AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782322120598
146 pages
Books on Demand (01/12/2017)
3.75/5   4 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
mcd30
  02 mars 2019
Randy est le titre d'un roman policier de Chafik Otmani, un auteur auto édité que l'on peut croiser sur Babelio. Je lui avait dit que je lirai un de ses livres et c'est chose faite.
Nous suivons un tueur victime de troubles de la personnalité et le lieutenant Blair, un flic perspicace qui a compris les changements d'identité de Randy "le monstre de la route". Un livre où les souffrances d'une enfance malheureuse et la perte du jumeau ont complètement déstabilisé un homme au terrain psychologique fragile.
L'intrigue est bien menée et prenante, j'avais hâte de connaître la fin. L'auteur nous promène dans le Texas au rythme de la country. Quelques descriptions et informations sur les lieux agrémentent le texte qui m'a fait penser à un scénario comme le font certains auteurs américains de nos jours.
C'est un livre court, 130 pages, ce qui m'a permit de vite connaître la fin.
Chafik Otmani a un style direct bien adapté à son récit mais ce n'est pas son premier roman et il vient d'en écrire un autre. Vous avez le choix pour le découvrir.
J'ai aussi beaucoup apprécié sa vision sur les Etats-Unis de nos jours que je partage et qui fut une bonne surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
AMR_La_Pirate
  17 novembre 2020
Je remercie chaleureusement Chafik Otmani pour sa confiance. En effet, il m'a confié, pour lecture et avis, trois de ses livres sur la plate-forme SimplementPro. Il fait partie des nombreux auteurs qui m'ont sollicitée pour des services de presse et envers lesquels je ne vais pas pouvoir, pour raisons de santé affectant ma vision, tenir les délais promis.
Heureusement, en grossissant beaucoup les caractères, j'arrive encore à lire en numérique, même si c'est beaucoup moins rapide qu'avant.
Je viens de terminer Randy, un roman qui revisite le thème de l'auto-stoppeur psychopathe, assorti de variations sur la marginalité et la gémellité.
Parlons d'abord de ce que j'ai beaucoup aimé dans ce court roman…
Tous les personnages sont plus ou moins liés et évoluent dans une circularité très intéressante. L'enquêteur est un fin psychologue, obsédé par les détails.
Le personnage éponyme, Randy, est particulièrement complexe tant par ses personnalités multiples, entre dédoublement et schizophrénie, que par sa capacité quasi surnaturelle à rester en vie. Malgré ses facultés de caméléon, le lecteur le reconnaît cependant, assez facilement, notamment grâce à sa cicatrice et ces tics de langage.
Ce court récit véhicule toute une atmosphère de précarité, de violence sous-jacente, le tout très américain.
Puis, essayons d'argumenter sur mon ressenti final un peu mitigé, sur cette impression de rester sur ma faim…
L'écriture, certes efficace, est peut-être un peu trop brute, un peu trop factuelle, un peu trop plaquée. J'avais l'impression de lire une série de séquences, de visionner des plans cinématographiques sans aucune transition.
Il me semble que j'ai lu une trame prometteuse, mais encore en devenir.
Chafik Otmani revendique une imprégnation profonde dans la littérature et le cinéma américain. Dans sa préface il parle d'un voyage aux États-Unis qui fut une « expérience unique, cérébrale et mystique »…
Tout un univers référentiel donc, que j'espérais partager un peu, sachant que dans mon imaginaire personnel, quand j'associe road-movie et serial-killer, je pense au roman de James Ellroy, Un tueur sur la route, Silent terror en version originale… Même si chez Ellroy, le personnage de l'auto-stoppeur est plutôt gentil, confiant, solidaire et serviable tandis que le tueur psychopathe sillonne les routes dans sa « Mortmobile », le parallèle est possible…
Cette parenthèse avait surtout pour but d'exposer mon horizon d'attente et de relativiser ma petite déception.
Un bilan de lecture en demi-teinte, donc. J'ai cependant hâte de découvrir les deux autres romans que Chafik Otmani m'a confié.

https://www.facebook.com/piratedespal/
https://www.instagram.com/la_pirate_des_pal/
#lesglosesdelapiratedespal
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Yumiko
  10 août 2020
Avec ce roman, l'auteur nous propose de plonger au coeur d'une intrigue sombre et originale. Ce thriller sort des sentiers battus en nous plongeant dans la quête de ce flic, convaincu que le fameux tueur n'est pas décédé dans un accident de la route comme tout le monde semble le croire. Est-ce vrai? Poursuit-il des chimères? Difficile de le dire, car cela semble tellement fou... Et pourtant... Vous n'êtes pas au bout de vos surprises avec cette histoire pleine de rebondissements!
"Le monstre de la route" n'est pas un tueur comme les autres. Nous nous en rendons compte très vite en le découvrant et en plongeant dans son passé, mais aussi dans son présent tourmenté. Qui est-il vraiment? A vous de le découvrir, car lui-même ne semble pas toujours le savoir vraiment. Passant à l'acte régulièrement, il sème la mort sur son passage et tous le craignent. Mais une personne est bien décidée à le trouver et à l'arrêter et cette quête ne sera pas de tout repos.
L'auteur nous propose une fois de plus de rencontrer un personnage torturé, à la psychologie sombre et déséquilibrée. Notre tueur est fascinant à découvrir et nous avons vraiment envie d'en apprendre toujours plus sur lui et de plonger encore plus profondément dans sa tête et dans son cerveau qui s'avère bien déstabilisant. L'auteur réussit vraiment à le rendre proche de nous, à tel point que nous peinons presque à lui en vouloir, tellement nous nous attachons à lui et à sa personnalité si particulière.
C'est vraiment une histoire qui se lit d'une traite et qui passionne de bout en bout. J'aurais aimé d'ailleurs que nous nous arrêtions encore d'avantage sur cette étrange personnalité et sur les rencontres qui vont jalonner sa vie. Cela aurait été encore plus fort de s'arrêter encore plus sur ce qui lui traversait l'esprit et de passer encore plus de temps avec lui. Il est tout bonnement fascinant et c'est comme un mystère que nous aimerions encore plus dévoiler et élucider.
Quant aux autres personnages, ils sont très intéressants à découvrir aussi, mais il est clair que notre tueur prend toute la lumière et est au centre de cette pièce unique qui nous conduit vers un final à la hauteur et qui nous frustre d'être déjà arrivés à la fin... Dommage, je n'aurais rien eu contre quelques chapitres de plus!
En bref, Randy met en scène un "héros" torturé comme je les aime et j'aurais adoré le suivre encore bien plus longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MilleetunepagesLM
  15 octobre 2020
Le commentaire de Nathalie :
Quel bonheur j'ai eu à renouer avec la plume particulière de cet auteur.
On entre dans son roman comme dans un film.
Cette fois-ci, nous suivons John un dangereux criminel surnommé ''Le monstre de la route''.
Tout le monde le croit mort sauf le lieutenant Jack Blair qui en fera sa cause principale. Mais John est introuvable malgré les nombreux cadavres qu'il laisse sur son chemin, John à un don qui lui permet de ne pas se faire prendre. John n'est pas seul dans sa tête, il traîne avec lui plusieurs fantômes donc, celui de son frère jumeau Randy, qui parfois refait surface pour laisser une pause à John. Depuis ses 11 ans, sa vie est une suite de malheurs, de noirceur, d'embûches. Pour le souvenir de sa mère, il décide de faire un certain ménage sans oublier les innocents qui se retouvent sur sa route. Une bataille sans fin entre le lieutenant Blair et John (Randy) Milner.
La plume de l'auteur m'a encore une fois captivé du début à la fin. J'ai parfois l'impression d'entendre une pellicule roulée derrière moi. On est fasciné par la vie de John, on veut tout savoir et surtout comprendre.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lauren77
  23 décembre 2020
Ce thriller, un brin fantastique, nous dévoile un personnage inquiétant et bouleversant. Randy "le monstre de la route" n'est pas un tueur comme les autres. Son enfance, son adolescence et le passage à l'âge adulte ne seront pas de tout repos pour lui.
Mais qui est vraiment Randy ? J'étais impatiente de le découvrir en lisant d'un trait cette histoire.
Une fois de plus, j'ai été conquise. L'auteur nous tend plusieurs pièges et a construit une intrigue addictive.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mcd30mcd30   02 mars 2019
Son esprit était un dépotoir d'informations étranges et une vieille citation lui revenait fréquemment à l'esprit : On ne sent la mort qu'une fois ; celui qui la craint, meurt à chaque fois qu'il y pense. A travers ses écrits, on sentait qu'il vivait dans la hantise de la mort.
Commenter  J’apprécie          100
mcd30mcd30   01 mars 2019
_ Depuis que j'exerce en tant que psychiatre, je m'intéresse au comportement criminel, confia Graves pour changer de sujet.
_ Comment ça ?
_ J'essaie d'en être un.
_ Qu'est-ce que tu m' baragouines ?
_ La police croit que le seul moyen d'empêcher un crime est d'attraper le tueur et de le mettre en prison.
_ C'est normal ! convint Harry.
_ Se mettre dans la peau d'un criminel, c'est comprendre comment son quotidien produit cette tension nerveuse est capable de changer ses systèmes mentaux et physiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
mcd30mcd30   02 mars 2019
_ Tu te souviens, maintenant ?
_ Qui est là ? demanda-t-il.
Pas de réponse.
Ces mots réveillèrent en lui de vertigineuses sensations, effrayantes au-delà de toute expression, plus effrayantes encore que les crimes horribles qu'il avait commis toutes ces années.
Commenter  J’apprécie          40
mcd30mcd30   01 mars 2019
Lors d'une bagarre de rue, John Milner alors âgé de 18 ans, avait été blessé au cou par un coup de couteau, provoquant une cicatrice qu'il devrait garder à vie. En consultant les portraits robots établis lors de chaque enquête, il remarqua ce détail. Les visages, aussi différents soient-ils, portaient la même cicatrice au cou.
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Troubles

Quel est le métier de Mike Sterling ?

Directeur commercial
Journaliste
Trader
Policier

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Troubles de Chafik OtmaniCréer un quiz sur ce livre