AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ada Palmer (Autre)
EAN : 9782843449628
550 pages
Éditeur : Le Bélial' (28/05/2020)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Année 2454. Dix milliards d'êtres humains se répartissent en sept Ruches ayant remplacé les États-nations d'antan. Paix, loisirs, prospérité et abondance définissent ce XXVe siècle aux atours d'utopie. Pourtant, l'âge d'or dans lequel baigne l'humanité depuis trois cents ans touche peut-être à sa fin. Les Ruches coexistent selon un équilibre plus fragile que n'importe qui l'aurait cru, et seule une série de meurtres calculés avec précision maintient le statu quo pol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
gwendal
  27 juillet 2020
Enfin lu ce deuxième tome de Terra Ignota. La densité du premier m'a fait attendre les bonnes conditions pour l'attaquer. Et bien m'en a pris, la densité, ainsi que la qualité est toujours présente. C'est la suite directe du précédent, nous retrouvons nos protagonistes là où nous les avions laissé.
La grosse différence entre les deux tomes c'est que comme Ada Palmer à posé les jalons de son univers dans le premier, elle peut ici aller beaucoup plus vite dans les enchainements, moins passer par le fait de briser le quatrième mur (ce qui n'est pas pour me déplaire) même si c'est toujours assez présent. L'auteure développe ses intrigues politiques, et là nous sommes servis, rebondissements, coups de théâtre, stratégies qui peuvent paraître alambiquées mais qui font sens au final. Ses questionnements philosophiques sur la nature de l'homme, son rapport au genre et à la religion sont toujours présent et encore plus approfondis. C'est un livre qui donne de nombreuses occasions de réfléchir, de s'interroger, sur soi, sur nos sociétés et sur certaines des tendances actuelles et leur pertinence.
Ce qui est parfait c'est qu'Ada Palmer ne donne pas de réponse pré-mâchée, le cheminement on le fait soi-même et seulement si on le désire, il est tout à fait possible de lire le livre en mettant de côté cet aspect.
J'ai peut être un peu manqué de référence sur le siècle des lumières pour apprécier à sa juste valeur la totalité de ses allusions, mais cela ne m'a pas gêné dans ma lecture.
C'est aussi très intéressant de voir pour une fois une réflexion sur une utopie et non une dystopie comme souvent. Ce monde qu'elle a inventé, qui pourrait tout à fait être issu des courants sociétaux actuels, semble au premier abord si parfait (dans son exposition dans le premier tome) qu'en voir les éventuelles faiblesses ou manques apporte aussi son lot de cogitations intenses.
Passionnant de bout en bout, réservant énormément de surprises, quelques moments très épiques, des joutes verbales d'une incroyable qualité et une caractérisation assez bluffante (mention spéciale dans ce tome pour moi à Madame, MAÇON et Sniper) je me réjouis d'avoir encore deux tomes à venir. Madame Palmer (et Michelle Charrier sa traductrice) un grand merci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
BlackWolf
  04 mars 2018
En Résumé : J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce second tome de ce cycle qui m'a paru encore un cran au-dessus du premier maintenant qu'on s'est habitué à l'univers et a sa complexité. Il nous offre ainsi une histoire qui est à la fois entraînante et pleine de rebondissements, tout en se révélant intelligente et ne laisse pas indifférent. L'univers est toujours aussi intéressant à découvrir que ce soit dans ses notions de groupes, leurs dynamiques et leurs secrets. On découvre un avenir où les religions, les notions de genre et autres « chaînes » ont disparu, mais cela n'est pas sans avoir des conséquences. Une utopie qui, sous les révélations, qui commence à craqueler. Les personnages sont toujours aussi captivants à suivre et à découvrir que ce soit dans leurs jeux de pouvoir, leurs évolutions ou encore leurs visions. Mycroft est un héros toujours aussi ambigu, loin du chevalier blanc et plus près même du monstre, mais qui pourtant ne manque pas de complexité et d'intérêt. le gros point fort du roman vient clairement de l'aspect philosophique et des nombreuses réflexions que soulève le livre, que ce soit aussi bien sur l'aspect politique que sur nous-même ou bien encore sur nos principes de vies. Surtout il le fait de façon soignée, pertinente, n'imposant jamais de vision, mais nous poussant à réfléchir. Alors après je pourrai regretter le fait que Mycroft cherche à communiquer avec le lecteur, ce qui ne me parait pas toujours utile, ou ne ou deux scènes un peu trop théâtrales, mais franchement là je chipote un peu tant l'ensemble se révèle vivant, intelligent et terriblement efficace. le tout est porté par une plume soignée, entrainante et je lirai avec grand plaisir et très rapidement le troisième tome.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
kadeline
  13 août 2020
e ne pensais pas pouvoir écrire ça mais c'est le cas, le tome 2 est encore meilleur que le tome 1. On a un univers dans un futur où on peut se déplacer tellement vite que la notion de pays est dépassée où suite à une guerre les religions n'ont plus lieu d'être non plus, tout comme les genres et sexes. On est donc dans un système sans pays, où quelque soit son origine chacune choisit une ruche en fonction de ses convictions et espoirs. Qui dit plus de genres en théorie, dit mise en place d'un autre système familial et qui dit plus de religion, dit risque d'être désabusé donc création de conseillers spirituels qui sont ouverts à toutes les croyances tant que chacun garde la sienne pour soi. Bien entendu, ça sonne très bien comme univers et bien entendu, ça ne plait pas à tout le monde ce qui veut dire manigances. On en avait déjà énormément dans le premier tome mais elles sont encore plus nombreuses dans le second. On commence à avoir des réponses mais elles laissent apparaitre d'autres problèmes. le lecteur est mené en bateau du début à la fin, c'est juste génial. L'univers est très original, avec des choix justifiés et qui tiennent la route. L'utopie apparente va partir en cacahuète et le roman devient encore plus difficile à lâcher. Il y a énormément de réflexions autour du pouvoir et des différent types qu'il peut prendre via la religion, le sexisme… Beaucoup de choses sont déconstruites pour mieux être expliquer. C'est dense mais c'est tellement bien. On s'attache à certains personnages mais en fait il ne sont pas si sympa mais on a aussi l'inverse avec les différents rôles que chacun peut jouer. L'autrice joue avec nous, à aucun moment il est possible de prendre parti car rien n'est fixé. On est sur un monde où tout laisse penser à la paix : liberté, absence de pauvreté… Et pourtant tout va s'enrayer ou est sur le point de s'enrayer. Pourquoi, comment, quels changements sont nécessaire pour éviter la fin de ce monde ? Il faut vraiment le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibook
  09 juin 2020
Et voilà la suite de « Trop semblable à l'éclair » et donc le second volume de « Terra Ignota » qui devrait en compter trois. Ce volume présente les même caractéristiques que le premier : lecture demandant pas mal de concentration tant la langue est originale et la société décrite surprenante. Ajoutons que chaque personnage est nanti de nombreux noms , surnoms , attributions (encore pire que les russes) qui ne rendent pas toujours commode leur repérage. Mais cela dit quel magnifique dépaysement ! Structure sociale et familiale et mondiale sont d'une originalité que je n'ai trouvé que chez Damasio. La trame profonde du roman montre comment une utopie qui croit avoir éradiqué ou jugulé la violence, les querelles religieuses , le sexisme , le nationalisme se voit minée par leur réapparition au point de se voir au seuil de l'explosion. Ce n'est là qu'un très faible aperçu de la richesse de cette fiction qui se mérite certes mais m'a apporté jouissance intellectuelle et questionnements féconds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SChaptal
  26 juin 2020
Comme toute suite d'un livre exceptionnel, Sept redditions d'Ada Palmer donne l'impression d'être un cran en dessous de Trop semblable à l'éclair. Principalement parce que l'effet de surprise provoqué par le style très inspiré par la philosophie des Lumières d'Ada Palmer n'agit plus.
D'autant que dans cette seconde partie du rapport de Mycroft Canner sur les sept jours qui mirent fin à l'organisation du monde telle qu'elle perdure depuis trois siècles, le narrateur n'est plus aussi fiable. Et il n'est pas le seul. Les masques tombent de plus en plus vite. Sous le maquillage et les froufrous des lumières, la poudre, le stupre et le sang réapparaissent. Et la lecture implique de sans cesse revoir ses a priori sur les différents personnages. Les deux missions de Mycroft Canner se sont rejointes. Désormais, il assiste en spectateur à la chute des Ruches plus qu'en acteur de ce qu'il va se passer, du moins pour cette partie. Et là où Ada Palmer avait réussi le tour de force de mêler la SF intimement à la philosophie des Lumières dans le volume précédent, dans Sept redditions le liant est moins solide. Il est vrai que les innovations technologiques de ce monde (celle des Utopistes, le rêve transhumaniste des Brillistes, ou tout simplement les systèmes de traceurs intégrés dans les individus ou les modes de transports) prennent une part plus importante durant ces derniers jours. Et nous retrouvons un roman, certes haletant et plein de rebondissements, de SF plus traditionnel.
Si dans Trop semblable à l'éclair, Ada Palmer avait décrit le monde au bord de l'effondrement par le prisme des moeurs et de la Raison en convoquant les philosophes de son époque fétiches phares sur le sujet, Sept redditions s'attaque plus à la morale, l'éthique et la religion. L'avertissement donné lors du premier tome est toujours plus d'actualité. Si cet aspect là de la philosophie vous ennuie, vous n'allez pas du tout apprécier ce volume. Personnellement, même si les mythes autour des différentes religions me fascinent, l'adoration mystique de Mycroft Canner et d'autres pour JEDD Maçon et Bridger m'a assez agacée pour avoir plus de sympathie pour Sniper que pour le reste des personnages.
Sept redditions remplit largement son contrat : il clôt le diptyque en apportant des réponses satisfaisantes aux questions nées de la lecture de Trop semblable à l'éclair. Un troisième volume est déjà annoncé (et paru en anglais) pour l'an prochain, mais il s'ouvrira quelques mois plus tard et portera sur la transition entre le monde qui s'est effondré et le suivant. Vous pourrez vous arrêter ici ou poursuivre la découverte du monde Mycroft Canner sans frustration.
Lien : https://www.outrelivres.fr/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
SciFiUniverse   16 septembre 2020
Toujours aussi dense et pointu, ce second opus conclue avec finesse l’intrigue amorcée. Mycroft continue à briser le quatrième mur mais il n’est plus nécessaire pour l’autrice de tout expliquer et les événements s’enchaînent avec un rythme plus agréable.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
gwendalgwendal   14 juillet 2020
Une symbiose extraordinaire unit tyrans et assassins. Ces derniers font toujours des méchants méprisables (quand nous exerçons une bonne influence, c'est par de mauvais moyens que nous atteignons une bonne fin), jusqu'à ce que se lèvent les tyrans. Les assassins deviennent brusquement des héros, des remparts ; nous seuls avons soudain le pouvoir de sauver le monde sans une révolution et les destructions qu'elle apporte. Vous admettez que vous avez besoin de nous. Mais entre deux tyrans vous oubliez que nous serons là, prêts à agir quand vous voudrez de nous, que si nous avons été là, prêts à agir en permanence. Vous avez honte de disposer chez vous d'une telle arme, mais il faut bien que quelqu'un en dispose, ou elle ne sera pas là quand le grand méchant loup viendra souffler et souffler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gwendalgwendal   14 juillet 2020
Nos mites modernes se sont heurtées si souvent aux ampoules électriques qu'elles ne se sont pas préparées aux torches ; elles ont oublié que leurs ailes sont inflammables.
Commenter  J’apprécie          40
gwendalgwendal   25 juillet 2020
"Je vous préviens, Felix : si jamais j'entends de votre bouche les mots "Je le savais depuis le début", je vais vous montrer quelque chose dont je devrais être incapable, à en croire vos chiffres ! Mon pied et des parties de votre anatomie qui n'ont pas envie de le rencontrer seront sans doute impliqués !"
Commenter  J’apprécie          10
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   31 mai 2020
Les âges d'or s'achèvent toujours en âges de ténèbres. L'âge exponentiel, de la peste noire aux guerres mondiales, se résume à la croissance, l'accélération, la construction de l'avenir, le changement, la guérison avant tout, puis le progrès, l'amélioration, l'exploration, l'interconnexion, chaque génération découvrant un monde nouveau, différent, plus évolué que celui de la précédente, un état de changement permanent, mêlé mais en général pour le meilleur plutôt que pour le pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gwendalgwendal   26 juillet 2020
Ah, Science, caméléon miraculeux, capable de changer de doctrine d'heure en heure sans jamais perdre la foi ! Parmi les cultes que ce monde de doute a tant fait souffrir, en existe-t-il un seul qui ne te jalouse pas ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ada Palmer (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ada Palmer
A l'occasion du salon "Les Utopiales" à Nantes, rencontre avec Ada Palmer autour de son ouvrage ¨Terra ignota. Volume 1, Trop semblable à l'éclair¨ aux éditions le Bélial.
Retrouver le livre : https://www.mollat.com/livres/2367205/ada-palmer-terra-ignota-volume-1-trop-semblable-a-l-eclair
Notes de musique : Youtube Audio Library Propos traduit par Fleur Aldebert
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3287 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..