AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782700279078
288 pages
Rageot Editeur (14/02/2024)
4.14/5   7 notes
Résumé :
  Burkina Faso. Ella et Lamine se rencontrent dans un camp de réfugiés. IIs ont fui leur village, lui à cause des inondations et des persécutions, elle pour échapper aux kalachnikovs des djihadistes. Certain que leur avenir est ailleurs, Lamine propose à Ella de partir avec lui. Elle ne peut se résoudre à quitter sa famille Mossé, qui voit d’un mauvais œil sa relation sentimentale avec le jeune Peul. Lamine s’en va seul. De l’Afrique de l’Ouest à l’Europe tant idéal... >Voir plus
Que lire après Un espoir rêvéVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Quand j'ai un tel livre entre les mains, j'ai une crainte : qu'il ne trouve pas son public. En effet, si la couverture est belle et juste, le sujet est dur, et je crains que certains parents, pour protéger leurs enfants, ne veulent pas que ceux-ci ne le lisent. Ce serait dommage, même si cette lecture est dure. Dure parce que réaliste.
Nous sommes au Burkina Faso. Nous rencontrons deux adolescents, qui n'ont plus vraiment le temps d'être des adolescents. ils ont dû fuir leur village, et savent qu'ils ne pourront pas y retourner. Ils ont perdu beaucoup et se demandent quel sera leur avenir. Ils choisissent des voix différentes : rester pour Ella, partir pour Lamine. C'est ce dernier que nous suivrons, à travers un parcours semé d'embûches et de profiteurs (oui, je fais court). Pour arriver à destination, il lui a fallu non seulement beaucoup de chance, mais aussi une volonté chevillée au corps – corps et esprits ont souffert tous deux. Ella est restée, mais elle aussi devra se battre pour mener à bien son projet, monter une école pour que les enfants du camp étudient à nouveau. Les organisations humanitaires, telles qu'elles sont montrées dans ce livre, ne m'ont pas toujours semblé très humaines – parce que débordées ? parce que trop attachées aux formes, aux professionnelles, bref à ceux qui savent mieux que les réfugiés ce qui leur est vraiment utiles ? Oui, je suis un peu dure face à eux, mais je ressens cependant un immense sentiment d'impuissance face aux faits qui nous sont racontés, comme si rien ni personne ne pouvait changer quoi que ce soit à ce qui est arrivé à cause de la folie de certains hommes.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          162
Mon troisième livre de Roukiata Ouedraogo... et un roman ados. Mais qui peut être lu bien au-delà de cet âge.

Lamine et Ella ont 16-17 ans et ils se rencontrent dans un camp de réfugiés au Burkina-Faso. Tous deux ont fui la violence des djihadistes dans leurs villages respectifs. Lamine a le coup de foudre mais il est très timide quand il s'agit d'Ella ! Et puis il est peul, et elle est de l'ethnie des Mosse, et ces deux peuples ne sont pas censés s'entendre.

Tout autour d'eux gravitent famille et copains. Ils sont solidaires, il le faut bien dans ce camp où malgré l'aide des ONG la vie n'est pas facile. Mais ils ne manquent pas de courage ni d'espoir. Ella imagine ouvrir une école, elle qui était avant tout cela la meilleure élève de sa classe, elle veut aider les enfants laissés à eux-mêmes par des parents débordés par le quotidien. Lamine lui rêve d'un ailleurs, d'aller là-bas en France où il trouvera du travail et où tout le monde est riche. En attendant il est bénévole auprès des ONG locales, il aime aider, il a besoin d'être utile. Et puis, un jour, alors qu'Ella se lance avec difficulté dans son projet d'école, Lamine part. Vers la Ville, vers le travail malgré ses peurs et le danger. le pays n'est pas sûr, les truands sont partout et il n'a que son bon coeur comme arme. le voyage sera long, avec de nombreuses étapes, avec de belles rencontres, d'autres terribles. le voyage sera douloureux, il lui faudra bien du courage et de la chance avant de peut-être entamer la partie la plus risquée : traverser la mer, lui qui ne sait pas nager et qui n'avait jamais vu l'océan. le voyage s'arrêtera-t-il là ?

Vous l'avez compris Roukiata Ouedraogo nous parle d'un migrant parmi d'autres, le pourquoi, le comment, les dangers, les exploiteurs de tous bords, l'esclavage, la mort, la cruauté et... l'après. Pour ceux qui ne sont pas morts en mer (mais, disent les passeurs, cela n'existe pas, ce sont des mensonges inventés par les Européens qui ne veulent pas de vous, personne ne se noie, on est sauvé en moins de 10 minutes...)

Lamine arrivera-t-il en France ? Ella réussira-t-elle à ouvrir son école ? Se reverront-ils ?

Une histoire émouvante, lucide, pleine d'espoir, de courage avec des personnages attachants. Un si jeune héros qu'on aimerait aider autant qu'il aide les autres. Une toute jeune fille qui elle aussi pense aux autres, aux enfants laissés seuls. Un message positif et humaniste où on retrouve tout ce qui fait le charme (et le miel ! 😉) des livres de Roukiata. On finit ému et on les quitte à regret.

Une lecture pour nos grands ados et leurs parents pour expliquer et rectifier les idées reçues sans enjoliver mais sans voyeurisme non plus. Et le plaisir de retrouver Roukiata-la-conteuse !
Lien : https://mgbooks33.blogspot.com
Commenter  J’apprécie          10
Un bel hommage à toutes les personnes qui quittent leur pays à la recherche d'un avenir meilleur.

L'histoire commence au Burkina Faso lorsqu' Ella et Lamine se rencontrent dans un camp de réfugiés. 15 ans, c'est l'âge des premiers émois, des rêves. Pourtant, ils vont devoir affronter la dure réalité de leur vie. Survivre ou partir ? Nos deux héros se posent déjà la question de leur avenir.

Le roman met en lumière la terrible aventure des migrants, humanisant leur expérience à travers le personnage de Lamine. le périple qui le mènera de l'Afrique de l'Ouest à l'Europe tant idéalisée sera difficile : les frontières à passer, l'esclavage en Libye et la traversée dangereuse de la Méditerranée, les défis administratifs de l'Europe... Chaque épreuve pour Lamine est également une épreuve pour le lecteur.

L'écriture de Roukiata Ouedraogo est belle, délicate et poétique. Elle capture parfaitement les émotions, créant une atmosphère immersive qui renforce l'impact du récit. L'autrice aborde les thèmes universels de l'amour, de la haine et de l'espoir à travers les yeux de l'adolescence. La personnalité attachante des personnages principaux, Ella et Lamine, ainsi que leur désir ardent de s'en sortir, nous rapprochent d'eux.

L'autrice nous invite à réfléchir et à porter sur les migrants un regard humaniste, en opposition à nos préjugés. Dans une époque où l'immigration est utilisée à des fins politiques, "Un espoir rêvé" est un appel à l'empathie envers ceux qui sont dans l'obligation de partir vers un meilleur ailleurs. Pas de morale, mais un récit juste et émouvant, sobre et efficace. J'espère que les jeunes lecteurs seront touchés et apprécieront un peu plus leur vie confortable. Une belle claque pour chacun d'entre nous !
Commenter  J’apprécie          00
Ce roman à travers le parcours de deux jeunes adolescent·es, évoque la question des déplacements de population en lien avec des violences et les stratégies de survie mises en place : l'une, Ella, choisit de faire renaître la vie et l'éducation dans le camp de réfugié·es où elle demeure, l'autre, Lamine, choisit d'aller se créer une situation rêvée, en Europe en utilisant les réseaux de passage illégaux au risque de sa vie et de sa santé physique et psychique.
On suit plus particulièrement le parcours de Lamine à travers les pays qu'il traverse jusqu'en France et on retrouve dans ce récit tout ce qu'on peut entendre au journal télévisé sur le sujet. On se demande comment les personnes qui traversent ces épreuves ne deviennent pas folles... On suit aussi indirectement les efforts de Ella qui se bat pour l'éducation des enfants, espoir de ces familles anéanties... Les deux parcours vont se réunir par l'amour et aussi autour du projet de Ella qui illustre que les souffrances de Lamine n'auront pas été vaines et que le chemin qu'il a suivi peut aussi contribuer à l'avènement de ce projet.
Un roman qui me laisse la lectrice que je suis assez amère, car bien entendu pas de solution miracle, pas de bonne façon de faire, chacun·e a ses raisons qui le porte dans ses actes. Cela laisse une impression d'inertie et un sentiment que rien ne pourra changer avant longtemps. Même si la fin est plutôt positive c'est une lecture très dure.
Commenter  J’apprécie          10
Ella et Lamine se rencontrent dans un camp de réfugiés. Tous les deux ont 15 ans, l'âge de vivre leurs premières expériences. Mais ils n'ont pas le temps d'être des adolescents car ils sont confrontés à la dure réalité des camps de réfugiés. Partir ou rester. Les deux adolescents se séparent, Lamine part et Ella reste. Tous les deux ont des rêves, des projets, et savent que le chemin vers l'avenir va être semer d'embuches, d'obstacles difficiles à surmonter.

Ces deux récits de vie sont difficiles à lire, non pas à cause de l'écriture de Roukiata Ouedraogo, mais parce que ces histoires sont celles que milliers d'adolescents qui fuient leurs pays pour espérer rêver mieux. Il permet à nous, lecteurs, de réfléchir sur ces histoires que nous ne vivons pas.

C'est une excellente lecture, bien que très dure, elle est nécessaire et utile.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
La vie quotidienne au camp enseigne vite que la débrouillardise permet de réduire la lourdeur des jours.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Roukiata Ouedraogo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roukiata Ouedraogo
La librairie Point Virgule vous propose cette semaine de faire le point sur les nouveautés sorties cet automne en matière de BD. Du polar au récit intimiste en passant par l'humour, il y en aura pour tous les goûts.
- La saga des Bojeffries, Alan Moore & Steve Parkhouse, Komics initiative, 22€ - Mes mauvaises filles, Zelba, Futuropolis, 21€ - Saint-Elme, t1 La vache brûlée, Serge Lehman & Frederik Peeters, Delcourt, 16,95€ - Ouagadougou pressé, Roukiata Ouedraogo & Aude Massot, Sarbacane, 24€ - Quelqu'un à qui parler, Grégory Panaccione (roman de Cyril Massarotto), Le Lombard, 22,50€
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (37) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1524 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..