AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Valérie Drouet (Traducteur)
EAN : 9782017108313
272 pages
Éditeur : Hachette (09/10/2019)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 143 notes)
Résumé :
Ceci est l’histoire de deux lycéens.
Nick, le rugbyman au sourire solaire.
Charlie, le musicien au cœur solitaire.

Parce qu’ils évoluent dans des cercles différents,
parce qu’ils n’ont pas le même caractère,
leur amitié n’était pas gagnée.

Pourtant, petit à petit, de façon irrésistible, Charlie tombe amoureux.
Même s’il sait que Nick aime les filles. Même s’il sait qu’il n’a aucune chance.
Alor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (77) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  31 mars 2020
« Il est si près de moi, pourtant, je ne sais pas comment l'aimer … »
On commence cette petite chronique en chantant, tiens ! Une fois n'est pas coutume !
Charlie est un ado comme les autres, ou peut-être un peu plus courageux que les autres.
A un âge où il est plus simple de rester caché, tout le lycée sait qu'il préfère les garçons.
Il va faire connaissance du mec populaire du lycée, rugbyman de son état et c'est une belle amitié qui va naître … Mais comme chante Céline Dion, « il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié ».
Alice Oseman nous offre un petit bonbon de tolérance et de modernité où telle une midinette en folie, j'ai tournée les pages et les pages pour savoir si les deux héros allaient enfin finir par se mettre ensemble ! J'ai retrouvé mon coeur de guimauve pour quelques minutes de lecture et honnêtement, ça fait sacrément plaisir !
Un bouquin qui se lit comme une série de M6 de l'après-midi, l'émotion en plus, qui vient souvent faire réfléchir le lecteur.
On ne peut que saluer ce genre de littérature destinée à la jeunesse et qui propose d'ouvrir les yeux un peu plus grands, simplement, sans donner de leçon, sur le monde d'aujourd'hui.
Romance LGBT assumée à la sauce fleur bleue sous la forme d'un roman graphique où les dialogues prennent bien peu de place. Les dessins, en noir et blanc, proches d'un manga, offrent toute la douceur nécessaire au contexte raconté.
On pourra sûrement lui reprocher sa simplicité. Elle ne m'a pas dérangé tant il se lit d'une belle traite. Et puis, quand j'y pense, je me dis que lire ça, à l'âge du collège, du lycée, ne fera pas de mal et pourra même répondre à pas mal de questions existentielles à un âge où il est parfois compliqué d'aller vers soi…
Un roman graphique tendre et qui fait beaucoup de bien au coeur. On referme trop vite cette jolie histoire et il me tarde déjà de pouvoir me procurer le tome 2 ! #teammidinette

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          514
Nosbookboyfriends
  21 mars 2020
Charlie et Nick étudient dans une école exclusivement pour garçons. Les deux jeunes lycéens* n'ont apparemment rien en commun. Ils ne partagent aucune activité parascolaire, ne partagent pas les mêmes bandes d'amis et ne sont même pas de la même « année ». Ils se rencontrent néanmoins au hasard d'une réforme de leur école et se retrouvent voisins de table d'un même cour. Et tout va changer…
Si ce point de départ paraît simple, il est néanmoins auréolé de beaucoup plus. D'énormément plus. Des choses que l'on comprend dès le début et d'autres que l'on ne découvre que par la suite. le webcomic en est au volume 3 en ligne et l'on en apprend et approfondit encore !
Un vrai petit bijou.
Parlons des dessins d'Alice Oseman. Elle maîtrise parfaitement son art, dont vous pouvez aussi trouver des planches bonus toutes plus magnifiques les unes que les autres sur tumblr et tapas, mais je trouve que ses dessins excellent aussi dans leur simplicité. J'aime l'alliage des différents niveaux de précision, façon manga ; c'est plus intimiste, j'ai toujours aimé ça. Cela colle parfaitement et je me suis rapidement sentie proche des personnages. J'aime aussi beaucoup certaines techniques qu'utilise Alice Oseman pour fondre ses scènes ou pour nous les induire. Moi aussi, ça me fait fondre. de même que certaines scènes ont leur singularités, ce qui rend la BD (certes pas unique, mais) très originale.
Esthétiquement, j'ai adoré.
Autour des personnages le potentiel est dingue. DINGUE. L'auteure poste actuellement son prochain volume et pourtant, certaines choses n'ont pas encore étaient abordées et ce sans aucune frustration pour les lecteurs. Je ressens de l'impatience à lire de nouvelles planches, je ne vous mens pas. L'attente est même infernale. Je suis accro. Mais l'histoire absorbe totalement. Il y a des thèmes en cours et d'autres que j'imagine à venir, et le développement des personnages est captivant. Évidemment il est question de Nick et de Charlie, mais aussi des autres protagonistes. Tous ont su se créer une place. Ils sont si pluriels, si nuancés, si diversifiés. Si adorables.
Alice Oseman ne se contrefiche pas des tabous, mais pour certains personnages elle amène les choses telles qu'elles sont sans faire de chichis autour. Elle nous rappelle que c'est comme ça. Et que c'est tout simplement normal, comme ça doit l'être. C'est total open-mind. Sans spoiler, j'ai tellement apprécié ça. Que tout soit si évident.
Nick et Charlie, avec leurs forces et leurs faiblesses, ont des personnalités attachantes. J'aime le soutien qu'ils représentent l'un pour l'autre, et même si c'est parfois triste, Heartstopper reste une BD au fort « potentiel réconfort ».
Ceci dit, tout n'est pas toujours aussi évident. Bien sûr. Et Alice Oseman aborde des thématiques très importantes comme le harcèlement, l'intimidation, l'homophobie, le questionnement de l'orientation sexuelle, la peur, la dépression, l'anxiété, l'anorexie… Seulement, Alice Oseman fait aussi à ces thématiques des contrepieds, les met parfois en lumières sous le jour le moins évident, mais pourtant avec justesse.
Mon coeur ne se remet pas de cette lecture. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été touchée…
La simplicité elle-même nous confronte, c'est du génie.
Je trouve cette BD géniale, vous l'aurez compris. C'est un énormissime coup de coeur. Aussi simple soient-ils, je n'arrive plus à m'extraire de l'univers et des personnages. J'ai vraiment craqué sur cet ensemble créé par Alice Oseman, de A à Z.
La fin du tome 1 étant déterminante, une case en amont en particulier, je voulais vraiment ressentir le même pincement au coeur qu'en VO et sa traduction devait être à la hauteur. Il faut savoir que le style est simple et de ce fait, nécessite un vrai travail de précision. Mais la juste présence d'une virgule bien placée a su répondre à mon attente et mon coeur a réagi. Bien joué 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
vilvirt
  18 février 2020
Je pense que je n'ai pas le regard qu'il faut sur ce livre. En même temps, je sors d'un John Green. J'ai hésité avant de poster parce que tout le monde à aimé et que c'est toujours un peu gênant d'être à contre-sens...
Première déception de l'année avec ce roman graphique tout juste acquis, (il en fallait une, vous allez me dire !) Heartstopper est une histoire d'ado hyper simpliste qui parle de la rencontre de Charly avec Nick ou comment tomber amoureux d'un mec qu'on croit être hétéro. Alors c'est une histoire touchante, bien évidemment, c'est tout mignon, y'a des petites scènes toutes douces et très choupinettes et les dessins sont en accord avec tout ça et....... c'est tout. C'est justement un peu trop mignon et facile.
Comment vous dire que chaque perso, chaque événement, chaque rebondissement jusqu'à la scène finale, ne sont que des redites déjà vues, lues, découvertes voilà longtemps ? Il n'y a absolument aucune originalité dans ce récit. C'est incroyablement vide et creux et tout est très convenu.
Bien sur, on a droit à tous les clichés du genre : Nick, le type qui fait du sport (du rugby, on est en Angleterre) rencontre Charly, le geek de service qui entretient une relation avec un mec qui se planque toujours dans son placard. Ils ne pouvaient pas être différents. Il fallait que ce soit un sportif et un geek...
Les dialogues sont formatés au possible, les persos secondaires sont soit invisibles, soient hyper stéréotypés, les obstacles mis sur leur route sont évidemment hyper attendus, et pendant toute ma lecture, je m'attendais à être surprise, ce qui n'a jamais été le cas.
Pour finir, je m'interroge quand même sur les raisons qui ont rendu ce bouquin aussi populaire. Ce n'est pas la qualité de son texte ou la manière dont est traité le sujet du coming-out... Ou alors si ? Ces clichés à la pelle, ces réflexions à deux balles, ces situations toute mimi-choupinous seraient le point fort du roman ?
Possible. Peut être que c'est ce que les ados attendent. Peut-être que mon regard n'est pas celui d'un jeune qui s'intéresserait au sujet ou aurait besoin d'être rassuré et que je ne fais pas preuve d'assez d'objectivité. Mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'on a beau s'adresser à des jeunes, le fond est aussi important que le reste. J'ai lu des albums jeunesse plus élaborés que cette histoire...
Dans le même genre, et si vous voulez vraiment découvrir quelque chose de sympa et vous faire plaisir avec un texte de qualité, je ne peux que vous recommander l'excellent "Barricades" de Charlotte Bousquet, "Le bleu est une couleur chaude" qu'on ne présente plus, "Le petit Lulu" de Barthes, "Fun home" d'Alison Bechdel et son récit autobiographique, ou encore dans un autre style plus tourné vers les adultes "En Italie il n'y a que des vrais hommes" de Luca de Santi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mariloup
  19 février 2020
J'ai beaucoup entendu parler d'Heartstopper, qui a fait grand bruit et dont les avis sont unanimes: c'est le roman graphique à lire! Par curiosité, je l'ai emprunté à la médiathèque car je voulais comprendre pourquoi un tel engouement autour de ce titre. Et je peux comprendre maintenant même si ça n'a pas été un coup de coeur pour moi.
Charlie est en troisième, il a beaucoup souffert de harcèlement du fait qu'il est homosexuel. Nick est en seconde, c'est le beau gosse populaire. Leur rencontre se fait par hasard, au détour d'un cours en commun. Ils vont se côtoyer, apprendre à se connaître petit à petit, à s'apprécier. Très vite, Charlie en pince pour Nick bien qu'il sorte d'une histoire compliquée avec un gars qui se servait de lui. Quant à Nick, pour la première fois, il va se sentir attiré... par un garçon. Par Charlie.
Charlie est mon petit préféré, je me suis rapidement attachée à lui. Quant à Nick, c'est plus compliqué de le cerner, de savoir ce qu'il a dans la tête. Après, nous sommes plus dans la tête de Charlie donc ceci explique cela mais j'espère que cela changera par la suite même si j'ai quand même eu un aperçu en le voyant se poser des questions quant à ce qu'il ressent, notamment pour Charlie. Je trouve leur histoire adorable, je les trouve tous les deux mignons avec leur timidité, leur maladresse, leur tendresse...
C'est une histoire d'amitié avant tout, qui va se transformer petit à petit en quelque chose de plus, en romance. C'est actuel, réaliste et d'une justesse incroyable! le fait que ce soit une romance LGBT ne m'a absolument pas gêné, bien au contraire et il faudrait que j'en lise plus.
Les dessins sont extrêmement simplistes, basiques, sans fioritures, mais non dénués de charme! J'avais l'impression de voir l'autrice avec un cahier dans les mains et un feutre noir en train de mettre sur papier son histoire. C'est un roman graphique en noir et blanc, avec du texte évidemment mais tout passe vraiment par les dessins: les émotions, les actions...
En bref, c'est une jolie découverte. Je peux comprendre pourquoi il plaît autant et même si je n'ai pas eu de coup de coeur, j'ai beaucoup aimé ma lecture à tel point que j'ai hâte de retrouver Nick et Charlie, de voir l'évolution de leur relation!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lexx54000
  25 mai 2020
Charlie est ouvertement gay, ce n'est un secret pour personne après des années de harcèlement dans son lycée. Il se retrouve en classe avec un des garçons les plus populaires du lycée : Nick. Deux jeunes adolescents complètement différents : timide, réservé d'un côté et de l'autre l'extraverti. Mais comme dit le dicton : les contraires s'attirent.
Une histoire d'amour, une histoire d'amitié ? Deux amis qui s'apprécient puis un baiser lors d'uns soirée qui fait tout basculer.. Mais, à cet âge ou tout devient prétexte aux moqueries et à la méchanceté, Nick, le beau rugby boy est-il prêt à affronter les regards et s'affirmer ?
Malgré un dessin simple, basique, sous forme de manga, en noir et blanc, Alice Oseman nous transporte dans son histoire. Car Heartstopper est touchant, attachant et agréable à lire comme à regarder.
Un roman graphique avec il est vrai très peu de texte mais le coup de crayon de l'auteure est magique car ce sont les dessins qui font ressortir les émotions, on se prend vite à l'histoire et les pages défilent...
Heartstopper aborde des sujets souvent épineux à l'âge de l'adolescence ou des milliers de questions envahit l'esprit. C'est exactement ce genre de roman que j'aurais aimé trouver dans ma bibliothèque quand j'étais adolescent.
Des questionnements importants sur l'amour, l'amitié, la sexualité, les relations enfants/parents, des graphiques soignés et expressifs : Alice Oseman a réussi à me transporter à la rencontre de deux garçons que tout opposer, mais qui prouvent que rien n'est écrit à l'avance.
C'est beau, sensible, deux premiers tomes qui devraient être lus par les adolescents mais aussi les parents. Alors venez à la rencontre de Charlie et Nick en attendant le tome 3 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
ActuaBD   06 décembre 2019
Heartstopper est une histoire touchante, agréable à lire et attachante. En effet, on ne souhaite qu’une chose pour nos deux protagonistes : que tout se passe bien pour eux ! Cependant, il n’est pas sûr que Alice Oseman les laisse vivre sans la moindre embûche...
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   20 octobre 2019
"Donc Nick en pince pour Charlie, pas vrai ? C'est bon, on c'est tous dit ça.
-C'est vrai qu'ils ont l'air proches. Mais Nick n'est pas gay, si ?
-Bah on sait pas.
-Il a pas l'air gay. Il en pinçait pas pour cette fille, Tara Jones ?
-Vous ne pouvez pas savoir si quelqu'un est gay d'après son apparence. Et gay ou hétéro ne son pas les deux seules possibilités. Quoi qu'il en soit c'est très impoli de spéculer sur la sexualité des gens."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Manonee03Manonee03   18 mars 2020
Vous ne pouvez pas savoir si quelqu'un est gay d'après son apparence. Et gay ou hétéro ne sont pas les deux seules possibilités. Quoi qu'il en soit, c'est très impoli de spéculer sur la sexualité des gens.
Commenter  J’apprécie          40
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   20 octobre 2019
"Charlie à l'aire adorable. Quand l'as-tu rencontré ?
Il y a quelques mois. Il est dans mon groupe de mentorat.
Il est très différent de tes autres amis, non ? Tu es bien plus toi-même avec lui.
-Ah oui ?
-Oh oui!
-..."
Commenter  J’apprécie          30
FeartheworldFeartheworld   07 janvier 2020
Tu es bien plus toi-même avec lui.
Commenter  J’apprécie          40
pommerougepommerouge   23 mars 2020
Je craque pour un hétéro...
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alice Oseman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Oseman
Prix Babelio 2020 : découvrez les 10 lauréats
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les grands auteurs du 9e art... Version qui suis-je ?

Auteur japonais, je suis l'un des créateurs du Gekiga en 1957. En 2012, je reçois le prix Regards sur le monde au Festival d'Angoulême pour "Une vie dans les marges" T2...

Hiroshi Hirata
Naoki Urasawa
Kiriko Nananan
Yoshihiro Tatsumi

10 questions
87 lecteurs ont répondu
Thèmes : comic book , manga , bande dessinéeCréer un quiz sur ce livre

.. ..