AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020338440
Éditeur : Seuil (19/03/1998)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Qui ne connaît la baignoire d'Archimède, la pomme de Newton ou E=mc2 ? L'idée de partir de ces images d'Épinal de la science pour décrire les lignes de force de la démarche scientifique semble a priori burlesque. Elle se révèle en fait d'une grande pertinence : contrairement aux apparences, la science s'est construit une mythologie dont les personnages et les objets ne doivent rien au hasard. A travers des mythes com... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ElGatoMalo
  12 mai 2014
Une accumulation d'informations intéressantes regroupées en textes courts (heureusement) sans qu'il y ait réellement une réflexion structurée sur le dialogue entretenu par la science et le mythe. Étalage des faits et des effets de quelques mythes scientifiques dans un style propre au journalisme. Assez peu agréable en fin de compte. Quelques références à Roland Barthes et à Claude Lévi-Strauss donnent un peu d'épaisseur à l'ensemble mais sans que ce soit jamais vraiment satisfaisant ou, du moins, je n'y ai pas trouvé une satisfaction digne de ce nom.
Commenter  J’apprécie          160
Belem
  10 mars 2013
Le livre est sous-titré : Petite mythologie de la science.
Qu'est-ce que la science, ou plutôt comment notre esprit se représente-t-il la science ? C'est aussi la question qui est en filigrane de ce petit livre dont le sujet serait : Comment le grand public se représente la science ? Les auteurs ont choisi de démonter quelques mythes scientifiques qui ont la vie dure : non Archimède n'a pas dévalé tout nu les rues de Syracuse en criant « Eureka », non le progrès n'est pas garanti par la science, non l'Univers n'a pas commencé par un big « bang », etc...
Euclide ou Pythagore mériteraient autant que l'on se souvienne d'eux qu'Archimède, Tchernobyl et Fukushima ont détruit quelques-unes de nos illusions, et le vide ne transmet aucune onde sonore...
Un autre exemple saisissant est celui de la représentation que nous nous faisons de l'atome : une petite bille (le noyau), et un ou plusieurs électrons qui tournent autour de lui sur des orbites bien nettes. Cette représentation (crée par Rutherford) est encore utilisée dans les manuels scolaires aujourd'hui, même en classe de Terminale scientifique. Pourtant, les petits cercles de scientifiques qui étudient la physique quantique savent que l'atome n'est pas représentable. (cf. la citation correspondante pour quelques précisions).
Ainsi, et les auteurs auraient pu multiplier les exemples, beaucoup de concepts en science, mais même d'éléments matériels, sont totalement en dehors de nos schémas mentaux, de nos modèles représentables. C'est-à-dire : il n'existe aucune image, aucun mot (ni même aucun langage) qui puissent représenter nombre d'objets ou d'idées en science.
Je ne peux terminer ma critique sans évoquer le théorie de l'évolution, qui est mon dada personnel.
Comment notre esprit peut-il se représenter l'évolution des espèces ? Ce processus prend souvent quelques centaines de milliers ou quelques millions d'années chez la plupart des espèces, ou bien quelques semaines chez les bactéries. (Mais qui a déjà pris le temps offert par ses cinq semaines de congés payés pour observer une lignée de bactéries ?). Se représenter l'évolution, ce n'est plus aujourd'hui une image unique, comme le proposait Lamarck. Cela suppose d'envisager un ensemble cohérent de propositions de natures différentes, allant de la variation génétique à la sélection naturelle, en passant par les équilibres ponctués, la sélection sexuelle, les rythmes du développement et des extinctions, ces dernières étant parfois massives. Et cela suppose d'y intégrer des échelles de temps qui nous sont inimaginables.
(La théorie de l'évolution – composée en réalité d'un ensemble de théories – est mon dada personnel, et non pas mon doudou... sauf si je pouvais me la représenter facilement dans un objet matériel bien sûr !)
Finalement, ce livre mérite d'être lu (même s'il date de 1998), ne serait-ce que pour prendre conscience du décalage entre nos propres représentations de petits humains intellectuellement si pauvres, et la réalité du monde qui nous entoure. D'ailleurs, même les auteurs se sont laissés prendre aux mythes, puisque dans le chapitre « Le chaînon manquant », ils utilisent le terme Homo Sapiens sapiens pour nous désigner, or ce n'est plus en ces termes que nous nous représentons (mais seulement par les mots Homo Sapiens – eh oui, nous avons perdu un degré de connaissance dans toute cette histoire !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
morrigan
  24 avril 2012
Saviez-vous qu'Archimède n'avait pas fait que sortir de sa baignoire en criant ? Que Léonard de Vinci n'a en réalité presque rien inventé ? Que le chat de Schrödinger n'est pas un mort vivant ? Que la pomme de Newton n'est tombé de l'arbre que des années après la découverte de sa théorie ?
Non ? Alors ce livre est pour vous. de façon ludique et très simple, les auteurs vous racontent ces petites histoires que font l'Histoire de la science, avec toutes ses mystifications et ses idées reçues. D'Archimède à Nobel en passant par de Vinci et Einstein, découvrez la science comme vous ne l'avez jamais lue !
Lien : https://sites.google.com/sit..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BelemBelem   10 mars 2013
« … à la représentation que nous nous faisons de l'atome. Pourquoi l'atome 'quantique' qui va lui succéder ne s'est-il pas imposé au-delà d'un cercle restreint de scientifiques ? C'est qu'il n'est pas représentable avec des images déjà connues. Comme l'écrit le physicien Fritz Rohrlich, 'le langage n'a pas de mots pour le monde quantique'. Et pas d'images immédiates. Comment dessiner quelque chose qui apparaît parfois comme une onde, parfois comme une particule, le plus souvent ni comme l'une ni comme l'autre et qui, en dehors des moments où on l'observe, n'a rien en commun avec notre expérience quotidienne ? Il n'est pas représentable et, qui plus est, en rupture avec la vision mécaniste traditionnelle du modèle planétaire. » (Le chat de Schrödinger).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BelemBelem   10 mars 2013
« Et nous croyons aux trous noirs comme les paysans francs croyaient aux esprits de la forêt. Celui qui entend parler d'attracteur étrange, de théorie des catastrophes, de boson intermédiaire ou de fractals, confessera volontiers qu'il s'agit là pour lui de paroles vies, qu'il ne peut même pas s'en faire une idée, même si la musique de certains mots lui devient familière. Haut, bas, étrange, charme, beauté, vérité, voilà les sobriquets des quarks. Bien sûr, les calculs des physiciens en démontrent la réalité, mais leurs expériences ne prennent un sens que transcrites en langage mathématique. Pour la plupart d'entre nous, ce monde est étranger, sinon surnaturel. » (Au nom de la science).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DubsjpDubsjp   01 septembre 2019
Il a fallu beaucoup d'ignorance, et d'abusive imagination, pour faire de Vinci, et malgré lui, un inventeur fécond. (Bertrand Gilles dans Les Ingénieurs de la Renaissance) (page 27)
Commenter  J’apprécie          00
Video de Sven Ortoli (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sven Ortoli
Jean-Marc Daniel, professeur à ESCP-EAP, a lu pour vous "Trois leçons sur l'Etat providence" de Gosta esping-Andersen, "Urgence Retraites" de Jacques Bichot, "L'exclusion" de Julien Damon, "Monnaie, Banque et Marchés Financiers" de Didier Marteau et le "Manuel de survie dans les dîners en ville" de Sven Ortoli et Michel Eltchaninoff.
Dans la catégorie : Histoire et géographieVoir plus
>Sciences de la nature et mathématiques>Sciences : généralités>Histoire et géographie (34)
autres livres classés : découvertes scientifiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1768 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre