AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1095823167
Éditeur : Brigitte LEGRAND ROBARDEY (02/07/2017)

Note moyenne : 4.68/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.

C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  17 septembre 2017
Lire un roman de Bridget Page c'est toujours un événement, jusqu'à présent je n'ai jamais été déçue, et [Timothy Blake – La mort en héritage] ne fait pas exception car ce thriller s'avère excellent.
Je n'avais pas lu de thriller depuis plusieurs mois, et en me plongeant dans ce récit où tous les sens sont exacerbés, j'ai pu me rendre compte que cela m'avait manqué. Ressentir la peur, l'angoisse et l'effroi m'ont fait exulter. le style de Bridget Page a une fois de plus fait mouche, avec un récit écrit avec une précision fascinante.
Le résumé en dévoile beaucoup, aussi je ne vais pas revenir sur l'histoire mais plutôt sur ce que j'ai pu ressentir à la lecture de ce roman. Bridget Page nous plonge dans une fiction où elle met en scène deux personnages des plus intéressants avec des personnages secondaires qui gravitent autour d'eux pour rendre le récit unique en son genre. Nos deux héros sont intelligents et leur confrontation va être mémorable ! Timothy Blake, est un personnage travaillé avec soin, il est méthodique, doué pour mener à bien ses sombres desseins… il suit les traces de son père, mais n'a qu'une envie, voler de ses propres ailes… Il a envie de pratiquer son « art » comme bon lui semble, et la présence de Gildas Gabin va accentuer sa folie des grandeurs. J'ai trouvé son personnage fascinant, au-delà des frissons qu'il m'a donné grâce à sa nature de sociopathe, sa psyché est très bien exploitée. Il s'adresse à nous, en nous expliquant ses projets, ce qu'est sa vie… On plonge avec lui dans un univers parallèle, celui où il se sent le mieux, on découvre page après page de quoi il retourne… la peur nous tenaillant à chaque page. On ressent vraiment ce qui l'anime, ça en devient troublant.
Gildas Gabin est tout aussi intense et captivant. Fasciné par les sociopathes, il excelle dans son métier… Il est amené à intervenir aux quatre coins du monde, pour mettre à profit ses facultés extraordinaires… Mais avec Timothy Blake, il a affaire à un tout autre genre de tueur. Gildas n'est pas vraiment le « héros » de ce roman, car Tim prend toute la place, il fait de l'ombre à tous les autres personnages tellement son aura est puissante. Mais Gildas m'a énormément plu dans son rôle, son histoire apporte énormément à l'intrigue, et j'ai été surprise à plusieurs reprises. Son évolution est impressionnante, j'ai vraiment vécue cette histoire à ses côtés en percevant chaque émotions comme si je les vivais réellement. Mais c'était assez perturbant de se dire que le personnage qui m'a le plus plu c'est Timothy. Car une fois de plus Bridget Page n'a rien écrit au hasard, son style est percutant, d'une précision chirurgicale. Les pièces du puzzle se mettent en place pour émerveiller le lecteur, tout en lui donnant froid dans le dos… La personnalité de Timothy est complexe, il porte les stigmates d'une enfance particulière… Son héritage, il le chérit plus que tout, et il entend bien être à la hauteur de son père, voir même dépasser le maître !
L'intrigue est terriblement bien menée… On découvre les enjeux de l'histoire au fur et à mesure que nos personnages s'activent autour de cette traque infernale. Mais est-ce si simple que cela au final ? Est-ce juste un serial killer de plus qui sévit ? N'y-a-t-il pas quelque chose de plus derrière ces mises en scène macabres ? L'alternance de point de vue exacerbe les émotions, avoir les pensées de Gildas et Timothy est jubilatoire. J'avoue que c'est un aspect important dans cette histoire, on connaît le tueur presque aussi bien que le flic, et on ne cesse de se demander comment tout cela va se terminer…
Bridget Page nous livre là un thriller haletant, avec une ambiance oppressante, angoissante où la peur et la terreur viennent rythmer les agissements de notre Timothy… Son style s'adapte indéniablement au genre qu'elle écrit. le travail de recherche se ressent mais n'empiète en rien sur les émotions que l'auteure nous fait ressentir, elle nous aide tout simplement à nous immerger dans les tréfonds de l'esprit humain, l'esprit de Timothy qui est en émulation constante, voulant aller toujours plus loin.
Mais au final, qu'est-ce que j'en ai pensé ?
Et bien, je ressors de cette lecture totalement perturbée, au-delà de la fascination que j'ai ressenti pour Timothy et pour l'histoire en générale. Bridget Page nous emmène loin sur le chemin de la terreur, elle s'affranchit de toutes contraintes, elle mène ses personnages là où elle veut qu'ils aillent sans jamais faire transparaître ses intentions ! le récit m'a fait frissonner, car certaines mises en situation sont terriblement réelles, je me suis retrouvée prise au piège de ma peur, de mes émotions qui m'ont submergées. Bridget Page m'a conduit aux portes de la folie, m'enivrant au rythme effrénée de cette histoire inoubliable. Je n'ai pas réussi à écrire mon avis directement, profondément choquée par le « grand » final de ce roman, exceptionnel n'en doutez pas ! Je suis restée bouche bée à la fin de ma lecture, car le côté psychologique de l'histoire vous tourmentera encore et encore plusieurs jours après avoir terminé ce roman.
En bref, c'est encore un sans faute pour Bridget Page ! Ce thriller s'avère grandiose, intelligent et mené avec rigueur et précision. Je reste profondément troublée par la fascination que j'ai ressenti pour Timothy, je pense que c'est un tout et que c'était un peu le pari de l'auteure, de nous démontrer que le héros d'un roman n'est pas toujours le « gentil » de l'histoire, j'ai trouvé l'affrontement de Gildas et Timothy puissant, enivrant et très addictif ! Une fois la première page tournée vous ne pourrez pas vous arrêter avant la fin de cette course poursuite effrénée. L'intrigue vous promet des heures de pure exaltation, le coeur battant et des frissons dans le dos, vous ne pourrez que tomber dans les griffes de Bridget Page qui vous promet un roman de grande envergure !
Lien : https://lmedml.com/2017/09/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gr3nouille2010
  05 octobre 2017
Ce thriller est un beau coup de coeur et ça faisait un moment que ça ne m'était pas arrivé ! Il est assez dense mais prenant du début à la fin, à tel point que l'on n'a jamais envie de s'arrêter de lire. Une belle réussite !
Gildas est réputé dans son métier pour réussir à appréhender les tueurs en série à tous les coups. En effet, un don lui faisant ressentir des choses liées aux enquêtes, lui permet d'être bien plus efficace qu'un simple flic. C'est donc tout naturellement qu'il est appelé à La Rochelle après qu'un tueur en série recommence à tuer dans la région. Personne n'est sûr que c'est le même puisqu'il y a eu quelques années de pause entre deux corps retrouvés mais le mode opératoire reste le même...
Cette région fait froid dans le dos à Gildas pour la simple et bonne raison que sa soeur y a disparu, à l'époque où les premiers meurtres ont eu lieu mais le devoir l'appelle...
D'habitude, ce sont les grosses révélations inattendues, qui me plaisent beaucoup dans les thrillers. J'en attendais donc dans ce roman, puisque j'accrochais dès le début et que ça aurait été juste la cerise sur le gâteau. Bien qu'il n'y en a pas vraiment eu, je ressors de cette lecture complètement conquise, tant par les personnages que par l'intrigue !
C'est simple : c'est très captivant dès les premières pages ! C'est assez dense mais ça ne porte pas préjudice à l'histoire parce qu'on a tellement envie de poursuivre que l'on ne s'en formalise pas et qu'on ne le ressent même pas tant que ça, ça a dû m'arriver qu'une ou deux fois parce que j'avais déjà lu le détail en question un peu avant, mais c'est tout. Ceci est sûrement dû au fait qu'on découvre autant le point de vue du tueur que de Gildas. À chaque instant, on est tour à tour dans leur tête. Ainsi, on n'ignore rien de ce que réserve le tueur à ses victimes, ses oeuvres d'art, et on n'ignore rien de l'enquête non plus. C'est très intéressant dans certaines situations, on sait ce qu'il sait passé des deux côtés pour une seule et même situation. Malgré tout, on ne sait pas tout. On ne sait pas toujours qui sera la prochaine proie du tueur par exemple, ni ce qu'il compte en faire exactement. Il y a toujours une petite part de suspense et, en mélangeant tout ça, on n'a clairement pas envie de s'arrêter !
De plus, on visualise tout comme si on y était et, malgré quelques passages difficiles parce que violents, c'est toujours plaisant de lire en visualisant ! le seul petit détail qui m'a gênée au début, c'est la narration à la première personne du singulier pour les deux personnages. Au changement de chapitre, je mettais un certain temps à me resituer, à savoir dans quelle tête on est. C'est pas forcément simple dès le début du chapitre à comprendre qui c'est et ça m'a un peu déroutée mais plus on avance dans l'histoire, moins le doute est permis à cause des événements... On s'habitue facilement aussi. Et je ne suis pas sûre qu'on se serait vraiment senti "proche" des personnages si ça n'avait pas été cette narration.
La psychologie des personnages est juste superbe ! On a autant la folie maîtrisée du monstre que la vie torturée de Gildas, bien qu'il ne le montre pas beaucoup aux premiers abords. Ces deux-là se cherchent continuellement à travers cette enquête. Gildas, parce que son don, bien qu'il ne fonctionne étrangement pas beaucoup au début, lui fait ressentir des choses bien trop personnelles liées à cette enquête ; et Timothy, le tueur, parce qu'il est très intelligent et qu'il sait exactement ce qu'il fait, et pourquoi il le fait, avec chaque victime...
Il y a quelques personnages secondaires qui sortent du lot également. Je pense notamment aux collègues de Gildas que l'on arrive facilement à différencier grâce à leur personnalité ou quelques petites particularités bien à eux.
Bref, les personnages sont très bien développés et donnent un excellent rythme à l'intrigue !
Un thriller coup de coeur que je ne peux que recommander. Il se dévore, on veut constamment connaître la suite et, bien que la fin ne contient pas forcément de grandes révélations, on n'en voudrais pas d'autres, elle conclue parfaitement l'histoire ! Une auteure à découvrir et à suivre de près !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yumiko
  30 décembre 2017
A peine ai-je commencé cette histoire que j'ai été emportée dans ce récit passionnant et palpitant. L'auteur nous offre un roman hallucinant qui nous tient en haleine du début à la fin. Son style est impeccable et nous permet d'entrer de plein pieds dans son univers, mais surtout il nous donne envie de côtoyer les personnages jusqu'au bout.
L'histoire est extrêmement bien pensée et nous permet de suivre les deux côtés de l'affaire: le serial killer et l'enquêteur. Cette course contre la montre entre eux est un délice (si je puis dire) et emporte le lecteur dans un rythme effréné. Autant dire que nos émotions sont mises à rude épreuve et ce, pour notre plus grand plaisir. Je me suis attachée à ces deux hommes charismatiques, voire même plus à Timothy qu'à Gildas. Cela fait bizarre de dire que le "méchant" m'a plus touchée, mais c'est bien le cas. J'ai même tremblé pour lui du début à la fin, c'est dire comme il m'a fascinée.
Les rebondissements sont nombreux et l'auteur réussit à nous surprendre tant par l'évolution de l'histoire que celle de ses personnages. J'ai été impressionnée par la toile extrêmement bien tissée de ce roman, de quoi en faire un thriller incontournable à mon goût. le fait que nous passions d'un personnage à l'autre et que les carnets du père soient aussi présents, sont autant d'éléments qui ne font qu'ajouter des points positifs à ce récit.
En bref, je ne peux que vous conseiller de vous procurer rapidement cet ouvrage qui est une vraie pépite. Fans de thriller, ne manquez pas ce roman!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Wolkaiw
  02 septembre 2017
- J'ai fini un nouveau livre!
- Il était bien ?
- Je ne l'ai pas lâché. Comme tu es rentré plus tard ce soir
j'en ai profité pour le finir.
- J'ai bien vu que tu ne le lâchais pas !
- Je crois que j'ai lu Puzzle très vite aussi, mais avec celui-ci j'ai eu un petit coup de coeur, le premier de l'année...
- Pfff, t'es vraiment difficile !!
- Je sais mais bon, je suis exigeante.
Une lecture vraiment très addictive, je ne pouvais décrocher mon regard de ce livre, happée tant par les mots que par l'histoire. J'ai lu, avec fougue et passion, comme habitée par un feu me dévorant de l'intérieur. Je voulais absolument connaître le fin mot de l'histoire sinon quoi j'aurai été d'humeur grogron toute la soirée.
Ce livre nous propose une alternance des points de vue, cela donne un dynamisme au récit mais nous propose aussi une immersion totale dans l'histoire. J'ai trouvé ce choix judicieux et très bien exploité. D'un côté le tueur, de l'autre le flic. L'artiste et le sur-homme, tous les deux prêts à tous pour atteindre leur objectif. Deux visions totalement différentes mais complémentaires, aucune ne prenant l'ascendant sur l'autre, ce qui a grandement fluidifié la lecture.
Nous suivons de près l'évolution de l'enquête, des relations entre les personnages ainsi que du flic et du meurtrier. Tout au long de la lecture, j'ai eu l'impression que les deux personnages antagonistes jouaient au jeu du chat et de la souris, du chaud ou froid dans lequel la perception des sens était comme anesthésiée. Apprendre à connaître l'autre, découvrir ses forces et ses faiblesses dans l'espoir de le réduire à néant. Affrontement de tous les instants, devenir soi-même un monstre pour appréhender le véritable monstre. Jusqu'où est-on prêt à aller ? Quelles sont les limites ?
Je me suis attachée à Gabin Gildas, le flic-profiler, le mec badass par excellence, le genre déterminé et intuitif, prêt à bondir sur sa proie. Cet homme, fait de roc en apparence, est ravagé de l'intérieur, il s'agit d'un homme profondément blessé, un homme dont certaines cicatrices ne s'effaceront jamais. J'ai aimé son obstination, son côté humain, ses valeurs ainsi que ses principes, apprendre à le connaître et à le sonder.
J'ai particulièrement aimé entrer dans la tête du tueur! Je peux vous dire que cela fait longtemps que je n'avais pas lâché un livre comme celui-ci. Entrer dans la tête du tueur, lire ses moindres pensées c'est effectuer un plongeon sans filet du plus haut des plongeoirs, au coeur même de la noirceur d'une âme torturée. Je me suis rendu compte qu'il fallait avoir un gros problème pour ne ressentir aucune culpabilité, et à force de côtoyer Timothy Blake on se dit qu'il était quand même sacrément dérangé mais aussi diablement ingénieux! Il faut avoir une imagination débordante pour penser et réaliser tout ce qu'il a fait et projeté de faire.
Vous vous doutez bien que le lecteur ne ressort pas indemne de cette histoire; l'auteur ne nous ménage pas, elle joue le jeu de l'honnêteté. Bridget Page nous offre chaque détail sur un plateau, nous livrant en toute conscience aux mains d'un tueur froid et indifférent. Ce livre nous montre à quel point le mal peut revêtir bien des visages, se fondant dans la masse, demeurant invisible aux yeux d'une majorité. Nous ne créons pas des monstres, nous ne faisons que les réveiller.
Meurtres, vieilles enquêtes, similitudes et dissemblances, qu'est-ce qui peut bien rapprocher deux séries de meurtres espacées dans le temps ? Les idées sont vraiment originales, les sauts dans le temps, bien que rares, sont très bien maîtrisés. Les chapitres sont en général très courts, insufflant un certain rythme au récit, renforçant l'idée d'un contre la montre.
L'ambiance de ce livre est donc très lourde voire malsaine par moments, j'ai sans cesse eu l'impression qu'un sablier était en train de s'égrainer au-dessus de ma tête, épée de Damoclès prête à s'abattre sur les personnages, entraînant inexorablement la mort avec elle. Ce livre vous plongera au coeur d'un univers très sombre dans lequel certains tentent de se faire un nom.
J'ai tout de même trouvé des touches d'espoir et de douceur dans ce livre, ne pensez pas qu'il d'un simple thriller, il est bien plus que cela. Certains passages vous mettront le baume au coeur et vous feront oublier, l'espace d'un instant, toute l'horreur qui peut habiter l'homme. Timothy Black : la mort en héritage est un livre avec des personnages travaillés, une intrigue très bien ficelée et une plume qui vous entrainera vers des sentiers inconnus à la découverte de ce qui constitue l'essence même de l'homme.

Lien : https://wolkaiw.blogspot.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elyiona
  12 juillet 2017
C'est avec une pensée toute particulière que je me suis lancée dans la relecture de Timothy Blake sous la plume incroyable de Bridget Page. Cette histoire ayant pris forme sous les lumières du concours Thriller sur Fyctia, chaque chapitre mène vers un monde plongé dans les pensées ténébreuses de celui qui fera trembler La Rochelle... Comme tous ceux et celles qui ont suivi ce thriller sans en connaître la fin, il nous faut désormais vous planter le décor.
La Rochelle est la proie d'un serial killer, ses victimes prenant la forme de diverses "sculptures". Nul ne sait qui se cache derrière ces atrocités et le doute d'un lendemain incertain prend doucement forme dans l'esprit des habitants. Seule certitude, il ne s'en prend qu'à des femmes avec des critères immuables...
Pour contrecarrer la continuité de ses actions, la ville fait appel à Gildas Gabin connu pour des capacités bien particulières requises au niveau européen. Mais cette intervention n'est pas du goût de tous et encore moins de celui de Timothy Blake. Déterminés l'un comme l'autre à avoir gain de cause, une partie d'échecs stratégique prend toute son ampleur et démarre sur les chapeaux de roues.
Reste désormais à savoir quels seront les pions avancés, car une chose est certaine, aucun des deux ne veut perdre... et tous les moyens sont bons pour déstabiliser l'adversaire !!!
Voilà que j'ai à peine refermé la dernière page de ce thriller, que la chaire de poule ne m'a toujours pas quittée. Timothy Blake contient un rythme d'évènements soutenu et à peine baisserez-vous votre garde qu'une nouvelle vague viendra vous déstabiliser. Autant vous prévenir je n'ai été apaisée à aucun moment, le doute étant constant et les détails divers me collant parfois des frissons dans le dos. Les crimes sont d'un réalisme troublant à vous glacer le sang. Agissant avec la constance d'un métronome, le Charpentier naval, tel que l'appelle la population, se délecte du plaisir qu'il tire lors de la création de ses "oeuvres". La tension est oppressante et la passion pathologique qu'il voue à la terreur de ses victimes m'a maintenu dans cette ambiance si tragique, le coeur au bord des lèvres.
Mais la colère va lui faire dépasser ses limites, et il ne peut y avoir qu'un vainqueur. Autant vous dire que la sensation d'angoisse est palpable et que j'ai été prise à la gorge par les descriptions d'un réalisme déstabilisant.
Nul doute que notre prise de position sera bien posée mais les pensées de nos protagonistes sauront vous faire souffler, vous faire frémir, vous faire sourire ( qu'il s'agisse de Jeanne, des enfants ou des collègues improbables de Gildas) et surtout vous faire attendre l'inévitable... Plusieurs hypothèses, plusieurs scénarios autant de situations qui ont fait tourner mon esprit à plein régime et autant vous dire que j'ai adoré.
Les personnages ont leur personnalité propre et totalement différente les uns des autres, allant jusqu'au grand écart en se trouvant dans l'esprit torturé de Timothy Blake.
C'est dans cet exercice périlleux du thriller que l'on retrouve cette fois Bridget Page et autant vous signaler que pour moi, il s'agit d'un pari gagné et haut la main. Les détails sont autant de preuves des recherches qu'elle a dû entreprendre dans les différents domaines. Qu'il s'agisse des troubles de la personnalité, des recherches dans le domaine médical et maritime.
L'auteure saura prouver qu'elle excelle dans les différentes catégories d'écriture auxquelles elle s'essaie et qui aura su suscitée mon intérêt durant toute ma lecture. Sa plume reste toujours aussi professionnelle, fluide et addictive et saura sans nul doute, conquérir encore de nombreux lecteurs.
Vous l'avez sans doute compris mais il s'agit ici bel et bien d'un coup de coeur. Désormais il n'appartient qu'à vous d'entrer dans l'univers de la mort en héritage...
Lien : https://lesetoilesdesbibliot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   17 septembre 2017
C’est bien ma veine : je ne me souviens pas qu’une telle chose LUI soit déjà arrivé, à l’époque. Il dirait sans doute que je suis encore loin de l’égaler.

La fille a filé à l’anglaise, avant même que j’aie eu le temps de la sortir du coffre. Je lui ai pourtant administré la posologie adéquate. Je suis méthodique : j’évalue avec précision le poids de chacune d’entre elles et dose l’hypnotique d’une manière quasi chirurgicale. Je n’ai pas le droit à l’erreur. Trop et je peine à la réveiller, me mettant en retard sur un planning horaire calculé à la minute près. Pas assez et la belle au bois dormant s’éveille alors qu’elle n’est pas encore installée sur ma table. C’est ce qui est arrivé à Julie, 23 ans, comptable de son métier. 1m61 pour 50 kilos : la morphologie parfaite. Trop grande ou trop lourde, elle entraînerait l’esquif vers l’avant et le ferait sombrer sans même qu’on le découvre. Ce n’est pas ainsi que les choses doivent se dérouler.

Compte tenu de son gabarit, je lui ai délivré la mesure exact. Pourtant elle cavale, à quelques mètres devant moi, longeant le rivage à la recherche d’un secours qu’elle ne trouvera pas. Là où nous nous situons, il n’y a que l’ancienne scierie, perdue au milieu de nulle part, à flanc de dune. La première habitation se trouve à plus de dix kilomètres. Elle s’essoufflera bien avant. Ses footings dominicaux n’auront pas suffi à lui offrir la capacité pulmonaire ni la condition physique d’une coureuse de fond. Moi si.

Quand je ne travaille pas, je passe deux heures par jour à la salle de sport. Tapis de course, vélo et haltères. J’y travaille mon souffle, mon endurance et ma force musculaire : autant de qualités indispensables quand on pratique l’activité qui est la mienne.

Bien entendu, ce n’est pas mon métier. C’est un hobby, une passion et, désormais, une nécessité. Ce n’est pas tous les jours aisé, mais dans l’ensemble, je progresse à chaque nouvelle expérience. La difficulté réside dans le fait de trouver la bonne candidate, d’enquêter sur sa vie, jusqu’à la connaître mieux qu’elle ne se connaît elle-même : ses habitudes, son emploi, ses loisirs, ses amis, son lieu de vie, ses déplacements, ses moyens de locomotion, ses goûts, le nom de son chat, le cas échéant.

Tous ces détails ont leur importance… peut-être pas le patronyme de son animal de compagnie, mais, après tout, si ça m’amuse…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-GirlPixie-Girl   24 août 2017
Blonde comme les blés, elle marche devant moi. Fine, élégante, cette sirène de vingt-trois ans part travailler. De longues heures durant, elle maniera les chiffres pour un maigre salaire. Sa vie est monotone. Je l’observe depuis près de deux semaines et je peux affirmer que sa mort servira un dessein bien supérieur à celui qui l’attendait. Comme les fourmis que vous êtes, vous allez courir en tout sens, et je vous observerai dans vos vains efforts. Il n’y a rien que vous puissiez faire pour éviter que je ne transforme cette beauté en œuvre d’art. Elle mènera les fiers Vikings vers le royaume d’Odin, reposant avec eux pour l’éternité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   15 septembre 2017
Nous arrivons à un endroit un peu plus dégagé, une sorte de minuscule clairière avec, en son centre, un arbre faisant très bien l’affaire. Je le lui désigne et elle acquiesce. — Ça sera parfait. N’oublie pas : je suis d’accord pour une certaine brutalité, mais si ça devient limite, je crie « orange » et si, vraiment, je n’en peux plus, alors je crierai « rouge ». Ça te convient ? Je ne peux m’empêcher de sourire. Cette fille a dû lire le bouquin de E. L. James une bonne vingtaine de fois. Elle va rapidement découvrir que Christian Grey et moi n’avons rien en commun, hormis le physique avantageux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   07 septembre 2017
Un silence terrible a accompagné mon arrivée. Les gars chargés de l’enquête, inspecteurs, policiers de terrain, se sont figés l’espace de quelques secondes puis, l’un après l’autre, se sont levés. Il n’y avait pas de mot qu’ils puissent prononcer. Rien n’effacerait jamais cette perte, ils le savaient. Mais les voir tous, debout, le poing sur le cœur, m’a secoué au-delà de ce que j’avais pu imaginer. Tout en nuances, ils me disaient que ma souffrance était la leur et qu’ils seraient là, avec moi, à chaque instant de cette enquête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WolkaiwWolkaiw   17 août 2017
Dans leurs esprits de génies flottaient les nuages blancs du paradis ; dans le mien jaillissent des coulées de lave en fusion tout droit issues des enfers.

Je ne suis pas devenu ce que je suis : je l'ai toujours été.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1234 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .