AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Valérie Drouet (Traducteur)
EAN : 9782017108313
272 pages
Éditeur : Hachette (09/10/2019)
4.28/5   399 notes
Résumé :
Ceci est l’histoire de deux lycéens.
Nick, le rugbyman au sourire solaire.
Charlie, le musicien au cœur solitaire.
Parce qu’ils évoluent dans des cercles différents,
parce qu’ils n’ont pas le même caractère,
leur amitié n’était pas gagnée.
Pourtant, petit à petit, de façon irrésistible, Charlie tombe amoureux.
Même s’il sait que Nick aime les filles. Même s’il sait qu’il n’a aucune chance.
Alors, pour ne pas me... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (138) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 399 notes
5
77 avis
4
39 avis
3
11 avis
2
3 avis
1
0 avis

La_Bibliotheque_de_Juju
  31 mars 2020
« Il est si près de moi, pourtant, je ne sais pas comment l'aimer … »
On commence cette petite chronique en chantant, tiens ! Une fois n'est pas coutume !
Charlie est un ado comme les autres, ou peut-être un peu plus courageux que les autres.
A un âge où il est plus simple de rester caché, tout le lycée sait qu'il préfère les garçons.
Il va faire connaissance du mec populaire du lycée, rugbyman de son état et c'est une belle amitié qui va naître … Mais comme chante Céline Dion, « il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié ».
Alice Oseman nous offre un petit bonbon de tolérance et de modernité où telle une midinette en folie, j'ai tournée les pages et les pages pour savoir si les deux héros allaient enfin finir par se mettre ensemble ! J'ai retrouvé mon coeur de guimauve pour quelques minutes de lecture et honnêtement, ça fait sacrément plaisir !
Un bouquin qui se lit comme une série de M6 de l'après-midi, l'émotion en plus, qui vient souvent faire réfléchir le lecteur.
On ne peut que saluer ce genre de littérature destinée à la jeunesse et qui propose d'ouvrir les yeux un peu plus grands, simplement, sans donner de leçon, sur le monde d'aujourd'hui.
Romance LGBT assumée à la sauce fleur bleue sous la forme d'un roman graphique où les dialogues prennent bien peu de place. Les dessins, en noir et blanc, proches d'un manga, offrent toute la douceur nécessaire au contexte raconté.
On pourra sûrement lui reprocher sa simplicité. Elle ne m'a pas dérangé tant il se lit d'une belle traite. Et puis, quand j'y pense, je me dis que lire ça, à l'âge du collège, du lycée, ne fera pas de mal et pourra même répondre à pas mal de questions existentielles à un âge où il est parfois compliqué d'aller vers soi…
Un roman graphique tendre et qui fait beaucoup de bien au coeur. On referme trop vite cette jolie histoire et il me tarde déjà de pouvoir me procurer le tome 2 ! #teammidinette

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          534
vilvirt
  18 février 2020
Je pense que je n'ai pas le regard qu'il faut sur ce livre. En même temps, je sors d'un John Green. J'ai hésité avant de poster parce que tout le monde à aimé et que c'est toujours un peu gênant d'être à contre-sens...
Première déception de l'année avec ce roman graphique tout juste acquis, (il en fallait une, vous allez me dire !) Heartstopper est une histoire d'ado hyper simpliste qui parle de la rencontre de Charly avec Nick ou comment tomber amoureux d'un mec qu'on croit être hétéro. Alors c'est une histoire touchante, bien évidemment, c'est tout mignon, y'a des petites scènes toutes douces et très choupinettes et les dessins sont en accord avec tout ça et....... c'est tout. C'est justement un peu trop mignon et facile.
Comment vous dire que chaque perso, chaque événement, chaque rebondissement jusqu'à la scène finale, ne sont que des redites déjà vues, lues, découvertes voilà longtemps ? Il n'y a absolument aucune originalité dans ce récit. C'est incroyablement vide et creux et tout est très convenu.
Bien sur, on a droit à tous les clichés du genre : Nick, le type qui fait du sport (du rugby, on est en Angleterre) rencontre Charly, le geek de service qui entretient une relation avec un mec qui se planque toujours dans son placard. Ils ne pouvaient pas être différents. Il fallait que ce soit un sportif et un geek...
Les dialogues sont formatés au possible, les persos secondaires sont soit invisibles, soient hyper stéréotypés, les obstacles mis sur leur route sont évidemment hyper attendus, et pendant toute ma lecture, je m'attendais à être surprise, ce qui n'a jamais été le cas.
Pour finir, je m'interroge quand même sur les raisons qui ont rendu ce bouquin aussi populaire. Ce n'est pas la qualité de son texte ou la manière dont est traité le sujet du coming-out... Ou alors si ? Ces clichés à la pelle, ces réflexions à deux balles, ces situations toute mimi-choupinous seraient le point fort du roman ?
Possible. Peut être que c'est ce que les ados attendent. Peut-être que mon regard n'est pas celui d'un jeune qui s'intéresserait au sujet ou aurait besoin d'être rassuré et que je ne fais pas preuve d'assez d'objectivité. Mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'on a beau s'adresser à des jeunes, le fond est aussi important que le reste. J'ai lu des albums jeunesse plus élaborés que cette histoire...
Dans le même genre, et si vous voulez vraiment découvrir quelque chose de sympa et vous faire plaisir avec un texte de qualité, je ne peux que vous recommander l'excellent "Barricades" de Charlotte Bousquet, "Le bleu est une couleur chaude" qu'on ne présente plus, "Le petit Lulu" de Barthes, "Fun home" d'Alison Bechdel et son récit autobiographique, ou encore dans un autre style plus tourné vers les adultes "En Italie il n'y a que des vrais hommes" de Luca de Santi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
Peteplume
  06 juin 2021
C'est un livre plein de finesse sur l'amitié homosexuelle de jeunes garçons. La personnalité de Charlie est adorable et c'est tout naturel que l'on en tombe amoureux. Je l'ai lu dans sa version originale et j'en suis fort aise: la langue n'est pas très difficile et il y a beaucoup de non-dits suggérés habilement par les dessins. Il me semble en effet assez difficile de transposer en français cette ambiance « so British » de collèges de garçons où le sport a une grande importance. Ce premier tome pourrait être une oeuvre à part entière mais puisque l'autrice a choisi de nous conter la suite des amours de Charlie et Nick, je vais me jeter sur le deuxième tome dès qu'il sera disponible à ma bibliothèque de quartier…
Commenter  J’apprécie          170
Shaynning
  25 décembre 2020
Cette Bd, qui a un format de roman, donne le ton dès sa couverture: deux gars qui sont appelés à se rapprocher malgré des looks plutôt différents. Même les couleurs illustrent d'emblée la douceur de l'histoire.
Charlie et Nick sont aussi différents d'un point de vue physique que d'un point de vue de personnalité. Charlie fait de la batterie, est doué en maths et est de format en apparence délicat. Nick, pour sa part est un joueur de rugby de bonne carrure, très jovial et inclusif. L'un est gay, l'autre hétéro. Alors que Charlie tente de se dépêtrer dans une relation amoureuse plus ou moins harmonieuse, Nick se consacre tout entier à son sport. Ils se retrouvent dans la même classe et Charlie devient le tuteur de Nick. Dès lors, ils sont appelés à se voir souvent et le courant passe merveilleusement bien entre les deux jeunes hommes. Bientôt, Charlie intègre l'équipe de rugby grâce à sa course rapide, puis les séances de mentorat font place à des moments plus intimes, plus amicaux. Néanmoins, les choses ne sont pas simples pour Charlie, qui se retrouve harcelé par un "petit-ami-dans-le-placard" contrôlant. Sa relation devient même carrément toxique. En parallèle, il développe des sentiments plus tendres pour son nouvel ami, qu'il sait hétéro. Il devra donc jouer de prudence entre ce qui est amical et ce qui est sentimental, sans savoir que Nick aussi semble revoir sa manière de le considérer.
C'est un récit très doux, autant dans le dessin que le texte, malgré quelques éléments qui relèvent de l'abus, de la stigmatisation ou du harcèlement. On y pose les débuts d'une relation entre deux garçons, l'un assumé dans son homosexualité, l'autre plus ambivalent. Plusieurs personnages semblent tout-à-fait à l'aise avec l'homosexualité, d'autres ont les préjugés tenaces. Il y a donc une belle diversité de pensée sur le sujet. le tout est fluide: le récit coule tout seul, sans anicroches. Un récit simple qui traduit une réalité multi-face, comme la plupart des sujets sociaux. Côté atmosphère, c'est le genre de Bd qui rend facilement "Heureux".
Le bémol, le voici: il y a une certaine facilité dans le récit, qui lui n'est pas très réaliste. On pourra dire que cela conviendrait très bien à ceux et celle pour qui le sujet est très sensible ou ouvrir une première porte à ceux et celles qui sont plus ou moins renseignés sur le sujet. C'est une histoire qui est "tout sucre tout miel", très rose, comme le sont certains romans sentimentaux. Donc, si votre but est de lire sur les enjeux réels de l'homosexualité, il existe d'autres Bd ou romans sur le sujet plus étoffés et plus en phase avec la réalité.
Comme l'a fait remarqué un autre lecteur, il y a tout-de-même présence de stéréotypes, ne serait-ce que le duo Charlie-le-bolé/nerds avec Nick-le-sportif. Il y aussi ce mâle-alpha-dominant-sexy que j'ai souvent vu en Jeune adulte ( et que je déteste singulièrement parce qu'il occupe beaucoup trop de place dans les livres, pour le peu qu'il y a en société toute proportions gardées).
Donc, concrètement, si le but était d'instruire sur les enjeux associés à l'homosexualité, c'est un peu raté. Si le but était de livrer une histoire à haute saveur romantique, ça par contre, on est gâtés.
Côté dessin, sans parler de grand art, c'est mignon, un brin naïf, très souvent ponctué d'émoticônes à la place du texte ou placés près des personnages pour traduire une émotion ou un état. C'est un peu de la triche, mais ce n'est guère pire que ces affreuses gouttes d'eau derrière la tête ou veines rouges sur le front qu'on retrouve sur les personnages dans les manga. Ça n'empêche pas les héros d'avoir au moins de l'expressivité dans le visage. C'est un dessin tout en courbes, en noir et blanc, comme les mangas. Donc, globalement, le dessin est en phase avec son genre, fluide, "cute" et simple.
Évidemment, je ne peux que saluer cette Bd qui met en valeur une minorité sexuelle qui a longtemps été ostracisée et les enjeux qui sont les siens encore aujourd'hui. La romance enduit chaque page, est accessible et touchante, même si elle traduit peu la réalité.
P.S: Je déteste quand des versions françaises garde leur nom anglais. peut-on avoir un titre dans notre langue, au moins?
#Loi101
Si cela vous intéresse, la BD "Le bleu est une couleur chaude" traduit mieux les enjeux sociétaires et personnels, à mon sens, sur le sujet.
Dans le genre beaucoup corsé, il a le roman "5 minutes de plus à Berlin", en pleine 2e Guerre Mondiale, où l'homosexualité devait être éradiquée comme la communauté juive.
Dans le genre "mignon", il y a "Été 85", dans lequel l'homosexualité va de soi, mais qui traite aussi du deuil.
Finalement, dans le genre comédie romantique, il y a le roman "Pourquoi pas nous?", en Jeune adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Saiwhisper
  30 mai 2021
Suite à d'excellents avis sur la blogosphère et sur Instagram, j'ai décrété qu'il était temps que je découvre cette saga mettant en scène Charlie Spring et Nicolas Nelson, deux lycéens qui vont tomber amoureux. J'avoue que j'avais beaucoup d'attentes : toutes les chroniques faisaient l'éloge de cette romance aux beaux graphismes et je n'avais lu aucun ressenti négatif ! de plus, le premier tome avait obtenu le « Prix Babelio jeune adulte 2020 ». Je m'attendais donc à quelque chose d'incroyable. Or, bien que je sois ravie de la lecture des deux premiers tomes, je suis loin d'être aussi enthousiaste que les autres lecteurs…
Tout d'abord, j'ai eu des difficultés à me faire aux dessins. Ces derniers sont assez aléatoires : ce n'est pas toujours très beau, mais pas laid pour autant… C'est surtout vraiment très simple. Certes, les émotions sont bien retranscrites toutefois, j'ai trouvé les décors assez pauvres… Honnêtement, je m'attendais à une claque visuelle ! On en est loin… Cela dit, on finit par se faire au coup de crayon, puis par se laisser porter… Mon autre déception concerne l'histoire : c'est très classique ! Honnêtement, je pensais qu'il y aurait plus de profondeur ou d'originalité… Attention, il ne faut pas tout confondre : l'ensemble est très mignon et plein de tendresse. J'ai apprécié suivre ce couple ! Cependant, j'ai trouvé le récit trop convenu.
Le premier opus permet de bien montrer les prémices de la relation entre Charlie et Nick. Voisins de table, ils vont peu à peu se découvrir en passant du temps ensemble. La force de cet ouvrage réside dans le fait que l'on prend réellement le temps de construire leur histoire : on les voit passer du temps ensemble, s'amuser, se dévoiler et réfléchir sur leur lien pendant plusieurs jours/semaines/mois. Nicolas, qui se pensait hétérosexuel, va progressivement réaliser qu'il a une attirance pour cet ami sincère, gentil, drôle, mignon et à son écoute. À l'inverse de ses camarades homophobes, il s'est révélé ouvert et sans préjugés. Bien que la sexualité de Charlie soit connue de tous, il s'en fiche ! Il a bien compris qu'il était un garçon comme les autres et qu'il pouvait tisser une belle amitié avec lui. En revanche, ce qu'il avait moins prévu, c'est que ses sentiments à lui changeraient à son contact…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132


critiques presse (1)
ActuaBD   06 décembre 2019
Heartstopper est une histoire touchante, agréable à lire et attachante. En effet, on ne souhaite qu’une chose pour nos deux protagonistes : que tout se passe bien pour eux ! Cependant, il n’est pas sûr que Alice Oseman les laisse vivre sans la moindre embûche...
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   20 octobre 2019
"Donc Nick en pince pour Charlie, pas vrai ? C'est bon, on c'est tous dit ça.
-C'est vrai qu'ils ont l'air proches. Mais Nick n'est pas gay, si ?
-Bah on sait pas.
-Il a pas l'air gay. Il en pinçait pas pour cette fille, Tara Jones ?
-Vous ne pouvez pas savoir si quelqu'un est gay d'après son apparence. Et gay ou hétéro ne son pas les deux seules possibilités. Quoi qu'il en soit c'est très impoli de spéculer sur la sexualité des gens."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FabtheFabFabtheFab   05 avril 2021
"Nick et Charlie sont dans mon cœur depuis très longtemps. Ils sont apparus dans mon premier roman YA, L'année solitaire. Charlie est le petit frère du narrateur, Tori et Nick est son amoureux transi / chevalier servant. Nick et Charlie n'étaient pas des personnages très importants dans ce roman, mais ils ont déjà une relation tendre et épanouie. C'est là qu'est né mon envie de raconter leur histoire d’amour. Comment en sont-ils arrivés là ? Et où les conduit-elle ?
L'année de mon baccalauréat, j'ai rempli un carnet entier de croquis pour raconter leur passé. Et puis j'ai recommencé, après avoir fait quelques progrès en dessin, et j'ai rempli un deuxième cahier. Je me rappelle avoir passé des heures assise à gribouiller dans mon lit, sans même écouter de la musique, complètement absorbée par l'histoire de Nick et Charlie que j'adorais. Cela m'a apporté une paix que même l'écriture de romans ne m'a pas apportée. En 2016, à 21 ans, j'ai lancé le projet Heartstopper, ça a commencé doucement mais, petit à petit, mon public s'est agrandi. Au moment où j'écris ce mot, Heartstopper a près de 50000 followers sur Tumblr et Tapas. Les gens viennent découvrir cette histoire pour toutes sortes de raisons - la romance réaliste, la représentation LGBT+, le dessin, l’intrigue. Mais je pense que la plupart viennent lire Heartstopper parce que ça les réconforte. Comme moi. Alice". pg 27
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Manonee03Manonee03   18 mars 2020
Vous ne pouvez pas savoir si quelqu'un est gay d'après son apparence. Et gay ou hétéro ne sont pas les deux seules possibilités. Quoi qu'il en soit, c'est très impoli de spéculer sur la sexualité des gens.
Commenter  J’apprécie          90
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   20 octobre 2019
"Charlie à l'aire adorable. Quand l'as-tu rencontré ?
Il y a quelques mois. Il est dans mon groupe de mentorat.
Il est très différent de tes autres amis, non ? Tu es bien plus toi-même avec lui.
-Ah oui ?
-Oh oui!
-..."
Commenter  J’apprécie          70
NievaNieva   27 août 2020
— Ouais, j'ai cuisiné pendant trois heures, mais ma mamie adore le cheesecake, donc... Attends je crois que j'ai une photo... Oh ! C'est juste mon chien, ha ha.
— Attends ! Tu as un chien ?
— Ouais ! Elle s'appelle Nellie. ♡ Elle est plus très jeune, mais je l'adore !
— J'aimerais avoir un chien. Mais mes parents n'aiment pas les animaux.
— Tu devrais passer chez moi pour la voir !
— S... sérieux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alice Oseman (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Oseman
Calendrier de l'Avent booktube féministe : #unlivrefeministeparjour Découvrez ma sélection du 7 au 12 décembre !
Allez ! On file chez notre libraire préféré.e pour faire de jolis cadeaux livresques ♥
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox