AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jostein


jostein
  27 novembre 2013
J'ai découvert la maison d'édition Elyzad grâce à Libfly et c'est une nouvelle fois grâce à eux que j'ai eu la chance de lire Cécile Oumhani.
Dans Tunisie, carnets d'incertitude, elle couche sur le papier d'un journal intime, ses impressions, ses sentiments sur la révolution tunisienne de janvier 2011. le récit est à la fois fragmenté et poétique. Fragmenté parce que ce pays de coeur est en train de voler en éclats et poétique parce son éloignement renforce l'attirance et la passion que l'auteur a pour la Tunisie.
Dès qu'elle quitte la France pour rendre visite à ses amis et parents, qu'elle pose le pied en ce pays, elle décrit les fleurs, les arbres, les couleurs, les odeurs, les sons. C'est le pays où elle se sent bien où elle ressent ses émotions.
Mais elle ressent aussi la douleur des vies brisées, des massacres, de la violence, du chômage.
L'auteur reprendra son journal en février 2013 avec l'assassinat de Chokri Belaïd, homme politique et avocat dénonçant la montée de l'islam intégriste. Elle termine avec les violences en Egypte et les menaces à l'arme chimique en Syrie.
Par le biais de conférences, de manifestations dans le monde entier, Cécile Oumhani alerte avec beaucoup d'émotion et de sensibilité.
Cette langue poétique est presque trop belle face aux violences de ces révolutions et le récit un peu sibyllin pour marquer les consciences insuffisamment éclairées. Par contre, l'émotion dégagée par ce texte invite le lecteur à s'intéresser davantage à cette partie du monde et ses évènements.
Lien : http://surlaroutedejostein.w..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus