AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782844941565
318 pages
Editions De Borée (10/06/2003)
3.67/5   21 notes
Résumé :

Sur ce causse sauvage de la région de Mende, l'hiver isole de longs mois la ferme de Chaumette. L'été, il faut lutter contre la sécheresse. Sur ce plateau désolé vit, avec valets et servantes, la famille Combes, des paysans aisés. A l'orée du XXe siècle, la ferme fête le retour de Claire, la " demoiselle ", partie étudier dans un pensionnat religieux de la ville depuis quatre années.

Cependant, pour Claire, ce retour sur le causse est tei... >Voir plus
Que lire après La DemoiselleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Après quatre années de pensionnat religieux, Claire est de retour à la ferme de Chaumettes, dans le Causse. Âgée de dix-huit ans, elle est la fille de paysans aisés, qui emploient des servantes, des valets et des journaliers. Son frère est fiancé à sa meilleure amie, alors qu'elle, elle attend « le mari que [voudront] bien lui présenter ses parents », même si elle espère bien choisir elle-même son époux. le soir du Carnaval, elle est attirée par un jeune homme inconnu. Elle se confie à son amie, Émilie, qui lui apprend qu'il s'appelle Louis. Elle le revoit et commence à rêver d'amour. Cependant, la vie de la famille Caumes est bouleversée par une lettre : la tante de Claire, qu'elle n'a jamais connue, est décédée dans un accident, laissant une fille de son âge. Delphine, la belle cousine, s'installe alors aux Chaumettes. Hélas, son arrivée sème la zizanie, en raison de sa personnalité.


Marie de Palet décrit la vie dans les campagnes, à la fin du XIXe siècle, à travers le destin de fermiers aisés. Ils sont courageux, ils ne ménagent pas leur peine et sont des patrons appréciés. J'ai aimé l'angle choisi par l'auteure pour parler du travail de la terre. Claire est très attachée aux paysages de son enfance, mais elle est, également, attirée par l'animation de la ville, où elle a fait ses études. Elle est devenue « La Demoiselle ».


Claire accueille sa cousine, avec générosité. Elle est la première à lui ouvrir les bras, elle ne la juge pas à travers le passé de sa mère. Malheureusement, elle déchante vite, face au comportement manipulateur de l'orpheline. Sa souffrance la pousse à des décisions hâtives. J'ai été touchée par sa candeur et par sa gentillesse. J'ai regretté que sa naïveté l'oblige à des choix malheureux, j'ai espéré qu'elle se révolte et qu'elle s'affirme. J'ai aimé sa sincérité et j'ai souhaité que la vie lui sourie. le récit est doux, cependant, il est émaillé de péripéties et de rebondissements. J'ai adoré ce roman consacré aux relations familiales, amoureuses, amicales, toxiques ou harmonieuses.


Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          90
Claire, la demoiselle de la ferme Chaumette est de retour, dans son causse qui lui est si cher. Elle gambade à travers son causse comme une abeille qui butine les fleurs. Claire a tout pour être une parfaite épouse mais aucun prétendant ne se présente. Elle se convainc que cela n'a aucune importance même si cela la rend triste car elle ne s'aime pas physiquement jusqu'au jour où elle va au Carnaval et qu'elle fait la rencontre de Louis. Celui-ci la courtise mais du jour au lendemain, il ne lui accordera plus un regard au grand damne de la jeune fille. Que s'est il passé pour qu'il renonce ainsi ? Jusqu'où peut-on aller par amour ?
En parallèle, Claire apprend que les parents de sa cousine Delphine ont péri dans un tragique accident. C est donc ses parents qui lui offre l'hospitalité à Chaumette. Mais Delphine est-elle celle qu'elle prétend ? Jusqu'où est-elle prête à aller pour arriver à ses fins ?
Entre amitié et amour, où se situe la limite ? Claire apprendra à voir clair dans le jeu de Delphine à ses dépens !

L'auteure reste dans sa région lozérienne et continue de nous décrire ses petits panoramas de nature qu'elle aime tant (et nous aussi!). J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver l'écriture de Marie. Son style est toujours aussi fluide, limpide, doux. Malgré que l'histoire en soit ne sorte pas du lot, cela ne m'a pas empêché de passer un très bon moment de lecture.

Nous découvrons la vie à la ferme de Chaumette du côté des gens de grande renommée au contraire de ce qui se fait d'habitude (où se sont plutôt les malheurs des paysans qui sont mis en première ligne).
J'ai beaucoup aimé le personnage De Claire qui est très attachant et parfois trop naïf (j'aurais tellement voulu lui ouvrir les yeux sur de nombreux passages). Nous suivons sa vie à travers ses yeux, son retour à Chaumette, ses aventures avec les garçons, l'arrivée de Delphine à la ferme, mais également le travail à la ferme avec les ouvriers.

Un ouvrage sans prise de tête qui revient aux vraies valeurs, très facile à lire et apaisant. Je ne peux que vous le conseiller pour apaiser vos maux avec des mots.
Lien : http://livresaddictblog.blog..
Commenter  J’apprécie          30
Lozère, fin du 19ème siècle. Claire, "la demoiselle", fille des propriétaires de la ferme de Chaumette rentre après avoir séjourné pendant plusieurs années dans une pension religieuse pour y parfaire son éducation. Ce retour lui procure la joie de retrouver son causse, la terre de ses aînés, et sa famille, même si'il est parfois difficile de se réhabituer à la vie à la campagne.
Lorsqu'elle rencontre Louis lors du Carnaval, elle en tombe amoureuse et s'imagine passer sa vie à ses côtés. Mais c'est sans compter sur l'arrivée de Delphine, sa belle cousine, venue s'installer dans sa famille après le décès accidentel de ses parents. Les rêves De Claire vont en être chamboulés.
un très bon moment de lecture ! Claire est très attachante, tout comme bon nombre de personnages qu'on découvre au fur et à mesure du livre, et l'histoire est riche en rebondissements. J'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          30
Un roman régional sur la Lozère dans lequel nous suivons Claire, la demoiselle de Chaumette, dans les années 1890-1900 à l'âge des choix importants: vie de famille, vie agricole, vie personnelle.
Un roman où on retrouve les ingrédients attendus du genre mais bien écrit et agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          30
Belle histoire mais trop prévisible à mon goût... dommage. L'auteur commet également toujours des petites erreurs de narration et certains passages n'apportent guère au récit. Néanmoins j'apprécie les nombreux détails sur les paysages et la vie d'autrefois.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Longtemps, Claire, allongée dans le noir, sans arriver à trouver le sommeil, songea à l’étrange regard de Louis. Elle percevait un mystère et cela l’irritait. Elle revit le regard de défi de sa cousine, cela lui fit froid dans le dos. Le sourire narquois de César arriva à point et lui fit retrouver sa colère, et elle murmura presque à haute voix :
« Mais de quoi il se mêle, celui-là, qu’il aille au diable ! »
Commenter  J’apprécie          70
Noémie était intarissable quand elle racontait cette histoire. Elle en revenait toujours à la famille Labour, qui était une des plus anciennes et des plus respectées des environs du Bleymard… Le père d’Henri tenait la mairie depuis de longues années et, d’après Noémie, quand il l’abandonnerait, son fils Pierre, qui lui succédait déjà à la ferme, la reprendrait. Noémie était aussi très contente que le jeune homme eût accepté de venir comme gendre à Magoubert. Bien sûr, soupirait-elle, le nom allait changer, mais ce serait toujours la famille !
Commenter  J’apprécie          50
Claire sentit qu'elle allait éclater en sanglots. Elle tourna le dos à César et s'avança vers le bord de la falaise, faisant mine de contempler la vallée, à ses pieds. Le domestique la suivit et, après une hésitation, lui lança insolemment :
"Je ne sais pas si c'est à cause de lui que vous partez, mais ce garçon n'était pas quelqu'un pour vous !"
Commenter  J’apprécie          50
- Et que va dire Delphine ?
- Delphine n'a pas besoin de moi. Elle est très heureuse dans cette vie qu'elle a choisie. Moi, je vous l'ai dit, je suis le petit chien qu'on commande et qu'on caresse quand on y pense.
- Je vous trouve bien hardi de vous adresser à moi après tout ce qui s'est passé.
- C'est vrai. Mais si je vous ai fait souffrir, je vous en demande pardon. Et j'ai cru comprendre que les hommes ne vous intéressaient pas puisque vous vouliez rentrer au couvent. Je sais que vous êtes bonne et j'ai pensé que vous auriez pitié de moi.
Commenter  J’apprécie          20
Elle regardait avec haine la terre rouge où s'ouvraient d'énormes crevasses attendant l'arrivée de la pluie. Elle maudissait le bleu du ciel qui asséchait le sol et tuait les récoltes.
Mais elle savait au fond d'elle-même que, sitôt la pluie de retour, tout reprendrait vie et que l'amour de son causse lui reviendrait en même temps que grandirait dans les coeurs l'espoir des futures récoltes.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : lozèreVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (62) Voir plus



Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
308 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

{* *}