AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782714481191
200 pages
Éditeur : Belfond (10/01/2019)
2.5/5   6 notes
Résumé :
Entre échecs amoureux et mésententes familiales, jusqu’à la perte absolue, Garance mène une quête, une vie d’éphémères et de fragments.

"Je tourne les pages du passé une à une. Chaque souvenir s’étire en une toile diaphane qui très vite s’effiloche et ne correspond plus à rien. J’évite d’autoriser une senteur ou une nuance rosée dans le ciel de ce début d’été à me projeter vers une disposition semblable, à évoquer le moment où j’ai déjà vu la même te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
blandine5674
  26 mai 2019
« Parlez-moi d'moi. Y a qu'ça qui m'intéresse. Parlez-moi d'moi. Y a qu'ça qui m'donne d'L émoi. » Au vu du titre, j'ai cru que cela parlait de voyages. Les pays sont nommés, c'est tout. Les voyages sont surtout sur elle-même : moi, je, mon prénom, mon corps, mes cheveux, mes dents, ma couleur et ma fleur préférées, j'aime ceci, je n'aime pas cela. A cela s'ajoute ses amours, ses décès. Celui de sa soeur, de son père et surtout de sa fille où elle dit, je cite : « ma fille morte est devenue ma force. »
Le style est bon, quelques réflexions intéressantes. A citer comme exemple de l'écrivain égocentrique.
Commenter  J’apprécie          192
Jeneen
  17 mars 2019
Un grand merci à Babelio et aux Editions Belfond de m'avoir permis de retrouver dans ce roman @Cent voyages, l'auteure d'@Azadi et de @L'Emir, deux livres que j'avais beaucoup aimés.
Cent voyages s'est révélé très différent de ce que j'en attendais, même si de nouveau j'ai retrouvé, avec beaucoup de plaisir, la très belle plume de Saïdeh Pakravan.
Il s'agit, dans ce roman en trois parties, chacune du nom d'une personne aimée par la narratrice, de réflexions sur la difficulté à appréhender la vie, la capacité ou non de s'ouvrir aux autres, de voir le bonncôté des choses. Mais Garance, la narratrice, évoque aussi ses difficultés à se sentir chez elle quelquepart- y compris en Iran pays de son père où elle a vécu- sauf peut être à Paris où elle revient toujours après des voyages qui l'emmènent loin, parfois longtemps, à la recherche d'elle-même ?
Les réflexions sont souvent intéressantes, et toujours si bien écrites, mais elles nous parviennent dans un ordre aléatoire, sans qu'on ne sache vraiment ce qui les provoque. Et cette succession de ressentis et de pensées, d'évènements insignifiants et de drames insurmontables, tout cela sur le même ton, est assez destabilisant.
Malgré tout, on retient de belles phrases, de belles pensées, mais c'est à peu près tout.
Car malheureusement, la narratrice, même si par le biais de l'écriture et du talent de l'auteure, trouve grâce à nos yeux, elle n'est pas attachante ni même inoubliable.
Quant aux Cent voyages annoncés, ils ne sont qu'un prétexte, parfois une métaphore, à peine décrits, juste des moyens de fuire lorsque la vie ne sourit plus à la narratrice.
Connaissant la double origine de l'auteure, et très attirée par l'Iran où je suis née, je suis restée sur ma faim.
Le roman est malgré tout très bien écrit, et ce côté intimiste n'est pas dénué d'intérêt. La partie où la narratrice parle de sa fille est même très émouvante. Il a juste manqué le côté romanesque de L'Emir, ou l'attrait historique et social d'Azadi.
https://edenlivre.wordpress.com/2019/03/17/cent-voyages-saideh-pakravan/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
unbrindesyboulette
  05 février 2019
« Cent voyages » est un roman qui m'a bouleversée… La vie de Garance m'a touchée, je me suis attachée à elle, je me suis sentie proche d'elle… Est-ce de par la plume de Saïdeh Pakravan? Est-ce de par la solitude de Garance? Est-ce de par cet amour inconditionnel qu'elle a pour sa fille? Pour toutes ces raisons en fait. Garance a une vie singulière, où l'amour parental n'est pas des plus présents, où l'amour est décevant, où les attaches n'existent pas vraiment. Garance vit sa vie non pas par choix, mais parce qu'il faut la vivre… Et sa vie se résume à tous ces voyages qu'elle a fait, dès jeune avec son départ chez son père à Téhéran et Garance en a gardé le goût: elle quitte régulièrement tout pour partir voyager…
L'auteure a construit son roman, l'histoire de Garance, autour de trois personnages qui ont fait partie de sa vie en trois chapitres: Henri, son compagnon, Myriam, sa fille, et Daniel, son dernier compagnon. Garance vit sa vie autour, aux côtés de ces trois personnes mais là où elle est la plus heureuse est quand elle est avec sa fille. Saïdeh Pakravan nous livre un personnage mélancolique, solitaire, qui n'a besoin de personne pour être, qui attend rien ni des autres, ni de la vie en général. Elle s'est construite comme ça. En fait, Garance ne s'embarrasse pas ni du matériel, ni des autres sauf, bien sur, quand il s'agit de sa fille où l'amour est illimité. « Cent voyages » est une quête, une quête de soi-même, une quête pour nous connaitre, une quête pour apprivoiser. Nous faisons tous des voyages et à nous de retenir l'essentiel de ces voyages, ces voyages qui font qui nous sommes, ces voyages que nous désirons vivre ou pas. J'ai aimé faire ce voyage avec Garance, j'ai retrouvé de moi dans Garance, j'aimerais avoir le cran de Garance, j'ai des regrets comme Garance et comme Garance, j'avance dans la vie.
Lien : https://unbrindesyboulette.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Khallysta
  11 mars 2019
Tout d'abord, merci à Babelio et à Belfond pour l'envoi de ce SP à l'occasion de la dernière masse critique.
Une fois n'est pas coutume, j'ai été assez déçue du roman en lui-même.
Le personnage principal est insipide voire antipathique.
Les digressions sont constantes, les prises de position du personnage parfois hallucinantes (notamment ses réflexions sur les Iraniens) et, souvent, on a l'impression qu'elle est complètement dénuée de passion. Cela dit, elle avoue elle-même avoir une vision négative de la vie...
Bref, personnes dépressives s'abstenir.
Cela dit (!), la plume de l'auteure est prenante et je serai curieuse de découvrir ses autres romans (j'ai notamment l'Emir dans ma PAL que je lirai volontiers).
Donc une expérience pas totalement négative ! Affaire à suivre.
Commenter  J’apprécie          11
Nadge
  27 mars 2019
Je remercie Babelio et les éditions Belfond pour m'avoir fait découvrir ce roman.
On suit les pensées de Garance, au travers trois grands chapitres de sa vie (livre partagé en trois grandes parties), correspondant à trois personnes importantes dans sa vie, trois étapes décisives.
Cent voyages décrit les réflexions sur le ressentie de sa vie, un bilan sous forme d'introspection, très intime et direct, sur sa capacité de s'ouvrir au monde (à sa propre famille, son compagnon…), de positiver, même dans les pires instants, tels qu'un deuil. Témoignage très personnel et émouvant.
La relation au voyage (qui est le titre central du roman) amène également à réfléchir. Où est-on vraiment à sa place ? dans son pays de naissance ? dans une capitale, noyé au milieu d'une foule d'anonyme ?? Ce sentiment de vide intérieur, que l'on essaye de combler avec de beaux paysages, des découvertes, de nouvelles cultures…
La relation au couple est assez développée. Comment passe-t-on de la passion des débuts à la lacitude inspirée du quotidien. Ces personnes qui sont si proches, presque fusionnelles et qui s'éloignent jusqu'à la rupture.
J'ai au final un avis assez mitigé sur cette lecture. J'ai peu aimé le ton un peu triste (voir dépressif sur certaines parties), mais j'ai beaucoup apprécié la plume de cette auteur (fluide, avec des pointes d'humour et de jeux de mots). Ce n'était pas du tout le roman auquel je m'attendais mais je suis dans l'ensemble assez agréablement surprise, quoique étonnée. J'envisage de découvrir d'autres livres.

Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   26 mai 2019
Ainsi la gamine qui se dépêche de dire au revoir à ses copines à la sortie de l'école pour rentrer chez elle à toute vitesse et attraper son portable ou s'installer devant son ordinateur pour tweeter avec les mêmes copines, leur envoyer un SMS ou les retrouver sur Snapchat et Instragram pour échanger des nouvelles qu'on ne pouvait se donner tout à l'heure.
Commenter  J’apprécie          50
NadgeNadge   27 mars 2019
[...] mes voyages, qui sont devenus une fuite, comme le serait une descente peu paisible d'un de ces grands fleuves tumultueux [...]
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Saïdeh Pakravan (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Saïdeh Pakravan
Saïdeh Pakravan était présente à la Foire du livre de Brive. Elle évoque sa rencontre avec les lecteurs. En savoir plus sur « La Trêve » : http://bit.ly/2fvJIdX
Née en Iran, franco-américaine, Saïdeh Pakravan est auteur de fiction, poète, essayiste et critique de film. Depuis plus de trente ans, elle partage sa vie entre Paris et Washington. de cet écrivain monde est né Azadi, qui l?a enfin révélé au public français en 2015 et a été couronné par le prix de la Closerie des Lilas et le prix Marie-Claire. La Trêve est le deuxième roman de Saïdeh Pakravan à paraître en France et chez Belfond.
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
507 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre