AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Danièle Bondil (Traducteur)Pierre Bondil (Traducteur)
EAN : 9782226104878
331 pages
Éditeur : Albin Michel (01/10/1998)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
De la mort brutale d'un missionnaire espagnol en 1812 à la découverte, aujourd'hui, du corps démembré d'une jeune femme échoué sur une plage, un malaise profond plane sur Santa Cruz, petite ville de Californie. Peu à peu impliqué dans le drame, Cole McCurtain, le héros de Même la vue la plus perçante, est hanté par des images dérangeantes et, plus particulièrement, par celle d'un Indien au corps peint en blanc et noir, qui, comme pour l'inviter au jeu, fait sauter d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Folfaerie
  01 mai 2010
Ce thriller assez étrange nous entraîne sur la piste du "joueur des ténèbres", un Indien au corps peint de noir et de blanc, qui a décidé de hanter les rêves d'un professeur de littérature aux origines Choctaw, Cole McCurtain (l'auteur était lui-même mi-Choctaw mi-Cherokee). L'action se déroule sur le campus d'une université californienne où rôde un serial killer qui tue et démembre des étudiantes.
Parallèlement, Cole fait des rêves terrifiants au cours desquels lui apparaissent le Padre Quintena, qui vécut au siècle dernier, et un Indien du nom de Venancio Asisara. Cet indien a fini par assassiner le prêtre espagnol, homme sadique et cruel aux méthodes révoltantes.
Le puzzle se met en place lentement, car bien évidemment tous ces événements apparemment sans logique sont liés.
Les personnages sont formidables : Cole bien sûr et sa fille Abby, Alex le professeur Navajo et meilleur ami de Cole (qui nous apprend un peu sur les rites Navajo), Grand-père Luther, homme-medecine aux pouvoirs étranges et grand-mère Onatima (des personnages que nous retrouverons d'ailleurs dans d'autres romans d'Owens). Et j'ai particulièrement aimé cette sombre histoire où le surnaturel a aussi sa place. J'y ai retrouvé des éléments familiers, ce qui est un peu normal quand on lit régulièrement de la littérature sur les Amérindiens.
Enfin, last but not least, la nature est toujours omniprésente dans ses romans, et Owens en fait toujours un personnage à part entière.
L'histoire emboîtée du Padre Quintena évoquait pour moi l'atmosphère du très beau film de Roland Joffé, Mission, mais aussi l'oeuvre de Cabeza de Vaca. Le "joueur" quant à lui, est habité par l'ours, animal totem très présent dans les croyances amérindiennes, et je pensais à Tristan Ludlow, lui aussi relié à l'ours (Légendes d'automne de Jim Harrison). En plus d'une intrigue réussie et d'une atmosphère originale, ces références ont contribué à me faire aimer davantage le roman, qui plus est, fort bien écrit. L'un de mes coups de coeur, cela va sans dire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32


autres livres classés : littérature amérindienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
164 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre