AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Prince captif, Tome 3 : Le roi (20)

Maliae
Maliae   12 juillet 2016
Ce fut donc ainsi que Damen se retrouva autour d’une table en compagnie de marchands vérétiens dans une auberge akielonienne, à parler chiffons.
Commenter  J’apprécie          40
Lysette
Lysette   05 mai 2017
- Je me disais que je pouvais bien te laisser faire quelques allers et retours avant de te montrer qui domine, railla Damen.
- Et moi qui croyais que tu étais venu ici parce que tu ne pouvais pas me dominer, justement.
Commenter  J’apprécie          30
Milene51
Milene51   13 août 2016
Laurent dégagea ses épaules et retira la cape. En dessous, il portait une sorte de tenue de nuit vaskienne, une tunique et un pantalon en lin blanc très fin, avec un laçage peu serré sur le devant.
_ Le mien est un peu plus couvrant. Es-tu déçu ?
_ Je le serais, rétorqua Damen en repositionnant ses jambes, s'il n'y avait pas une lampe derrière vous.
Commenter  J’apprécie          20
Lysette
Lysette   05 mai 2017
Laurent avait toujours su faire preuve d'un pragmatisme impitoyable. Il était capable de faire abstraction de ses émotions et faire ce qui était nécessaire pour gagner, tout cela avec une aptitude stupéfiante et écœurante à se déshumaniser.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl
Pixie-Girl   15 septembre 2016
Une passe d’armes rapide. Damen se rappela cette feinte effectuée à Marlas, et cette esquive de côté, puis cette série spécifique de parades. Les bases de combat que possédait Laurent étaient similaires à celles d’Auguste, et il était poignant de voir la façon dont il parvenait à ressusciter son frère ainsi, calquant à moitié son style tout comme Kastor calquait celui de Damen, deux fantômes s’affrontant dans un duel passé.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl
Pixie-Girl   15 septembre 2016
Ce n'était pas une blessure morelle, et il était agréable d'avoir Laurent pour s'occuper de lui. L'idée qu'il lui faudrait tenir le lit des journées entières, aux bons soins des médecins, était plus facile à supporter en sachant que Laurent resterait à son chevet à formuler des remarques piquantes en public, et à faire preuve d'une tendresse inédite en privé.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl
Pixie-Girl   14 septembre 2016
L'enfant n'est pas de toi, mais il est en sécurité. Dans une autre vie, il aurait été roi.

Je me souviens de la façon dont tu m'as regardée, le jour où nous nous sommes rencontrés. Cela aussi, peut-être dans une autre vie.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl
Pixie-Girl   11 septembre 2016
C’était à Damen de jouer, à présent. Il lui sembla à son retour que les chariots étaient encore plus lents qu’avant son départ. Même à l’allure la plus rapide, le convoi semblait figé dans une langueur indolente. Damen mettait toute sa volonté au service des chevaux pour qu’ils les tirent plus vite, mais il se donna l’impression de hurler à des escargots de se mettre à courir.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl
Pixie-Girl   11 septembre 2016
— Comment peux-tu me faire confiance après ce que t’a fait ton propre frère?
— Mon frère m’a menti toute ma vie, répondit Damen. Mais toi, tu es quelqu’un de sincère. Je n’ai jamais vu plus sincère que toi. (Aucun d’eux ne bougeait d’un cheveu.) Je crois que si je t’offrais mon cœur, tu saurais faire preuve de tendresse.
Commenter  J’apprécie          10
Ninie067
Ninie067   22 juillet 2016
DAMEN EMBRASSA DU REGARD L’ÉTENDUE DU CHAMP DE BATAILLE. L’armée du régent était une déferlante de rouge sombre s’écrasant contre leurs lignes, les troupes se mêlant comme une rivière de sang se déversant dans un cours d’eau, puis se diluant. Tout n’était plus que destruction infligée par un flot sans fin d’ennemis si nombreux qu’on eût dit un essaim.

Mais il avait vu à Marlas comment un homme seul pouvait maintenir un front uni par la seule force de sa volonté.

— Tueur de prince ! hurlaient les soldats du régent.

Ils avaient commencé par tous converger dans sa direction, mais lorsqu’ils avaient vu ce qui arrivait à ceux qui s’approchaient de trop près, ils avaient reflué dans un tonnerre de sabots.

Ils n’allaient pas bien loin. L’épée de Damen mordait armures et chair ; il repérait les nœuds de commandement et les anéantissait, dispersant les formations avant qu’elles se mettent en place. Un commandant vérétien le défia, et il s’autorisa une passe en règle avant de lui trancher le cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    La fantasy pour les nuls

    Tolkien, le seigneur des ....

    anneaux
    agneaux
    mouches

    9 questions
    1382 lecteurs ont répondu
    Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre