AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michèle Hechter (Traducteur)
ISBN : 2879296145
Éditeur : Editions de l'Olivier (04/06/2009)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Amies depuis l'enfance, Liz et Sarabeth ont traversé ensemble les bonheurs, les deuils ou les désillusions. L'une est mariée, l'autre affronte la solitude, mais rien ne semble pouvoir entamer le lien qui les unit. Pourtant, lorsque Lauren, la fille de Liz, tente de se suicider, tout bascule.

Ann Packer explore avec subtilité les répercussions intimes d'un drame. Qu'est-ce qui lie véritablement les être entre eux ? Comment faire face aux épreuves que n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Brize
  18 juin 2011
Si pendant la première partie j'ai lu sans déplaisir mais en trouvant le récit quelque peu insipide, avec une écriture sans relief particulier, si j'ai lu, donc, en restant légèrement en retrait, sans m'impliquer, il n'en a pas été de même ensuite, une fois la crise venue avec la tentative de suicide de Lauren.
A partir de ce moment-là, je me suis retrouvée en empathie avec les personnages, dont j'ai partagé la vie, les troubles et atermoiements, la manière d'avancer tant bien que mal, en ignorant souvent quelle direction prendre (Liz, renvoyée à son rôle de mère et tenaillée par la crainte de l'avoir mal assumé ; Sarabeth, submergée par les vagues du souvenir du suicide de sa propre mère ; Lauren, qui essaie de comprendre ce qui se passe en elle, tandis que, en contrecoup de son geste de désespoir, les relations entre ses parents semblent se détériorer et celles entre les deux amies marquent, soudain, un temps mort), le tout dépeint par l'auteur avec une extrême finesse.
Un roman sensible et attachant, dont les thèmes abordés ont trouvé en moi une forte résonance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
antigoneCH
  24 octobre 2017
Ta vieille PAL regorge décidément de petites pépites… Ce mois-ci, tu t'es arrêtée sur ce titre d'Ann Packer, un volume de près de 400 pages que tu avais déniché en son temps en bouquinerie, et que tu as dévoré en trois jours. Et ce roman est devenu pour toi, un personnel et subtil coup de coeur ! Pourtant, rien d'éclatant dans ce livre. Nous sommes dans une famille banale, aux Etats-Unis. Liz est heureuse auprès de son mari Brody, et de ses deux adolescents, Lauren et Joe. Évidemment, Lauren semble bien un peu soucieuse, triste, mais Liz est une mère attentive, qui se consacre à ses enfants depuis toujours, et pense savoir garder une juste distance bienveillante… Rien de grave ne peut arriver. Et pourtant si. Liz retrouve un beau jour sa fille ensanglantée dans leur baignoire. Alors, tout est remis en cause, le couple, les liens familiaux, ce que l'on croyait acquis… Ann Packer, sans mièvrerie, sans pathos, avec un regard très juste, sais décrire les répercussions intimes pour chaque membre de la famille du geste de Lauren, qui est immédiatement internée, pour sa sécurité. Elle sait décrire aussi très bien l'adolescence et cette barrière soudain levée entre les enfants et leurs parents, malgré l'affection et le soutien inconditionnel. Et puis il y a Sarabeth, cette amie de Liz, célibataire, ayant vécu elle aussi autrefois un drame, le décès brutal d'une mère particulière, que ce geste de Lauren va complètement paralyser, alors qu'elle sombrait déjà par le souvenir d'une relation amoureuse perdue. le lecteur suit donc en parallèle le parcours de ces trois femmes, avec leurs caractères différents, leurs fragilités, leurs manières différentes de survivre et de prendre leur place dans la société. Tu as aimé tout dans ce titre, et pour une fois tu t'es sentie proche de chaque personnage féminin, alternativement, ce qui est assez rare. Une lecture forte, mais qui prend le temps de fouiller psychologiquement chaque portrait, et de s'asseoir longuement sur un perron, dans le calme d'une cuisine…
Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
moertzombreur
  17 septembre 2014
Une lecture qui fait du bien.
Un roman psychologique qui se dévore comme un thriller. C'est l'histoire de deux amies d'enfance, la fille de l'une d'entre elle tente de se suicider, et leur amitié s'en trouve menacée. L'auteur parvient à rendre ses personnages très attachants, en nous révélant leur nature profonde, et explore avec subtilité des fêlures très humaines.
C'est aussi une réflexion subtile sur ce qui lie véritablement les êtres entre eux : deux amis, deux amants, un père et sa fille. D'où peut venir l'incompréhension, l'empathie, la difficulté à connaître autrui ?
Commenter  J’apprécie          10
bbiibbii
  16 septembre 2009
Le ton est juste. L'auteure met des mots sur ces sentiments qu'on préfère toujours cacher, sur ces situations qu'on préfère toujours fuir par lâcheté, par déception aussi, lorsqu'il arrive un drame. On plonge en douceur dans la conscience des personnages, qui font justement écho en nous.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BrizeBrize   18 juin 2011
Son père, elle le voyait à peine ces temps-ci. En fait non, elle le voyait beaucoup, et cette pensée fit qu’elle se sentit encore plus mal. Ses épaules se mirent à trembler. Maintenant elle pleurait pour de bon. Elle grimpa sur son bureau et regarda par la fenêtre. Du premier étage, il était si facile de tomber ! De sauter, plutôt, et de prétendre être tombée. Elle détestait cette pensée. Ça ne lui était jamais passé par la tête, avant, mais là, elle imaginait des tas de trucs horribles. Et elle pleurait, elle pleurait. Elle se rendit compte que ses poings frappaient ses cuisses. Si au moins elle avait quelque part où aller, ça lui aurait fait du bien. Elle se laissa glisser du bureau, tomba sur les genoux et posa son front sur le tapis. Elle pleura, pleura, le plus silencieusement possible, mais à s’en rendre malade. Ses parents étaient en bas, Joe, dans la salle de bains. Elle n’avait nulle part où aller.

Alors, une image s’imposa à elle, une image d’elle-même sous une couverture raide et rêche, un peu comme celles de l’armée. Elle la recouvrait, tendue comme un film de cellophane sur une assiette, au frigo. Son corps était un bout de viande en dessous. Aussitôt, elle s’assit et des points lumineux voletèrent autour d’elle. Elle se traîna jusqu’à son placard, se faufila à l’intérieur, ferma doucement la porte, s’accroupit contre le mur, là où elle avait fait de la place pour ses chaussures. Sa stupide robe bleue de l’année dernière lui frôlait l’épaule. La vie était interminable, interminable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre