AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290325023
Éditeur : J'ai Lu (14/02/2005)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 27 notes)
Résumé :
À l'âge de quatorze ans, Philippe, promis aux plus hautes fonctions du royaume de France, s'égara lors d'une chasse en forêt. De la bouche d'un être que d'aucuns auraient cru légendaire, il apprit de quelle fantastique ascendance il était l'héritier, ainsi que la véritable nature des pouvoirs royaux des Capétiens. Sa vie entière, le souverain resta hanté par cet événement qui modela à jamais sa personnalité et ses actes, d'alliances en conflits avec la papauté ou le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
boudicca
  26 mars 2012
C'est au règne du grand Philippe Auguste, aujourd'hui encore l'un des plus célèbres rois de France qui exerça le pouvoir de la fin du XIIe au début du XIIIe siècle, qu'est consacrée « Le roi d'août », uchronie dans laquelle Michel Pagel propose d'insérer à la trame historique des éléments propres à la fantasy afin d'éclaircir certains points demeurés obscurs. L'auteur met un point d'honneur à suivre scrupuleusement les événements historiques, s'appuyant pour cela sur les chroniques de l'époque (dont chaque début de chapitre nous offre un bref passage) et sans aucun doute un grand nombre d'ouvrages spécialisés. le roman souffre, à mon sens, de petits problèmes de rythme dans sa première partie, les personnages passant et disparaissant trop rapidement, sans vraiment que l'on ait assez de temps pour s'en émouvoir, tandis que l'intrigue peine à démarrer. La seconde partie, en revanche, se fait bien plus vive et donc plus passionnante.
Outre la qualité de la reconstitution historique, saluons également l'originalité du pitch de base qui part du principe de l'existence d'une race non humaine caractérisée par le milieu dans lequel ses membres évoluent (l'eau, le végétal, la pierre...) et qui apporte une grande dose de fraicheur au récit. C'est d'ailleurs quand l'auteur ose vraiment s'écarter des chroniques et de la trame historique originelle pour mettre en avant cette trouvaille que le roman devient vraiment intéressant. Les passages consacrés à la reine Isambour de Danemark sont ainsi ceux que j'ai trouvé les plus aboutis et les plus captivants (c'est-à-dire la seconde partie du roman). Les personnages quant à eux manquent peu être un peu de chaleur au début, à commencer par Philippe Auguste, mais ne tardent pas à évoluer et à se faire plus attachants au fil du récit. Une lecture agréable et instructive, récompensée en 2003 par le grand prix de l'imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Glesker
  26 septembre 2012
Qui est ce fameux roi d'août ? Il s'agit de Philippe II de France, "Philippe Auguste". Mais pourquoi d'août ? Parce que vraisemblablement, la plupart des terribles événements qui ont parsemé son règne survenaient au cours de ce mois. Toutefois, coïncidence ou non, août dérive du terme latin Augustus qui a également donné Auguste...
La quatrième de couverture avait attiré mon attention pour le cocktail prometteur qu'elle présentait : Histoire et fantasy à la cour de France.
En réalité, on cherche longtemps l'aspect "fantasy" dans la première partie du livre qui correspond plutôt à un récit romancé du règne de Philippe Auguste, certes détaillé et documenté, mais qui laisse les lecteurs de fantastique sur leur faim. C'est bien évidemment sans compter sur la suite du livre. Cette première partie brossant en effet finement le tableau de la situation du roi, de son royaume et du complexe jeu des alliances politiques, tout en introduisant la graine de fantasy qui se déploie dans la suite du récit.
Cette graine la voici : l'auteur émet l'idée que le jeune roi alors perdu en forêt aurait reçu les révélations de créatures fantastiques. le traumatisme résultant aurait ainsi influencé les décisions de tout son règne .
Au fil de la seconde partie de cette biographie romancée qui n'en est pas une, l'auteur s'ingénie à fournir une explication en accord avec son postulat surnaturel aux évènements légendaires de la vie de ce monarque. Tout ça fonctionne bien et prend presque l'aspect de révélations historiques.
Je trouve le résultat brillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Philemont
  16 janvier 2013
Voici une biographie romancée de Philippe II Auguste, roi de France de 1180 à 1223…
Le conflit, ouvert ou larvé, entre Capétiens (Français) et Plantagenêts (Anglais) est donc au coeur du roman de Michel Pagel. Nous sommes également plongés dans la tourmente de la troisième croisade (celle-là même qui est retracée dans le film de Ridley Scott, Kingdom of Heaven). Michel Pagel nous offre enfin une explication aux déboires conjugaux de Philippe Auguste, à l'origine de ses difficultés avec l'Eglise.
C'est d'ailleurs dans cette explication qu'il faut rechercher les éléments propres à la Fantasy, qui ne sont toutefois dispensés qu'à doses oméopathiques. Pour le reste nous sommes bel et bien dans un roman tout ce qu'il y a d'historique, digne des rois maudits de Maurice Druon, en tout cas pour le lecteur non spécialiste en Histoire de France.
Tout cela est superbement écrit et parfaitement rythmé. On notera aussi que la politique du Roi d'août n'a rien à envier à celle qui nous est dispensée dans le cycle des neuf princes d'Ambre ou dans celui du Trône de fer ; au contraire, sa véracité lui donne une dimension rarement égalée dans les romans de pure Fantasy.
Finalement, s'il y avait une chose à regretter dans le roman de Michel Pagel, c'est que l'Histoire est si prégante qu'elle éclipse quelque peu l'émotion, alors même que celle-ci ne demandait qu'à s'exprimer par l'intermédiaire des relations entre Philippe et Isambour. Mais ce n'est là qu'un tout petit reproche qui ne doit surtout pas arrêter le lecteur avide de lectures originales et de qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   13 mars 2012
Le peuple n'avait pas de nom car ses membres n'en avaient jamais ressenti le besoin, et il était d'une diversité étonnante – quoique bien inférieure à celle que lui prêtaient les légendes humaines. Centaures, sirènes, satyres, toutes ces créatures à mi-chemin entre l'homme et la bête étaient nées d'affabulations. Il y avait ceux des rivières qui vivaient et pouvaient se fondre en l'eau; il y avait ceux des forêts qui habitaient les arbres et les fougères, qui voyageaient pas les chemins végétaux; il y avait ceux des pierres et de la terre, qui occupaient montagnes ou cavernes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Video de Michel Pagel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Pagel
Le plus grand cycle de littérature d'horreur moderne qui ait jamais été envisagé en France, plus réédité depuis onze ans, que nous proposons en un tirage limité de luxe, en huit volumes de toute beauté.
Harcelé par ses vieux démons, Michel Pagel a entièrement révisé ses manuscrits, nuits et jours, poursuivi par une idée fixe, comme un envoûtement : faire de cette somme un sommet, l'édition ultime et définitive de ce chef-d??uvre du fantastique français. Dans un dernier effort, il y a ajouté une préface et une nouvelle, avant de s'écrouler d'épuisement. Deux textes sur lesquels aucun mortel n'a encore jamais posé les yeux.
On murmure que l'auteur vit maintenant en ermite, reclus dans un village anonyme du sud, refusant toute société?.
Ouvrage en souscription début janvier 2016 ( Bande son trouvée sur http://www.freesound.org/people/klankbeeld/)
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre