AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2738143644
Éditeur : Odile Jacob (11/04/2018)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
On ne peut expliquer la fulgurante expansion d'Homo sapiens sur toute la Terre que par la puissance totale accordée à son audace, à son imagination et à sa quête d'autonomie. Par l'action de sa pensée, l'homme a en effet combattu les lois biologiques et a défié toutes les contraintes environnementales, sans jamais s'y réduire. Cette succession de défis surmontés se trouve, par exemple, illustrée dans l'acquisition de la bipédie, le façonnement d'outils, la construct... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Topper67
  18 décembre 2018
"L'Audace de Sapiens. Comment l'humanité s'est constituée". En voilà un titre accrocheur. Qui serait contre une petite plongée dans nos origines ? Qui n'aurait pas envie de trouver des réponses aux questions métaphysiques du style : quel est le propre de l'Homme ? Pourquoi notre espèce et pas une autre ? Comment en est-on arrivé là ?
Le 4e de couverture nous promet "la grande aventure d'Homo sapiens, richement illustrée, avec ses contraintes, des défis et ses conquêtes !"
En avant donc, ouvrons cet ouvrage qui va tout nous apprendre sur l'audace de nos ancêtres et nous faire enfin comprendre ce qui nous distingue des autres primates.
Quelques jours plus tard...force est d'avouer que je n'ai pas compris grand chose. Trop intellectuel pour moi ? Peut être. A moins que mon bagage sur la préhistoire ne me permette pas de saisir toutes les subtilités, mais je pensais avoir entre les mains un ouvrage de vulgarisation. L'auteur est professeur d'université, et il écrit, je trouve, dans un style qui s'adresse plutôt à ses confrères qu'au premier quidam venu (moi en l'occurrence).
Les "riches illustrations", parlons-en. Certaines par leurs tailles sont peu lisibles, choix éditorial sans doute qu'on ne peut reprocher à l'auteur, mais ce qui m'a vraiment gêné c'est que certaines ne semblent pas correspondre à ce qu'elles doivent en théorie illustrer. Un exemple parmi d'autres : à la page 168, l'auteur nous parle des constructions sociales, de la construction de la notion de bien et de mal etc...en nous renvoyant à la "planche 35". Celle-ci, page 169, nous présente la démographie des actuels "peuples prédateurs" (Aborigènes, Eskimo...) pour nous expliquer que sur leurs territoires la densité de population est souvent inférieure à 1 habitant par km². Gné ? Ou encore une fois, c'est moi qui n'ai pas compris, ce qui est possible. En tout cas, au bout de quelques pages j'ai arrêté de chercher le rapport et j'ai laissé de côté les illustrations.
Formellement, l'ouvrage se découpe en chapitre assez courts ("se déplacer" , "transformer la vie", "déléguer la mise à mort", "créer des contacts"...) ce qui peut donner un aspect abordable. On ne peut prendre le livre que pour quelques pages et y revenir plus tard.
En bref une lecture qui m'a déçue non pas tant par son caractère aride que par les promesses non tenues. C'est de la "vulgarisation compliquée" (j'ai conscience que cela peut paraitre paradoxal), parsemée d'illustrations qui apportent peu au propos.
Ou alors....je n'ai vraiment rien compris !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Xian_MoriartyXian_Moriarty   26 septembre 2018
Le modèle, totalement artificiel, d'une société paléolithique à la limite de la survie et dépendante des aélas des troupeaux n'a été conçu que par une classe bourgeoise occidentale complétement détachée des peuples sauvages des steppes, et qui a voulu considérer les temps antérieurs comme des temps inférieurs.
Commenter  J’apprécie          22
Topper67Topper67   14 décembre 2018
Chaque être y trouve une relation si harmonieuse que, sans ce lien, cet habitat se modifierait, voire disparaîtrait, un peu comme les grands reptiles de l'ère secondaire, par leur excessive prodigalité anéantirent le leur, jusqu'à leur propre extinction ! L'humanité actuelle manifeste toutes les composantes d'une telle fatalité proche.
Commenter  J’apprécie          00
Topper67Topper67   14 décembre 2018
Devenu maître, l'homme est aussi tenu de rendre des comptes quant à ses choix, son destin, son futur. Car la nature, elle, se renouvellera spontanément sans lui, bien après sa disparition par autodestruction.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : préhistoireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1496 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre