AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Osez le féminisme (Éditeur scientifique)
ISBN : 2755607718
Éditeur : Osez le féminisme ! (19/05/2011)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Vie de meuf, c'est d'abord des témoignages, ceux de milliers de femmes et d'hommes qui dans leur quotidien constatent que, bien loin d'être acquise, l'égalité femmes-hommes a encore un long chemin à parcourir.
Vie de meuf, c'est des anecdotes pleines d'humour - parfois grinçant -, car il en faut une sacrée dose pour tenir tête aux remarques et blagues misogynes que l'on encaisse régulièrement. Vie de meuf; c'est aussi des chiffres, des dates, des conseils et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  13 octobre 2015
Ce livre, construit à la manière d'un blog ( un point en moins) composé de petites analyses de la vie quotidienne ferme le débat hommes - femmes .
En effet il n' y à point d'hommes pour se défendre ou rendre son point de vue là dedans.Du coup , voyez vous , si l'on applique le principe sévère qui veut qu'un droit de non-réponse est une parité violé, on obtient un bouquin bien malsain..
Ah mais forcément, rétorque-t-on à tout va, puisqu'il est justement conçu pour cela..
HA,,
V. D. M. c'est aussi cela : appuyer à force d'exemples , parfois peu exemplaires hélas, les raisons qui ont poussé cette communauté féministe à exister et former ce clan alliée contre l'oppresseur mâle.
L'union fait la force , la faiblesse prônée à tord du sexe dit 'faible' doit être vaincu !
Ainsi pourrait-on résumé l'ouvrage ...
Ô rage , ô désespoir, n'est-je donc tant lu de vos diatribes envers nous pour n'être finalement et malheureusement pas convaincu de vos dires mesdames ?
Incroyable et pourtant, pour des raisons aussi simples que :
L'utilisation du rassemblement anonyme des victimes existant ou non n'a pas vraiment de pouvoir fondé , pour le fait que l'on peut bien s'inventer milles et une V.D.M .
L'humour mitoyen employé pour défendre la théorie du complot visant à soumettre la femme sous son rang ( parfois sous la table ) est déjà usité depuis bien longtemps .
Clichés, stéréotypes et autres facilités du langage tel l'emploi du masculin prioritaire face au féminin est déjà connu depuis des lustres ,, ( que vous penserez à bien astiquer au passage, hum ! )
Ces défécations à répétitions ( V.D....'M' ?) soumises à de trop fortes réactions soumettent la parole contre le geste : violence verbale ou orale forment une morale ma foi douteuse ...
Bref, pour parachever cette critique, quoi de mieux qu'un bon extrait d'Opération Shakespeare où l'on apprend que les métaphores et diverses métamorphoses de tournure d'esprit peuvent parfois s'effectuer avec de l'humour bon aloi .
Ainsi le cours de Bill Rago ( de Vito) qui commence par: "Les Hommes,, tous des ...??
" et Miranda (merveilleuse de sarcasme ) : Chiens ! )
Spontané, innée, ça sort du coeur !
Dans un autre registre sonore, mon ami Julio Iglesias , la grande classe :
Nous, pauvres coeurs de papier
Où s'écrit l'espérance de savoir aimer,,
Où s'étire la misère d'être sur la terre,
A détruire nos vies et subir la folie d'un amour fracassé.
Pauvres coeurs de papier......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
DoVerdorie
  13 février 2013
Ce livre a vu le jour à cause du blog "viedemeuf" ou témoignages et anecdotes sont arrivés en masse pour dénoncer le sexisme, la misogynie et les inégalités entre hommes et femmes. le collectif "Osez le féminisme" a fait un choix représentatif de ces histoires sexistes, vécues au quotidien, et parsemé les pages de ce petit recueil de chiffres, dates historiques, extraits de lois, informations diverses...
Sur la quatrième de couverture on peut lire : "anecdotes pleines d'humour - parfois grinçant- " c'est sûr que, plus d'une fois, j'ai grincé des dents (proférant des vocables inappropriés)...par contre je n'ai pas beaucoup ri, ou alors (très) jaune.
Mais on apprend quand on peut avoir recours a la Halde, que "Pour les enfants entre 0 et 3 ans, 10 fois plus de livres présentent comme personnage principal un héros plutôt qu'une héroïne" (on s'en doutait déjà), que les Éditions Talents Hauts proposent une collection de livres anti sexistes (leur site vaut le détour !), que la réglementation concernant le port du pantalon pour les femmes (loi de novembre 1800) n'a jamais été abrogée....
Malheureusement a partir de la seconde moitié du livre, tout cela devient itératif et certains faits et dates sont rappelés trop souvent a la mémoire du lecteur.
Le 12 mars 2013 a vu l'adoption du texte de loi autorisant le mariage de même sexe. C'est très bien et un pas en avant... Or, l'inégalité entre sexes opposés reste une réalité qui fait peu ou prou de remous !
Et c'est pourquoi ce petit livre mérite d'être reconnu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Bibliotekana
  21 juin 2014
J'ai découvert ce livre au hasard sur les rayons de la médiathèque que je fréquente. Étant une femme, le titre m'a tout de suite interpellé et je me suis mise à le feuilleter. J'ai été tellement... horrifiée par certaines anecdotes que je ne l'ai plus lâché pour le lire entièrement.
Cet ouvrage assez court est issu du blog "viedemeuf" (www.viedemeuf.fr) initié par le collectif Osez le féminisme. Il vise à lutter contre le sexisme au travers de témoignages de femmes ou d'hommes qui constatent des propos sexistes dans leur quotidien et qui sont invités à les retranscrire sur ce blog. le livre est une sorte de "best of" des anecdotes avec, disséminées tout au long des pages, des statistiques ou des dates mettant un peu plus en relief la véracité des propos et l'inégalité qui persiste entre hommes et femmes.
Il est divisé en chapitres thématiques : la femme à la maison, l'inégalité professionnelle, la lesbophobie, la maternité,...
Les propos sont parfois drôles, mais parfois beaucoup moins... J'ai même été étonnée que certaines choses soient encore dites, d'aussi sexistes... Par exemple une jeune fille est prise pour un job saisonnier car elle a de gros seins donc sera agréable à regarder...
Me révoltant déjà dans la vie de tous les jours face au sexisme ambiant (pas difficile à trouver : catalogue de jouets, publicité ciblée, contes de fées, inégalité des salaires et j'en passe...) je bouillais de rage à la lecture de certains passages.
Cependant je suis ravie de l'existence de cet ouvrage, qui contribue à mettre en lumière ce phénomène trop intériorisé qui passe pour "normal" alors que ces stéréotypes sont totalement sexistes et injustes envers les femmes.
J'espère que certaines femmes prendront conscience qu'il faut lutter contre le sexisme et ne pas hésiter à répondre aux critiques ou discriminations et que certains hommes comprendront aussi que leurs propos ou actes sont blessants et favorisent l'inégalité.
A la lumière de cette lecture je me dis que la route est encore longue et que le sexisme est loin d'être mort... Heureusement, des organismes sont là pour aider les victimes (la Halde notamment et les syndicats et associations) et la liste figurant à la fin de l'ouvrage peut être précieuse. Les efforts sont à faire au quotidien, et le combat doit se mener sans relâche.
(Je ne deviendrai pas un peu féministe moi ?.....)
PS : le correcteur orthographique de Babelio ne connaît pas le mot "lesbophobie".... à méditer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Maliae
  13 juin 2016
Ce livre est rempli de petits témoignages vécus par des femmes ou des hommes, représentant le sexisme ordinaire. C'est à dire un sexisme dont on n'a pas toujours conscience, qui est tellement passé dans le langage, qu'il semble presque « normal ». Vous savez les blagues stupides du genre « femmes au volant… » « ah les filles toujours dans la salle de bain », et bien voilà, ça c'est du sexisme ordinaire. Et les stéréotypes ont la vie dures, très dures.
Le livre est partagée en plusieurs parties, va parler du sexisme au travail, dans la famille, comment les femmes sont sexualisés (au travers des médias et des idées reçus), etc.
On va voir que le sexisme commence tout de suite, dès qu'on est enfant, et qu'il s'étend dans tous les milieux. Que les hommes sont touchés aussi biens que les femmes, car ce qui est féminin est mal vu.
Des femmes réduites à être mère, dans la cuisine, chercher un mari. Des hommes qui ne sauraient pas se servir d'une machine à laver ou qui ne peuvent pas être guide touristique parce que c'est le rôle d'une femme (je veux dire elles sont jolies, on les écoutera plus). Ça parle aussi de harcèlement, des remarques débiles, et de comment même les femmes véhiculent le sexisme.
Les témoignages sont accompagnés de petits quizz, d'anecdotes (vous saviez que Napoléon en 1804 avait fait adopter un code civil qui faisait de la femme mariée une mineure a vie. Il l'explique d'ailleurs lui même « la femme est donnée à l'homme pour qu'elle lui fasse des enfants. Elle est donc sa propriété comme l'arbre fruitier est celle du jardinier » (déjà que j'aimais pas ce type)), de diverses lois (c'est seulement en 1965 que la femme a le droit de travailler sans la permission de son mari, ça te fait gerber hein? Moi aussi) et d'explications assez intéressantes.
Ce livre montre que même si on a fait du chemin, on doit encore se battre, car oui le sexisme existe toujours. Non les femmes n'ont toujours pas obtenus l'égalité. Et oui on ouvrira notre gueule tant qu'on se recevra des remarques du genre « mais t'es pas marié? mais tu vas faire quoi de ta vie alors? » ou encore « oh t'es une femme, t'as du coucher pour réussir ». Ah oui, sans parler du salaire inégale, le fait qu'on se tape encore et toujours les tâches ménagères (bien plus que les hommes).
Donc, désormais, avant de parler, demande toi si ce que tu vas dire est sexiste, homophobe ou raciste, si tu vas véhiculé (même pour rire) un stéréotype, et rabaisser un groupe de personnes simplement pour son sexe, sa sexualité, sa couleur, etc.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BookShellFairy
  13 juillet 2013
VDM n'est plus seulement réservé à une élite de gens totalement malchanceux. Non, figurez-vous que VDM signifie également Vie de Meuf... Et quand on découvre l'ouvrage, fatalement on se dit que "Ouais VDM".
Tout part d'un blog viedemeuf.fr qui propose aux internautes de tous sexes de venir y conter leurs anecdotes en matière de sexisme... Et croyez-moi cela a de quoi nous faire grincer des dents. J'ai même reconnu certaines perles qu'auraient pu me balancer des collègues (masculins et féminins confondus, c'est celà le plus terrible).
L'ensemble se décompose en chapitres, agrémentés de différentes anecdotes sur les droits des femmes, des études, des questions, etc. A la fin, on y retrouve des adresses des différents organismes auxquels s'adresser pour des éventuelles réponses aux questions que le livre soulèverait.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   12 février 2013
Y aurait-il des compétences spécifiques au genre féminin qui nous prédestineraient à aimer les déguisements de princesses, les filières littéraires, les métiers de service et les tâches domestiques ? A moins que ce ne soit l'inverse, que les rôles auxquels on nous assigne créent nos aptitudes ?
Commenter  J’apprécie          150
greg320igreg320i   12 octobre 2015
Un petit service.....

Je rentre dans un bureau où un collègue me dit :
-Ha la la, ça me saoule , je dois obtenir une faveur de la part de M.Truc. Tu ne veux pas coucher avec lui et dire que c'est de ma part ?
Je le regarde sans répondre.
- Oh ! mais c'est une blague....
Commenter  J’apprécie          72
greg320igreg320i   12 octobre 2015
Trop drôle....
Entourée de mecs dans un open space, mon voisin me tend une boîte de bonbons des Vosges ouverte, avec un grand sourire, en me lançant (bien fort) :
-Tu suces ?

C.
Commenter  J’apprécie          40
BibliotekanaBibliotekana   21 juin 2014
Il n'est écrit nulle part dans la loi ou le code civil que c'est à la femme d'effectuer les tâches ménagères.
Commenter  J’apprécie          40
BibliotekanaBibliotekana   21 juin 2014
A la naissance, le bébé n'a pas conscience de son sexe.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Osez le féminisme (1) Voir plus




Quiz Voir plus

ÈTE ou ETTE ?

Complet

ète
ette

16 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , mots , orthographe , fémininCréer un quiz sur ce livre