AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Ganstel (Traducteur)
EAN : 9782377355068
312 pages
Archipoche (03/09/2020)
3.93/5   21 notes
Résumé :
Ils formaient le trio le plus brillant de l'université, ils appartenaient à d'excellentes familles, leur parole avait prévalu contre celle d'Alicia Rennick. La plainte pour viol collectif était restée sans suite, mais l'alerte leur avait servi de leçon : ne plus jamais courir ce genre de risque...
Depuis, vingt ans ont passé. Ken Frazer, Greg Anderson et Art Wallace, toujours beaux garçons, plus que jamais considérés comme la fine fleur de la société, ont pri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 21 notes
5
4 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

HORUSFONCK
  18 décembre 2019
Même si David Osborn se situe un cran en-dessous d'un King (Stephen) ou d'un Koontz, il n'en démérite pas pour autant.
Le bouquin, dans le souvenir prégnant que j'en ai gardé, ne dépare pas dans le décor d'une Amérique hantée par ses tueurs en série, ses armes à feu en veux-tu en voilà et un sentiment d' impunité et de toute puissance qui sied à certaines castes.
Osborn ne fait pas dans la dentelle, et les trois lascars vont morfler suivant une bonne vieille mécanique du "crime qui ne paie pas ou plus" et du chasseur devenu gibier... D'autant que le nouveau traqueur est sur-motivé, froid et organisé.
Un thriller bien captivant, entre le français Fajardie et l'américain Lippincott.
Commenter  J’apprécie          510
celine85
  30 août 2020
Ken, Greg et Art, 3 garçons de bonne famille, bien élevés, étudiants brillants, les premiers de leurs classes ont violé Alicia Rennick. C'est parole contre parole, celle d'Alicia n'a pas de poids face à eux, la plainte est classée sans suite. le comble, s'il y avait eu procès et qu'elle perdait, elle risquait même un procès pour diffamation et d'être poursuivie pour prostitution et incitation de mineur à la débauche. Ils s'en sont bien sorti pour cette fois…
A maintenant 40 ans, ces 3 hommes ont réussi professionnellement, ils sont riches, mariés avec femme et enfants. Ils se réunissent chaque année dans leur pavillon de chasse dans les bois à l'abri des regards. Cette année ils ont enlevé Nançy et Martin pour leur partie de chasse bien particulière. Mais cette fois tout ne va pas se passer comme prévu, leur position dans la chasse ne va plus être la même…
Même si on se doute que l'on va partir sur le mécanisme « le chasseur devient gibier », le suspense et l'atmosphère angoissante sont totalement présents. Il n'y a pas qu'eux qui préparent leur crime de manière méticuleuse et l'exécute de manière froide. Très bon choix d'avoir réédité ce thriller captivant publié en 1974, 1977 en première édition française chez Belfond.
Date de sortie le 3 septembre 2020, Archipoche, Editions l'Archipel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Pat0212
  03 septembre 2020
L'Archipel vient de rééditer ce vieux thriller paru il y a cinquante ans et qui a très bien vieilli, j'ai eu la chance de le découvrir grâce à Mylène.
Dans les années 1950, Greg, Ken et Art sont des étudiants issus de la bourgeoisie, tout leur réussit et on leur pardonne tout, même un viol : Lors d'une fête, ils emmènent Alicia dans un motel après l'avoir fait boire et la violent sauvagement. La famille veut porter plainte mais la police l'en dissuade car ce sera sa parole contre celle des garçons qui affirment qu'elle était consentante et s'est même fait payer pour cela. Vu la position sociale des agresseurs, la famille accepte de se taire et les parents marient la jeune fille à Budy, un garagiste amoureux d'elle qui ne fera pas d'histoires.
Vingt ans plus tard, les trois hommes sont devenus riches, ils sont des piliers de la ville d'Ann Harbour, ils mènent des vie rangées, sauf trois semaines par an durant lesquels ils partent tous les trois dans leur pavillon de chasse à la frontière canadienne. En chemin ils enlèvent un couple isolé rencontré au hasard, massacrent autant d'animaux que possible, violent leur prisonnière avant de se lancer dans une chasse à l'homme, toujours fructueuse. Mais cette année, un mystérieux justicier vient mettre son grain de sel dans leur organisation si bien rodée.
Ce thriller est très bien écrit et très prenant, l'ambiance angoissante est très réussie. J'ai eu grand plaisir à le lire. L'histoire paraît toute simple, mais les personnages et leurs réactions sont très développés et surtout plausibles. Lorsqu'on lit le prologue, narrant l'histoire d'Alicia on ne peut qu'être scandalisé par les propos du policier. On est tenté de se dire que c'était ainsi dans les années 1950 et qu'on n'en est plus là, mais est-ce bien le cas ? Et si oui, c'est une évolution toute récente de nos sociétés hyper informées. Si un célèbre homme politique a fini en prison à New York, on peut être certain qu'il est l'exception qui confirme la règle. Combien de femmes en situation de précarité sociale ou autre servent-elle encore de jouets aux puissants ? Sûrement bien plus qu'on veut le dire. Les violences faites aux femmes sont encore une triste réalité de notre société. D'ailleurs , c'est bien parce qu'il n'a pas confiance dans les institutions que le justicier s'occupe lui-même de l'affaire. Rien n'est laissé au hasard dans cette vengeance mûrement réfléchie et organisée durant de longues années.
La nature est très présente dans le livre, on est dans une forêt isolée et dense, qui fait penser à certains romans de Stephen King, une ambiance bien angoissante, surtout à la fin quand le justicier traque le dernier criminel. Il lui fait subir des tortures psychologiques raffinées avant de l'abattre et on regrette que ça ne dure pas plus longtemps.
Un autre point fort de ce livre est la psychologie des personnages. L'auteur a bien su les mettre en situation de manière réaliste. Nancy pense fuir les violences de son mari avec Martin. Elle comprend vite qu'il ne quittera pas sa femme pour elle, elle n'est qu'une maîtresse, une femme objet, même si elle essaie de faire vivre l'illusion aussi longtemps que possible. Lors de leur capture et leur bref emprisonnement, toutes les illusions sautent et c'est chacun pour soi. Nancy pense sauver sa peau en séduisant Ken, mais leur destin est déjà scellé. C'est juste un criminel et pour lui les femmes ne sont que des objets à baiser. Sa propre réaction lorsqu'il est le dernier survivant traqué par le justicier est aussi très bien décrite et très réaliste, on aimerait juste que ça dure plus longtemps.
Le seul point que je n'ai pas aimé dans ce roman, ce sont les longues scènes de viol et de sexe, décrite en langage très cru et vraiment pas ragoutante, pour le reste j'ai beaucoup aimé ce thriller et je le recommande chaleureusement.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
artemisia02
  09 novembre 2020
Je remercie Masse Critique et les Éditions Archi poche pour la découverte de ce roman.
J'ai choisi ce livre car le quatrième de couverture me tentait bien.
Après la lecture du livre, je ne regrette pas mon choix.
Un trio de chasseurs, le fleuron de la bonne société américaine, qui se livrent chaque année à une chasse particulière dans leur chalet au fin fond de nulle part.
Sauf que cette année, la chasse, qui pourtant commencait comme prévue, dérape d'une manière inattendue.
Le roman commence par un événement déterminant dans la vie de ce trio d'amis puis la présentation des chasseurs dans leur vie quotidienne parfaite : un beau mariage, une belle femme, des enfants parfaits, la réussite professionnelle, le country club, des amis d'enfance. le roman continue sur la préparation de la chasse pour nous emmener vers son huis clos dans la forêt. le suspense va crescendo, la tension augmente, la testostérone coule à flots, la nature humaine révèle ce qu'elle a de plus sombre et de plus bas.
Si le roman n'est pas surprenant dans l'histoire ni dans son dérouler, je me suis laissée prendre par l'action, le style de l'auteur et le rythme du livre qui ne m'ont laissé aucun répit.
Quelques fois, au cours de ma lecture pendant la partie de chasse, j'avais l'impression de retrouver ce côté mâle, viril, sauvage, la nature comme personnage à part entière, de la testostérone en veux en voilà du film Délivrance. Les romans sont du début des années 70, peut être une tendance de l'époque.
Une très belle découverte pour les amateurs de ce genre de roman, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
ludi33
  09 septembre 2020
La chasse est ouverte nous plonge dans l'esprit perverti d'un trio d'amis qui s'adonne pendant ses loisirs à des activités plus qu'illicites. Rien n'a vieilli dans ce roman et il pourrait se passer de nos jours sans avoir à en changer un mot tant l'auteur réussi à placer son intrigue hors du temps. Il prend le temps d'installer son histoire et ses personnages, avec une tension qui monte crescendo.
On suit avec intérêt les péripéties des personnages qui vont être amené à dévoiler le pire d'eux-mêmes, et l'auteur n'idéalise aucun d'entre eux leur donnant à chacun des traits à détester. Pourtant, difficile de lâcher le livre tant le style déroule le fil de son récit avec habileté.
Paru en 1974, La chasse est ouverte n'a rien perdu de son suspense, nous offrant un thriller percutant et efficace, qui n'a pas pris une ride;
Merci à Mylène des éditions de l'Archipel pour cette lecture saisissante.
Commenter  J’apprécie          161

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LesChasseusesDeLivresLesChasseusesDeLivres   30 septembre 2020
L'essentiel, pour un chasseur, c'est son arme. Dans la gamme étendue de machines à tuer offertes à sa convoitise, telles que l'arc ou l'arbalète, le couteau, la machette, le boomerang, le fusil de chasse, le pistolet ou la carabine, c'est sans doute cette dernière qui représente pour lui le meilleur choix. Surtout si notre chasseur songe à s'attaquer à une espèce de gros gibier particulièrement redoutable pour sa férocité, prompt à faire courir les plus graves dangers à ceux qui osent s'attaquer à lui. Ce gibier, c'est l'homme...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pat0212Pat0212   02 septembre 2020
Et puis Helen endormie n était pas la même qu Helen bien éveillée, provocante, désirable. Là ce n était rien d autre qu un tas de viande inerte, les seins mous, l haleine amère. À quoi bon la réveiller ?
Commenter  J’apprécie          60
ludi33ludi33   08 septembre 2020
Mais, désormais, ils n'étaient plus les chasseurs. Ils étaient devenus le gibier.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de David Osborn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Osborn
Extrait de "Miracle Morning pour millionnaires" d'Hal Elrod et David Osborn lu par Bernard Gabay. Editions Audiolib. Parution le 20 novembre 2019.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/miracle-morning-pour-millionnaires
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2236 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre