AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Rouletabille


Rouletabille
  14 mars 2013
Quel plaisir et quelle émotion de retrouver l'univers de Marcel d'abord à la Bastite Neuve comme dans les précédents tomes puis au lycée, tremplin vers la vie d'adulte.
Marcel après avoir découvert la force de l'amitié avec Lili, va progressivement se rendre compte que ses centres d'intérêts, ses interrogations ne sont plus tout à fait les mêmes qu'un petit enfant. Les premières pages du livre sont les plus belles, il se dégage une émotion intense lorsque Marcel découvre que ses repères sont bouleversés : son cher Lili va être beaucoup occupé par les travaux agricoles en soutient de son père, Marcel va alors s'apercevoir que la simplicité merveilleuse de sa plus petite enfance est terminée, les jeux auxquels ils se livraient avec Paul ne l'amuse plus vraiment.
Marcel va devoir maintenant faire des choix avec l'arrivée d'Isabelle. Intrigué par cette présence féminine perdue dans les chemins, il pense seulement la raccompagner chez elle. Mais Isabelle va user de toute sa malice pour rendre sa présence indispensable, elle lui joue du piano, lui fait découvrir sa grande maison, son père poète, lui lis une histoire.
Ainsi Marcel va être perturbé entre son envie irrésistible de voir cette fille et son amitié pour Lili qu'il veut pas dans un premier temps délaisser. Mais Isabelle l'attire tel un aimant et il finira sans remords par complètement oublier Lili.
Finalement comme tout amourette estivale, Isabelle ne sera qu'une parenthèse et bien vite elle va devoir repartir en ville et de toute façon, les parents de Marcel informés de cette relation ne voulaient plus que leur fils fréquente cette jeune fille.
Dès lors Marcel et Lili vont se retrouver, leur amitié ne sera en rien impacté par les égarements de Marcel et ils repartent à l'aventure dans les collines.
Les adieux signalant la fin des vacances sont sobres, une sobriété pleine de tendresse, émouvante. Moi même j'ai passé une partie de mes jeunes vacances d'été dans la campagne auvergnate mais je n'ai hélas jamais rencontré d'Isabelle ni de Lili sur les chemins...

Et voila Marcel prêt pour une nouvelle aventure : celle de l'entrée au lycée. Marcel Pagnol nous livre là un récit universel, intemporel. Plus d'un siècle après, le rituel est toujours le même, les élèves doivent faire face aux mêmes doutes, à la même découverte du fonctionnement du lycée avec ses externes, ses internes, ses pions, ses multiples professeurs, trouver sa place dans une nouvelle bande d'amis et surtout abandonner le confort de la petite école primaire.

Au final, Pagnol signe un livre magnifique, on replonge nous même dans nos propres souvenirs de vacances, de rentrée des classes et malgré le siècle écoulé, il est assez facile de s'identifier à Marcel passant de l'enfance à la post adolescence. J'ai adoré le passage sur la traduction latin - français "pour traduire une phrase, je cherchais les mots latins dans mon dictionnaire et je les alignais tels quels à la place des mots français" ! Je faisais exactement pareil pour l'anglais et c'est pourquoi mes résultats dans cette matière n'ont jamais décollés !!! Tout comme je me retrouve dans sa peur des retenues l'empêchant de réaliser des bêtises mais riant bien volontiers à celles des autres.. Que de souvenirs...
Pour finir, je comprends pas pourquoi durant tout mon parcours scolaire jamais on ne m'a fait lire un livre de Pagnol ! Cela devrait être une obligation absolue...
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (13)voir plus