AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2894314493
Éditeur : JCL (01/05/2012)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Au XIXe siècle au Royaume-Uni, la jeune Margaret Bulkley afin de réaliser son rêve - devenir médecin - se fait passer dès son plus jeune âge pour un garçon. Engagée dans l'armée après de brillantes études, elle va, au cours de ses voyages, devenir une pionnière de la médecine préventive et un personnage aux excentricités réputées.

Mais comment vivre continuellement en camouflant son corps et ses pulsions de femme ; comment concilier sa véritable natur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  05 février 2018
Edimbourg, 1810, James Miranda Barry entame des études de médecine à 15 ans.
L'étudiant cache un lourd secret car en vérité son vrai nom est Margaret Bulkley.
En tant que femme, pas question d'accéder à de telles études et c'était son plus cher souhait.
Elle est de souche pauvre mais les adultes qui l'entourent pourvoient financièrement à ses études qu'elle réussit brillamment . Elle parvient à masquer son identité réelle et à se fondre dans le flot des étudiants en imitant leurs manières et leur mode vestimentaire.
C'est au Guy's hospital de Londres qu'elle termine sa formation de chirurgien.
Ce n'est pas une tâche facile de cacher sa féminité car elle s'engage dans l'armée et certains hommes ne sont pas dupes, certaines attirances naissent entre elles et certains militaires.
James Miranda Barry a réellement existé comme médecin dans la hiérarchie militaire.
Sylvie Ouellette nous transmet des faits qui ont réellement existé mais elle emploie un ton impersonnel, elle n'apporte pas assez de sentiments et cela m'a empêché d'éprouver de la sympathie pour le personnage principal.
C'est un avis tout à fait subjectif car j'ai vu pas mal d'avis plus que positifs à propos du roman.
Challenge pavés 2018
Challenge plumes féminines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          483
Annette55
  22 avril 2016
Au XIX°siécle, au Royaume -Uni, le médecin James Miranda Barry brille autant par son intelligence, son empathie, ses qualités de praticien que ses excentricités et son insolence parfois.
Il fut médecin militaire, chirurgien avant- gardiste, Inspecteur Général des hôpitaux de sa majesté.
Du Cap à la Jamaïque nous suivons ses exploits, ses obligations et ses craintes, ses coléres et son côté hautain ou antipathique de temps en temps..........
Réputé pour ses soins modernes, son désir de porter secours à tous ceux qui en avaient besoin qu'ils soient noirs, blancs , esclaves ou prisonniers, au cours de longues années d'efforts accomplis, dans chacune des Colonies oú on l'avait posté , il réalisa tout ce qui était en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins attentifs à ses patients.
Sur trois continents, il imposa de nouvelles conditions sanitaires et des méthodes révolutionnaires.
Ses méthodes ont sauvé des milliers de vie à travers le monde.........
Mais voilà .........comment contrôler sa véritable nature et cette vocation dévorante ô combien!
Car le docteur Barry dont le courage et le savoir -faire n'ont d'égaux que son courage , "Margaret "
est une Femme..........
Elle dépasse sa simple condition de femme pour se travestir et jouer la Comédie afin de vivre
pleinement sa vocation !
C'est cette histoire vraie que l'écriture trés documentée de Sylvie Ouelette nous livre sous forme de "biographie romancée "ou roman d'aventures , une page de l'histoire Britannique ignorée ou "cachée " jusque dans les années 50...........par l'armée.....
Un roman passionnant sur la ténacité à faire changer les choses et le sacrifice de toute une vie, quitte à s'oublier et ne jamais être heureuse!
Combien de temps le camouflage et le subterfuge parviendront -ils à tenir avant qu'ils ne soient découverts ?
Saura t- elle sauvegarder son secret toute une vie ?
Osera t-elle un jour se dévoiler ?
Un ouvrage intéressant parfaitement documenté qui nous décrit la société de l'époque , les préjugés, les contraintes et les évolutions sociales, les méthodes sanitaires et les querelles de pouvoir !
Le destin incroyable, intense et méconnu d'un être remarquable, "hors norme", d'une femme passionnée, déterminée et tenace dont la carrière et la personnalité de médecin brillant auront été sujets à contreverse tout au long de sa vie , au service des autres, qui n'auront laissé personne indifférent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
afleurdemots
  04 août 2014
Parce qu'elle rêvait de devenir médecin à une époque où l'accès à la profession était réservé aux hommes, Margaret Ann Bulkley passa la majeure partie de sa vie à se travestir afin de dissimuler sa condition de femme et d'ainsi réaliser son rêve. Sous l'instigation du comte de Buchan et avec la complicité du général de Miranda ainsi que du docteur Fryer, une machination de grande envergure voit ainsi le jour afin de déjouer les institutions et de permettre à Margaret Ann Bulkley de devenir la première femme diplômée de médecine.
Dès le départ, la supercherie semble de telle ampleur pour le lecteur que si les faits n'étaient pas historiquement avérés, on peinerait presque à y croire ! C'est pourtant sans compter sur la dextérité de Sylvie Ouellette qui, alliant un remarquable travail de documentation et un talent de conteuse hors pair, nous livre une biographie romancée du docteur Barry aussi convaincante que passionnante !
Commence donc pour James Miranda Barry un périlleux numéro d'illusionniste qui ne lui laisse aucun droit à l'erreur. Dès ses études à l'Université d'Edimbourg, loin de l'insouciance et de la vie débridée des autres étudiants, le jeune Barry, avec son image de travailleur acharné et son hygiène de vie irréprochable, ne tarde pas à se démarquer des autres élèves.
Afin de maintenir l'illusion, la jeune femme doit recourir à de nombreux artifices et redoubler d'imagination. Son style outrancier et son allure incongrue ne manquent pas d'attirer les regards ni de susciter les moqueries. Quant à l'aura de mystère dont elle enveloppe son personnage, elle ne tarde pas à éveiller les rumeurs les plus farfelues.
Initialement prévue pour une durée déterminée, la supercherie va pourtant s'éterniser et prendre un tournant imprévu lorsque, suite à un revirement de situation inattendu venant sévèrement compromettre le plan initial, le docteur Barry décide, en dépit de la désapprobation générale, de s'enrôler dans l'armée en tant qu'officier médical. Face à l'obstination du jeune médecin fraîchement diplômé, le comte de Buchan réalise bientôt que la mise en scène, si magistralement orchestré jusque-là et en apparence parfaite sur le papier, est en train de leur échapper.
Très vite, James Barry affiche une assurance désarmante quant à ses compétences médicales tout en conservant une grande lucidité sur la précarité de sa situation. Conscient que la moindre erreur est susceptible de lui être fatale, le médecin redouble d'efforts pour ne jamais baisser la garde. Un souci permanent de vigilance qui ne tarde pas à se muer en un besoin excessif de tout contrôler, de son régime alimentaire à ses relations avec les hommes.
Face à cette peur irrépressible de perdre le contrôle de ses émotions, rares sont les instants où le docteur Barry lâche finalement prise pour laisser libre cours à ses sentiments. Mensonge et dissimulation deviennent peu à peu la seconde nature de James Miranda Barry. A tel point que jusqu'à la fin, entre le lecteur, pourtant dans la confidence, et le médecin, persiste une certaine distance que les 400 pages du roman ne parviendront jamais à totalement effacer. Car dans ce jeu permanent de faux-semblant, la femme et le personnage semblent souvent se confondre, et il devient dès lors ardu pour le lecteur de démêler la part de sincérité et de mensonge d'un protagoniste qui a bâti toute sa vie sur une imposture.
Une ambiguïté et un sentiment de malaise dont Sylvie Ouellette semble avoir pleinement conscience, comme en témoignent les différents passages au cours desquels elle met en scène un docteur Barry soudain chancelant, en proie à une féroce lutte intérieure afin de détacher sa vraie nature du personnage qu'elle s'est créé.
Au fil des années, le docteur Barry affine son personnage et ne tarde pas à se tailler une réputation d'homme colérique, vaniteux et entêté. Un excès d'aplomb et un caractère tempétueux qui lui joueront d'ailleurs des tours à plusieurs reprises et lui vaudront bien des inimitiés, sans toutefois jamais parvenir à occulter les avancées considérables en terme de soins ainsi que les réformes sanitaires capitales qu'il aura conduites durant toute sa carrière et sans jamais se départir de ses convictions. Probité et intégrité seront de fait les maîtres mots de la vie de James Barry qui la consacrera à l'exercice de sa profession. Se définissant lui-même comme un missionnaire de la médecine moderne, il entreprendra de grandes réformes de santé publique et se fera un devoir de défendre une médecine accessible à tous sans distinction sociale.
Ses affectations successives le conduiront pourtant toujours à devoir recommencer le même travail de réforme titanesque que celui entrepris au cours du poste antérieur. C'est donc à chaque fois une tâche colossale qui l'attend, et loin d'être facilitée par une hiérarchie peu coopérative et souvent hostile aux opinions « révolutionnaires » pour l'époque du médecin. Si sa ténacité et son sens du devoir contribueront immanquablement à lui créer de nombreux ennemis, ils lui permettront également de se forger une solide réputation à titre de chirurgien et de s'attirer la reconnaissance de la majorité des gens qui croiseront sa route.
Mais au-delà du destin incroyable et hors du commun de James Barry, c'est aussi le portrait de toute une époque que nous brosse la romancière. A travers les pérégrinations et le combat du médecin, Sylvie Ouellette nous dresse un état des lieux époustouflant des connaissances et des pratiques médicales du XIXème siècle.
Sous la plume toujours alerte de Sylvie Ouellette, le destin hors du commun de James Barry prend des allures de roman d'aventure. de la « naissance » même du personnage crée de toutes pièces par les amis de son oncle jusqu'à la fin de sa vie, l'auteure nous livre un récit captivant, plein de fougue et riche en rebondissements qui entraîne le lecteur aux quatre coins du monde.
Sans jamais chercher à rendre le personnage particulièrement sympathique en vue de susciter de manière excessive et inappropriée la compassion du lecteur, Sylvie Ouellette parvient à saisir la personnalité de James Barry dans toute sa complexité et son ambivalence. le résultat est un portrait d'un réalisme saisissant d'un personnage à la fois ambigu et pétri de contradictions qui, quelque soient les sentiments qu'il éveille chez le lecteur, ne peut dans tous les cas pas le laisser indifférent.
* * *
Biographie romancée consacrée à la vie de James Miranda Barry, « le secret du docteur Barry » est un récit captivant, aux allures de roman d'aventure qui propulse le lecteur aux quatre coins du globe.
Dans un style toujours vif et percutant, Sylvie Ouellette allie avec brio un talent de conteuse hors pair et un solide travail de documentation donnant vie à un docteur Barry tempétueux et obstiné plus vrai que nature et évoluant dans un XIXème siècle parfaitement restitué.
S'il n'est pas toujours aisé pour le lecteur de démêler la part de sincérité et de mensonge, et par conséquent d'éprouver de l'empathie pour un personnage qui a construit sa vie sur une imposture, la personnalité haute en couleur du docteur Barry et son total dévouement au service de ses patients ne peuvent laisser indifférent.
N'hésitant pas à critiquer les institutions en place et à dénoncer toutes les formes de corruption, James Barry se fait un devoir de lutter contre le charlatanisme et de défendre une médecine accessible à tous sans distinction sociale. Visionnaire, avant-gardiste et déterminé, son caractère entier et atypique lui vaudront autant d'inimitiés que de reconnaissance.
Au-delà du portrait d'une personnalité excentrique et au destin hors du commun, le roman de Sylvie Ouellette est donc surtout un véritable hommage à un médecin profondément humain et altruiste, qui dédia sa vie à la santé des autres au prix d'une existence entière d'abnégation.
Un très beau roman que je vous recommande chaudement !
Lien : http://lectriceafleurdemots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mamansand72
  12 août 2014
Ce livre relate la vie d'une femme incroyable qui a consacré sa vie à la médecine et aux autres. Au début du XIXème siècle, en Angleterre, le jeune médecin James Miranda Barry fait parler de lui : brillant, fougueux il devient médecin dans l'armée et part pour les colonies britanniques où il aura à coeur d'améliorer les conditions de vie et d'accès aux soins des civils et des militaires. Ses méthodes dérangent mais son obstination, ses compétences de médecin avant-gardiste et ses appuis politiques lui permettent de faire évoluer les pratiques médicales partout où il passe….Mais le Dr Barry suscite aussi étonnement et interrogations partout où il passe : sa silhouette menue, sa voix haut-perchée, ses manières délicates, ses vêtements, sa réserve, son célibat…tout intrigue ceux qui le côtoient….sans que personne, ou presque, ne découvre son secret : le Docteur Barry est une femme … qui a renoncé à la féminité, à l'amour pour exercer son « sacerdoce médical » dans un pays et une époque où il était inenvisageable qu'une femme exerce la médecine !
Fortement inspiré d'une histoire vraie, ce livre est très intéressant, bien écrit, dans un style vif et agréable à lire : l'auteur décrit bien la société des colonies de l'époque, les contraintes et évolutions sociales, les querelles de pouvoir en gardant un style romanesque et non documentaire. Dès le début, on s'attache à ce médecin hors norme et à ses exploits, à ses prises de position en faveur des démunis, esclaves, prisonniers ou soldats. Toutefois, je trouve que la dernière partie du livre comporte quelques longueurs et perd en rythme ! Ce fut un très bon moment de lecture, souvent passionnant, et toujours intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
anne_le_bruit_des_vagues
  13 août 2014
C'est un livre que j'ai lu avec plaisir, me sentant quand même, je vous avouerai, un peu coupable d'y prendre plaisir... Oui mais voilà : c'était le début de mes vacances d'été, cela m'autorisant quelques écarts dans mes choix "littéraires". Parce que pour moi, ce roman-ci n'avait absolument rien de littéraire, mais s'apparentait davantage aux romans "à l'eau de rose" que je lisais parfois (...souvent !) adolescente (hey, jeune adolescente, hein !).
J'en étais là, refermant le bouquin. Doucement repue. Doucement désolée de m'être laissée si facilement embarquer dans cette gentille histoire harlequinesque (scénario d'enfer : une jolie jeune fille rousse et sulfureuse, à l'intelligence exceptionnelle et à la force de caractère inébranlable, se fait passer pour un homme afin de devenir médecin, à une époque où aucune femme n'était autorisée à exercer ce métier. Aventure, rebondissements, histoire d'amour, camouflage d'un corps sensuel, mais interdit aux regards, tout y est !).
Jusqu'au moment où, curieuse comme je suis, j'ai découvert que Miranda Barry a bel et bien existé ! Ce roman raconte une histoire vraie !
(cf http://www.theatre-contemporain.net/spectacles/En-appelant-Psyche-Whistling-Psyche/ensavoirplus/idcontent/32720)
Ah... ben si c'était un roman historique, alors, je n'ai plus aucun état d'âme.
Irais-je jusqu'à vous le conseiller ? Pourquoi pas... Mais seulement si vous êtes bon public !
:)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   05 février 2018
Barry avait regagné sa tente aux premières lueurs de l'aube, les cheveux en bataille, ses vêtements à peine boutonnés, n'ayant même pas pris la peine d'enrouler autour de sa poitrine la large bande de tissu qui servait à la dissimuler ; ...
Barry portait en son âme un secret nouveau mais combien plus délicieux.
Commenter  J’apprécie          200
mamansand72mamansand72   12 août 2014
Barry vit dans l’attitude de Buchan l’occasion idéale de jouer le grand jeu et de lui montrer à quel point il se trompait.
- Croyez-vous vraiment que vous le feriez ? répondit Barry avec cette suffisance si bien acquise. Vous n’avez jamais rien pu interdire à vos propres enfants, sans compter que ce serait contraire à tout ce que vous prêchez. Vous vous donnez de grands airs lorsque vient le temps de défendre l’égalité des classes sociales, le droit des jeunes filles à l’éducation et toutes ces causes qui vous sont si chères. Vous êtes si fier d’avoir mené à bien cette mission, d’avoir fait de moi la première femme à obtenir un diplôme de médecine même si de ne pas pouvoir vous en vanter publiquement vous consume, même si c’est moi, qui en réalité, me suis tapé tout le travail ! Comme vous l’avez dit le jour où j’ai décroché mon diplôme, James Miranda Barry est passé à l’histoire pour une raison que nous seuls, avec Miranda et Fryer, connaissions. Même si vous en brûliez tous d’envie, il vous était impossible de révéler à quiconque ce qui vous rendait si fiers, vous le premier. Vous pensiez pouvoir faire un pied de nez à la société au moment où je me révélerais, mais cela aussi devra attendre, apparemment. Oui, tous vos beaux principes sont hautement honorables, mais seulement lorsqu’il s’agit de vos idées, n’est-ce pas ? Voici maintenant que je vous dépasse, et cela vous est insupportable, admettez-le ! Eh bien, Milord, sachez que vous ne me contrôlez plus. Je ne suis plus une créature de votre invention. Je ne vous appartiens pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 octobre 2012
Comment les gens peuvent-ils être si aveugles, si détachés, si peu conscients de la misère humaine, quand elle se trouve seulement à quelques mètres devant eux? Depuis bientôt six mois, je croise tous les jours des touristes qui ne viennent ici qu’avec la seule intention de se payer du bon temps. Ils ne se gênent nullement pour se départir de leur précieux argent, du moment qu’ils obtiennent quelque chose en retour.
Je parie que ce sont ces mêmes gens qui, de retour en Angleterre, se targuent de donner leurs sous à quelque œuvre charitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   20 octobre 2012
De tout temps, ils avaient maintenu cette distance à laquelle on s’attend entre un serviteur qui connaît sa place et un visiteur occasionnel qui ne se serait jamais avisé de lui donner quelque ordre que ce soit. Malgré leurs contacts qui à une certaine époque étaient quasi quotidiens, ils étaient demeurés l’un pour l’autre deux étrangers.
Mais aujourd’hui tout changeait : il ne restait que deux êtres que la vie remettait sur le même chemin, et toutes leurs différences se voyaient soudain aplanies par leur âge vénérable et la nostalgie qui les envahissaient tous deux à ce moment. Le mur qui les avait autrefois séparés venait de tomber : Cloete savait que Dentzen était le seul qui pouvait comprendre sa peine. Et Dentzen, bien que discret et peu bavard, savait que Cloete était le seul avec qui il pouvait parler de Barry.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   20 octobre 2012
Nous avons tous cru qu’il suffirait de vous transformer en garçon quelque temps, sachant que vous seriez assez intelligente et futée pour vous tirer d’affaire, mais nous n’avons pas pensé à la possibilité que cette situation perdure et que vous deviez continuer dans ce rôle plus longtemps que nécessaire… Et c’était sans compter l’amour…
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Sylvie Ouellette (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Ouellette
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'apporche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
COFFRET DE NOEL
Coffret Polar poche
Le syndrome de Croyde de Marc Welinski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/77357-divers-litterature-le-syndrome-de-croyde.html
La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/78126-poche-la-nuit-n-est-jamais-complete.html
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/89329-divers-polar-l-affaire-leon-sadorski.html
Coffret détente poche
Lettres à Stella de Iona Grey et Alice Delabre aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/81414-divers-litterature-lettres-a-stella.html
La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott et Lorraine Cocquelin aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=91491&id_rubrique=338
Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/88187-divers-litterature-nora-webster.html
Coffret littérature poche
Magic Time Magic Time de Doug Marlette et Karine Lalechere aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/76601-divers-polar-magic-time.html
Le chagrin des vivants de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/87463-divers-litterature-le-chagrin-des-vivants.html
Churchill m'a menti de Caroline Grimm aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/63342-romans-churchill-m-a-menti.html
Coffret Histoire
Speer de Martin Kitchen et Martine Devillers-Argouarc'h aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/94858-encyclopedie-speer--l-architecte-d-hitler.html Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89143-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
Coffret histoire poche
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette aux éditions de Borée https://www.lagriffenoire.com/86135-romans-le-secret-du-docteur-barry.html
L'impératrice cixi de jung chang aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/82501-poche-l-imperatrice-cixi-la-concubine-qui-fit-entrer-la-chine-dans-la-modernite.html
L'Aviatrice de Paula McLain aux éditions Livre de Poche
https://www.lagriffenoire.com/76336-divers-li
+ Lire la suite
autres livres classés : travestissementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre
.. ..