AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070440870
96 pages
Gallimard (05/01/2011)
3.38/5   26 notes
Résumé :

Baisers timides, tremblants, baisers fougueux, voluptueux, brûlants... D'Ovide, Shakespeare... à David Foenkinos ou Philippe Forest : laissez-vous emporter par ces baisers qui donnent envie de tomber amoureux.

Que lire après L'art du baiser : Les plus beaux baisers de la littératureVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
"Je chante un baiser, je chante un baiser osé
Sur mes lèvres déposé, par une inconnue que j'ai croisée..."Alain Souchon.


Plus de bise à cause du pass sanitaire?
Je chantais un baiser chaste, romantique ou coquin? Eh bien, je vais danser en attendant que la bise... soit revenue!
Bise, bisou et baisers...


Le baiser !
« Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce ?
Un serment fait d'un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer". Edmond Rostand.
C'est ainsi que tout commence et que tout finit !Le baiser, c'est franchir un cap ! Un cap !?
Ah non, c'est un peu court jeune homme!
on aurait pu dire bien des choses, en somme:


On pourrait parler du baiser de Roméo et Juliette, le baiser imprévu de "La délicatesse de Foenkinos, Markus chez Foenkinos, de la femme de trente ansDe Balzac ...
- Agressif ! Mademoiselle, si j'avais votre bouche à embrasser,
Je l'honorerais d'une belle langue empressée.


Britannique! Abandonnez donc ce compassé Brexit !
Venez ici, échanger avec moi, un dernier french kiss


Courageux! En vous protégeant, je serai votre Gavroche
De mon corps et de ma bouche avec une belle galoche.


Gourmet ! Laissez là les fades bécots
Venez goûter à mes baisers enflammés et dévots!


A la Cyrano ! Que ne donnerais-je pour que s'unissent nos bouches. Songez qu'avec le Covid, à la fin de l'envoi … plus aucune bouche ne vous touche !
Voilà ce qu'à peu près, vous m'auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit
Eussiez-vous été ainsi, un tant soit peu rebelle
Sur le champ, je vous aurais roulé une pelle !


L'art s'est emparé du baiser, avec plus ou moins de gourmandise .
Priam embrassa Achille, en le suppliant de lui rendre le corps d'Hector.
Ulysse embrassa ses esclaves, et même son vieux chien, mais point Pénélope? On envoyait des baisers aux Dieux... Vas donc voir chez les Grecs!
Avec le" Suavium" ( suavis, goût agréable donna suave en français ) chez les romains, tu acceptais de finir dans un lit.


Au Moyen- âge, les illettrés signaient les contrats d'une croix, qu'ils embrassaient devant témoins. Mais, avec les épidémies (déjà?) on renonça au baiser.
Et au XIXè siecle, embrasser c'était l'acceptation d'échange de partenaires, dans les milieux libertins...


“Le baiser est la plus sûre façon de se taire, en disant tout.”
Guy de Maupassant
J'embrasse ici aussi Queneau, Balzac, Delerm, Shakespeare ...
Commenter  J’apprécie          9518
Cette anthologie est l'une des plus courtes parmi celles de Folio 2€ et l'une de mes préférées par son sujet : le baiser. Les textes y sont soigneusement choisis parmi la littérature classique (l'incontournable Roméo et Juliette, Cyrano de Bergerac, un texte De Balzac, le célèbre poème de Louise Labé, entre autres), mais également contemporaine (David Foenkinos, Philippe Forest, Philippe Sollers, Philippe Delerm), ce qui constitue selon moi une amélioration appréciable par rapport au volume de la déclaration amoureuse.

Le recueil s'ouvre avec un poème de Catulle, qui place immédiatement le lecteur dans l'ambiance générale et annonce les multiples baisers à suivre. Avant ceux-ci, quelques remarques et conseils sont donnés par Ovide dans son Art d'aimer : cela m'amuse toujours de comparer les us et coutumes passées aux nôtres qui n'ont pas toujours changé tant que cela. Plus proche de nous, c'est Philippe Sollers qui le suit, dans un texte qui m'a surprise par son alternance entre un style assez soutenu et un autre presque familier, comme pour exprimer le sublime du « vrai » baiser à côté de la vulgarité des autres « faux ». L'extrait que j'ai préféré dans cette section est celui du baiser selon Maupassant, ou plus exactement selon une vieille tante dans une lettre à sa nièce : ce texte est encore très actuel et très plaisant à lire, comme le montre cet extrait de l'extrait.

le baiser n'est qu'une préface, pourtant. Mais une préface charmante, plus délicieuse que l'oeuvre elle-même ; une préface qu'on relit sans cesse, tandis qu'on ne peut pas toujours… relire le livre. Oui, la rencontre des bouches est la plus parfaite, la plus divine sensation qui soit donnée aux humains, la dernière, la suprême limite du bonheur. C'est dans le baiser, dans le seul baiser qu'on croit parfois sentir cette impossible union des âmes que nous poursuivons, cette confusion des coeurs défaillants. (p. 30-31)

Deux autres textes sont également présents, l'un de Queneau (qui joue toujours aussi habilement des sonorités, sans me séduire pour autant) et l'autre de Philippe Delerm (une très belle description interprétative d'une photographie d'un couple qui s'embrasse), mais ils n'ont selon moi par leur place dans cette section de « l'avant-baiser », sinon pour harmoniser le nombre de textes dans chaque partie, ce dont je ne me serais guère formalisée si ça n'avait pas été le cas. C'est mon unique bémol quant à l'agencement même de cette anthologie, dont les différentes sections sont judicieusement choisies.

La seconde regroupe des textes qui présentent le baiser comme « invitation à l'amour » : s'y retrouvent Cyrano de Bergerac – dont la scène choisie m'a convaincue de lire enfin cette pièce dans son intégralité –, la religion des baisers de Roméo à Juliette dont je ne me lasse décidément pas, l'imprévu du baiser de Nathalie à Markus chez Foenkinos, La femme de trente ansDe Balzac (j'avais oublié à quel point cet auteur peut être lyrique et tout à fait enchanteur) et, surtout, un extrait du Nouvel amour de Philippe Forest. Ce dernier texte est ma plus belle découverte de cette anthologie : bien que la scène du baiser même soit un peu décevante, la partie qui la précède est magnifiquement décrite. Enfin, la dernière section, celle du baiser comme communion des corps, regroupe principalement des textes poétiques, dont un de Neruda, un poète que j'affectionne particulièrement. Les deux textes en prose sont très évocateurs et m'ont laissé l'impression d'une grande force d'écriture.

Bref, une très belle anthologie, peut-être juste un peu trop courte.
Lien : http://minoualu.blogspot.be/..
Commenter  J’apprécie          50

Qui décide ce qui est le plus beau ? Ce petit Folio à 2 Euros était bien aguichant.
Ma déception est à la hauteur même si je dois reconnaître que le florilège est varié.

Je retiens un extrait que je connaissais déjà, celui de Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand :
« Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce ?
Un serment fait d'un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d'un peu se respirer le coeur,
Et d'un peu se goûter au bord des lèvres, l'âme ! »
Commenter  J’apprécie          92
Une anthologie dont j'attendais la publication avec impatience et qui ne m'a pas déçue! Les extraits sont très bien choisis et répartis dans trois grandes parties: quelques conseils et remarques avant de se lancer ; le baiser, une invitation à l'amour ; le baiser, communion des corps. Ma préférence va à la seconde partie qui regroupe des extraits de Cyrano de Bergerac (E. Rostand), La délicatesse (D. Foenkinos), le nouvel amour (P. Forest), Roméo et Juliette (W. Shakespeare) et La femme de trente ans (H. de Balzac). Les textes sont variés: de la prose à la poésie en passant par le théâtre. Un régal!
Commenter  J’apprécie          20
Baisers timides, tremblants, fougueux, voluptueux, brûlants, ...: laissez-vous emporter par ces baisers qui donnent envie de tomber amoureux.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce?
Un serment fait d'un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer
Commenter  J’apprécie          80
Ma chérie, nous avons aux mains le plus terrible pouvoir qui soit : l'amour. L'homme, doué de la force, l'exerce par la violence. La femme, douée du charme, domine par la caresse.

"Le baiser" - Guy de Maupassant
Commenter  J’apprécie          50
Je veux faire avec toi ce que le printemps fait avec les cerisiers
Commenter  J’apprécie          90
Combien désirent ce qui leur échappe et détestent ce qui est à leur portée ! Soit moins pressant, tu ne seras plus repoussé. Et l'espoir d'arriver à tes fins ne doit pas toujours apparaître dans tes demandes ; pour faire pénétrer ton amour, cache le sous le voile de l'amitié.
Commenter  J’apprécie          10
Où étais-je dans tout cela? Avais-je réellement un passé, ou seulement celui des autres à partager?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ovide (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ovide
"Le voyage de Chihiro", sorti en 2001 au Japon, est un film sous le signe de la métamorphose, un voyage chez les morts et dans l'imaginaire fantastique japonais. Miyazaki est-il l'Ovide du cinéma d'animation ? Est-ce de l'errance que naissent les meilleures expériences ?
Dans ce sixième épisode, Adèle van Reeth reçoit Hervé Joubert-Laurencin, professeur en études cinématographiques à l'université de Paris Nanterre.
"Philosopher avec Miyazaki", c'est une série de podcasts en huit épisodes qui revisite huit films du génial Hayao Miyazaki. Vent, enfants, personnages étranges, nature, animaux, machines, guerre... Chacune de ses oeuvres offre de multiples niveaux de lecture et renferme de grandes notions philosophiques.
Pour en savoir plus : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-philosopher-avec-miyazaki
Découvrez aussi notre vidéo sur ce génie de l'animation : https://youtu.be/sFGMoBpO2S4?si=W26ErDQByCq3FU7a
#miyazaki #anime #philosophie _____________
Retrouvez-nous sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture
Et abonnez-vous à la newsletter Culture Prime : https://www.cultureprime.fr/
+ Lire la suite
autres livres classés : BaisersVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (73) Voir plus



Quiz Voir plus

25 metamorphoses d'Ovide

A quoi rassemble dieux , héros et monstre ?

L'ouvrage d'Ovide
Un roman
Un simple buffet

15 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : 25 métamorphoses d'Ovide de OvideCréer un quiz sur ce livre

{* *}