AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de hcdahlem


hcdahlem
  04 août 2017
Erik Orsenna est un vulgarisateur hors-pair. J'imagine qu'il pourrait même rendre l'analyse d'un bottin téléphonique passionnante. Fidèle au modèle qu'il a conçu pour nous expliquer la mondialisation et avec lequel il nous a successivement raconté le parcours d'une balle de coton, suivi le trajet de l'eau ou encore la fabrication du papier, il a cette fois choisi un animal comme figure de proue de la mondialisation: le moustique. À suivre notre académicien avide de savoir, on comprend très vite le potentiel formidable de cet insecte aussi minuscule que terrifiant.
Quelques chiffres suffisent du reste à illustrer la dimension du problème. En 2015, les moustiques ont causé la mort de plus de 800000 personnes, alors que la même année les conflits humains ont tué 580000 personnes. Même un bestiaire à la Prévert qui rassemblerait requins, lions, crocodiles, serpents, chiens, ours ou autres prédateurs n'arriverait pas à la cheville de ces insectes. Au tableau de chasse du moustique on répertorie les victimes du paludisme, de la dengue, du Zika, de la fièvre jaune, du chikungunya pour ne prendre que les parasites et virus les plus connus que transmettent ces espèces qui n'ont sans doute pas encore été toutes découvertes.
C'est dire le potentiel de nuisance de ces minuscules bestioles. C'est dire aussi combien le combat mené sur tous les continents est vital. Avec l'aide et la caution d'Isabelle de Saint-Aubin, Erik Orsenna peut se lâcher et entraîner le lecteur dans cette guerre à l'issue très incertaine, dans un combat où les plus malins ne sont pas forcément ceux qu'on croit (l'adaptabilité des moustiques aux pièges qu'on leur tend est phénoménale), dans une stratégie battue en brèche par le tourisme et les voyages qui rendent possible – voire inéluctable – l'invasion de nouvelles espèces dans des régions jusque-là préservées. le cas du moustique-tigre en est un exemple révélateur.
Très didactique, l'ouvrage est construit sur une série de voyages et d'entretiens qui en le rendent aussi passionnant à lire qu'un roman. Découpé en trois grandes parties, il commence par dresser le portrait des moustiques (Qui sont-ils ?) avant de partir sur leurs traces (Où sont-ils ?) puis de détailler les recherches en cours (Comment s'en débarrasser?). Si le but du livre n'est pas de gâcher les vacances du lecteur, il faut bien reconnaître que les différentes techniques d'éradication, des recettes de grand-mère aux techniques utilisant la génétique, montrent toutes leurs limites.
Puis-je me permettre de vous suggérer l'achat d'un moustiquaire avant d'attaquer cet essai passionnant ? Car si vous avez besoin d'être rassurés, je ne vois guère que cette solution. le très intéressant dossier complémentaire mis en ligne par l'Institut Pasteur n'étant pas vraiment susceptible de vous rassurer, au moins à court terme. Bzzzz, bzzzz !

Lien : https://collectiondelivres.w..
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (12)voir plus