AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782251912141
148 pages
Les Belles Lettres (04/10/2019)
3.56/5   9 notes
Résumé :
Il n’est pas question ici des grandes vertus héroïques qui demandent de l’abnégation et qui participent du sublime. Les « vertus communes » concernent notre vie quotidienne, et leur vocabulaire est minime : ne pas peser sur la terre, s’en tenir à la discrétion de ne pas apparaître, à cette retenue pleine d’empressement qui est le centre de la vie sociale. Carlo Ossola nous invite à parcourir un chemin de sagesse en faisant halte auprès de douze petites vertus : l’af... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Babbu2A
  15 novembre 2022
Au delà des "grandes vertus héroïques qui demandent de l'abnégation et qui participent du sublime", Carlos Ossola s'arrête dans cet essai sur 12 "vertus communes qu'il est bon d'exercer chaque jour, au travail, dans la vie familiale, et avec nous-mêmes, pour faire de sa vie ordinaire, une vie heureuse" et ajoute t-il pour "devenir un peu plus humain".
La proposition, vous en conviendrez, est alléchante à bien des égards. L'excellence d'un homme se mesurant dit-on à ses vertus, je me suis donc consciencieusement évertué à parcourir les 100 pages de l'ouvrage.
En définitive, je suis très partagé pour ne pas dire déçu.
D'un côté, ce livre, à haute teneur intellectuelle, foisonne d'idées, de références, de citations et, de ce fait, constitue un "itinéraire" ou un "chemin de sagesse" riche et documenté propice à la réflexion.
Mais à la manière d'un sommet que l'on aurait du mal à atteindre, j'ai également perçu dans ce livre deux caractéristiques qui m'ont semblées difficiles à surmonter.

Première difficulté : l'altitude.
Alors que Carlo Ossola écrit ce livre sur les vertus communes censées "concerner la vie quotidienne", on s'en trouve, à force de références littéraires, de réflexions, de digressions, de rappels à la culture, d'apostilles, finalement bien éloigné du quotidien ! Ce livre de bonne facture est certes riche mais il est (de mon point de vue) de trop haute volée pour s'appliquer au quotidien. Il y a une contradiction entre l'intention et la réalisation, entre ce que promet la 4ème de couverture et le contenu de l'ouvrage. En effet, ce livre devrait être un manuel de réflexion à la portée de tous, il est une thèse d'agrégation complexe dans sa construction. Vous me direz que Carlo Ossola est professeur au Collège de France et qu'il fallait s'y attendre. Mais il me semble que le génie des auteurs, des écrivains -et plus encore des professeurs- réside aussi dans leur capacité à vulgariser, autrement dit à rendre les idées accessibles.

Seconde difficulté : le chemin proposé.
Sur la forme, j'ai trouvé l'itinéraire, le chemin, difficile à emprunter. Carlo Ossola propose un style très dense, avec des mots savants, des tournures alambiquées, des notes de bas de page à presque toutes les pages, des références multiples entrecoupées de citations ou d'explications étymologiques. Avec tous ces détours incessants, ces parenthèses référentielles, ces à-côtés, ces évocations, ces contournements, cela manque singulièrement de linéarité, de fluidité, de simplicité, et en fin de compte, on en perd son chemin.
Sur le fond, je suis aussi dubitatif. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de profondeur dans cet ouvrage. Il y a sans aucun doute matière à réfléchir, mais à aucun moment me semble-t-il, l'auteur produit des idées, des concepts, des théories émergeantes qui lui seraient propres. Il évoque une vertu commune et va la disséquer, l'illustrer, l'éclairer de références multiples. Mais loin de faire des démonstrations, je n'ai pas vraiment perçu en quoi ces vertus communes ne seraient sinon essentielles du moins nécessaires à la sagesse ou au bonheur.

En synthèse, concernant l'altitude, j'espérais un mont agréable à gravir et je me suis heurté à une montagne presque inaccessible. Concernant le chemin, à l'inverse, je m'attendais à une randonnée de haute montagne exigeante mais splendide, et je me suis retrouvé à flanc de colline sur un chemin tortueux et cassant.
Je ne critique pas par plaisir, vous pouvez me croire, mais bien parce que je suis déçu. Que voulez-vous, c'est un peu comme une fausse promesse dans la publicité : quand on s'est fait prendre, ça agace !

Pour rappel :
Les grandes vertus
Les vertus cardinales, célébrées depuis l'Antiquité grecque, sont au nombre de 4 : Prudence, Tempérance, Force d'âme, Justice. Elles sont comme des «pivots» (cardines) sur lesquels repose la vie morale. L'Eglise catholique distingue en plus trois vertus théologales, ayant Dieu pour objet : la Foi, l'Espérance et la Charité.
Les 12 vertus communes
L'affabilité, la discrétion, la bonhomie, la franchise, la loyauté, la gratitude, la prévenance, l'urbanité, la mesure, la placidité, la constance, la générosité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
pgremaudpgremaud   30 novembre 2019
C'est pourquoi, bien qu'ayant souhaité intituler ma traversée du quotidien "Les petites vertus" (sur le modèle du petit traité de Giovan Battista Roberti), j'ai préféré proposer en définitive "Les Vertus communes", celles qu'il convient d'exercer chaque jour où nous devons faire l'effort de vivre en société, vertus qui ne sont "petites" que parce qu'elles sont perçues comme telles, alors qu'elles exigent une application personnelle permanente, une présence d'esprit, consciente de ses propres limites et de celles d'autrui.
Ce ne sont pas ces manières prudentes qui nous font renoncer à donner de façon désintéressée, mais la prise de conscience de notre propre "difficulté" à remédier aux lacunes d'un ego appelé non pas à donner dans un élan d'oubli, dans l'immédiateté de l'impulsion, mais à plaindre et à adoucir la nature d'êtres "indigens et necessiteux au dedans, nostre essence estant imparfaicte", comme le disait Montaigne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Babbu2ABabbu2A   11 novembre 2022
La franchise, c'est bien plus que la sincérité ; c'est cet arôme intact que l'on obtient que si le vin est pur.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Carlo Ossola (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlo Ossola
Les Lundis du Collège de France à Aubervilliers 2007-2008 Conférence du lundi 19 mai 2008 : Rabelais
Intervenant(s) : Carlo Ossola, Collège de France
Retrouvez toutes les conférences : https://www.college-de-france.fr/site/conferences-exterieur/Les-conferences-a-Aubervilliers.htm
Le Collège de France est une institution de recherche fondamentale dans tous les domaines de la connaissance et un lieu de diffusion du « savoir en train de se faire » ouvert à tous. Les cours, séminaires, colloques sont enregistrés puis mis à disposition du public sur le site internet du Collège de France.
Découvrez toutes les ressources du Collège de France : https://www.college-de-france.fr
Suivez-nous sur : Facebook : https://www.facebook.com/College.de.France Instagram : https://www.instagram.com/collegedefrance Twitter : https://twitter.com/cdf1530 LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/collègedefrance
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophieVoir plus





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
404 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre