AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844854109
Éditeur : Allia (18/08/2011)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
J'ai déjà dit qu'il s'agissait de questions impertinentes.
José Ortega Y Gasset
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
patatipatata
  07 août 2012
Lorsque j'ai vu la date de première parution de ce petit essai -1925- les yeux m'en sont tombés des orbites, tant les questions qu'il soulève sont encore d'actualité.
Qu'est que la majorité des gens entend par «plaisir esthétique» ? Que recherchent-ils lorsqu'ils écoutent une musique, regardent une peinture, ou lisent un poème ? Pourquoi l'art d'aujourd'hui est-il déshumanisé ? Pourquoi les oeuvres contemporaines irritent et ne plaisent pas au plus grand nombre?
Les propositions de réponses de l'auteur risquent fort de déplaire elles aussi... et c'est cet aspect polémique qui fait tout l'intérêt de ce petit livre, en nous amenant à réfléchir sur notre relation à l'oeuvre d'art.
Commenter  J’apprécie          210
Drych
  12 décembre 2012
Une approche brillante de l'art moderne décrit comme cherchant à éliminer les ingrédients trop humains au profit d'une matière purement artistique, un art ironique, sans transcendance et fier de sa puérilité. L'enthousiasme de l'auteur de cet essai est communicatif. Un regret seulement, les passages polémiques ou l'auteur s'aventure dans la sociologie. Pourquoi ces incongruités, cette pointe de mépris à l'encontre de la plèbe des statues de cire, pourquoi ce partage du public en deux classes hermétiques, pourquoi cette opposition systématique anciens et modernes. Les qualités intrinsèques de l'art nouveau, pourtant si bien décrites ne parlent-elles pas d'elle mêmes, sans toutes ces provocations. Ces passages auraient avantageusement été remplacés par un approfondissement de ceux sur Debussy et Mallarmé. Quoiqu'il en soit, l'essai ne laisse pas indifférent et suscite le débat, c'est un bon point. A la décharge de l'auteur, l'essai date de 1925...
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
patatipatatapatatipatata   17 août 2012
Ni mentir, ni s’indigner mais comprendre disait Spinoza. Nos convictions les mieux enracinées, les plus indubitables, sont les plus suspectes. Elles construisent nos limites, nos confins, notre prison.
Commenter  J’apprécie          120
DrychDrych   12 décembre 2012
Tout le nouvel art devient compréhensible et acquiert une certaine dose de grandeur lorsqu'on l'interprète comme une tentative de créer de la puérilité dans un monde ancien.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : art moderneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
738 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre