AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,04

sur 160 notes
5
15 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Une très belle découverte. Comme son titre l'indique l'auteur nous invite à une réflexion autour de la pénétration : Acte qui encore aujourd'hui détermine ou non notre virginité.
Ce livre permet de remettre en question ce qu'est "faire l'amour" : doit il absolument y avoir pénétration ou bien est ce que tous les gestes de tendresse ou érotiques qui la précède peuvent suffire à valider ce terme ?
Une vraie ouverture d'esprit sur un sujet, et des pratiques qui semble acquis, actés depuis toujours.
Et quel ravissement de constater que l'auteur est un homme.
Commenter  J’apprécie          30
Arrivé en fin d'ouvrage Martin Page l'avoue, le titre aurait pu être « Contre la pénétration », intitulé qui aurait bien mieux reflété le contenu du livre. Qu'on se le dise, il ne s'agit pas vraiment d'aller au delà de la pénétration mais d'en faire une critique, l'ouvrage ne parle donc QUE de pénétration sans aller beaucoup plus loin. Intéressant mais malheureusement l'auteur se barre en couille et ses arguments en deviennent moins pénétrant. :)

Quelques exemples. Pour Martin Page la pénétration c'est :
- Un avatar du capitalisme
- Un truc de bouffeur de viande et donc pas écolo
- Un truc de dominant parce que… c'est un truc dominant

Tout ça en nous expliquant que surtout il faut se détendre, surtout surtout se détendre et se déculpabiliser. Heu... c'est raté Martin. Pourtant il y avait une belle matière et quelques constats faits par l'auteurs sont pertinents et justes, et puis cette charge contre la pénétration est couillue!

Ce n'est pas le livre que je choisirais si vous voulez éduquer des jeunes hommes ou des jeunes femmes qui pourront vite se crisper à sa lecture. Evidemment ça va plaire à ceux qui sont fâchés avec le coït et qui y trouveront un réconfort mérité, mais je me répète, ça ne parle QUE de la chose. Ça aurait été tellement plus chouette d'élaborer sur les aspects positifs de ce qu'il se passe vraiment Au delà de la pénétration plutôt que de nous expliquer que la pénétration c'est le diable (mais détendez-vous franchement).
Commenter  J’apprécie          30
Bonjour,
J'avais entendu Martin Page sur les ondes, cela m'avait bien tentée. Je suis allée le voir lors d'une conférence, j'avais été un peu déçue, je m'étais dit que le journaliste n'avait pas forcément posé les bonnes questions. J'ai donc profité du challenge @varionsleséditions pour lire son petit essai "Au delà de la pénétration". Il nous parle de la sexualité, longtemps dirigée par le principe de procréation d'où la pénétration, et le rapport de l'homme dominant par rapport à la femme. Il nous indique donc que la pénétration n'est pas le seul moyen d'avoir du plaisir puisque faire l'amour n'est pas fait dans le seul but de procréer mais aussi de partager avec une autre personne des moments de plaisirs. Donc oui la pénétration n'est pas le seul moyen d'avoir du plaisir de jouir de la présence de l'autre. J'avoue j'ai été un peu déçue. Bon il faut dire que je savais déjà que la pénétration n'était pas la seule activité du plaisir sexuel. Donc voilà un petit livre qui se lit très rapidement. A faire lire à des gens en manque d'imagination.
Quatrième de couv.Martin Page interroge la place de la pénétration dans les relations hommes femmes, et plaide pour une explora­tion réciproque du reste du corps et une sexualité imagi­native...
Un manifeste percutant, ico­noclaste et joyeux sur les rapports de genre.
Et si la sexualité était à réinventer ?
Commenter  J’apprécie          30
C 'est une respiration. Un espoir. Une oasis dans le désert. Ecrit par un homme ? Incroyable ! On en viendrait donc à bout, de ces idées recues sur la sexualité, de cette méthode immuable, de cet ennui archaique de la sexualité pré macheequi n' aurait qu'un but et qu'une fin, la penetration. Et qui parfois ne comporte rien d'autre ! Merci monsieur Page !
Commenter  J’apprécie          20
Cet essai sur la sexualité montre que la pénétration n'est pas une fin en soi. L'acte sexuel peut être fait de toute autre manière ( masturbation, caresse baiser...) En ayant au préalable demander le consentement de son/ sa partenaire.
Il ne m'avait jamais effleuré que l'acte de pénétration marque le début de la vie sexuelle sans lequel on est encore considéré vierge malgré les préludes apportées par notre partenaire ( ce qui pour Martin Page est un acte sexuel à part entière.
Beaucoup d'axes de lecture sont proposés au sein de cet essai même si ils sont sous-entendus.
L'auteur n'est pas contre la pénétration mais plutôt contre l'obligation de la pratiquer.
Dans ce livre il veut ouvrir le lecteur aux alternatives de l'exploration du corps pour une plus grande égalité et un meilleur partage au sein du couple.
Voici un essai qui en fera cogiter plus d'un!
Commenter  J’apprécie          10
Un livre qui a l'immense mérite d'aborder et de remettre en question un impensé de notre sexualité, en ce sens sa lecture est hautement recommandable.

Côté écriture on pourrait cependant attendre un peu plus d'efforts de la part d'un écrivain. le propos est parfois un peu "délayé" et redondant mais c'est sans doute la contrepartie de ce genre d'exercice : semi-essai, semi-pamphlet, semi-recueil de témoignages (dont certains sont très éclairants) sur un sujet très ciblé et qui pourtant a des conséquences très vastes sur nos vies. Les dernières pages du livre sont franchement écrites "par-dessus la jambe" et on se noie sous le flot de références accumulées sans être commentées, évoquées avec un enthousiasme qui confine un peu à une forme de "bien-pensance" inconditionnellement pro-féministe (mais sans s'interroger sur quel féminisme) et pro-"minorités".

Un livre brouillon donc, mais un livre à lire.
Commenter  J’apprécie          10
Voilà un sujet intéressant, traité sans tabou, même si part moment j'ai eu l'impression de tourner en rond ou que certains passages étaient un peu hors sujet. Mais il reflete bien ma difficulté de pouvoir aborder la question de la sexualité, sans être moqué, voire censuré.
Cette lecture ouvre des perspectives de discussions pour sortir des rails imposés par nos héritages et la société. La sexualité est riche, créative dès lors qu'on en parle et partage, dans le respect des différences.
Commenter  J’apprécie          00
Martin Page, dans son essai percutant, Au-delà de la Pénétration, nous invite à reconnaître l'importance cruciale du dialogue autour de la sexualité au sein du couple afin que chacun.e puisse s'écouter, se respecter, s'adapter aux envies, aux choix de son, sa ou ses partenaire(s), oser dire ce qu'iel aime ou non, s'explorer, découvrir de nouveaux horizons, et sortir d'une sexualité conservatrice pour vivre une sexualité décomplexée et libérée.
La remise en question du terme « préliminaires » me semble essentielle, parce que ce dernier sous-entend que la pénétration vaginale est la seule forme de relation sexuelle légitime minimisant ainsi les actes sexuels qualifiés de "préliminaires". Or, la pénétration vaginale est une option parmi d'autres, et non une fin en soi.
Les témoignages en deuxième partie d'ouvrage offrent une diversités de désirs et de pratiques sexuelles confirmant qu'il n'existe pas de normes pour faire l'amour, mais une quantité de manières de faire l'amour.
Un ouvrage engagé qui lève les tabous avec bienveillance, pour poser un autre regard sur sa sexualité et sur le plaisir de soi et de son, sa ou ses partenaire(s).

Commenter  J’apprécie          00
Un petit livre, ni érotique, ni pédagogique. Un essai, dans le sens d'une tentative d'ouvrir le débat sociologique, voire politique sur la relation entre humains que nous sommes, inscrits dans un schéma patriarcal et une culture de la domination. le titre est donc choisi et se situe "au-delà de la pénétration", comme au-delà de l'amour.
Martin Page, l'auteur un brin provocateur (je me souviens alors de "Comment je suis devenu stupide"), expose dans une première partie ses questions et son point de vue de mâle occidental hétérosexuel et propose à qui veut d'apporter le sien, son vécu de la chose.
La deuxième partie est donc un recueil de témoignages anonymes ou pas, d'hommes et de femmes, hétéro, homo, bi ou asexuels. Il est ressort beaucoup de souffrance mais aussi d'expression de tolérance pour la singularité des rapports entre humains, banalisant les écarts à la "normalité" de la sexualité, et finalement une acceptation de ses propres désirs et ressentis : une parole qui balbutie, un regard qui clignote, un tabou qui vacille. Enfin.
Un petit bouquin donc à mettre entre toutes les mains, en complément de ce que nous donne la sexualisation excessive et pervertie de notre société (puisque c'est le cas), à savoir des cours d'éducation sexuelle jusqu'à la pornographie.
Commenter  J’apprécie          00
Tout semble dit dans le titre de cet essai signé Martin Page et pourtant il ouvre une porte vers tellement de possible. Allez au-delà de la pénétration c'est effectivement se lancer dans l'inconnu ou du moins hors des sentiers battus.


Au fil de sa propre réflexion et d'une série de témoignages, on réalise que la pénétration est considérée comme le point culminant et passage obligatoire d'une sexualité épanouie et inscrit dans l'esprit (merci la société machiste et patriarcale). J'admets que c'était déjà un questionnement qui me titillait de par mes relations et les constats faits sur comment je parviens à prendre du plaisir. On est martelé par l'idée qu'une relation hétéronormée, cela s'entend, doit passer par la case pénétration pour que d'une part la relation sexuelle soit considérée comme totale et d'autre part que le fait de "prendre son pieds" ne soit possible et acceptable que par ce biais. Alors que sacrénondijiou, il y a tellement de manière de prendre et de donner du plaisir. Et surtout, s'arrêter là, c'est nier complètement notre individualité dans ce qui touche au rapport à la sexualité.

... LA SUITE SUR MON SITE
Lien : https://www.lancreetlaplume...
Commenter  J’apprécie          00




Lecteurs (493) Voir plus



Quiz Voir plus

Plus tard, je serais moi

Qui est le personnage principal dans ce livre ?

Verane
Selena

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Plus tard, je serai moi de Martin PageCréer un quiz sur ce livre

{* *}