces drôles de docteurs.
Bref, malgré tout ça, c'est très plaisant à lire, ce qui fait que nous ne deviendrez pas mousticophobe, une fois fini.
Très bon NOËL à tous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
nbocklandt
  20 juin 2018
INCROYABLE !
Je ne suis ni scientifique ni intellectuelle et pourtant je suis restée accroché à ce livre jusqu'à le finir, d'une seule traite. Pourquoi ? Parce que Erik Orsenna parle dans une langue humble (non celle d'un académicien qui cherche à se faire mousser par un vocabulaire tellement châtié qu'il nous faut trois heures pour comprendre une phrase.) Il simplifie un sujet passionnant, qui de premier abord parait rébarbatif. On en sort en ayant appris quelque chose, émerveillé, peut être un peu effrayé, mais édifié ! On y découvre un écrivain qui aime sa planète et qui a décidé de dédier sa passion qu'est l'écriture à la défense de cette terre. Il a le mérite d'approcher un sujet qui n'est pas vendeur ! Où est l'erreur ? Les rayons des libraires qui nous exposent essentiellement du Musso, Levy, Bussi (tiens ils ne dépassent jamais 5 lettres dans les noms, pour que nous pauvres lecteurs lambdas n'oublions pas) qui ne sont que des casseroles vides face à cet essai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
hcdahlem
  04 août 2017
Erik Orsenna est un vulgarisateur hors-pair. J'imagine qu'il pourrait même rendre l'analyse d'un bottin téléphonique passionnante. Fidèle au modèle qu'il a conçu pour nous expliquer la mondialisation et avec lequel il nous a successivement raconté le parcours d'une balle de coton, suivi le trajet de l'eau ou encore la fabrication du papier, il a cette fois choisi un animal comme figure de proue de la mondialisation: le moustique. À suivre notre académicien avide de savoir, on comprend très vite le potentiel formidable de cet insecte aussi minuscule que terrifiant.
Quelques chiffres suffisent du reste à illustrer la dimension du problème. En 2015, les moustiques ont causé la mort de plus de 800000 personnes, alors que la même année les conflits humains ont tué 580000 personnes. Même un bestiaire à la Prévert qui rassemblerait requins, lions, crocodiles, serpents, chiens, ours ou autres prédateurs n'arriverait pas à la cheville de ces insectes. Au tableau de chasse du moustique on répertorie les victimes du paludisme, de la dengue, du Zika, de la fièvre jaune, du chikungunya pour ne prendre que les parasites et virus les plus connus que transmettent ces espèces qui n'ont sans doute pas encore été toutes découvertes.
C'est dire le potentiel de nuisance de ces minuscules bestioles. C'est dire aussi combien le combat mené sur tous les continents est vital. Avec l'aide et la caution d'Isabelle de Saint-Aubin, Erik Orsenna peut se lâcher et entraîner le lecteur dans cette guerre à l'issue très incertaine, dans un combat où les plus malins ne sont pas forcément ceux qu'on croit (l'adaptabilité des moustiques aux pièges qu'on leur tend est phénoménale), dans une stratégie battue en brèche par le tourisme et les voyages qui rendent possible – voire inéluctable – l'invasion de nouvelles espèces dans des régions jusque-là préservées. le cas du moustique-tigre en est un exemple révélateur.
Très didactique, l'ouvrage est construit sur une série de voyages et d'entretiens qui en le rendent aussi passionnant à lire qu'un roman. Découpé en trois grandes parties, il commence par dresser le portrait des moustiques (Qui sont-ils ?) avant de partir sur leurs traces (Où sont-ils ?) puis de détailler les recherches en cours (Comment s'en débarrasser?). Si le but du livre n'est pas de gâcher les vacances du lecteur, il faut bien reconnaître que les différentes techniques d'éradication, des recettes de grand-mère aux techniques utilisant la génétique, montrent toutes leurs limites.
Puis-je me permettre de vous suggérer l'achat d'un moustiquaire avant d'attaquer cet essai passionnant ? Car si vous avez besoin d'être rassurés, je ne vois guère que cette solution. le très intéressant dossier complémentaire mis en ligne par l'Institut Pasteur n'étant pas vraiment susceptible de vous rassurer, au moins à court terme. Bzzzz, bzzzz !

Lien : https://collectiondelivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
jalleks
  05 avril 2017
Je savais qu'en lisant un tel ouvrage, ça finirait par me démanger.
Un livre qui parle des moustiques, il fallait oser, Monsieur Orsenna.
Quand je lis, j'ai toujours un crayon à papier avec moi pour annoter, souligner, entourer. Je n'ai fait que ça avec la Géopolitique du moustique.
Vous y apprendrez pourquoi le moustique tue, et comment, et pourquoi ?
Et quels sont les enjeux de le combattre ?
Pour info, ou rappel (ça fait froid dans le dos !), le moustique tue 750 000 personnes par an. (bien moins que les hommes qui s'entre-tuent, 475 000).
Une aubaine pour les recherches.
Comment tuer ces petites bêtes, qui lorsque vous les entendez siffler à votre oreille, est un appel à la copulation. Je vous passerai le nombre de fois où madame (celle qui pique) donne naissance à ses rejetons. Vous aurez envie de vivre dans une bulle.
Orsenna nous emmène en voyage, de part le monde. Autant faire court : les moustiques sont partout ! Laissant une cicatrice pour les plus chanceux, ou des fièvres mortelles pour d'autres. La dengue, Kika, Chikungunya, paludisme (qui est revenu en force ces dernières années et Orsenna nous explique pourquoi, mais je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même). Autant de termes exotiques qu'il vaut mieux avoir à éviter de prononcer.
Ne pensez donc pas aller vous protéger dans le nord, bien à l'abri d'une brise fraîche. le réchauffement climatique fait le bonheur de ces petites bêtes.
Eux ne connaissent pas les frontières et ont une capacité d'adaptation hors du commun.
Alors, saluons les chercheurs, notamment de l'Institut Pasteur, qui travaillent d'arrache-pied pour nous éviter de ramener un petit souvenir inattendu des vacances ... Comment les combattre : les éradiquer ? Les stériliser ? Bombarder la planète d'insecticide ? Modifier leur ADN ? Tuer les parasites qu'ils portent et tueurs d'hommes ?
Mais chaque être vivant de cette belle planète bleue, n'est-il pas un maillon de la Vie en général ? Serait-il possible de vivre ensemble ?
Comme l'écrit Orsenna à la fin de l'ouvrage : "La vie est la Start-Up qui a le mieux réussi".
Bref, je savais qu'en lisant ce petit précis, ça me démangerait.
Ça me démangerait de découvrir les autres petits précis d'Orsenna. Vite vite, ma libraire adorée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
Mimimelie
  21 juin 2019
On ressort moins bête de cette lecture car on apprend beaucoup non seulement sur les moustiques mais aussi sur les moyens déployés par les scientifiques pour éradiquer les nuisances qu'ils nous occasionnent, leurs réussites et leurs échecs mais aussi leur questionnement.
Par contre, concernant le style, je ne sais pas si Orsenna a voulu faire mouche, mais si c'est le cas, c'est un peu loupé. C'est précis, vulgarisé à souhait, plein d'humour, un brin funky, mais personnellement je suis un peu restée sur ma faim, il y manque à mon goût d'un peu de profondeur et de conclusions, on survole en fait beaucoup d'informations bzzz bzzz, on voyage beaucoup, pour une maigre récolte. Dommage.
Cela reste néanmoins intéressant, mais à considérer comme une mise en bouche du sujet.
Commenter  J’apprécie          163

critiques presse (3)
Lexpress   15 mai 2017
Le long de son périlleux voyage aux pays des moustiques Erik Orsenna apprend que "comme les êtres humains, les Aedes voyagent, veulent vivre et se reproduire. Et, surtout, ils s'adaptent."
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro   05 mai 2017
Erik Orsenna a ce don rare, savoir célébrer le chant du monde comme lire sa carte. Sa soif de comprendre la planète est inextinguible.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaLibreBelgique   26 avril 2017
Passionnant et inquiétant.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
hcdahlemhcdahlem   04 août 2017
Si certains parviennent tant bien que mal à la cinquantaine, la plupart d’entre eux, à commencer par les moustiques, ne vivent pas longtemps. En d’autres termes, ils ne sont pas embarrassés par leurs vieux. À peine ont-ils at teint la pleine force qu’ils ont la décence de mourir pour laisser la place aux jeunes. On pourrait objecter qu’ils perdent ainsi en expérience. Ce manque est pallié par leur très longue présence sur la Terre : en quatre cents millions d’années, certes on prend son temps, mais on s’adapte à tout !
Quand la dynamique de l’espèce l’emporte sur la revendication de l’individu, il y a gros à parier que la vitalité générale y gagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
nbocklandtnbocklandt   20 juin 2018
Pour le DDT, comme pour le tabac, comme pour le dérèglement climatique, les industriels directement intéressés jettent le doute sur les conclusions des scientifiques. Rien de plus simple et de malhonnête que leur argumentation : puisque rien n'est certain, continuons (de vendre nos produits) comme avant.
Commenter  J’apprécie          110
moussk12moussk12   15 décembre 2018
Les requins tuent dix personnes chaque année. Les loups, dix aussi; les lions, cent, comme les éléphants; cinq cents pour les hippopotames; mille pour les crocodiles; deux mille pour les ténias; dix mille pour les escargots d'eau, les punaises, les mouches tsé-tsé; vingt-cinq mille pour les chiens; cinquante mille pour les serpents...
Mais, bravo les moustiques ! Sept cent cinquante mille morts humaines à votre tableau de chasse ! Nous, humains, méritons aussi quelques applaudissements : quatre cent soixante-quinze mille personnes tuées par la main de l'homme chaque année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MadeMoiZeleMadeMoiZele   13 juillet 2017
Rappelons-nous les statistiques: l'homme est, juste après le moustique, l'animal le plus meurtrier pour l'homme. Les requins tuent dix personnes chaque année. Les loups dix aussi; les lions, cent, comme les éléphants; cinq cent pour les hippopotames; mille pour les crocodiles; deux mille pour les ténias; dix mille pour les escargots d'eau, les punaises, les mouches tsé-tsé; vingt-cinq mille pour les chiens; cinquante mille pour les serpents...
Mais bravo les moustiques! Sept cent cinquante mille morts humaines à votre tableau de chasse! Nous, humains, méritons aussi quelques applaudissements; quatre cent soixante-quinze mille personnes tuées par la main de l'homme chaque année.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nbocklandtnbocklandt   22 juin 2018
De même, une fois inventés les antibiotique, on avait eu la certitude d'en avoir fini une bonne fois pour toutes avec les maladies infectieuses. Naïve espérance ! Imbécile ambition ! Rien n'est jamais acquis. Telle est la loi de la vie.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Erik Orsenna (128) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik Orsenna
[EMISSION] LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES SUD RADIO 13-09-19
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du vendredi 04 octobre 2019 :
Beaumarchais, un aventurier de la liberté (La Bleue) de Erik Orsenna aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1010799-divers-litterature-beaumarchais--un-aventurier-de-la-liberte.html
Beaumarchais de Christian Wasselin aux éditions Folio biographie https://www.lagriffenoire.com/42975-divers-litterature-beaumarchais.html
Faut pas prendre les cons pour des gens de Nicolas Rouhaud et Emmanuel Reuzé aux éditions Fluide glacial https://www.lagriffenoire.com/1013676-achat-bd-faut-pas-prendre-les-cons-pour-des-gens---t01---faut-pas-prendre-les-cons-pour-des-gens.html
Le Coeur battant du monde de Sébastien Spitzer aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1011571-romans-historiques-le-coeur-battant-du-monde.html
Ces rêves qu'on piétine de Sébastien Spitzer aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/136576-romans-historiques-ces-reves-qu-on-pietine.html
Les Heures indociles de Eric Marchal aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1015811-divers-litterature-les-heures-indociles.html
Le Soleil sous la soie de Eric Marchal aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21638-romans-le-soleil-sous-la-soie.html
Le rêve d'un fou de Nadine Monfils aux éditions Fleuve https://www.lagriffenoire.com/1016562-divers-litterature-le-reve-d-un-fou.html
Le douzième chapitre de Jérôme Loubry aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1013642&id_rubrique=363
Les refuges de Jérôme Loubry aux éditiions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1013457-romans--les-refuges.html
La Chorale des dames de Chilbury de Jennifer Ryan et Françoise du Sorbier aux éditions Livre de Poche 9782253240945
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoi... (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lan...
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coup... https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : moustiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Erik Orsenna, presque...

Erik Orsenna est un pseudonyme ?

vrai
faux

5 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : Erik OrsennaCréer un quiz sur ce livre
.. ..