AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Walktapus


Walktapus
  27 juin 2011
Le philosophe sort à cinq heures ne parle pas de philosophie, mais de philosophes, de Socrate à Sartre, en passant par Kant (à qui le titre fait référence), qu'on aborde par les anecdotes, les détails de la vie.

Frédéric Pagès est journaliste au Canard Enchaîné (où il tient notamment le journal de Carla B), et est à l'origine du célèbre canular botulien, qu'on voit d'ailleurs préfiguré dans le philosophe sort à cinq heures. Un côté facétieux, une plume aiguisée qu'on retrouve tout au long du livre, dont le découpage en paragraphes nerveux et le style contribuent à en faire une lecture stimulante. Aussi stimulante que la lecture en cachette des entrefilets d'un journal de la presse people dans la salle d'attente du dentiste, mais qui seraient écrits avec le ton du célèbre volatile. On y pratique en effet volontiers la langue de pute et la recherche du détail croustillant, mais comme on n'y parle pas de stars de la chanson ou du cinéma ou d'héritières fortunées, mais de vedettes de la pensée occidentale, on peut y aller sans gêne et profiter du pur plaisir que procure ce livre.

Derrière tout ça on sent une envie de répondre à certaines questions. Y a-t-il un mode de vie philosophique ? le philosophe doit-il avoir une vie conforme à ses idées ? Et on discerne une critique du philosophe d'aujourd'hui, bien rangé en sa chaire.
Commenter  J’apprécie          72



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus