AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782745984630
384 pages
Éditeur : Milan (07/11/2018)
2.23/5   30 notes
Résumé :
Je m’appelle Snow.
J’ai 17 ans et je suis internée dans un hôpital psychiatrique depuis 11 ans.
Je suis amoureuse de Bale.
J’ai des colères... glaçantes. Littéralement glaçantes. Un fou vous dira toujours qu’il n’est pas fou, mais je vous promet que je ne délire pas. En voici la preuve…

Vous avez sûrement déjà lus des contes de fées dans lesquels les princesses embrassent les crapauds qui se transforment ensuite en de beaux prince... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
2,23

sur 30 notes
5
0 avis
4
1 avis
3
5 avis
2
10 avis
1
5 avis

Stophe86
  20 décembre 2018
Sur le papier, Snow avait tout pour me plaire : une histoire originale, un monde fantastique et un peu de magie. Malheureusement, ce fut au contraire une lecture fastidieuse et très décevante.
Snow est internée en hôpital psychiatrique depuis 11 ans et elle en a aujourd'hui 17. Elle est profondément amoureuse de Bale et sa vie est rythmée par la routine de l'hôpital. Mais un monde magique va lui ouvrir ses portes...
Le principal défaut de ce roman est le manque criant de détails, de descriptions et d'explications. Déjà on nous balance un peu dans le nouveau monde sans aucune transition, mais surtout on ne nous explique rien. Un des plaisirs de la fantasy est de découvrir un univers, d'imaginer ce lieu inconnu, de comprendre ses règles et son histoire. A la fin du livre, je dois dire que je suis bien incapable de vous décrire à quoi ressemble le monde de Snow. Idem pour les personnages qui défilent sans grandes descriptions et sans qu'on puisse s'attacher à eux. On ne sait parfois même pas à quoi ils servent dans l'histoire.
L'histoire en elle-même va vite, on saute les étapes sans vraiment avoir le temps de s'en imprégner et je ne vous parle même pas de la fin de l'histoire bâclée. Pour le personnage principal, Snow, difficile de l'aimer : elle est caractérielle, immature, indécise et tombe amoureuse de tout ce qui bouge (même si elle a déjà son grand amour en principe...).
Le style de Danielle Paige est quand à lui tout sauf captivant et rend la lecture lente et fastidieuse. On oscille entre le texte basique et des dialogues caricaturaux.
A mes yeux, il s'agit d'un livre raté malgré une idée de base qui n'était pas mauvaise. Je ne vous conseille pas cette lecture car pour moi la seule satisfaction a été de tourner la dernière page pour passer à un autre livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Katnip12
  03 mars 2019
Au vu des critiques précédentes de ce livre - je comprend à present pourquoi tant de négativité - je n'aurais sûrement pas acheté ce roman si je les avais lu avant... mais voilà.
La 4ème de couverture étant tout de même attirante, ainsi que l'illustration de la 1re, il fallait tester.
J'aimais beaucoup l'idée de suivre une ado enfermée depuis 11 ans dans un hôpital psy. Univers particulier s'il en est, et patients particuliers aussi, tout ça fonctionne bien durant les 60 premières pages.
Et puis, tout dérape. Vraiment. Je ne comprend pas l'univers et la multitude de personnages qui s'enchaînent, dans cet amas fantastique, où rien n'est expliqué, détaillé, tout va trop vite. La lecture s'est faite ennuyeuse, et j'avoue avoir sauté à la fin après 160 pages... pour découvrir des derniers chapitres sans réelle conclusion finalement. Une fin ouverte, mais un peu trop ; ou bien une histoire inachevee.
Si l'idée de l'auteure était de créer un monde fictif qui permettait à l'héroïne de s'évader de son unité psy et s'avérait finalement être le résultat de sa prise de cachet quotidienne : la réalisation est maladroite et le lecteur perdu.
Décevant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Carole94p
  20 novembre 2018
J'avais vraiment hâte de découvrir de quoi retournait l'histoire de Snow de Danielle Paige. Il faut dire que son résumé était suffisamment alléchant et sa couverture annonciatrice de quelque chose d'assez énorme. Bien sur, j'ai vu les premières impressions tombées et pas des plus sympathiques. Malgré tout, j'étais vraiment curieuse de me faire mon propre avis dessus.

Le résumé n'en dis pas trop et quelque part cela peut enduire en erreur, comme dans mon cas. En vérité, je me suis attendue à quelque chose et finalement, ce n'était pas vraiment ça. Nous suivons donc Snow, 17 ans qui a vécu quasiment toute sa vie en hôpital psychiatrique car elle pense pouvoir traverser les miroirs. Là bas, elle a fait la connaissance de Bale, son amoureux (enfin, au début). Un soir, tout va basculer et Snow va découvrir qu'elle est destinée à une toute autre vie...

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n'ai pas du tout aimé cette lecture et plus les pages défilaient, plus j'avais envie de m'arracher les cheveux... cette chronique ne spoilera rien mais sera purement sur mon ressenti.

Premièrement, je dois dire que l'auteure n'est pas généreuse sur les descriptions. Si parfois dans certains romans fantasy elles sont bien trop longues, ici, elles sont quasiment absentes. Résultat ? On ne peut pas vraiment se situer ni même se faire une idée du contexte dans lequel se trouve notre héroine. le style est quant à lui assez lent et peu addictif.

Ensuite, nous allons parler de cette héroïne justement. C'est simple, Snow est le cliché par excellence. Elle ne connait pas grand chose en dehors de l'hôpital donc on peut l'excuser pour certains trucs mais pour le reste, c'est simple j'avais envie d'entrer dans le livre et lui mettre un coup de pied au ... pour qu'elle descende sur terre. Mais le pire dans tout ça... ? Ce triangle quatuor amoureux qui plombe toute l'histoire.

Je voue une haine viscérale aux triangles amoureux, à tel point que je les fuis quand je sais qu'il va y en avoir un. Alors quand une héroine comme Snow, qui voue un amour sans fin à Bale depuis la première page, tombe amoureuse (ou presque) de tous les personnages masculins de son âge qu'elle rencontre, comprenez que mes nerfs sont mis à rudes épreuves. Surtout que toute l'histoire est vraiment centrée sur cette quête dans le but de sauver Bale.

Honnêtement, trop c'est trop. Je ne comprends pas ces auteurs dont les histoires ne sont que triangles (ou quatuor dans le cas présent) amoureux. Il y a tellement plus à développer dans des romans fantasy que ça... une romance oui, mais des personnages qui passent leur temps à changer d'avis, non.

C'est vraiment dommage car Snow, promettait vraiment de belles choses. L'univers aurait vraiment pu être développer et intéressant à suivre notamment la magie autour de l'histoire de Snow et des miroirs. Au final, on ne retient que le négatif de ce roman. L'absence d'empathie pour les personnages, le trop pleins de clichés et le manque de développement de l'univers, notamment en terme de descriptions.

En conclusion, Snow n'a pas tenu ses promesses et me laisse une impression d'inachevée en le terminant....
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mavic_lit
  19 décembre 2018
Lu dans le cadre d'une Masse critique Babelio, je m'attendais à une lecture qu'ils allaient m'embarquer dans un univers à part entière ou le côté fantastique et omniprésent et ce côté si "magique" à mes yeux. Malheureusement je n'en suis ressorti que frustré et déçu. Une histoire qui manque pour moi de détails, un personnage principal indécise exaspérante. Mais surtout une mise en place de l'univers un peu trop fouilli.
Quand je lis une dystopie, du fantastique c'est pour déconnecter du monde réel le temps de quelques pages. Et cette déconnexion se fait en grande partie par une mise en place des décors, de l'environnement qui peut prendre du temps pour certains mais qui a son effet pour la suite.
Et je pense que c'est d'ailleurs pour cette raison que l'on part sur différents tomes. Avec Snow j'ai eu la sensation d'avoir loupé le coche, que tout va beaucoup trop vite. le temps n'est pas pris d'expliquer certains clans que nous sommes amenés à côtoyer, le pays n'est que vaguement exploité et de façon trop rapide alors que je suis sûr qu'on aurait pu s'y attarder davantage pour donner corps à cet univers.
Et au final je pense que c'est surtout ça que je reproche à ma lecture, d'être allé trop vite. Trop vite dans les descriptions, dans l'action mais aussi dans le ressenti des personnages. Si je prends juste l'exemple de Winter on a droit à une ambivalence d'émotions à vitesse record et c'est ce qui en a fait à mon sens un personnage détestable.
Cela peut s'expliquer par le fait d'avoir passé des années dans un asile "protégé" et que se retrouver à se gérer elle-même dans le monde extérieur c'est beaucoup à appréhender d'un coup. Mais sincèrement on ne tombe pas amoureux tous les quatre matins surtout quand on dit avoir rencontré le grand amour.
Ça a eu beaucoup d'impact sur ma lecture et m'en rends un final négatif. Alors que sincèrement il y en a des choses à exploiter entre la sorcière des mers et ce clan des voleurs si mystérieux. Des personnages, un univers que j'aurais voulu plus approfondi.
À côté de ça on a une Winter qui maîtrise ses pouvoirs au bout de 20 pages et qui mène un combat titanesque à la fin sans être pourtant exceptionnel et ça paraît trop "gros".
De ce que la fin aborde je pense qu'il y aura un deuxième tome. C'est sûr qu'il y a beaucoup de zones d'ombres et que des informations complémentaires ne serait pas de trop. Mais à mon sens cela aurait dû être développé dans le tome 1 pour ne pas avoir cette sensation de bâcler.
En bref,
Une histoire qui ne m'aura pas convaincu du fait d'un déroulé trop rapide avec des personnages aux émotions trop changeante. L'histoire n'est pas assez poser, développé, on ne sait que peu de choses dans l'environnement dans lequel évolue nos personnages. Je suis ressortie frustrée d'une histoire qui aurait pu être tellement plus intéressante.
Encore une fois ce n'est que mon avis et je vous invite grandement à vous faire le votre 🙂.

Lien : https://unlivretoujours.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SelenaMagicobook
  20 janvier 2020
Snow (oui oui c'est son prénom) est internée en hôpital psychiatrique depuis plus de 10 ans parce qu'elle pense qu'elle peut traverser les miroirs (parce que oui, quand on a 5 ans et qu'on essaie de traverser un miroir avec une copine et que ça se solde par un échec c'est direct l'asile).
❄️
Au début je me suis dit cool, ambiance HP (pour Hôpital Psychiatrique pas pour Harry Potter hein 🤪), ça change un peu! Oui bah on y reste pas bien longtemps à l'HP donc pour un changement d'ambiance c'est raté!
❄️
Et donc on suit Snow qui part à la recherche de son boyfriend de l'HP qui s'est fait enlevé (à travers un miroir🙈). Je peux même pas vous dire où elle atterrit. Si dans certaines fantaisies on a des pages et des pages de description qui peuvent nous assommer, là on a rien, nada. Alors bon y'a de la neige, des monstres de neiges, de la magie en bouteille, et voilà.
Snow est en fait une princesse avec des pouvoirs magiques (je vous laisse deviner lesquels hein #libereedelivree), c'est l'élue, y'a une prophétie, bla bla bla (original).
Et le summum? Snow (qui je le rappelle part chercher son mec) s'amourache de tous les mecs qu'elle croise! Qu'on se le dise, je ne supporte plus le triangle amoureux! Là on a carrément un carré! Voire un pentagone 😱
❄️
Alors y'a quand même 1 ou 2 personnages intéressants. Mais avec un univers si mal décrit qu'il nous est impossible d'évoluer dedans, une héroïne girouette et des « rebondissements » plein de clichés, la suite, ça sera sans moi!
❄️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LiooooooLioooooo   12 octobre 2018
- j’ai quelque chose pour toi.
Souriante, ma mère attrape un paquet derrière sa chaise.
Elle contient des moufles bleue claires.
- Merci.
- Je t’en prie, voyons.
Ma mère claque des mains. Pour elle, le simple fait que je n’aie pas tout balancé à l’autre bout de la salle signifie que son cadeau est un succès.
Commenter  J’apprécie          20
faelifaeli   17 mai 2019
La reine professe:
- Parfois, la magie a besoin de mots, parce que la magie est une force qu’il faut alimenter.
Elle en parle comme d’un être vivant.
Je devine que prononcer certains mots peut aussi être fatal.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   14 décembre 2018
Je dessine aussi mes rêves, qui vont des paysages austères d'un blanc aveuglant à de sordides scènes d'exécution que je reste incapable d'expliquer. La pire de toutes est celle où je figure au sommet d'une montagne avec, en dessous, des cadavres bleus comme de la glace, couverts d'une couche de neige. On m'y voit sourire, comme si je détenais un secret...
Commenter  J’apprécie          00
AzilisAzilis   08 janvier 2019
Parfois, un premier baiser réveille une princesse endormie, met fin à un sortilège, déclenche un bonheur éternel. Le mien a détruit Bale.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   14 décembre 2018
Tout mon être se réveille. Je détiens un pouvoir que j'avais seulement vu dans mes rêves jusqu'ici, un pouvoir qui confirme que je suis saine d'esprit, libre et plus puissante que n'importe qui, sauf peut-être le légendaire Lazare, roi des Neiges...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : hôpital psychiatriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..