AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Géopolitique du moustique (31)

nbocklandt
nbocklandt   20 juin 2018
Pour le DDT, comme pour le tabac, comme pour le dérèglement climatique, les industriels directement intéressés jettent le doute sur les conclusions des scientifiques. Rien de plus simple et de malhonnête que leur argumentation : puisque rien n'est certain, continuons (de vendre nos produits) comme avant.
Commenter  J’apprécie          110
moussk12
moussk12   12 décembre 2018
Comme le définissent si bien Saluzzo, Vidal et Gonzalez : qu'Est-ce qu'une maladie émergente ? Une maladie qui commence à concerner les pays riches.
Commenter  J’apprécie          100
nbocklandt
nbocklandt   22 juin 2018
De même, une fois inventés les antibiotique, on avait eu la certitude d'en avoir fini une bonne fois pour toutes avec les maladies infectieuses. Naïve espérance ! Imbécile ambition ! Rien n'est jamais acquis. Telle est la loi de la vie.
Commenter  J’apprécie          100
Mimimelie
Mimimelie   20 juin 2019
A la fin de sa vie, sentant monter les tensions qui conduiraient à la Grande Guerre, Pasteur répétait qu’il avait pu guérir la rage qui vient des chiens, pas celle tapie dans le cœur des humains.

Rappelons-nous les statistiques : l’homme est, juste après le moustique, l’animal le plus meurtrier pour l’homme.
Commenter  J’apprécie          70
hcdahlem
hcdahlem   04 août 2017
Si certains parviennent tant bien que mal à la cinquantaine, la plupart d’entre eux, à commencer par les moustiques, ne vivent pas longtemps. En d’autres termes, ils ne sont pas embarrassés par leurs vieux. À peine ont-ils at teint la pleine force qu’ils ont la décence de mourir pour laisser la place aux jeunes. On pourrait objecter qu’ils perdent ainsi en expérience. Ce manque est pallié par leur très longue présence sur la Terre : en quatre cents millions d’années, certes on prend son temps, mais on s’adapte à tout !
Quand la dynamique de l’espèce l’emporte sur la revendication de l’individu, il y a gros à parier que la vitalité générale y gagne.
Commenter  J’apprécie          70
moussk12
moussk12   15 décembre 2018
Les requins tuent dix personnes chaque année. Les loups, dix aussi; les lions, cent, comme les éléphants; cinq cents pour les hippopotames; mille pour les crocodiles; deux mille pour les ténias; dix mille pour les escargots d'eau, les punaises, les mouches tsé-tsé; vingt-cinq mille pour les chiens; cinquante mille pour les serpents...
Mais, bravo les moustiques ! Sept cent cinquante mille morts humaines à votre tableau de chasse ! Nous, humains, méritons aussi quelques applaudissements : quatre cent soixante-quinze mille personnes tuées par la main de l'homme chaque année.
Commenter  J’apprécie          50
Mimimelie
Mimimelie   19 juin 2019
N'oubliez pas, monsieur Orsenna, il n'y a pas que les moustiques ! Il y a pire ! Il pourrait y avoir bien pire !
Commenter  J’apprécie          40
Mimimelie
Mimimelie   21 juin 2019
Je me glisse parmi les étudiants, majoritairement des étudiantes. Confirmation de la mauvaise santé de la carrière médicale. Le théorème ne trompe jamais : lorsque dans une profession s'élève le taux de femmes, c'est que s'est abaissé le niveau des revenus.
Commenter  J’apprécie          30
MadeMoiZele
MadeMoiZele   13 juillet 2017
Et MERCI au coup de pied aux fesses reçu d'un Prix Nobel.
"Qu'un ignorant tel que toi occupe le fauteuil de Pasteur à l'Académie française, c'est une honte ! Soigne-toi!"
Ce Nobel s'appelait François JACOB.
Ce livre fait partie de mon traitement.
Commenter  J’apprécie          30
MadeMoiZele
MadeMoiZele   13 juillet 2017
Rappelons-nous les statistiques: l'homme est, juste après le moustique, l'animal le plus meurtrier pour l'homme. Les requins tuent dix personnes chaque année. Les loups dix aussi; les lions, cent, comme les éléphants; cinq cent pour les hippopotames; mille pour les crocodiles; deux mille pour les ténias; dix mille pour les escargots d'eau, les punaises, les mouches tsé-tsé; vingt-cinq mille pour les chiens; cinquante mille pour les serpents...
Mais bravo les moustiques! Sept cent cinquante mille morts humaines à votre tableau de chasse! Nous, humains, méritons aussi quelques applaudissements; quatre cent soixante-quinze mille personnes tuées par la main de l'homme chaque année.
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Erik Orsenna, presque...

    Erik Orsenna est un pseudonyme ?

    vrai
    faux

    5 questions
    85 lecteurs ont répondu
    Thème : Erik OrsennaCréer un quiz sur ce livre