AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Dorothée de Monfreid (Illustrateur)
EAN : 9782211080217
51 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (30/03/2006)
3.97/5   17 notes
Résumé :
Un jeune cochon aimait rouler à toute vitesse, les oreilles au vent de sa décapotable, le cœur grisé par ses équipées. Un jour, il tomba en panne, loin de son auge, au beau milieu de la campagne déserte. Il se mit immédiatement en quête d'un garagiste. La nuit était venue et il dut affronter le noir profond de la campagne, se plonger dans la lumière crue de la station-service, regagner sa voiture avec un inconnu, toutes choses inquiétantes, bien sûr, pour un jeune c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  30 avril 2016
On ne sait pas s'il a une P*rsche, ni s'il rit, ce petit cochon, mais il adore la vitesse au volant de son bolide décapoté. « Les oreilles au vent, il parcourt des dizaines de kilomètres, le sabot pressé à fond sur l'accélérateur ». Courageux mais pas téméraire, il s'affole quand son engin menace de le laisser en rade au bord de la route, en pleine campagne, de nuit. Vite, un garage ! Le veinard, sur les vagues indications d'une vache rencardée par une hirondelle, il trouve une station-service qui fait aussi dépannage, et un garagiste poli, courtois, et même serviable !
Le ton de ce délicieux roman est identique à celui du 'Chevalier qui cherchait ses chaussettes' - même type d'humour décalé, loufoque, absurde dans les textes et les situations. Là aussi, la plume est recherchée (vocabulaire riche et imparfait du subjonctif). La structure est légèrement différente, ce n'est pas celle d'un conte, mais...
Suspense, rebondissements, surprises - à condition qu'on n'ait pas feuilleté le livre avant car les dessins donnent de gros indices, je me mords les sabots d'avoir voulu regarder le nombre de pages en cours de lecture.
Un régal dans cette collection destinée aux « enfants qui aiment déjà lire [et rire] tout seuls ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Juin
  27 avril 2016
Un cochon perdu dans la campagne à cause d'une voiture en panne. Une station-service qui semble désertée. Un garagiste providentiel. Des vaches débrouillardes et un cheval doué en mécanique.
Voilà une histoire qui se présente plutôt pas mal, où la surprise nous cueille au détour d'une page.
Sorte de conte détourné, le garagiste semble bon enfant pourtant mais bizarrement la fin me rappelle une histoire connue.
Un roman comme sait les écrire Christian Oster, à l'illustration assez inquiétante.
Intéressant et sympathique, avec juste une petite once de peur. L'écriture est plaisante, les dialogues nombreux ce qui donne une lecture aisée à partie de 7/8 ans.

Commenter  J’apprécie          170
lulu8723
  04 novembre 2020
Christian OSTER. le cochon en panne.

Un petit cochon, épris de vitesse, tombe en panne sur une route de campagne. Mais c'est la nuit, il doit trouver un garage pour réparer. de surprises en surprises, le petit cochon va faire de multiples rencontres. Qui va réparer son véhicule? le petit cochon sera dépanné et poursuivra sa route, avec de nouveaux amis. Une touche d'anxiété est apporté au texte par les dessins. Mais tout est bien qui finit bien.
Une nouvelle version du conte traditionnel des frères Grimm. Très actuelle, avec des moyens modernes, le petit cochon est motorisé. Il va faire la connaissance d'amis sincères, qui vont l'aider à poursuivre son amour de la vitesse. Les enfants du CP ou du CE1 ou CE2 liront ce petit livre avec plaisir et adoreront cette petite histoire. Les illustrations de Dorothée de Montfreid , en noir et blanc sont pertinentes . Par contre l'illustration de la couverture est en couleur flashy et attire le regard. le petit cochon est très expressif. N'hésitez pas à lire ou faire lire ce petit livre, publié par l'école des loisirs, une mine pour nos enfants. Bonne lecture.
Lien : https://lucette.dutour@orang..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tombetoile
  10 juillet 2019
Complètement décalé, j'ai beaucoup aimé ce petit roman. L'auteur instaure une tension permanente et nous nous inquiétons beaucoup pour le petit cochon. le retournement de situation avec la vache est un régal et la fin est digne d'une conte détourné.
Commenter  J’apprécie          40
Mirabilia
  28 janvier 2020
Tomber en panne, quand il va bientôt faire nuit, dans la campagne perdue, il y a de quoi effrayer plus d'un cochon, aussi courageux soit-il. Et imaginez que le garagiste du coin soit plus dangereux que prévu…
Voilà un roman qui sait réellement mettre la peur en scène. On ressent un véritable effroi à la lecture des pages de l'histoire et le sentiment ne s'arrête qu'au dénouement. Quel véritable tour de force que de parvenir à écrire de manière si réaliste avec des animaux comme personnages ! Assurément, ce cochon en panne devrait être mis entre les mains de tout jeune lecteur aimant jouer à se faire peur.
Lien : https://chezmirabilia.wordpr..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mandarine43mandarine43   02 juin 2016
Et le cochon s'en fut. Il avança sur la route, seul, tandis que la nuit enveloppait la campagne. Ses sabots, frappant la chaussée, résonnaient dans le silence, et ce bruit l'accompagnait et le réconfortait. Sans ce bruit de ses sabots attaquant le sol, notre jeune cochon eût en effet cédé à la peur. C'est que, quand il n'était pas au volant, il redevenait un cochon comme les autres, pas très à l'aise avec la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lulu8723lulu8723   04 novembre 2020
En vérité, c'était sa voiture qui, maintenant, fondait sur eux. Le cochon eut le temps de se jeter dans le fossé pour éviter d'être écrasé, de voir qu'une vache était au volant, flanquée d'un cheval installé sur le siège.
page 44
Commenter  J’apprécie          00
lulu8723lulu8723   04 novembre 2020
-C'est un ami, expliqua la vache. Il ne sait pas conduire, mais il connaît un peu la mécanique.
page 47
Commenter  J’apprécie          10
lulu8723lulu8723   04 novembre 2020
Je dis courageusement parce que le cochon, aussi sûrement qu'il avait peur de la lumière au beau milieu de la nuit.
page 19.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Christian Oster (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Oster
Christian Oster - La vie automatique .Christian Oster vous présente son ouvrage "La vie automatique" aux éditions de l'Olivier. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1934121/christian-oster-la-vie-automatique Notes de Musique : Free Music Archive: Gillicuddy - All Eventualities. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : cochonsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
369 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre