AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Prince captif - Intégrale tome 1 sur 3
EAN : 9791028120566
589 pages
Bragelonne (06/07/2022)
4.31/5   287 notes
Résumé :
Il devait être roi, il est devenu esclave.

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d'un royaume ennemi. Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere.

Mais dans la toile mortelle de la polit... >Voir plus
Que lire après Prince captif - Intégrale, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 287 notes
5
18 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
4 avis
(Attention à d'éventuels spoils!)
Je ne crois pas me tromper en affirmant que ce soit l'esthétique des couvertures qui m'a premièrement attiré (on va pas tergiverser, elles sont à tomber par terre d'apoplexie, franchement purement et simplement sublimes.) Ensuite, c'est totalement le genre de roman que j'apprécie (peut-être un peu trop-).

Devrais-je préciser que j'ai dévoré ce livre en une journée ? Un peu moins de 600 pages enfilées en quelques heures. À croire que je sois ce genre de lectrice compulsive qui rechigne même à sustenter son corps, et dont les pensées intrusives l'empêchent de réfléchir à quoi que ce soit d'autre que l'intrigue du roman dans lequel elle est plongée... (Oh, en fait, c'est LITTERALEMENT ce que je suis.)
Je vous écris cette petite information pour vous donner un aperçu du niveau d'additivité du "Prince captif".

Personnellement, j'ai préféré le second tome au premier.

Dans le tome 1, "l'esclave", ce serait mentir que de taire le fait qu'il m'a arraché quelques surprises de par l'aspect profondément sexuel et malsain des activités de la cour de Vère. Je ne m'attendais pas à ce que cela soit aussi présent. Et je ne parle pas de mignonnes scènes d'amour entre protagonistes innocents, non, mais plutôt d'actes ultra sadiques susceptibles de choquer certaines personnes.
Cela ne m'a en rien gêné dans ma lecture, à la limite c'était assez absurde à certains instants pour me paraître drôle, mais je crois qu'il est important de préciser cet aspect.

Dans le tome 2, "le Guerrier", cette atmosphère sous-jacente disparaît totalement, sans se départir bien entendu de la tension sensuelle et sexuelle entre les protagonistes (qui ne sont toujours pas innocents par contre) que j'ai bien apprécié.

Autant enchaîner sur ces deux protagonistes en question. Damen et Laurent. Bon. Je l'avoue, j'ai un faible pour eux.
Laurent est le genre de personnage un peu anti-héros : sombre et aux multiples blessures, charmant et indéniablement plus beau que le commun des mortels, doté d'un esprit affûté à en faire trembler les coutelas de boucher et terriblement manipulateur. Avec une dose de sadisme (je précise, ce point-ci n'est pas dans mes exigences habituelles, eh non.) Et en dessous de tous ces masques qu'il revête, en dessous de ses armures dorées et tranchantes, une profondeur et des sentiments hypnotisant.
C'est un personnage qu'on découvre au fur et à mesure que l'on tourne les pages, toujours surprenant et de plus en plus attachant (surtout dans "le Guerrier"). Alors oui, je suis totalement sous le charme de Laurent.

Pour ce qui est de Damen, il est en totale opposition avec la personnalité de Laurent, ce qui participe à rendre leur relation si intéressante.
Souvent, me suis-je fait la remarque, un des personnages les plus importants du récit n'est pas aussi charismatique que d'autres et semble bourré de failles, de manques ou d'incohérence dans sa personnalité et ses actes. Mais ce n'est pas le cas de Damen, à mon avis, même si je préfère Laurent.
Il également attachant, avec tous ses principes, sa sincérité et sa bonne volonté, son attachement à ce en quoi il croit et ce qu'il aime, mais aussi ses doutes et ses questionnements naïfs.

Tout cela pour dire que je trouve les personnages plutôt bien construits et développés, ce qui est un très bon point.

Pour ce qui est de leur relation, je ne vais pas trop m'appesantir dessus, je le ferais plutôt dans ma critique du dernier tome.
Mais si vous aimez la romance de type ennemies to lovers, qui commence par une haine farouche Spoiler(cliquez pour révéler), pour finir dans les bras d'un amant éperdu de désir, entrecoupés de trahisons, de déclarations ou preuves d'amour palpitantes et profondes, je pense que cela pourrait vous plaire.

Mais au-delà de l'univers, la romance et de cette tension entre Damen et Laurent, ce qui m'a conquis par dessus tout, ce sont les intrigues politiques. Les retournements de situation impromptus, les machinations de ceux qui convoitent le pouvoir, les actes de trahisons brûlants et de vengeances déchirantes... Véritablement, tout cela est insoutenable.
Je prends plaisir à deviner les plans tordus de la famille régente de Vère ou, la plupart du temps, à être estomaquée par leur ambiguïté et complexité quand ils sont révélés au pleins jour. Des génies machiavéliques à la couronne temporaire ou aux boucles blondes, avec notre petit Damen qui suit tant bien que mal derrière ces manipulations.


Pour conclure succinctement ; un livre absolument agréable à lire et que je conseille à tous ceux qui, comme moi, sont fan de Romantasy et ont petit penchant pour les romances gay.
Commenter  J’apprécie          10
Prince captif est un livre qui m'a longtemps intrigué et que j'ai toujours voulu livre. J'ai enfin sauté le pas avec cette nouvelle édition et j'ai adoré ma découverte.

On suit Damen, ancien Prince d'Akeilos, donné au royaume ennemi par son demi-frère sous une fausse identité. On craint pour lui à chaque instant, surtout que l'auteure ne l'épargne pas. Je me suis tout de suite attachée à lui. Il est démuni par la trahison de son demi-frère mais pour autant, il ne se laissera pas abattre et fera tout pour s'en sortir grâce à son intelligence et sa force. le Prince de Vere, Laurent, qui sera impitoyable avec lui est un personnage détestable dès le début. Sa froideur a de quoi dérouter, pourtant, par la suite on voit peu à peu son intelligence ainsi qu'une certaine sensibilité. C'est un personnage d'abord complexe, imparfait, mais que j'ai fini par l'aimer.

Le premier tome est la mise en place, s'il ne se passe pas grand-chose, malgré tout, on apprend au fur et à mesure dans quel monde on met les pieds, et ce n'est pas joli. Entre esclavagisme et moeurs douteux, on est plongé dans la noirceur et les vices des gens qui n'est pas sans rappeler l'inspiration Gréco-Romaine de l'auteure. Entre coup bas et complot, on est servi tout du long.

J'ai largement préféré le T2, plus dans l'action ou l'intrigue et les conflits prends de plus en plus de place. Tout comme l'aspect romance, qui reste toujours secondaire, prend enfin de l'ampleur. Ils m'ont tellement rendue chèvre tout du long. J'adore les Slow-burn, mais là ils ont mis mes nerfs à rude épreuve. J'ai adoré la relation qu'il entretienne tout du long. D'abord très difficile, avec la dureté de Laurent et la condition d'esclave de Damen, mais finit par évoluer par une amitié, un respect qui se développe et un amour naissant qui risque de faire mal. L'auteure à su tout du long mettre les émotions quand il fallait.

Oui le livre montre beaucoup de scènes dures, surtout au début. Ce n'est pas un Young-Adult mais un livre mature et adulte qui montre frontalement les dérives de l'être humain à une époque qui n'avait aucune limite et respect pour les êtres humains quel que soit son âge. L'érotisme, malgré ce que j'ai pu lire, ne prend absolument pas toute la place dans l'intrigue. C'est à se demander si les lecteurs en question qui critiquent n'ont retenu que 10% du livre… Et l'auteure ne glorifie absolument pas les vices des personnages ni le romantise. Elle décrit des situations sensibles sans édulcore aucun sujet et tabou, même les plus grave et écoeurant. Pour autant, rien n'est gratuit, sa plume est juste, belle et fluide. Elle a su me transporter dans son histoire, me faire aimer des personnages qui m'agaçaient au début mais que j'ai fini par m'attacher.

Si vous n'êtes pas étroit d'esprit et connaissez la définition du mot ‘fiction' et ainsi prêts à souffrir avec les héros. Je ne peux que vous conseiller cette fantasy dans un monde cruellement réaliste et dur mais passionnant.

C'est un sans-faute pour moi. J'ai tourné les pages avec plaisir et découvert toutes péripéties qui attendaient les héros avec délectation et appréhension. J'ai plus que hâte de lire le dénouement de cette histoire.
Commenter  J’apprécie          20
J'ai commencé ma lecture avec beaucoup d'attentes mais aussi beaucoup d'appréhension car je savais que cette saga contenait pas mal de violences physiques et sexuelles.

J'ai tout simplement adoré, l'univers est bien ficelé et on rentre très facilement dans l'histoire. Je n'ai eu aucun mal à comprendre le monde dans lequel nous plongeait l'autrice, ni les enjeux qu'ils allaient y avoir. J'ai trouvé que c'était extrêmement bien écrit qui plus est, notamment le premier tome.

L'histoire suit Damen, le prince du royaume d'Akielos. Il est le futur roi du pays, d'autant plus que son père est mort récemment de maladie. Mais voilà, son demi-frère, Kastor, fait un coup d'État et prend place sur le trône. Et au lieu de tuer Damen, il décide de l'humilier et de l'envoyer comme esclave au pays voisin, Vère. Arrivé à Vère, Damen se doit de cacher sa véritable identité, il est dans un pays ennemi et les relations entre Vère et Akielos sont très tendus.Il est offert comme esclave de plaisir au prince, Laurent. Un beau jeune homme, aussi séduisant, qu'intelligent et manipulateur. le seul but de Damen est de revenir dans son pays et reprendre sa place de Roi, qui lui revient.

Le premier tome nous plonge au coeur du palais de la capitale de Vère. Un palais somptueux où va vivre Damen comme esclave pendant plusieurs mois. C'est un premier tome introductif, là pour nous montrer quel genre de pays est Vère et comment il traite ses esclaves. Damen est un ancien prince, pas du tout formé pour être un esclave et il va donner du fil à retordre à plus d'une personne car il refuse de se soumettre.

Ce premier tome est cruel, violent et déroutant. Il donne un regard pervers sur Vère et ses pratiques peu respectable. La relation entre Damen et Laurent, le prince, est tendue. Un esclave qui ne veut pas en être un et qui ne laisse pas faire et un prince qui ne supporte pas qu'on ne se soumette pas à lui et qui va essayer de le faire comprendre à Damen.

Leur base de relation est tout sauf saine, c'est déséquilibré et pervers. Mais l'évolution qu'il y a dans le second tome est incroyable. Une des meilleures romances slow burn que j'ai jamais lu. Une romance sombre, qu'on veut qu'elle soit belle mais qui est impossible et qui ne pourra jamais être idyllique au vu des statuts des personnages. La tension sexuelle entre les deux est terrible et certains moments sont justes délicieux, jusqu'au point culminant qui m'a fait fondre.

Les personnages secondaires sont géniaux. Chaque personnage est ultra intéressant et bien travailler, ils ne sont pas tout noir ou tout blanc. Et là où l'autrice est forte, c'est que même ceux que tu es censé détester, tu finis par avoir de la compassion. C'est vraiment la force du roman, les personnages. J'ai réussi à verser des larmes pour des personnages inattendus.

Les intrigues politiques sont tout aussi haletantes car elle se mêle parfaitement à l'histoire des personnages et nos attachements pour eux. Des trahisons, des plots de twists, des évolutions surprenantes, cette partie-là est passionnante à suivre.

Un gros coup de coeur, j'ai dévoré le roman tout du long, ça se lit très bien. Je cours me lire le dernier tome.
Commenter  J’apprécie          20
Première partie :

« Vous êtes un esclave. Vous ne valez rien. Car le prince Damianos est mort »

La fantasy n'étant pas spécialement mon genre de lecture préféré, j'avoue que je n'aurais pas tenté cette histoire sans l'intervention de l'une de mes meilleures amies qui m'a achetée la collection à l'occasion de notre rencontre avec C.S. Pacat.

L'esclave est le premier tome de la saga Prince Captif. Dès le premier chapitre, on entre directement dans le vif du sujet. le roi d'Akielos est mort, Kastor, son fils illégitime, manigance contre son frère Damianos pour récupérer le trône à sa place.

Le prince se retrouve embarqué jusqu'à Vère et offert comme esclave au prince Laurent sous le nom de Damen. Ce dernier voue une haine envers Akielos depuis que Damianos a tué son frère Auguste lors d'une bataille. Damen n'a qu'une solution pour survivre : cacher son identité et être à l'affût de la première occasion pour fuir.

Seulement, il va vite comprendre qu'à Vère, les règles ne sont pas les mêmes et il va devoir faire confiance à Laurent pour s'en sortir.

Ce n'est pas la meilleure lecture qui soit, mais, pour le coup, c'était au-dessus de mes attentes. C.S. Pacat a mis en place un univers assez simple, avec certes de nombreux personnages mais cela reste abordable et facile à suivre.

Au côté de Damen, on découvre les coutumes de Vère et la cruauté de Laurent. Certains passages m'ont mis quelque peu mal à l'aise, mais rien n'est laissé au hasard. Tout à une importance pour la suite.

Pour conclure, j'ai mis un peu de temps à accrocher, mais je ne regrette pas d'avoir persévéré. Une fois qu'on commence à entrevoir le déplacement des pièces sur le jeu d'échec de la politique, on se laisse embarquer complètement.

Deuxième partie :

« Pour obtenir ce qu'on désire, il faut savoir exactement ce qu'on est disposé à sacrifier »

À la fin du précédent tome, Laurent s'est vu obligé de partir avec quelques hommes pour combattre à la frontière. Seulement, il a conscience que le piège se referme sur lui. Et pour s'en sortir, il va devoir faire confiance à Damen.

Cette fois-ci, je n'ai pas eu besoin de m'accrocher pour continuer ma lecture. J'ai dévoré ce tome en une soirée, e couchant que vers 1 h du matin.

Les machinations commencent à s'éclaircir, de même que tous les pions placés par Laurent pour le contrer. L'action est omniprésente, les pages se succèdent à une vitesse folle.

La romance elle aussi se met en place petit à petit. Et on a le coeur serré à l'idée que Damen devra à un moment ou un autre dévoiler sa véritable identité, ce qui cassera inévitablement leur relation.

Comme une de mes amies, j'aurai aimé quelques chapitres du point de vue de Laurent qui est un personnage tellement complexe qu'être dans sa tête pourrait nous permettre de voir les choses encore différemment.

Quoiqu'il en soit, je ne regrette pas d'avoir écouter mon amie et d'avoir plongé dans cette saga. J'ai hâte de finir le dernier tome.
Commenter  J’apprécie          20
!!! Ce roman ne convient pas à tout le monde !!!

Le premier tome est violent, brutal, cruel. Ce sont les caractéristiques principales de ce début d'histoire. Ce que va vivre Damen n'est en rien la vie qu'un prince peut rêver d'avoir mais cela va amener pas mal de réflexion sur la question de l'esclavage mais aussi les personnes qui mettent de côté leur libre arbitre pour servir autrui. Tout comme le viol, l'autrice en parle en nous donnant les faits, elle décrit les choss, sans cautionner ni juger (enfin un peu du point de vue de Damen). C'est au lecteur a se faire son propre jugement et c'est là qu'on voit que son style d'écriture est bien tourné.

L'histoire commence directement puis cela se calme et le rythme devient plutôt lent. Il y a moins d'actions mais tout est important car il y a beaucoup de choses qui se cachent dans le discours de gens et encore bien plus dans leur non-verbal, les non-dits et les sous-entendus. Rien ne nous prépare aux différentes stratégies de manipulation des personnages où tout est politique…

Après le tome 1, je ne voyais pas comment la relation Damen-Laurent pouvait évoluer surtout que Laurent nous est montré sous un jour particulièrement cruel et stratège. Mais pendant tout le tome 2, on apprend à voir à travers son armure, il ne se dévoile jamais entièrement, c'est à nous de le découvrir à travers ses failles. C'est, je pense, le meilleur slow-burn que j'ai pu lire et ce n'est que pur délectation.

Le tome 2 se passe à l'extérieur du palais. On se retrouve dans les campagnes avec tous les soldats. Tout est plus franc, plus “léger” si on peut dire et il y a plus d'action. C'est là qu'on découvre que Laurent est encore plus inteligent qu'il n'y parait et qu'il nous réserve de belles surprises !

J'ai beaucoup apprécié le fait que les relations homosexuelles soient vues de manière aussi naturelles que les relations heterosexuelles. Cela change de tout ce qu'on voit d'habitude, surtout dans le contexte du livre.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Il est dévoué à son pays peuple et à son pays. Et je suis fier d'avoir été son amant...
Commenter  J’apprécie          61
— Je n'avais pas compris ce qu'être roi signifiait pour vous.
— Et qu'est-ce que ça signifie pour moi ?
— La fin du combat.
Commenter  J’apprécie          30
– Je ne reproche pas aux insectes de bourdonner lorsque quelqu'un renverse leur ruche, répliqua Laurent. Je préfère me demander qui a souhaité me faire piquer.
Commenter  J’apprécie          20
— C'est vrai que je suis toujours prisonnier [...]
— Tes yeux disent « pour l'instant », dit Laurent. [...] Tes yeux ont toujours dit « pour l'instant ».
Commenter  J’apprécie          10
Les hommes se retrouvent là où ils se mettent eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de C. S. Pacat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C. S. Pacat
Du 25 au 29 juin 2018, c'est la #GrosseOP, avec chaque jour une sélection de 100 ebooks à 0,99 ? ! Cette année, pour accompagner la #GrosseOP, on vous propose de participer à notre jeu de la #Grossebattle ! le principe ? Chaque jour, nous vous présentons chacune un ebook de la sélection quotidienne en vidéo. Vous pourrez ensuite voter pour le livre qui vous a le plus convaincu et participer ainsi à un tirage au sort à la fin de semaine pour tenter de gagner une Bookeen Saga bleue avec les 5 ebooks gagnants. Pour participer au tirage au sort, rdv ici : http://unbouncepages.com/grossebattle/ Bonne chance !
----------------------------------------- Les livres dont nous parlons dans cette vidéo : - Les jours meilleurs de Ceclia Ahern : https://bit.ly/2M7ypJF - L'esclave de C.S. Pacat : https://bit.ly/2tmLy9V - Les 100 titres du jour 5 : https://bit.ly/2tuuxuP
----------------------------------------- Les musiques utilisées dans cette vidéo sont sous licence CC : - Back to the Woods de Jason Shaw https://bit.ly/2mGO6hC - MOUNTAIN SUN by Jason Shaw https://bit.ly/2M7JTgq
----------------------------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (722) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2479 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..