AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782363081964
231 pages
Arléa (27/06/2019)
3.69/5   21 notes
Résumé :
Aujourd’hui, internet nous accompagne toujours et partout. Où que nous soyons, grâce à nos téléphones portables, nous pouvons nous connecter à tout moment. Conséquence : nous ne savons plus nous déconnecter. D’où une addiction maladive aux messages, un oubli de la présence de l’autre, un état de distraction chronique, voire un manque d’efficacité et de présence au monde… Pour certains, la connexion est un réflexe mécanique : elle a perdu toute signification. On se c... >Voir plus
Que lire après Déconnectez-vous !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
[CS] « Déconnectez-vous !] c'est un ordre ! Oui, vous le savez bien « les nouvelles technologies nous influencent du matin au soir ; la connexion est un réflexe mécanique : on se connecte sans même savoir pourquoi ».
Pourquoi ? Oui, pourquoi, au vu de ce qui précède ais-je acheté ce livre qui semble défoncer une porte ouverte au bazooka puis à la grenade défensive et ce avec un style littéraire qui ferait pleurer Rimbaud tant c'est beau ? Possible que ce soit parce que ma femme m'avait dit que cela avait l'air nul lorsque je l'ai saisi. Oui, c'est nul, je sais. Je sais.
En même temps c'est pas de ma faute, l'auteur « s'appuie sur ses lectures de Sénèque, Thoreau ou Sylvain Tesson » quand même ! Vous n'y croyez pas, honnêtement moi non plus, je voulais juste contrarier ma femme. C'est mal (mâle ?).
*
Mais revenons à cet ouvrage. Si vous voulez un livre philosophique brillant passez votre chemin. Si vous désirez un essai rédigé avec élégance aussi d'ailleurs. Mais si, comme moi, vous avez une heure à passer dans les transports et choisissez de l'aborder comme un numéro spécial de magazine plus que comme un livre à proprement parler vous pourriez trouver que c'est un travail honnête. Entre condensé de sondages, philosophie pour les nuls et références convenues il n'y a rien de vraiment transcendant mais le sujet est abordé sous différents angles et vous devriez apprendre une chose ou l'autre. C'est aussi raisonnablement complet.
Maintenant et si vous n'avez pas une heure à perdre en transports je vous offre la conclusion, gratuitement ! Tout l'art est de savoir rester attentif à soi et aux autres, de vivre pleinement sans pour autant rejeter les progrès techniques. Soyez donc les maîtres et pas les esclaves de vos connexions et vous vivrez mieux ! Connectez-vous mais aux autres !
*
Étonnant, non ? Aurait dit le regretté Pierre Desproges.
Commenter  J’apprécie          297
Je tiens tout d'abord à remercier la masse critique et la maison d'édition Arlea qui m'ont permis la découverte du livre "Deconnectez-vous" de Rémy Oudghiri. Notre monde, notre société nous laissent de moins en moins de choix. En effet nous recevons dorénavant presque toutes nos factures par internet et la déclaration d'impôts sur le net est en passe de devenir la norme.
Quelle place notre société laisse-t-elle à ceux qui ne possèdent ni ordinateur ni smartphone?

Dans son essai, l'auteur parle des objets connectés dont principalement des smartphones qui sont littéralement perçus "comme le prolongement de nous-mêmes". Il s'appuie sur des chiffres qui explicitent ce phénomène mondial. Il décrit assez vite cette phase addiction-connexion pour en montrer les graves conséquences sur l'être humain et aborder la déconnexion d'un point de vue actuel puis il élargit cette notion d'un point de vue historique et philosophique.
Rémy Oudghiri fait un état des lieux des prémisses de la déconnexion :
- mouvement slow
- retour du disque vinyle
- retour à la marche
- retrouver le lien avec la nature pour juste en citer quelques-unes.
Il nous donne aussi comme exemple les effets positifs d'une famille qui a vécu l'expérience de 6 mois de déconnexion:
- plaisir de lire
- apprendre à jouer d'un instrument de musique
- écouter la musique
- jeux en famille.
L'auteur convoque Seneque, Nietzsche et Rousseau pour nous montrer que cette notion de déconnexion ne date pas d'aujourd'hui et pour explorer de nouvelles solutions .
Il cite Rousseau:
"Je ne médite, je ne rêve jamais quand je m'oublie moi-même. Je sens des extases, des ravissements inexprimables (...) à m'identifier avec la nature entière.
J'ai éprouvé quelques difficultés au début de la lecture puis j'ai été vivement intéressé par sa mise en perspective.
D'ailleurs, je vous encourage vivement à lire ce livre qui vous reconnecte avec votre part d'humanité.

Son titre, cette incitation impérative "Déconnectez-vous !"nous rappelle l'urgent besoin de se retrouver et ainsi de retrouver le sens de la vie.
Commenter  J’apprécie          193
L'image de la couverture est parlante ! Elle représente la silhouette d'un de ceux que je surnomme les nouveaux zombies, les personnes, jeunes le plus souvent mais pas que, qui marchent en consultant leur smartphone.
Cet essai concernant la nécessité de se déconnecter date de 2013, mais il est prémonitoire et plus que jamais d'actualité.
Les méfaits de cette addiction sont nombreux : perte du moment présent, inattention de plus en plus grande, oubli des autres, ....
Plusieurs technophobes mais surtout, paradoxalement, technophiles l'ont bien compris, qui tentent de se sevrer par tous les moyens de la technologie excessive.
Les sources de l'auteur proviennent en grande partie de la littérature, depuis l'Antiquité (Sénèque) jusqu'à nos jours (Sylvain Tesson) en passant par Jean-Jacques Rousseau et Nietzsche, car, en effet, l'utilité de la déconnexion de l'information en continu n'est pas récente.
J'ai été intéressé au début de ma lecture, puis un peu lassée par cet auteur qui enfonce des portes ouvertes et cite une litanie d'écrivains divers.
Enfin, il insiste sur les bienfaits de la lecture et de cela j'en suis pleinement convaincue.

Commenter  J’apprécie          220
Essai très intéressant qui m'a permis de prendre beaucoup de recul sur l'hyperconnexion au téléphone mais également à d'autres médias et travers de notre société moderne. Ce souci de prendre du recul n'est pas nouveau et l'auteur le met bien en avant grâce à des exemples historiques et philosophiques. L'écriture est fluide et j'ai dévoré cet essai en quelques jours. Cette lecture invite à découvrir d'autres livres notamment des initiatives personnelles de plusieurs personnes comme Sylvain Tesson par exemple. Dans l'idéal j'aurais aimé des exemples un peu plus concrets de déconnexion du téléphone notamment mais ce n'était pas l'objet de ce livre. Merci à la masse critique pour cette découverte très sympathique qui m'a fait sortir de mes sentiers battus !
Commenter  J’apprécie          140
"Déconnectez-vous !".
Ce livre, où le titre se termine par un point d'exclamation pouvant exprimer l'importance si ce n'est l'urgence de la déconnection numérique, est un manifeste exhortant chacun, de manière bienveillante, à se détourner des petits ordinateurs de poche que nous trimballons tout les jours.

Je pense que cela n'a échappé à personnes que depuis maintenant une dizaine d'années, nous sommes officiellement entrés dans l'ère du numérique et que l'avènement du smartphone a complètement changer nos vies pour le meilleur (applications pratiques nous permettant de gagner du temps, une meilleure mise à disposition des connaissances et de diverses informations, mise en relation d'individus, etc...) mais aussi et surtout pour le pire (paradoxalement cette tendance à l'hyper-connexion entraine une augmentation de l'isolement social, une baisse significative de la capacité d'empathie entre individus et l'oubli de l'autre, une superficialité du comportement, une marchandisation du lien entre personnes connectées, etc...).
C'est pourquoi Rémy OUDGHIRI appel à savoir faire preuve de discernement. Savoir lever les yeux pour réapprendre à regarder, à nouveau le ciel, les arbres, la nature, l'architecture des villes dans lesquels nous vivons mais que nous avons oubliés à cause de ces petits écrans qui savent accaparer si facilement toute notre attention.

C'est très bien écrit et de bonnes références y sont évoquées pour soutenir les propos (THOREAU, TESSON, SÉNÈQUE, ROUSSEAU, HESSE, etc...).

Enfin, malgré tout effets néfastes que cette technologie de la connexion généralisée engendre dans la société, Rémy OUDGHIRI redonne un souffle d'enthousiasme en nous affirmant avec conviction que depuis maintenant quelque années un mouvement mondiale en faveur de la déconnexion a commencer à émerger. Ce qui aide à rester optimiste !
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Consommer moins

Le but des partisans de la décroissance est de bâtir "une société où l'on vivra mieux en travaillant moins et en consommant moins".
Limiter la surconsommation et le gaspillage est un impératif.

Paul Ariès, auteur de No Conso, propose une grève générale de la consommation. Dans son esprit, cette grève aurait pour objectif d'en finir avec "la logique des faux besoins imposés par la société et la "junkproduction" ".

Selon lui, il faut refuser la consommation lorsqu'elle ne répond pas à de vrais besoins. Dans sa critique, il inclut le jetable, le tout-fait, la mode, le low-cost, la grande distribution, les produits hors-sol, les produits désaisonnalisés ...

Il s'agit de passer de la consommation à l'usage. Le consommateur doit être capable de se penser aussi comme non-consommateur.
Commenter  J’apprécie          252
A l'instar de ceux qui revendiquent de "débrancher", ceux qui proposent de "ralentir" ne souhaitent pas interrompre le cours de l'Histoire.
Ils sont conscients de l'impossibilité pour l'humanité de faire marche arrière.
Ils ne souhaitent pas renoncer aux progrès réalisés dans le monde moderne.
En revanche, ce qu'ils espèrent ardemment, c'est de préserver une qualité de vie qu'ils estiment menacée par l'accélération.
Commenter  J’apprécie          70
II faudrait reconnaître un jour, et bientôt peut-être, ce qui manque à nos grandes villes : des endroits silencieux, spacieux et vastes pour la méditation, pourvus de hautes et longues galeries pour le mauvais temps et le temps trop ensoleillé, où le bruit des voitures et le cri des marchands ne pénétreraient pas, où une subtile convenance interdirait, même au prêtre, la prière à haute voix : des constructions et des promenades qui exprimeraient, par leur ensemble, ce que la méditation et l'éloignement du monde ont de sublime.
Commenter  J’apprécie          50
La déconnexion vécue par Thoreau dans les bois de Walden marque une étape fondatrice dans la vie d'un individu. Elle a une fonction régénératrice. À nous, contemporains, elle enseigne à se méfier des modes de vie dominants. Elle nous incite à les regarder sous un angle critique et à nous poser une simple question : Suis-je vraiment certain que ces modes de vie contribuent à mon épanouissement ?
Commenter  J’apprécie          40
En rompant avec la banalité de la vie quotidienne, en faisant découvrir de nouveaux horizons, le voyage renouvelle la vision des individus, qui se sentent eux-mêmes "renouvelés" de fond en comble. Découvrir d'autres pays, c'est s'offrir une cure de jouvence. C'est fuir celui qu'on est, et faire un retour vers sa jeunesse (ou en avoir l'illusion tout du moins). Double avantage : la fuite dans l'espace est aussi une fuite dans le temps.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Rémy Oudghiri (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rémy Oudghiri
Chaque jour, nous foulons les mêmes trottoirs, passons les mêmes coins de rue, arpentons les rues machinalement sans parfois connaître l'origine de ce que nos pas piétinent chaque jour... Et si nous changions notre regard sur ce qui nous entoure pour rendre au quotidien son lot de surprises et de richesses ?
Pour en parler, Nicolas Herbeaux reçoit le sociologue Rémy Oudghiri et la spécialiste d'économie urbaine Isabelle Baraud-Serfaty.
#litterature #urbanisme #bookclubculture __________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture
Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4UoUgqvApxm5Vrqv ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : lenteurVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (55) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..