AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781671972162
195 pages
Éditeur : Auto édition (05/12/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
(...) Vérité est un très bon moment de lecture dans un univers magique ! Les personnages sont très attachants, j'ai adoré et dévoré. (...)


A l'automne 1200

Soudain, le ciel devint bleu. Un bleu électrique, uni, comme si le temps s’était arrêté. Tant d’éclairs zébraient le firmament que Katrina ne les distinguait plus les uns des autres. Une pluie drue se déversa sur le champ de bataille. Puis la foudre tomba. Les premières ligne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Davidpr
  05 avril 2020
Ce second tome rattaque là où le premier avait laissé Justin, Ludovegh et leurs compagnons : en plein milieu d'un champ de bataille...
Cette suite est encore meilleure que la première, les personnages toujours aussi attachants, l'action encore plus présente, et le personnage de Katrina se révèle... au top !
Dommage que cet univers prenne fin...
Commenter  J’apprécie          10
DFR49
  05 avril 2020
Ce deuxième tome est encore meilleur que le premier : entraînant, dynamique, et avec une fin en apothéose !
Commenter  J’apprécie          20
noella49
  06 avril 2020
Cette duologie est dépaysante, ce second tome comporte beaucoup d'actions et de rebondissements, une très bon final à cette passionnante saga de Vérité !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
YoanHPadinesYoanHPadines   09 décembre 2019
L’assiette de soupe d’Ernest s’envole d’un bond et se retourne au-dessus de sa tête. Tous les yeux des apprentis se tournent vers le garçon et son tourmenteur. Un silence ébahi survit trois secondes, avant que les Grands n’éclatent de rire, rire qui se communique sans tarder aux autres. Ernest reste immobile, saisi. La soupe chaude lui coule devant les yeux, dans son dos. Jamais il n’a connu pareille humiliation.
L’enfant, cramoisi, se redresse et fait face à son tortionnaire, plié en deux, très fier du tour qu’il vient de jouer. Il lève les mains et les claque. Trois assiettes décollent et se percutent au-dessus de son adversaire en une pluie de potage et de légumes bouillis. Une soupière leur succède, puis toutes les assiettes. La douche brûlante sème une pagaille sans nom dans les rangs des Grands qui s’enfuient en courant. Ernest empoigne d’une pensée son persécuteur, le renverse et l’utilise comme un balai pour serpiller le sol de ses cheveux.
Tout à coup, l’enfant perçoit une présence à ses côtés et du coin de l’œil, il distingue Maître Cairmauge. Une force fantastique le submerge : en un même mouvement empli de grâce, le Grand est redressé, le sol nettoyé, la vaisselle réparée et toute la soupe qui avait inondé Ernest réintègre son assiette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YoanHPadinesYoanHPadines   09 décembre 2019
La lune, ronde et coruscante, ressemblait à une perle de nacre, suspendue par un fil invisible sur une toile bleutée voilée du rose de l’aurore. L’or du jour gagnait les sommets des pics environnants. Un à un, les minuscules brillants, qui parsemaient la voûte céleste, perdaient de leur éclat, puis s’effaçaient. Le Roi-Soleil Deylfe ouvrait l’écrin des montagnes et en retirait de froids joyaux pour ne laisser qu’une beauté nue sous sa lumière flamboyante. Ludovegh soupira et son souffle se cristallisa dans l’air glacial. Le garçon inspira une grande goulée d’air. Il aimait l’odeur indéfinissable de la montagne, avec ses senteurs fraîches, grisantes. La fumée des braises qui terminaient de se consumer à ses pieds lui chatouilla les narines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YoanHPadinesYoanHPadines   09 décembre 2019
— J’envisage de le décapiter. J’ai l’idée que même Essaï n’aura pas prévu une parade contre une solution aussi drastique.
— Avec ton regretté maître, tout est possible, répondit Polifane Quidet.
Les cheveux se dressèrent sur la tête de Justin : elles parlaient de le tuer comme elles auraient parlé du temps ! Il souhaita plus que jamais être un grand magicien et leur faire regretter leur bavardage insensible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yoan H. Padines (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoan H. Padines
Bande-annonce du roman AAA - thriller d'anticipation
autres livres classés : imaginaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
446 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre