AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275604055X
Éditeur : Delcourt (06/11/2013)
Résumé :
Ils ne se connaissent pas et se donnent rendez-vous dans un train pour s'adonner à des jeux sexuels ; un serial dragueur emmène deux filles chez lui en pensant que la nuit sera chaude ; une étudiante américaine se procure du plaisir en se frottant contre tout ce qu'elle trouve dans la rame du métro jusqu'au jour où... Certaines histoires ont été vécues par Ovidie elle-même. À vous de deviner lesquelles
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Chrisdu26
  09 décembre 2013
Oh oui, Oh ouiiii, Oh OUiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Voilà l'effet que produit cette BD d'Ovidie. Dix petites histoires inavouables, sexy, coquines, truculentes à souhait car toutes sans exception m'ont fait rire, sourire et souvent rougir. Forcément il y en aura une qui réveillera en vous un fantasme inavoué ou, qui sait, exaucé. Allez, ne soyez pas timide, nous sommes entre adultes consentent que diable. Bon un petit cadeau, mon histoire inavouée vous sera révélée à la fin de mon billet, le ridicule ne tue pas, encore quelques lignes et vous saurez tout tout tout sur Cristina, bande de petit veinard !
Cette BD se déguste d'un seul trait avec un appétit grandissant. Bon, je vous l'accorde, pas que l'appétit… Si, si, je vous assure, tout y passe. La plume d'Ovidie, ancienne star de films classés X, se veut drôle, taquine et sexy tandis que le graphisme sans équivoque, noir et blanc, de Jérôme d'Aviau est fin, léger, ce qui enlève toute connotation pornographique et chose très importante, le préservatif est toujours de mise.
Dix plaisirs sont merveilleusement avoués à travers ces 102 pages :

-Plan à trois, quel homme n'a pas rêvé d'avoir deux femmes pour lui tout seul mais attention à la chute.
-Plaisir solitaire, on n'est jamais mieux servi que par soi-même.
-Balles de Ping-pong coincées, je vous laisse deviner où… Eh dites donc, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a… Moi je préfère les boules de geisha mais bon les gouts et les couleurs…
-Rendez-vous dans un train avec une inconnue… Euh, vos braguettes Messieurs ?
Mais encore des sextos, plan sadomaso, sodomie, cuni, plaisirs interdits sous la table, échangisme, rien n'échappe au regard acerbe et osé d'Ovidie. Ces tranches de vies défilent, excitent, et quand on arrive à la dernière page le souffle court et le corps fébrile, un seul mot nous vient : ENCORE !
Alors, n'attendez plus, plongez sans honte ni retenue dans ces exquises et inavouables histoires qui, à défaut de vous faire rougir, vous donneront des idées coquines et l'envie d'aller jusqu'au bout de la nuit.

C'était Cristina en direct du 7ème ciel …
J'ai fait une promesse et comme je les tiens toujours, j'aurai pu me reconnaître dans l'histoire coquine… Tut tut tutt… rendez vous sur mon blog …

Lien : http://marque-pages-buvard-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3510
manU17
  02 janvier 2014
Aussitôt reçu, aussitôt lu !
Allez savoir pourquoi, il y a des livres comme ça… Bon, allez, je ne vais pas vous mentir. Titillé par le sujet, il s'agit d'une bande dessinée pour adultes au contenu extrêmement explicite, et par plusieurs critiques, c'est avec un intérêt non dissimulé que je me suis lancé dans la lecture de ces Histoires inavouables.
L'initiation d'un jeune homme par la meilleure amie de sa mère. Une séance de masturbation féminine et un plan à trois qui ne tournent pas comme prévu. Comment donner un nouvel intérêt à ses trajets en métro ou à ses voyages en train. L'échangisme et ses limites. Les sextos sans risque ou presque. le visionnage d'un porno entre potes, terrain glissant… Toujours se méfier de ses copains ou de son beau-frère.
Une succession de petites scènes aux chutes toujours amusantes. Authenticité des situations, ça pourrait être vous, ça pourrait être moi et ça pourrait même être nous, pourquoi pas ?!... Réalisme des dessins, du très concret, peu de place à l'imagination, qui ont parfois rendu mon intérêt non dissimulable…
Ovidie, ex actrice de films X, enfin c'est ce qu'on m'a dit bien sûr, a écrit ces petites histoires à partir de confidences recueillies auprès d'amis ou de connaissances. Jérôme d'Aviau les met en images avec simplicité mais authenticité. Un album à feuilleter pour s'amuser ou éventuellement à lire d'une main… Facile, je sais !
Que 2014 soit pour vous tous une année pleine d'Histoires inavouables !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
trust_me
  03 décembre 2013
Se taper le fiston à peine adulte d'une copine. Se coincer des balles de ping-pong dans un orifice pas fait pour cela. Penser trouver des filles faciles en boîte et tomber dans un piège. Faire des trajets en métro un moment hautement érotique. Tester l'échangisme et perdre le contrôle. Envoyer des sextos et des photos coquines à la mauvaise personne. Toutes ces anecdotes inavouables et quelques autres sont relatées ici dans de courtes nouvelles dessinées. Elles sont inspirées de faits réels et ont été confiées anonymement par leurs protagonistes à Ovidie, ex-actrice et productrice de films X.
Le résultat est frais et léger. Surtout, il sonne vrai, loin des BD porno aguicheuses où une oie blanche se transforme en bête de sexe en deux coups de cuillère à pot (ou plutôt en deux coups de reins). le but n'est pas d'exciter le lecteur à tout prix, mais juste de proposer quelques chose d'un peu décalé et amusant. Mon histoire préférée est celle des copains hétéros qui regardent ensemble un film porno et en viennent aux mains (si vous voyez ce que je veux dire...).
Le dessin en noir et blanc de Jérôme d'Aviau est simple et très parlant. Sans effet de manche (ah, ah, qu'est-ce que je suis marrant...) il met en scène des femmes « normales » aux corps aussi imparfaits qu'attirants. Pareil pour les hommes qui ne sont pas tous, loin de là, montés comme des ânes. D'où forcément le coté très naturel et réaliste de chaque histoire (ben oui, on n'est pas tous fortement membrés comme dans les livres et les films vous savez. Enfin je veux dire, les autres ne sont pas tous fortement membrés comme dans les livres et les films).
Soyons clair, ce recueil d'histoires inavouables n'a rien d'inoubliable mais il m'a fait passer un très agréable moment. Longtemps que la BD érotico-porno ne m'avait pas décroché un sourire, rien que pour ça, je ne regrette pas d'avoir découvert cet album.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
meeva
  01 janvier 2015
J'avoue…
Avoir voulu « devenir sienne », voyant baver d'envie vos virilités devant une telle oeuvre, éveillant chez moi des velléités de découvrir ce vice voluptueux dans nos livres.
Bienvenue en Ovidie.
Ebranlée par ma curiosité, je me suis penchée sur la question, attirée par Ovidie car il ne s'agit pas à priori avec elle de SM ou assimilés.
Ne souhaitant pas piper mot, j'ai choisi une BD car peu de textes, des images.

Ce livre comprend dix histoires inavouables, avec lesquelles nous faisons vaguement le tour de la question : le petit jeune avec la « dame d'âge mûr », la fille dans les transports, la rencontre avec un inconnu dans un train, le coup tiré lors du repas de famille, le coup tiré pendant que le mari dort, et même les deux potes qui se branlent en regardant un porno, un peu de domination mais d'une femme sur un homme pour changer…
Pas mal vu, pas mal représenté.
Mais c'est clairement une BD porno. Pas vraiment ce que je cherchais en fait.
Il m'aurait fallu un roman porno, mais sans SM et sans être cul-cul (que choisir alors ?) ou une BD moins porno et plus érotique.
Jamais satisfaite ?
Si, si, j'ai bien aimé cette BD. Cela ne veut pas dire que je vais m'en contenter.
Là c'était juste un petit coup vite fait comme ça…
Qui laisse du temps pour se coucher tôt et dormir.

Moi : Mais qu'est-ce que t'as fait hier soir ?
Jules : Je regardais des trucs sur l'ordi… des trucs sur des positions… sur le Kamasutra quoi…
Moi : Ah ?
Jules : Ouais. Même que j'ai dû passer un quart d'heure à nettoyer l'ordi après ça…
Moi : Hein ? Mais t'es dégueulasse ! T'aurais pu prendre des kleenex !
Jules : Mais non ! Je te parle des pub que j'ai dû virer de l'ordi.
Moi : Ah…

Bien sûr, bonne année !
Et puis bonne bourre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Cyril_lect
  22 novembre 2014

Meuh si, elles sont avouables.
Bon, enfin, pas toutes. En fait ça dépend à qui.
Ce qui veut dire pas à tout le monde... vous voyez ce que je veux dire, hein ?
Parce que ce sont des histoires de cachoteries, de coucheries, coquines, volées, merdiques, ratées, drôles, avortées, magiques... chacun trouvera la sienne ou celle qu'il aimerait vivre, en vrai ou en rêverie.
Dans le train, avec un téléphone, en mode cougar ou caché en pleine réunion de famille (si, si c'est possible). Il y en a pour les filles et pour les garçons qui les aiment. Mais aussi pour les filles qui aiment les filles et les garçons, les garçons.
Des histoires vraies racontées à l'auteur ou vécues par elle (il y en a une que j'ai identifié à coup sur...).
Il faut dire qu'Ovidie n'est pas n'importe qui.
Pour ceux qui ne la connaitraient pas, ancienne actrice de X, Ovidie réalise maintenant des films érotiques intelligents. Eh oui ! ça existe.
Des films qui mettent la sexualité au milieu de leurs histoires, celle que l'on vit, nous les gens banals, pas celle des machines que l'on voit sur youporn. Des histoires qui nous prennent pour les adultes que nous sommes, et pas les conneries que l'on nous montre où l'on voit des femmes qui font l'amour avec des soutiens-gorges, parce que les américains ont un blocage avec l'aréole des seins des femmes (ici et là).
Même si des progrès restent à faire, il fait enfin plaisir de voir des films adultes qui réfléchissent un peu : Histoire de sexe(s), Infidélité ou encore Liberté sexuelle. Tout ça c'est sur FrenchloverTV la chaine lancée par Ovidie. Ovidie écrit aussi, c'est là. Elle réfléchit sur le sexe et c'est souvent assez bien vu.
Moi, j'ai beaucoup de sympathie pour Ovidie.
Mais surtout j'adore le dessin de Jérôme d'Aviau. J'adore ses femmes.
D'un trait de dessin faussement simple, d'une étonnante fluidité, le noir circonscrit le blanc qui s'emplit alors d'une féminité infinie. le papier semble littéralement vibrer et se fait chair. L'opaque surface blanche ouvre sur une profondeur abyssale. Ces femmes sont alors extraordinairement belles et humaines.
À mille lieux des sublimes et inaccessibles femmes-totems de Manara, les femmes de d'Aviau sont fragiles, retorses, ingénues et coquines. Bref, elles ressemblent à celles qui nous entourent. Mieux, elles nous en rappellent la beauté.
A lire donc, seul ou à deux...



Lien : http://leslecturesdecyril.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (4)
Culturebox   22 janvier 2014
Histoires inavouables est la première BD d’Ovidie. Dix histoires sur le sexe, sans détour mais raconté autrement. Interview d’une ex-actrice et réalisatrice de film X, féministe engagée et grande lectrice de bandes dessinées.
Lire la critique sur le site : Culturebox
ActuaBD   18 novembre 2013
Certains sketches font plus sourire qu’autre chose, mais chacun possède toujours une vraie trame, et on ne s’ennuie pas une seconde, que l’on cherche l’excitation érotique ou simplement une lecture croustillante.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Liberation   12 novembre 2013
A lire les pages d’Histoires inavouables, globalement, on s’ennuie. C’est la réalité, peut-être, mais sans art particulier du récit, et encore moins de folie ou d’imagination.
Lire la critique sur le site : Liberation
Sceneario   04 novembre 2013
Un album à ne pas laisser entre toutes les mains, mais à offrir à ses amis, voisins, collègues, amants et parents...
Profitez bien, partagez beaucoup, savourez, aimez, jouissez et rougissez...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BouvyBouvy   08 août 2016
- Dis donc, tu te la joues cougar, maintenant ? Il ‘st sacrément beau gosse ton jardinier !
- Qui ? Thomas ? Hé, Thomas, tu te souviens de mon amie Carine ?
- Merde, c’est ton fils ?! Mais il est immense !!
Commenter  J’apprécie          60
manU17manU17   02 janvier 2014
Matte-moi ces nichons ! Ça au moins, c'est pas du silicone !
Commenter  J’apprécie          153
Lire un extrait
Videos de Ovidie (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Ovidie
Comment protéger les enfants de la pornographie?
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre