AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714471110
Éditeur : Belfond (20/04/2017)

Note moyenne : 2.54/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Claire en a assez. À presque trente ans, la Londonienne a décidé de sauter à pieds joints dans l'inconnu – enfin, dans une phase de chômage transitoire – pour se donner le temps de trouver le-job-de-ses-rêves- qui-l'épanouira, de se refaire une silhouette d'athlète, de raviver la flamme de la passion avec Luke, son amoureux, d'arpenter les salles d'expo et puis, soyons fous, de dépasser la page 3 d'Ulysse de Joyce.
Mais après six mois à errer chez elle en pyj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Titania
  07 août 2017
Boff, boff ! On va dire ...
C'est l'histoire d'une fille de trente ans agaçante, qui ne sait pas ce qu'elle veut et qui procrastine à tout va.
La petite chronique de son ennui et de ses hésitations est racontée par le menu. Ses relations compliquées avec ses parents, ses copines, ses collègues et son compagnon sont décortiquées au millimètre. C'est vrai que trouver un sens à sa vie est une chose importante , mais ...
Boulot or not boulot, mariage or not mariage...."être ou n'être pas", aurait dit le vénérable ancêtre de cette auteure britannique . C'est franchement pas drôle d'être jeune et belle , propriétaire d'une maison à Londres , d'avoir du boulot dans une agence de pub, d'avoir un homme super gentil avec un job de héros ...bref ce personnage qui noie sa " pseudo détresse" dans des litres d'alcool ne me plait pas trop .
Toutefois la forme est très intéressante . Un récit fragmentaire comme une suite de notes et d'observations, tel un croquis pris sur le vif rattrape largement le tout. le regard se porte souvent sur des scènes de rues, de métro, de voisinage . Et ça c'est très réussi.
Si vous voulez savoir si notre héroïne va enfin savourer le présent au lieu de rêver un ailleurs et un futur meilleur , n'hésitez pas ! C'est court, léger pas compliqué, parfait pour la plage .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
ValentineF
  26 avril 2017
Merci aux Editions Belfond pour m'avoir envoyé ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique.
J'étais impatiente de lire ce livre dont la quatrième de couv' m'avait alléché et dont la couverture aux couleurs vives me donnait l'impression d'être dans la veine de tous les livres Girly-Trentenaires que j'ai pu lire jusqu'ici (avec plaisirs).
J'imaginais un livre à la Bridget Jones, comme nombre de lecteurs/lectrices. (Depuis Bridget, dès que le personnage est une femme trentenaire vivant à Londres, on imagine toujours qu'il s'agit d'un livre à la Bridget Jones... Pauvre de nous et notre imagination).
J'ai commencé la lecture sitôt reçu... Et pourtant, bien que le livre soit assez court (En tout cas, selon mes standards personnels), j'avoue avoir galéré au début, vraiment galéré. Je pense que cela est due à la structure du roman: une structure de journal intime (Point commun avec Bridget Jones), avec parfois une simple phrase sans contexte, indépendante du reste, parfois un gros pavé qui nous permet d'avancer dans le fil rouge. Il y a un cruel manque de structure pour une lecture dans les transports en commun. Et le fait que ma lecture soit contrainte par le nombre de stations à parcourir a eu un impact sur ce début de lecture. J'ai finalement changé mon fusil d'épaule et décidé de le lire d'une traite dans un moment calme, ce qui a amélioré mon opinion.
Malgré le changement de mode de lecture, je conserve un sentiment mi-figue, mi-raisin. Je ne peux pas dire que j'ai aimé la lecture, le contraire non plus.
Parlons des bonnes choses, ce serait dommage de donner une apparence négative alors que je donne la moyenne au livre (Un peu de cohérence que Diable).
Le principe du départ : Claire, une trentenaire qui décide de tout plaquer pour trouver sa voie est géniale. On aimerait tous faire pareil. En plus, comme elle a une stabilité de couple et un fond de roulement, elle peut se permettre de concrétiser de manière crédible.
J'ai aimé les recherches sur le moi, les tests de personnalités, les hésitations sur les candidatures.
J'ai aussi aimé la réaction des ami(e)s (Parce que je me suis reconnue).
Je suis sûre que j'aurai initialement réagi de la même façon avec le Lilas des Indes.
J'ai ADORE la relation entre Claire et Luke et leurs échanges.
J'ai également bien apprécié les débuts de la crise familiale.
Mais, outre la structure qui ne m'a pas convenu, il y a hélas d'autres points qui font que la mayonnaise n'a pas vraiment pris.
J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Claire (Je suis plus attachée au pauvre Luke, même si j'ai eu des gros doutes sur le personnage): Franchement, le personnage n'est pas assez creusé, on reste sur un aspect superficiel (Tout est dit dès la quatrième de couv'), quand l'auteur amorce un semblant de profondeur, nous sommes rapidement déçu(e)s de ne pas l'essai transformé.
L'histoire est redondante: le Lilas des Indes me sort par les yeux, et on reste avec cette impression que Claire n'évolue pas vraiment: Elle fait des tests, se plaint, boit de l'alcool en quantité astronomique.
J'ai envie de baffer sa mère, sa grand-mère, Claire, et parfois son père tellement je trouve l'évolution de leur relation débile car si on règle la forme, on ne règle jamais le fond.
A la fin de la lecture, même si l'ambiance s'est amélioré, j'ai tout de même l'impression d'être retournée au début et que tous les changements des personnages ne sont en réalités que de la poudre aux yeux, en réalité, ils n'ont pas vraiment évolué.
En fait, je reste frustrée par la lecture, il y a énormément de bonnes choses, mais elles ne sont pas exploitées. Conclusion, est-ce que je recommanderai la lecture? Pas vraiment. Sauf si tu as un long trajet de train (En une traite) et envie d'une lecture pas compliquée où tu ne dois pas te poser de questions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Salome20s
  21 avril 2017
J'avoue que je n'ai jamais été autant mitigée après une lecture. La couverture joyeuse et le résumé promettaient un roman feeling-good un peu à la Bridget Jones et une « réjouissante bouffée d'air frais ». Je trouve que les promesses n'ont pas été entièrement respectées.
Tout d'abord, pour parler du personnage De Claire, je n'ai pas été sensible à son caractère. Je l'ai trouvé hélas superficielle et peu aboutie. La plupart de ses réactions avec les autres personnages (surtout avec son copain, Luke) m'ont presque énervée et j'ai carrément trouvé qu'elle cherchait un peu… les conflits.
Grosse déception pour la trame de l'histoire qui n'avance pas ! Dès le début, nous voyons que Claire n'a pas encore « trouver sa voie » (d'ailleurs, tellement de répétitions de cette phrase, c'est crispant !) et ne semble pas plus avancée à la fin, voir encore plus paumée. Tout au long du roman, elle se justifie auprès de son entourage, bois des litres et des litres de vin et s'apitoie un peu trop sur son sort.
Tout de même, elle vit dans un appartement avec son copain et a la chance d'avoir « des économies » pour se permettre de quitter son travail, je n'ai donc pas compris pourquoi elle ‘galérait' autant.
Bien que ce compliqué de trouver un emploi de nos jours, le problème n'est pas là ! En fait, elle ne sait carrément pas ce qu'elle aime et se borne à chercher quelque chose « qui a du sens » pour elle. Un peu abstrait pour une recherche de travail, non ?
Sa comparaison avec Bridget Jones n'est selon moi pas justifiée. Bridget a une forte personnalité malgré ses défauts, or, Claire n'a tout simplement pas de personnalité. Son personnage est plat, sans profondeur psychologique et m'a irrité à de nombreuses reprises.
On dirait qu'elle cherche à se faire plaindre et à envenimer les choses surtout pendant ses ‘disputes' avec Luke. Au sujet du conflit avec sa mère, je n'ai pas grand chose à dire si ce n'est l'absence de toute communication des deux côtés.
Et puis, soit dit en passant, l'origine même du conflit est un peu trop douteuse à mon goût…
Avoir voulu jouer sur le côté ‘perdu' d'une trentenaire en pleine crise identitaire est quelque chose de vu, de revu, et de re-revu. Il faut donc donner quelque chose de nouveau à ce genre de roman ! Très honnêtement, j'ai même réussi à trouver certains passages déprimants alors que l'objectif de ce genre de livre est plutôt de redonner espoir, non ?
Aucune surprise pendant ma lecture, à part peut-être la fin qui m'a donner envie de crier « Mais noooon !! » de désespoir. J'ai l'impression que je me souviendrai De Claire pour son don de faire les mauvais choix et de laisser passer les occasions d'arranger les choses.
Parlons tout de même du positif. J'ai aimé la structure du roman sous forme de fragments. Les titres sont assez poétiques et certains détails de vie m'ont touchée.
J'ai également été soulagée de voir que l'histoire n'était finalement pas basée sur une infidélité amoureuse (comme le promettait le résumé), mais je ne suis pas sûre que ce soit un réel point positif…
J'ai aimé le fait que ce livre se lise très vite non pas pour m'en débarrasser mais pour ne pas rester longtemps sur l'histoire d'une fille comme les autres. J'ai pris cette lecture comme un feuilleton que l'on regarde volontiers pendant un après-midi.
Mon avis est très personnel et joue peut-être sur le caractériel, je l'admets. Je n'ai pas été forcément touchée tout au long de l'histoire bien que j'ai collé un petit post-il sur certains passages. Cela dit, cette lecture rapide est agréable, le style n'est pas lourd et l'esthétique du roman (sous forme de fragments) est audacieuse !
Je conseille ce livre à tout ceux qui veulent partager un court moment avec des personnages un peu comme nous, sans forcément se prendre la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pyrouette
  14 mai 2017
Claire, 30 ans a perdu le contrôle de sa vie. Elle démissionne pour se trouver un métier à la hauteur de ses ambitions. Six mois de salaire d'avance, sa période de réflexion ne prendra pas tout ce temps.
Elle vit avec Luke, interne en neurochirurgie, jeune homme brillant et aimant.
Ses parents la soutiennent au début, ses amis aussi.
La descente aux enfers est là pour Claire. Traînant en pyjama toute la journée, répondant à une offre d'emploi de temps en temps, Claire ne trouve pas sa voie. Elle ne sait absolument pas ce qu'elle veut faire comme métier. Rien, nada, aucune idée et aucune envie. Elle se laisse aller, sort, boit trop et de plus en plus, commet une gaffe irréparable à l'enterrement de son grand-père, se fâche avec sa mère. Et puis les journées sont trop courtes quand on ne travaille plus, pas le temps de s'occuper du ménage, des courses, de la maison, pas le temps.
Luke essaie bien de la raisonner avec diplomatie mais la voit chuter sans rien pouvoir faire. Les amis s'éloignent, surtout, depuis une soirée où elle s'est faite particulièrement remarquée, à la limite du coma éthylique. Inutile de dire que le compte en banque De Claire est dans le rouge absolu
Sa mère ne lui pardonne pas mais se rapproche d'elle pour éviter la catastrophe.
du coup, Claire parle plus à son père et ce dernier suit les traces de sa fille en démissionnant. Après quarante ans de bons et loyaux services, il vient de s'apercevoir qu'il s'était trompé de voie, il voulait être architecte.
C'est drôle et terriblement actuel. Il faut avoir des bases solides pour quitter son travail à notre époque, sinon la chute est inexorable.
Malgré quelques décennies me séparant De Claire, nos histoires se ressemblent… Je me cherche encore ! Très agréable à lire, un peu comme un journal intime.
Merci à Babelio et aux Éditions Belfond pour cette découverte bien agréable.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
SuzyBess
  20 avril 2017
"En Roue Libre" est un roman plutôt sympathique sur la recherche d'identité au travers de ses ambitions.
Claire a quitté son travail de manière assez subite: elle s'est rendue compte un jour qu'elle aspirait à autre chose, et que si elle ne prenait pas cette décision cruciale sur le moment, elle ne partirait jamais. S'accordant donc du temps libre pour profiter de sa vie et se reprendre en main, elle va, entre deux séances de gym, se concentrer sur la recherche du métier de ses rêves. Oui, mais voilà, la jeune femme n'a aucune idée de ce qu'elle a vraiment envie de faire ! Claire va se retrouver à surfer des heures sur l'ordinateur en faisant des recherches loin d'être déterminantes et des tests de personnalité, commencer à prendre du poids, se mettre à boire un peu plus que de raison, s'acharner à chercher querelle pour des broutilles à Luke, son très conciliant petit-ami, et se sentir rapidement délaissée par amis et famille - encore plus par ces derniers lorsque, lors des obsèques de son grand-père, elle fait une révélation, prise par tous comme une blague de très mauvais goûts, qui aura pour conséquence que sa mère refusera obstinément de lui adresser la parole.
Ce roman fait partie de ceux pour lesquels je suis contente de ne jamais abandonner ma lecture. Et autant dire que le début fut difficile: j'ai mis un certain temps à m'imprégner de l'ambiance, eu beaucoup de mal à comprendre l'héroïne, et même à apprécier la plume de l'auteure. Ceci dit, la faute m'en revient, car j'ai débuté ce roman en le prenant très au sérieux, alors qu'il s'agit plus là d'une comédie psychologique (oui, j'invente un nouveau genre). du coup, il est évident que je n'ai pas compris tout d'abord où Lisa Owens voulait m'emmener avec son histoire - c'est ce que l'on appelle un faux-départ... - et j'ai froncé les sourcils assez souvent en m'ennuyant un peu.
Puis la révélation est apparue en milieu de récit et je me suis dit "Mais qu'est-ce que je fais ? C'est censé être drôle, sois plus légère avec cette lecture !". Mon incompréhension a donc fini par évoluer et j'ai enfin saisi la référence de la quatrième de couverture à notre chère Bridget Jones ! Claire a un peu de cette héroïne, c'est vrai. Mais elle est avant-tout elle-même et il est intéressant de la découvrir. J'avoue qu'elle m'a globalement plutôt fait de la peine qu'autre chose, son désarroi la pousse à être acerbe avec Luke et à adopter un comportement puérile. Et elle s'en veut d'être comme ça. On pourrait donc ne pas l'apprécier (j'ai même failli en arriver là... je l'avoue), mais il faut assimiler qu'il n'est pas facile pour tout le monde de savoir ce que l'on veut faire dans sa vie, de quoi nous sommes capables, quel métier peut nous apporter le bonheur de se lever le matin et de se dire, comme Confucius l'a si bien fait entendre: "Choisis un travail que tu aimes et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie". Et quand on stagne dans ce genre de flou alors que la vie continue sa route autour de nous, on adopte parfois un comportement répréhensible, mais logique. J'ai compris le raisonnement De Claire, qui ne veut pas se prendre un emploi alimentaire en attendant de trouver mieux, par peur de manquer de temps pour ses recherches et de s'engluer dans un univers qui ne lui plaira pas vraiment. Et finalement, il apparait que ce que cette jeune femme recherche, c'est son âme soeur version job ! J'ai trouvé une réflexion du roman très pertinente: trouver la personne de ses rêves parmi 7 milliards d'êtres humains est déjà exceptionnelle, alors pourquoi serait-ce si différent pour un travail ? Il y a tellement de possibilités.
S'attacher à cette héroïne n'est pas toujours facile, mais, je le rappelle, c'est là mon ressenti parce que je me suis d'abord trompée et ensuite pas beaucoup laissée aller. Car je me dois de préciser qu'elle a un certain humour qui est agréable, des pensées parfois saugrenues qui font sourire et un caractère affirmé qui l'a rendent plaisante à suivre. Il y a aussi le papa attendrissant De Claire, qui m'a beaucoup fait penser à celui de Bridget Jones, pour le coup, et, évidemment, Luke, qui apparaît plutôt parfait, même si son amour pour la jeune femme se voit surtout dans le fait qu'il reste a ses côtés quoi qu'il advienne plutôt que dans ses paroles ou ses actes à proprement parler. Par contre, et cet avis n'est pas une cause de mon faux-départ dans cette lecture, j'ai trouvé incompréhensible la réaction de la maman qui est vraiment disproportionnée et, finalement, pas du tout adaptée ! Il faut lire les faits pour comprendre (une histoire avec le grand-père, que je ne révèlerai pas afin d'éviter tout spoiler pour les futurs lecteurs), mais si j'étais à sa place, je me serai plutôt inquiétée pour ma fille que faire une croix sur elle...
La construction est particulière au premier abord: ce sont de petits paragraphes titrés (qui font tout au plus deux pages pour les plus grands) où nous suivons Claire dans des situations diverses, parfois chez elle, avec ses amis, dans le métro, au restaurant... Ce style permet une lecture rapide et détendue.
Ce qui ressort de cette lecture, c'est l'évolution du personnage principal. Et même si je n'ai pas toujours accroché, le sujet de fond est très intéressant et j'ai fini par me familiariser avec tout ce petit monde. Il advient que j'ai passé un bon moment et que je ne serai pas contre une suite ! Comme quoi, une expérience menée avec réticence n'est pas toujours mauvaise.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   10 mai 2017
Aujourd'hui, c'est comme si chaque personne que je croise tentait d'arrêter le regard de toute personne qu'elle croise, dans l'espoir de reconnaître son âme soeur dans la foule, et ainsi que cette âme soeur la reconnaisse à son tour.
Commenter  J’apprécie          160
pyrouettepyrouette   08 mai 2017
Je ne travaille peut-être pas toute la journée au sens traditionnel du terme, mais je reste néanmoins quelqu'un qui a aussi des ambitions.
Commenter  J’apprécie          120
pyrouettepyrouette   09 mai 2017
Essayer de dissimuler le monstre à l'intérieur est ardu et un travail à plein temps.
Commenter  J’apprécie          160
pyrouettepyrouette   13 mai 2017
Tu ne trouveras pas d'emploi magique qui résoudra tous tes problèmes. Il y a un monde entre un métier quelconque et son métier.
Commenter  J’apprécie          92
pyrouettepyrouette   07 mai 2017
J'ai toujours trouvé suspects ces gens qui ont l'art de faire tout mieux que les autres.
Commenter  J’apprécie          130
Video de Lisa Owens (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Owens
Lisa Owens reads from Not Working | Waterstones
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
127 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre
. .