AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782707169952
160 pages
La Découverte (13/10/2011)
3.86/5   11 notes
Résumé :
Fables éclairantes et illustrations à l'appui, les auteurs dessinent ici dans un langage clair, drôle et rigoureux, les nouveaux contours de cet étrange monde quantique sans lequel nous n'aurions ni Internet, ni ordinateur, ni téléphones portables, ni... rien de ce qui a permis la société de la communication telle que nous la connaissons aujourd'hui.

En 1984, Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod publiaient aux Éditions La Découverte Le Cantique des qua... >Voir plus
Que lire après Métaphysique quantiqueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
A lire par ceux qui souhaitent comprendre les concepts de base de la mécanique quantique et leurs implications sur notre vision du monde. Malgré son titre ("métaphysique"), cet ouvrage évite bien les écueils qui peuvent se cacher dans les brumes d'une mystique pseudo-scientifique. Lecture néanmoins difficile, mais pas réservée à celles ou ceux qui ont une culture scientifique.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
NonFiction
12 septembre 2018
Il est donc question d’interrogation sur les expérimentations scientifiques, sur la description des phénomènes engendrés par les recherches, sur la notion d’état utilisée pour parler des superpositions, sur l’existence ou non d’un principe d’unicité concernant le réel : est-il un ou multiple ?
Lire la critique sur le site : NonFiction
NonFiction
19 octobre 2012
Un livre de vulgarisation sur l'interprétation et les nouveaux paradigmes de la physique quantique, qui propose un aperçu des potentielles nouvelles applications technologiques exploitant le comportement pour le moins déroutant des particules du monde microscopique.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Il nous faut pourtant mentionner, même sans l'admettre, une idée étrange avancée par Everett en 1956, (selon laquelle) la fonction d'onde de l'univers issue des premiers temps (...) est une fonction qui s'accorde à autant de réalités parallèles poursuivant leurs cours séparés. (Roland Omnès)
(page 73)
Commenter  J’apprécie          00
... la question du temps en mécanique quantique est devenue une pierre de touche. (...) Et, pour l'instant, on peut dure que, dans le domaine de la physique, l'histoire ne dépend sans doute pas seulement du passé : elle peut aussi être influencée par le futur.
(page 110)
Commenter  J’apprécie          00
En replaçant la question de l'objectivité des connaissances, de la causalité et de la réalité du monde au centre du débat épistémologique, les fondateurs de la mécanique quantique se sont immédiatement confrontés à la théorie kantienne de la connaissance. Le moins que l'on puisse dire est que cela n'a pas été sans mal. De l'affrontement Einstein-Bohr à l'élaboration d'un critère de démarcation par l'Irlandais John Bell, de l'expérience d'Aspect à l'exploration de la non-localité, l'histoire que raconte à sa manière notre livre est faite d’extraordinaires prouesses expérimentales et d'infructueuses tentatives de revenir au bon vieux rapport sujet-objet.
Commenter  J’apprécie          20
Signalons enfin un problème de terminologie. L'expression "principe d'incertitude" reste fermement établie dans les pays anglo-saxons, et a donné lieu à un certain nombre de débordements philosophiques. Mais, d'abord, il ne s'agit pas réellement d'un principe, mais d'une conséquence des postulats de la mécanique quantique. Et plutôt que d'"incertitude"- ce qui renvoie quelque peu à nos imperfections-, il vaudrait mieux parler d'"indétermination"- qui se réfère plutôt à l'objet étudié. D'ailleurs le terme "indétermination" est systématiquement utilisé en Allemagne et en Italie.
Commenter  J’apprécie          20
Notre rapport au monde a tellement changé que nous sommes différents, mentalement, des hommes et femmes d'avant Internet.
Au passage de l'an 2000, une césure s'est finalement produite qui n'était pas seulement symbolique mais s'est traduite, on le ressent aujourd'hui, par un usage différent du réel.
(page 10)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Sven Ortoli (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sven Ortoli
Des chiffres qui donnent à penser.
autres livres classés : physique quantiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
411 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}