AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782872828326
Éditeur : Lansman (15/05/2011)
4/5   1 notes
Résumé :
La vie de Camille et ses relations avec son frère Paul et son amant Rodin, à travers quatre saisons emblématiques, de l'enfance à la folie.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
simoncailloux
  20 juin 2021
François Ost a écrit cette pièce de théâtre éditée aux éditions Lansman. Ensuite cette pièce a été discutée durant un an avec le metteur en scène. La pièce jouée ne couvre pas l'intégralité du texte pour des raisons de temps de jeu.
Texte et pièce se déroule en quatre étapes : Hiver, printemps, été, automne.
L'hiver, Camille est enfermée dans une institution psychiatrique. Une correspondance est échangée entre Camille, sa mère, son frère Paul et le médecin de l'institution. Camille implore sa mère de pouvoir sortir de là. le médecin envoi des signes positifs des comportements de Camille. Rien n'y fait, la mère est bien décidée de ne rien faire pour une sortie possible avec son accord. Camille meurt et personne n'est là lors de l'inhumation.
Le printemps, montre une jeune Camille déjà décidée à devenir sculpteur. Elle joue avec son frère Paul. L'un et l'autre se taquinant en rétorquant que leur art est le plus accompli : Sculpture/écrivain poète.
L'été est le temps de l'amour avec son amant Rodin partagé entre Camille et une autre. C'est le temps où Camille fait preuve auprès du Maître Rodin de tout son art. Elle n'hésite pas à sublimer ses oeuvres dans les roches les plus dures. Elle fait fi des remarques du Maître Rodin et est bien décidée à lui faire entendre raison.
L'automne c'est la rupture avec Rodin. Elle attend un enfant et parle à son frère Paul de son intention d'avorter ce qui scandalise Paul.
Le metteur en scène imagine d'intégrer à la pièce un duo de chorégraphes, qui appuie l'art des formes façonnées.
Trois comédiens jouent respectivement les rôles de Camille, Paul et Rodin. Les correspondances échangées depuis et vers l'asile son représentées par projections audio-visuelle sur écran.
Lorsque j'ai su que cette pièce serait jouée au Théâtre Jean Vilar de Louvain-la-Neuve, je fis un maximum pour ne pas la manquer. J'ai voulu lire la pièce avant d'aller au théâtre, principe que je m'efforce de suivre pour les livres adapté au cinéma. Ici j'avais trois jours pour recevoir le livre par la poste depuis les éditions Lansman et deux jours pour le lire avant la date fatidique. Toute cette mise en place a pu de justesse être menée à bonne fin.
J'ai beaucoup aimé la pièce. A travers les acteurs on retrouvait fort bien les attitudes des personnages tel que décrit dans la littérature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
massicottediane
  26 août 2018
une artiste marginale! Muse de Rodin, le sculpteur! le Baiser!
Internée pendant 30 ans pour l'écarter de la vie d'artiste! Exilée dans un asile, les responsables, une mère abusive et un frère jaloux Paul Claudel, un nouveau converti! Elle meurt de froid ainsi que Rodin!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
simoncaillouxsimoncailloux   14 juin 2021
Camille : Non, mais tu l’as déjà bien regardé ta Rose bobonne ? Monsieur l’arbitre des élégances vit avec une vieille roulure : les fesses tombantes, les seins flasques, le menton en galoche … . Elle a les yeux caves et les bras comme des ailes de chauve-souris ; elle est sèche comme un hareng saur, la rose fanée. Elle a des doigts griffus et elle sent le beurre rance, la Rose Beuret. Voilà la grande passion du génie des arts ! Quelle pitié ! Elle te tient sous sa coupe, mon pauvre Rodin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   14 juin 2021
Camille : (éclatant de rire) Poser pour vous, Mais ce n’est pas sérieux du tout, je suis votre élève, comme Jessie et toutes ces respectables demoiselles anglaises qui ont traversé la Manche pour recevoir les leçons du Maitre. Je gâche le plâtre et pas vos œuvres … . et que diront Adèle et Anna, vos modèles favoris ? Je pensais que vous n’aviez d’yeux que pour le charme italien … .
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   14 juin 2021
Rodin : Doucement, doucement ! Vous obtiendrez plus par la douceur … . Vous semblez toujours en colère contre la pierre. On vous dirait engagé dans un duel singulier, comme si vous aviez un compte à régler avec la matière. Pour vous, la sculpture est un combat ; pour moi, elle est plutôt une joute amoureuse.
Commenter  J’apprécie          00
simoncaillouxsimoncailloux   14 juin 2021
Paul : Tu es folle ! T’échiner à taper comme une sourde sur une pierre inerte. Cela me casse les oreilles. Comment veux-tu tirer une forme d’un grès si dur ? Tu ne peux pas te contenter de modeler la glaise, comme tout le monde, tu n’as pas assez d’argile dans les environs ?
Commenter  J’apprécie          00

Video de François Ost (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Ost
À quoi sert le droit ? - François Ost Larcier
autres livres classés : chorégraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1203 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre