AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842195038
213 pages
Éditeur : La Baleine (05/01/2012)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
"Après le suicide d’un lilliputien, disparition inquiétante d’un avaleur de grenouilles de l’Olympic Circus." Ni une, ni deux, mais trois bières au wagon-bar du TGV mènent le Poulpe à Nantes, où s’est installé le fameux cirque de freaks. Gabriel cherchait du dépaysement, il va être servi. Du barman du buffet de la gare de Nantes à l'homme-caoutchouc, en passant par la femme à barbe, sans oublier Wanda, la sexy charmeuse de serpents -et de poulpe à l'occasion- notre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
yv1
  14 janvier 2012
Nouvelle enquête donc de Gabriel Lecouvreur, qui cette fois-ci prend le TGV et débarque 1h59 plus tard au buffet de la gare de Nantes. Pour ceux d'entre vous qui ne connaîtraient pas encore cet enquêteur hors norme, prière de prendre quelques infos ici ! Il a du bol Gabriel, car le voici dans Nantes avec comme guide Stéphane Pajot qui est comme-qui-dirait un spécialiste des petites rues, des histoires, des cafés, des coins insolites de la ville. Ça commence dès l'arrivée à la gare lorsque le Poulpe rencontre un clochard, Ulysse Junior : les Nantais de ma génération et d'avant ne peuvent que se souvenir du vrai Ulysse, clochard mémorable du centre ville, décédé depuis quelques années et qui malgré ce qui se disait dans les rues ne dormait pas sur un lit bourré de pognon.
Et puis ce que j'aime bien chez Gabriel Lecouvreur, c'est qu'il se lie facilement d'amitié avec les gens du cru, il se fond dans la masse des autochtones même s'il sait aussi s'attirer les inimitiés de certains et qu'il se prend régulièrement une bonne branlée. Ce roman ne déroge à aucune de ces règles.
Le petit plus ? Eh bien, outre de nous faire voyager à Nantes, Stéphane Pajot nous fait visiter les coulisses du cirque, des freaks. Une très forte touche d'intemporalité dans un roman pourtant bien ancré dans son époque qui ajoute de l'exotisme, du surnaturel. Je soupçonne très fortement l'auteur d'aimer ce contraste qu'il avait déjà exprimé dans son excellent et précédent roman Carnaval infernal.
Quoi vous dire de plus qui vous donnera envie de lire cette aventure du Poulpe ? Eh bien Cheryl est toujours aussi jolie, que dis-je, sublime ! Néanmoins, le Poulpe n'est pas toujours insensible aux charmes des jolies jeunes autres dames. Mais chut, pas trop fort, dès fois que Cheryl passerait me lire ! Gabriel est toujours bien entouré, à la fois de ses amis de toujours et aussi de ses nouveaux amis régionaux. Il aime toujours autant la bibine, surtout la bière de petits brasseurs. Allez-y, c'est du bon !
Et pour finir, je me suis laissé dire qu'un nouveau projet de film était en marche (je ne sais pas vous, mais moi, à chaque fois que je lis une de ses enquêtes, je vois JP Daroussin en Poulpe et C. Couraud en Cheryl) ; pourquoi pas inspiré de cette enquête qui me paraît vraiment cinématographique. Bon, je dis ça, mais je ne suis pas cinéaste. Mais bon...
Voici une année polar qui commence vraiment sous les meilleurs auspices. Merci Stéphane !
Et puis, on avance dans la ville : ceux qui la connaissent suivent les parcours, les autres voyagent gratuitement et peuvent presque prévoir leur future visite dans l'ex-Venise de l'Ouest.
Là où il me plaît bien aussi ce bouquin, c'est dans sa langue emplie de jeux de mots, de calembours bien trouvés : Stéphane Pajot se lâche totalement dans son écriture. Un vrai régal d'argot, de français plus châtié, d'expressions détournées : un vrai bon polar poulpien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
IreneAdler
  17 mai 2012
Un lilliputien suicidé, un avaleur de grenouille disparut... le monde du cirque freaks est en émoi à Nantes. Notre Poulpe va y mener ses tentacules. Et y découvrir des choses pour le moins... hors-normes. La résolution de l'enquête sera à la hauteur : hors-norme. Et horrible.
C'est un Poulpe errant de rade en rade que nous découvrons. Son cafard semble avoir disparu (dompté par Chéryl ?) Pourtant, il semble boire plus de d'habitude. La faute aux Aztèques ?
C'est aussi un policier plus classique : pas de fachos, juste du (très) sordide et du fric (ah la rentabilité, même au cirque) Aucune des motivations habituelles du Poulpe en vue.
Je l'ai du coup trouvé moins intéressant que les autres, moins libertaire peut-être. Je reconnais que trouver toujours des intrigues originales pour le Poulpe requiert un grand savoir-faire et n'est pas facile. le style de l'auteur est bon, je ne me suis pas ennuyée, malgré donc cette intrigue plus classique (après tout j'aime aussi le policier)
Commenter  J’apprécie          50
BobDarwin
  04 juillet 2014
Je n'ai pas grand chose à dire, seul fait que c'est le meilleur Poulpe que j'ai lu !
Nantes, ses rues, ses forains, ses personnages hors-normes et un Poulpe des plus emmerdeur qui soit, un régal pour une enquête où le monstre n'est pas toujours celui que l'on croit.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
  12 mai 2016
Si vous n'avez jamais lu Jean-Bernard Pouy ou un des nombreux livres de la série "Le poulpe", lisez celui-ci. D'abord parce qu'il y a du cirque, des curiosités qui donnent envie de voir par vous-même tellement c'est trop laid pour être vrai. Ensuite, parce que c'est écrit comme on écouterait une conversation dans un bistrot parisien et que c'est, sinon drôle, amusant. Ca se lit aussi vite qu'un trajet Paris-Nantes mais ça se déguste en se léchant les doigts. Pour peu que vous puissiez faire abstraction des chansons paillardes qui reviennent assez souvent (vous entendrez jamais autant parler de la digue Nantaise, à part à la fête de l'Huma), c'est d'un genre plutôt électrique et vous serez comblés par le bonus ultime de toutes les positions du Kama Sutra réunies en deux pages seulement.
(voir la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
yv1yv1   14 janvier 2012
Ce clodo, tel que les images d'Epinal le représentaient, était une pure merveille sortie d'un conte des mille et une galères. Comme toutes les légendes entourant la vie des clochards, on devait l'imaginer dormir sur un matelas bourré d'oseille, de lingots d'or. (p.43)
Commenter  J’apprécie          40
yv1yv1   14 janvier 2012
Son vrai nom est Buster Mac Grégoire. Il a la double nationalité. Et tu ne sais pas comment on le surnommait en France ?
- Dis toujours.
- L'Empailleur State Building. (p.160)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : taxidermieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre