AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Béatrice Vierne (Traducteur)
EAN : 9782842303501
334 pages
Éditeur : Hoëbeke (07/05/2009)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Il est le bègue excentrique d' " Un poisson nommé Wanda ", un tortionnaire dans Brazil, l'ami et le complice de Terry Gilliam, un des indispensables piliers des Monty Python : Michael Palin, assez inconscient pour relever en 1988 le défi lancé par la BBC.

Refaire en 80 jours, et avec les mêmes moyens de transport, le voyage autour du monde de Phileas Fogg, le héros de Jules Verne.

Seule différence : son Passepartout à lui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Cacha
  12 novembre 2016
Un des Monty Python relève le défi en 1989 de faire le tour du monde en 80 jours avec les moyens de transport utilisés par Philéas Fogg et Passepartout, héros du roman de Jules Verne, qui date d'un siècle. Malgré le progrès du chemin de fer et des bateaux, ils n'avancent guère plus vite, et s'inquiètent même par moments à l'idée d'arriver trop tard.
Pour les besoins du film et de la logistique, les Passepartout sont multiples, une des seules différences avec le livre de Jules Verne - mis à part l'épisode de la veuve dans ce dernier, évidemment. Les conditions de confort ne sont pas non plus au top, mais c'est dans un de ces dows inconfortables qu'il noue une amitié avec l'équipage hindou.
Vingt ans plus tard, il ira d'ailleurs les revoir dans leur pays, visite très émouvante.
Ce roman est passionnant et j'aimerais surtout découvrir le film.
Commenter  J’apprécie          280
Kittiwake
  25 décembre 2011
Quelle mouche a piqué notre Monthy Python pour entreprendre ce parcours en essayant de faire aussi vite que Philéas Fogg, à une époque où il est si facile d'être 100 fois ou presque plus rapide? Ce n'est pas non plus à titre ethnologique comparatif : il passe tellement peu de temps dans les escales que seules quelques impressions fugitives et forcément cliché en ressortent. Certes Fogg était également un piètre touriste, puisqu'il envoyait Passe Partout (ici remplacé par une équipe de la BBC) s'imprégner de l'ambiance des lieux visités. Mais tout de même peut-on avoir une idée de l'âme d'un pays quand le débarquement n'a d'autre but que de chercher un moyen de le quitter? On aura surtout une évaluation de la capacité d'accueil touristique des transports professionnels (porte-conteneurs, dhow, ...) et un comparatif des prestations de divers chemins de fer (Orient express, Inde, Chine, USA)
En fait c'est extrêmement taoiste! : le but du chemin, c'est le chemin lui même.
Certes de belles rencontres auront lieu, lorsque justement le voyage se ralentit, lors de traversées maritimes dans un espace confiné, où des liens forts bien que fugaces se créent, au delà des mots étant donné la barrière des langues
C'est agréable à lire, mais on ne retrouve à aucun moment la cocasserie de l'acteur de Un Poisson Nommé Wanda. Et pour avoir entrevu quelques extraits des images tournées au cours du périple, , je crois qu'elles restituent beaucoup mieux l'ambiance et sont infiniment plus drôles que les écrits. Michael Palin est certainement meilleur acteur qu'écrivain. Ce récit prend des allures de journal intime plus destiné à suppléer une mémoire défaillante et garder ainsi une trace du voyage qu'à donner naissance à une oeuvre littéraire à partir du matériel fourni par le périple.
Initialement commandité par la BBC, ce voyage sera le premier d'une belle série d'itinéraires, à chaque fois déclinés en vidéo et écrits, et pas tous disponibles en Français
Je donnerai plutôt la priorité à-aux vidéos pour explorer plus avant l'univers de globe trotter de Michael Palin

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KittiwakeKittiwake   28 décembre 2011
Nous avons eu droit à ce traitement de fin de voyage que j'ai observé si souvent sur des trains longs courriers de Grande-Bretagne, ce point de non retour où l'on cesse d'être un client pour devenir une gène. Quand on ne peut plus rien acheter, on n'est jamais là où il faut
Commenter  J’apprécie          40
KittiwakeKittiwake   28 décembre 2011
Le réalisateur pense que j'aurai plaisir à découvrir la ville depuis une barge à ordures; donc après le petit déjeuner, sans doute une peu trop peu d'ailleurs, je me retrouve à passer au jet d'eau la Riva degli Schiavoni et de balancer des sacs de saloperies vénitiennes dans la barge
Commenter  J’apprécie          20

Video de Michael Palin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Palin
L'ancien Monty Python parle de ses voyages (en anglais)
Dans la catégorie : Voyages autour du mondeVoir plus
>Géographie générale. Voyages>Récits de voyages>Voyages autour du monde (51)
autres livres classés : Voyages autour du mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16112 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre