AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782953608311
98 pages
Éditeur : Les Doigts dans la Prose (02/11/2010)
4/5   2 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Charybde2
  18 mars 2013
Quand le fantôme De Balzac hante le musée qui lui est dédié à Saché (Touraine)...
Deuxième ouvrage des éditions "Les Doigts dans la Prose", publié en 2010, le "Balzac revient" de Kol Osher nous emmène en Touraine, au coeur du château-musée Balzac de Saché, où le fantôme de l'auteur de la Comédie Humaine revient curieusement à la vie, et s'essaie à subsister dans les interstices des visites, tout en remaniant certains éléments muséographiques qui lui semblent par trop absurdes.
Une fable enlevée, parfois confuse, mais une jolie occasion de plonger ou replonger dans l'essence du verbe (et de l'ambition) De Balzac, tout en bénéficiant d'un clin d'oeil désabusé adressé à cette "mise en musée" qui fait feu de tout bois, bien au-delà du raisonnable, un peu partout...
"Coupons court. C'est fini... Reposez cette lampe, elle est fragile à défaut d'être originale. Merci, monsieur, de me laisser passer vers la porte de droite. Merci, merci. Un escalier vous conduira du bureau aux sous-sols, vers notre librairie, la cour, vos voitures, au revoir, à bientôt, n'oubliez pas les éditions, les bustes en bronze, les stylos, les assiettes, les effigies, les marque-pages, les souvenirs d'ailleurs et de Saché. Baissez la tête à l'arrivée, la poutre en pierre en a laissé plus d'un sur le carreau. Merci, madame, la lampe n'est pas à vendre. Ni même le bureau. Un pourliche ? Si la visite vous a plu (sans me prêter toutefois une trop petite soif). Je ferme la porte, je ferme la marche. Qui a perdu une machine à écrire ? Un appareil jetable ? Un Tampax allumé ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
delitterys
  23 septembre 2011
Balzac revient : le voilà qui s'éveille, écrivain momifié par les manuels scolaires, en son musée de Saché, prêt à en découdre avec la postérité, ses romans inachevés, le besoin de moderniser son oeuvre, et, pourquoi pas, une guide blonde aux bien jolis mollets.
Balzac revient : est-ce vraiment pour écrire ou pour nous pousser à jongler entre nostalgie et modernité ? Peut-on le moderniser ou n'est-il que l'expression d'une certaine image (d'Epinal) mélancolique de la littérature et de la France (sa campagne, ses jeux des mille francs…) ? Peut-on le dépoussiérer – ou est-il condamné à fuir, tel un Rimbaud bedonnant, la littérature moderne ?
Ne cherchez pas, en lisant ce livre, à lire un petit guide du parfait balzacien...
La suite sur mon blog (lisez ce livre, c'est un régal !)
Lien : http://www.delitteris.com/in..
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : fablesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Deux acteurs, un réalisateur, trouvez le romancier

Danielle Darrieux, Gérard Philipe, Claude Autant-Lara

Gustave Flaubert
Stendhal
Victor Hugo
Honoré de Balzac

20 questions
50 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre