AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782501061520
144 pages
Marabout (06/05/2009)
3.87/5   52 notes
Résumé :
Ce livre décrit de façon humoristique les relations d'un père adolescent attardé, qui a dû troquer ses manettes de Playstation pour un chauffe-biberon, et de sa fille, Maé, presque 4 ans, pur produit d'une éducation "à la cool". Pacco consigne dans cette bande dessinée les mille et une excentricités de ce petit diable aux yeux bleus, des caprices pour ne pas manger de brocolis jusqu'aux OPA agressives sur sa Nintendo DS. C'est aussi et surtout la chronique tendre d'... >Voir plus
Que lire après Mae - Saison 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 52 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Pacco, directeur artistique sauvage chez les Humanoïdes Associés et Vents d'Ouest , et qui a bossé trois ans en agence de communication, décide, en février 2007, de commencer un blog, le blog de Maé, consacré exclusivement à sa fille; alors âgée de 2 ans au début du blog. Il y raconte de manière comique sa vie de famille en centrant le propos sur le rapport père-fille, ce qui était plutôt assez rare comme thème dans la BD humoristique.

Vu le succès énorme du blog, 2 albums, intitulés le plus logiquement du monde Maé 1 et Maé 2 sont sortis. Ces 2 BD, qui reprennent le fil du blog, en l'agrémentant de quelques inédits, racontait le quotidien des relations père-fille avec un humour et une tendresse infinis. Il faut dire que Pacco, comme un certain nombre d'auteurs de BD que j'adore, sait faire preuve d'une vraie autodérision, en adolescent attardé (le fameux "adulescent", selon une formule à la mode qui n'aime rien tant que le foot, chips, bière et jeux video,) qui éprouve quelques difficultés a un peu de peine à endosser son costume de père.

Il faut dire que sa petite Maé, pur produit d'une éducation un peu laxiste, fait tout pour chercher à faire tourner en bourrique son papa chéri. Papa Pacco consigne dans cette bande dessinée les mille et une excentricités de ce petit diable aux yeux bleus, des caprices pour ne pas manger de brocolis jusqu'aux OPA agressives sur sa Nintendo DS. C'est aussi et surtout la chronique tendre d'un père qui découvre l'inestimable bonheur de nouer avec sa petite fille une complicité du quotidien.

Forcément, nombre de pères de la même génération que Pacco se sont reconnus dans les affres et les déboires du pauvre Pacco pris en tenaille entre l'exaspération et la tendresse pour ce bout de chou aussi adorable qu'insupportable, d'autant plus que le trait de crayon de Pacco est vraiment fin et trés agréable, ce qui ne gâte absolument rien.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          30
Mais quelle bonne surprise!!!!

Je suis ravie de m'être lancée dans la lecture de cette BD, j'ai passé un très bon moment avec la petite Maé et son père!! Je m'y suis retrouvée dans l'opposition enfant-parent, c'est vraiment un copier-coller version loufoque des relations au quotidien au sein du noyau familial. Les moments de conflits ici sont tourné à la dérision, puisque oui, évidemment il faut bien en rire, bien qu'au quotidien, l'éducation des enfants ne soit pas une mince affaire!

Cette petit fille m'a énormément fait penser à ma petite dernière! Toujours dans les bonnes combines, malines et obtenant assez souvent ce qu'elle veut!

Un portrait attendrissant des liens père-fille, dans lequel, souvent, le père n'a pas le dernier mot!

J'ai passé un très bon moment avec cette BD, j'espère pouvoir me procurer rapidement le tome 2

Ma note: 10/10

Coup de coeur!!!!!
Commenter  J’apprécie          00
Maé est l'étrange petite créature dont Pacco et sa femme sont les parents. Pacco, sorte d'adulescent bien dans son époque (foot, chips, bière et jeux video), a un peu de peine à endosser son costume de père et il aurait préféré avoir un garçon. Sa déception est d'autant plus grande que Maé n'est pas une petite fille facile et qu'elle aurait même tendance à se montrer tyrannique et à chercher à faire tourner en bourrique son papa chérie.
Une très jolie bande dessinée autant d'un point de vue plastique (le trait est net, propre et original) que du point de vue du fond. Tous les pères se reconnaîtront dans les affres et les déboires du pauvre Pacco pris en tenaille entre l'exaspération et la tendresse pour ce bout de chou aussi adorable qu'insupportable. Les situations sont vraies, à peine caricaturées, les sentiments aussi et l'humour toujours présent. A prendre au second degré bien sûr. L'ouvrage est sous-titré « Toutes les clés d'une éducation réussie », tout un programme... Etre parent, ça ne s'apprend pas, ça se vit, ça s'improvise au fil du temps et c'est un chemin semé d'embuches et d'erreurs. « Le guide essentiel et incontournable pour repérer les pièges tendus par ces petits êtres vicieux et calculateurs que sont les enfants. » lit-on en 4ème de couverture. Amusant et tendre.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          20
Chroniques de la vie quotidienne d'un père et sa fille, véritable tournade de vie et réponse à tout. Les bêtises comme les phrases cultes ne manquent pas, entre un père mis à rude épreuve par une fillette énergique et infatigablement peste.
Maé, c'est d'abord le blog du papa en question qui alimente depuis longtemps sa page web des saynètes de sa vie familiale où sa fille joue souvent le personnage du monstre tyrannique et son père celui d'adolescent attardé rêvant de dimanches au calme sa DS entre les mains. C'était et ça se passe encore ici : Maé.
On rit souvent avec ces anecdotes inspirées de la vie réelle d'un papa débordé, mais pas mal attendri, même s'il attend la dernière page pour nous l'avouer tendrement. Un père visiblement très présent pour sa fille, et parfois seul face au refus de son rejeton à accepter le "non", à ses questions absurdes, à discours malvenus en public, à ses comportements de pitre infatigable. Alors, avec un humour détaché, le père adhère, rentre dans le jeu, abdique parfois, et ruse souvent.

On passe un très bon moment dans cette petite famille, ou plûtot ce duo affectif. Les dessins numériques donnent une belle esthétique aux planches vivantes. Pour rire du malheur d'un autre, tout en imaginant évidemment tout le bonheur qui se cache derrière...
Lien : http://chezlorraine.blogspot..
Commenter  J’apprécie          20
"toutes les clés d'une éducation réussie" : encore beaucoup d'humour, cette fois c'est le père qui parle, contrairement à "le petit grumeau illustré". Celui- là m'a moins touché, est-ce parce que Maé est déjà d'âge à s'exprimer très convenablement? et que mon grumeau à moi n'a que 15 mois? Je me suis sentie donc un peu moins "dedans" et puis l'univers du père (console, jeux vidéos...) ne correspond pas au mien; mais n'empêche, c'est drôle!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Si tu n'as pas encore d'enfants, sache que ce sont de petits êtres merveilleux...qui feront ta joie et ton bonheur quotidien...
Et si tu en as déjà, bien sûr que je mens! Mais il n'y a aucune raison qu'on soit les seuls à se faire avoir...
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Pacco (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Pacco
Dans le 128e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Le petit frère, album que l’on doit à Jean-Louis Tripp, édité chez Casterman. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l'album Carnets de campagne que l'on doit à Mathieu Sapin, Kokopello, Morgan Navarro, Louison, Dorothée de Monfreid et Lara et c'est co-édité chez Dargaud et au Seuil - La sortie de l'album Chroniques décalées d'une famille ordinaire et vice-versa que l'on doit à Séverine Tales et aux éditions Payot Graphic - La sortie de l'album Année zéro que l'on doit au scénario d'Ana Roy, au dessin de Mademoiselle Caroline et c'est édité chez Delcourt - La sortie de Gertrude Stein et la génération perdue que l'on doit au scénario de Valentina Grande, au dessin d'Eva Rossetti et c'est édité au Seuil - La sortie de l'album Orson Welles, l'inventeur de rêves scénarisé que l'on doit au scénario de Noël Simsolo, au dessin d'Alberto Locatelli et c'est édité chez Glénat - La sortie en intégrale d'Une semaine sur deux, un album que l'on doit à Pacco et aux éditions Fluide glacial
+ Lire la suite
autres livres classés : paternitéVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (96) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
20498 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}