AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782889114597
237 pages
Éditeur : Jouvence (16/08/2013)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 19 notes)
Résumé :
D'où viennent les peurs, comment les comprendre et comment trouver le courage d'y faire face ? Tels sont les thèmes évoqués dans ce livre qui est une leçon de vie "droit dans les yeux".
Être confronté à l'incertitude et aux changements est en réalité une opportunité de célébration. Plutôt que d'essayer de s'accrocher au familier, au connu, nous pouvons apprendre à apprécier ces situations comme des occasions d'aventures et d'approfondissements de la compréhen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cindl
  22 août 2016
Ce livre est une retranscription des idées qu'a pu exposer Osho lors de différents discours.
Par "le Courage de vivre dangereusement", il entend la conscience et la capacité de se détacher de tout ce qui nous formate et nous influence tout au long de nos vies : préceptes éducatifs, familiaux, religieux, normes sociétales, la place de l'égo et du mental, etc... qui sont d'après lui, autant d'entraves à l'épanouissement et à la pleine conscience de l'individu.
J'ai davantage accroché sur certains passages dans lesquels je me suis plus reconnue que d'autres, certains préceptes me semblant plutôt lointains ; Osho parle énormément de l'amour, de l'égo, et de la haine, qui régentent, si j'ai bien compris, un peu tous nos comportements à échelle individuelle, sociale, et même universelle, font que l'homme ne vit pas sa vie en pleine conscience, et qui peuvent être source de mal-être, voire de souffrance.
En bref, je perçois ce livre comme une invitation à prendre conscience de ce qui nous façonne et du rôle que nous avons à jouer, si tant est qu'on le souhaite, pour s'en détacher et devenir des êtres "libres", spirituellement, ce que personnellement je trouve très intéressant.
Des techniques de méditation sont suggérées en fin de livre.
Dans l'ensemble j'ai beaucoup apprécié ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean
  05 janvier 2016
Osho est un maître qui nous ouvre les yeux dans un style clair, plein d'humour et d'une sagesse infinie. Chaque de ses livres sont un intéressant à lire et relire sans restriction.
Commenter  J’apprécie          10
Marinb35
  08 janvier 2017
Excellent livre
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
BRIGITTEBBRIGITTEB   18 novembre 2015
La bravoure est une île dans l'océan de la peur La peur est là. Pourtant, on prend le risque : c'est de la bravoure. On tremble, on a peur d'aller dans l'obscurité. Pourtant, on y va. En dépit de soi, on y va. Voilà ce que signifie être brave. Cela ne signifie pas que l'on n'a pas peur. Vous êtes plein de peur, mais la peur ne vous domine pas pour autant.
La plus importante question se pose quand vous rencontrez l'amour. Alors, la peur s'empare de votre âme, parce qu'aimer signifie mourir, mourir en en l'autre. C'est une mort - et une mort bien plus profonde qu'une mort ordinaire. Dans la mort ordinaire, seul le corps meurt. Dans la mort de l'amour, l'égo meurt. Il faut beaucoup de cran pour aimer. Il faut être capable d'y aller en dépit de toutes les peurs qui vocifèrent autour de vous. Plus le risque est grand, plus la possibilité de croissance est grande. Ainsi, rien n'aide d'avantage un homme à grandir que l'amour. Les gens qui ont peur d'aimer restent infantiles; ils restent immatures, ils ne mûrissent pas. Ce n'est que le feu de l'amour qui vous fait mûrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
CindlCindl   22 août 2016
Les gens veulent continuellement être dans une masse qui les cadrent. Au moment où vous vous comportez différemment, toute la masse devient suspicieuse. Quelque chose tourne mal.
[...]
Dans cette société, on ne s'accepte pas soi-même. Tout le monde se condamne. C'est le style de vie de la société.
[...]
La société ne tolère pas que quiconque se retire, car elle vit d'après les nombres : c'est une politique du nombre. Quand le nombre est élevé, le gens se sentent bien. Les nombres importants donnent l'impression aux gens d'être dans le juste. Ils ne peuvent pas se tromper : des millions de gens sont avec eux ! Et quand ils se retrouvent tout seuls, de grands doutes surgissent : personne n'est avec moi ! Quelle garantie ai-je d'avoir raison ?
C'est pourquoi je dis que, dans ce monde, le plus grand courage c'est d'être un individu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
CindlCindl   06 août 2016
Laissez tomber tout ce que vous avez pris des autres. Être mendiant vaut mieux que d'être riche - riche non pas de vos propres gains, mais de biens volés, de choses empruntées, riche de tradition, riche par héritage. Non, mieux vaut être un mendiant et se débrouiller tout seul. Cette pauvreté recèle une richesse, parce qu'elle est vraie.
Commenter  J’apprécie          270
CindlCindl   22 août 2016
La peur tue, elle veut tuer. La peur est destructrice. L'amour est une énergie créatrice. Quand vous aimez, vous voulez créer : vous aurez peut-être envie de chanter, de peindre ou d'écrire de la poésie. Vous ne voudrez pas prendre une baïonnette ou une bombe atomique et vous précipiter follement pour tuer de parfaits inconnus, des gens innocents, que vous ne connaissez pas plus qu'ils ne vous connaissent. Le monde ne laissera tomber les guerres que quand l'amour y entrera de nouveau. Les politiciens ne veulent pas que vous aimiez. La société ne veut pas que vous aimiez. La famille ne vous permet pas d'aimer. Ils veulent tous contrôler votre énergie d'amour, car c'est la seule énergie qui soit. C'est pourquoi il y a la peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
CindlCindl   22 août 2016
L'amour est un état de conscience naturel.
[...]
L'amour est votre être-même... mais cet amour est presque devenu impossible. La société ne l'autorise pas. La société vous conditionne de telle manière que l'amour devient impossible et que la haine devient la seule chose possible. Alors, la haine est facile et l'amour est non seulement difficile, mais encore impossible.
L'homme a été dénaturé. L'homme ne peut pas être réduit à l'esclavage si l'on ne commence pas par le déformer. Depuis des siècles, les prêtres et les politiciens conspirent constamment. Ils ont réduit l'humanité à une masse d'esclaves. Ils détruisent. Ils détruisent toute possibilité de rébellion chez l'homme. Et l'amour est une rébellion, car l'amour n'écoute que le cœur et ne se soucie pas le moins du monde d'autre chose.
L'amour est dangereux parce qu'il fait de vous un individu. Et l’État, l’Église... ne veulent pas des individus, pas du tout. Ils ne veulent pas des êtres humains ; ils veulent des moutons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : épanouissement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre