AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290007099
153 pages
Éditeur : J'ai Lu (15/02/2008)
4.08/5   13 notes
Résumé :
L'Humanité disparaîtra... un jour ou l'autre! Mais si nous continuons nos folies, nos risques d'extinction rapide avoisinent cent pour cent... Existe-t-il des solutions? De vrais espoirs de Sortie de secours?
Si nous voulons survivre au XXIe siècle, nous n'avons d'autre issue que de devenir enfin des hommes. Adam et Ève d'une ultime utopie! Pour conjuguer notre genre au futur, il nous reste à accomplir (d'urgence!) quelques tâches historiques. Instituer les É... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gruizzli
  18 octobre 2021
Ce livre est très court. En même temps, pour un essai, il se doit de ne pas en tartiner trop. C'est le genre de livre que ma soeur adore lire (je vous conseille aussi Faut-il manger de la viande ?, Comment les riches détruisent la planète, etc ...) et que je déteste, parce qu'après je me sens mal. En fait, il n'est que trop vrai, et le cynisme qui en ressort est malheureusement justifié. le désespoir, c'est ce qui ressort quand on a fini de le lire. Comme lire une condamnation à mort. Enfin, une mort pas rapide, et pas très glorieuse non plus.
Paccalet nous livre cette fois-ci quelque chose de plus optimiste que son précédent essai. En soi, c'est passer de « On va tous crever !! » à "On va tous crever !". Si l'auteur tente d'être moins négatif que dans son précédent livre, il n'en reste pas moins très peu joyeux. Cependant, le propos n'est pas de nous redonner le sourire. C'est écrit en toutes lettres sur la couverture : « des solutions pour sauver l'humanité ». Il n'est jamais dit qu'elles seraient applicables ou qu'elles seraient faciles. Et c'est bien ça le problème.
L'auteur est un philosophe, grand écrivain (ça se sent dans la plume, les phrases sont efficaces, les mots bien ciblés) et qui est féru d'écologie. Sauf que ce n'est pas le genre à vous bassiner pour que vous triiez vos déchets. Non, lui il en est au stade : « Mangez vos enfants, ça fera moins de personnes sur Terre ! ». Bref, il n'est pas très optimiste quant au devenir de l'humanité. Son essai est sombre, mais il a le mérite de mettre les points sur les I. Au moins nous ne pouvons pas nous défiler sous prétexte de ne pas avoir vu venir les choses.
Son essai va se centrer sur différents points, entre alternative mondiale, nouvel conception des rapports humains, et aussi écologie. Sauf qu'il vise le haut niveau, et qu'il ne compte pas vous demander de fermer le robinet, ce qui n'est que poudre aux yeux. L'intérêt, c'est qu'en un livre court, il résume pas mal de choses. L'auteur s'implique dans son récit, et c'est tout à son honneur. L'avantage de la petite taille, c'est qu'il est en plus vite lu. Si la lecture vous a enthousiasmé, la porte est grande ouverte à d'autres livres, que je ne peux que vous recommander d'aller lire. En ce sens, cet essai est une excellente introduction à la matière.
Si vous vous intéressez un peu à l'écologie et à tout ce qui se fait en termes de nouvelles conceptions, alternative économiques et nouveaux modèles de monde, cet essai est fait pour vous. Peut-être y trouverez-vous quelques réponses aux questions que vous vous posez, et trouverez-vous une aide. Si vous ne vous intéressez pas à ça, essayez de le lire, c'est suffisamment court pour que vous puissiez vous pencher dessus sans perdre trop de temps. Et il donne matière à réfléchir, je ne peux pas vous le déconseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
eli-za
  11 janvier 2014
Sans se voir utopiste, cet ouvrage se voit plutôt être un appel à la raison, à la logique. Il est fou de croire que nous pouvons continuer de courir aveuglement dans ce système qui ne jure que par la consommation et le prestige. C'est donc en exposant le ridicule que constituent nos ambitions et nos mode de vie que l'auteur nous lance en plein visage un appel d'urgence d'agir. Mention spéciale pour l'humour et la sincérité qui se dégage de cet écrit. Sans compter les références historiques et un sarcasme charmant. Il y a tout au long de la lecture un certain sentiment de proximité envers l'auteur, en raison de l'authenticité de ses propos. La décroissance ainsi que les États-Unis du Monde sont des concepts exploités par l'auteur en tant que solutions à cette crise mondiale.
Commenter  J’apprécie          30
Imaginoire
  20 juin 2020
Après le très bon essai « L'humanité disparaîtra, bon débarras ! », Yves Paccalet deux ans après signe « sortie de secours », dans lequel il donne des pistes pour changer le rapport de l'humain avec ce qui l'entoure. Même s'il pourrait être qualifié d'utopiste, il ne s'agit que de bon sens.
Dans ce nouvel essai, nous y retrouvons les ingrédients du précédent, un constat malheureux de l'état de notre environnement, des relations entre les Hommes, de leur rapport à l'argent. Ce tableau noir décrit est allégé par les traits d'humour de cet auteur qui est à la fois journaliste, philosophe, un amoureux du vivant. En plus de ce constat, il propose des choses qui sont simples mais indispensables pour que notre espèce puisse avoir un avenir.
Sans être d'accord avec toutes ces propositions, beaucoup d'entre elles devraient déjà exister. Nous sommes trop nombreux sur Terre, nous consommons trop et détruisons pour cela notre monde. Pour survivre, il nous faut vraiment changer notre mode de vie, consommer raisonnablement, partager les richesses, respecter la Nature et l'Homme.
Lisez, faites lire au maximum de monde ce genre de texte pour qu'enfin les consciences s'éveillent.

Lien : https://imaginoire.fr/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   10 avril 2019
L'humanisme est un sport difficile. Ceux qui s'y adonnent imitent les coureurs du Tour de France. Ils prennent des produits dopants : l'optimisme béat ('On avance, on avance !') ; le mot d'ordre naïf ('Soyons meilleurs !') ; l'injonction magique ('Y a qu'à… faut qu'on...') ; la promesse fallacieuse ('La croissance rend heureux !') ; ou la litanie incantatoire ('Dieu est amour !')… Tandis que la réalité est inverse : le progrès est une chimère ; nous ne deviendrons jamais bons ; personne n'écoute les sermons ; la croissance, c'est le malheur ; et Dieu, c'est la guerre.
(p. 14-15)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
eli-zaeli-za   30 août 2013
Nous sommes frappés par le syndrome du mouton de Panurge. «Je consomme, donc je ne pense pas». Notre troupeau file vers le précipice, heureux de galoper aussi vite.
Commenter  J’apprécie          50
eli-zaeli-za   30 août 2013
Telle que l'organisent nos capitaines d'économie, ou plutôt telle qu'ils la subissent et l'implorent, la croissance est une défécation collective qui transforme la Terre en un monstrueux tas de fumier. Non pas «bio», ça va de soi!
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Yves Paccalet (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Paccalet
Paccalet.mov Discours d' Yves Paccalet lors de son élection comme tête de liste Savoie sur la liste Europe Écologie Rhône-Alpes, le dimanche 13 décembre 2009 aux Assises d'Europe Écologie Rhône-Alpes à Lyon. Vidéo amateur de Daniel BRET, Aix les bains
Dans la catégorie : Au plan internationalVoir plus
>Production>Développement et croissance économiques>Au plan international (18)
autres livres classés : protectionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
168 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre